Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Rupture de la fourniture d’eau dans les Cascades : La direction régionale de l’ONEA s’explique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mardi 21 août 2018 à 23h04min
Rupture de la fourniture d’eau dans les Cascades : La direction régionale de l’ONEA s’explique

Cela fait quelques jours déjà que les populations des villes de Banfora, Bérégadougou et Takalédougou, n’ont plus accès à l’eau potable fournie par l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Afin d’informer les populations sur les raisons de cette perturbation dans l’approvisionnement en eau potable, la direction régionale de l’ONEA/Cascades a tenu un point de presse dans l’après-midi de ce lundi 20 août 2018 à Banfora.

Cette rencontre avec les professionnels de médias avait pour objectif de porter à leur connaissance les raisons de la perturbation dans l’approvisionnement en eau potable dans les villes de Banfora, Bérégadougou et Takalédougou. A en croire le directeur régional de l’ONEA/Bobo, Moussa Siemdé, c’est suite à la pluie diluvienne dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 août, qu’une rupture est survenue sur la conduite principale d’amenée d’eau brute du barrage de Moussodougou, à la station de traitement de Banfora, consécutive à un remplissage exceptionnel des réservoirs en amont. Cette situation est à l’origine de perturbations dans l’approvisionnement en eau potable que connaissent actuellement les villes de Banfora, Bérégadougou et Takalédougou.

Le directeur régional de l’ONEA Bobo, Moussa Siemdé

Cependant, il a laissé entendre que les travaux de diagnostic en vue des réparations ont été engagés pour le bien-être des populations. En attendant que ces interventions appropriées de réparation du dommage causé à la conduite soient effectuées, un ravitaillement des populations par camion-citerne est en cours sur cinq sites localisés à savoir la Maison des jeunes de Banfora, l’ENEP privé (non loin du marché), l’école primaire de Tatana, l’école primaire du secteur 8 et la mairie de Béregadougou. Toutefois, par la voix du directeur régional, l’ONEA s’excuse des désagréments causés par cette situation et s’active pour rétablir la fourniture adéquate d’eau aux populations dans les meilleurs délais. « Nous ne pouvons pas donner de date actuellement, mais nous rassurons les populations qu’elles auront de l’eau potable dans un plus bref délai », rassure Moussa Siemdé.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 21 août 2018 à 20:32, par warzat En réponse à : Rupture de la fourniture d’eau dans les Cascades : La direction régionale de l’ONEA s’explique

    Erreur ou fausse stratégie. Banfora au même titre que Bobo, Dédougou, Tougan, peut être alimenté en eau potable à partir de forages. Pour Banfora, le champ captant peut être positionné à Mondon à côté. C’est des nappes continues issues d’aquifères puissants. Bon vent, persistez sur cette voie, jusqu’à ce que vous ayez quelqu’un qui pense long terme , définitif et une eau de qualité irréprochable par rapport à une eau de surface traitée avec des produits chimiques importés à coup de milliards. Le service continu de l’eau dans tous les recoins du Burkina ce n’est pas pour maintenant alors que celui de l’électricité et de la communication le seront sans doute. Au bilan, mêmes les infrastructures routières, plus couteux et plus difficiles, les finances, l’enseignement post primaire et supérieur feront mieux. Les eaux de surface (barrages doivent être dans cette zone destinés à la production agricole, piscicole en continue) .Mon salut aux frères Karaboros et Turkas que j’ai connus dans la zone. En toute fraternité !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina : Le 14e congrès de la faitière se tient du 25 au 27 juillet
Marketing digital : L’expérience de la Burkinabè « Mimi mossi »
Éducation : Abdoul Ouédraogo fait « Grand tuteur » des écoles Nemnin
Amplify PF et Breakthrough Action : Deux projets pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina
Les accidents de la route, ça tue, ça blesse mais ça handicape aussi
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés