Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Exécution de la commande publique : COGEA International, meilleure entreprise en 2018

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard SAMBOE (stagiaire) • mercredi 18 juillet 2018 à 22h12min
Exécution de la commande publique : COGEA International, meilleure entreprise en 2018

Le prix de la meilleure entreprise dans l’exécution de la commande publique, dénommé « Lôgô d’or », a été décerné à COGEA International, le 14 juillet dernier, à l’occasion des premières journées de la commande publique, organisées du 12 au 14 juillet 2018, à Bobo-Dioulasso. Lamine Yaoliré, président-directeur général du groupe COGEA International, entreprise spécialisée en bâtiments et travaux publics, nous a accordé une interview, le 17 juillet 2018. Les conditions de sa sélection, la valeur du prix et sa vision sont entre autres les sujets abordés. Lisez plutôt !

Lefaso.net : Quelle formation avez-vous reçue ?

Lamine Yaoliré (L.Y.) : Je suis titulaire d’un diplôme universitaire en économie obtenu à l’université de Ouagadougou. Mais passionné par l’entreprenariat depuis mon jeune âge, j’ai toujours voulu apporter du nouveau et c’est ce qui m’a poussé à me lancer dans l’entreprenariat pour innover. Depuis plusieurs années, grâce à mon savoir-faire, j’ai démontré, au-delà des limites, que j’avais l’entreprenariat dans les veines. Ainsi, nous avons ouvert COGEA. L’équipe a grandi en l’espace de quelques années. Des travaux ont été exécutés selon les règles de l’art et nous continuons à avancer avec assurance.

Lefaso.net : Quelle place occupe COGEA International dans l’univers entrepreneurial burkinabè ?

L.Y. :
COGEA International, comme son nom l’indique, est une entreprise dynamique de par sa diversité et sa capacité à satisfaire les attentes en équipements industriels, médicaux ; en matériel de construction et de travaux publics ; en équipements très variés dans les domaines de l’agriculture, du drainage d’eau et du solaire, etc. COGEA a su s’imposer, depuis le début, dans la réalisation de plusieurs ouvrages qui relèvent de son domaine d’activité.
Ainsi, nous disons que COGEA est unique, rapide, concurrentiel et le prix remporté aujourd’hui n’est qu’une illustration de son savoir-faire parmi tant d’autres entreprises et c’est ce qui fait de COGEA une entreprise unique dans l’univers entrepreneurial du Burkina Faso.

Lefaso.net : Justement, qu’est-ce qui a permis à votre entreprise de remporter ce trophée de la meilleure entreprise 2018 ?

L.Y. :
Naturellement, COGEA a un chiffre d’affaire énorme, une équipe dynamique et compétente, du matériel de travail de qualité, de la rapidité à exécuter à bon terme un contrat dans les délais. Nous l’avions démontré lors de la soumission à cette offre qui nous a valu ce prestigieux prix. Nous avions prouvé au jury que nous étions à la hauteur et c’est ce qui a justifié ce choix. Parmi les 14 autres concurrents, nous étions le meilleur et ainsi, nous avons été sélectionné sur la base des critères de qualité et de capacité.

Lefaso.net : Quelle est valeur ajoutée de ce prix pour votre entreprise ?

L.Y. : Évidemment, ce prix a une valeur inestimable au regard de son importance comme un prix de la meilleure entreprise. À cet effet, c’est une cotation pour le prestige de COGEA pour s’affirmer comme une entreprise primée, mais aussi comme une entreprise de qualité. Il faut noter que le premier prix de la commande publique reste une denrée rare dans l’univers des entreprises, cela justifie le caractère sérieux de l’entreprise, mais aussi la capacité de celle-ci à faire un travail de qualité. Par ailleurs, avec son personnel permanent estimé à plus de 40 employés côtoyés par plus de 60 employés temporaires, ce prix vient réconforter et encourager leurs travaux. C’est aussi un coup de pouce pour ces jeunes entrepreneurs qui se battent nuit et jour pour s’ouvrir au monde.

Lefaso.net : Quelles sont vos visions en tant qu’entrepreneur ?

L.Y. : C’est une triple vision à moyen terme. Primo, montrer que COGEA est une entreprise de qualité et de compétences sur tous les plans à travers des ouvrages de qualité que nous serons appelés à réaliser. Secundo, gagner et conserver la confiance de nos partenaires à travers notre présence continuelle à leurs côtés.
Tertio, faire de COGEA une entreprise d’envergure internationale pouvant assumer des responsabilités transnationales de façon efficace et efficiente. Au regard de la compétence du personnel de COGEA, de la jeunesse de l’équipe, de la qualité du matériel et du chiffre d’affaire, COGEA est bien partie pour un futur réaliste et brillant. À long terme, faire de COGEA la seule entreprise au Burkina Faso capable de faire la différence, mais aussi faire de COGEA la seule entreprise pour tout, et partout.

Lefaso.net : Rencontrez-vous des difficultés ?

L.Y. : Les seules difficultés pour COGEA, pour l’instant, c’est le manque de visibilité et de communication. Mais c’est un défi surmontable. Puisque nos travaux s’imposent par eux-mêmes de par leurs qualités, leur fiabilité, le dynamisme des employés et la rapidité dans l’exécution des contrats. Pour nous, la difficulté d’aujourd’hui est un obstacle surmontable demain.

Lefaso.net : Votre dernier mot à l’endroit des entrepreneurs

L.Y. : Je lance un appel à tous et à toutes à ne pas lâcher prise ; l’avenir du Burkina Faso, c’est la viabilité des entreprises. Les jeunes doivent s’investir dans l’entreprenariat pour mieux avancer et faire avancer le pays. Que chaque entrepreneur s’active et se diversifie pour améliorer son rendement ; ne restez pas figés sur un seul domaine d’activité, car le monde des affaires évolue rapidement et il faut tout autant évoluer.

Propos recueillis par Edouard Samboe (stagiaire)
Lefaso
.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement des compétences des jeunes au Burkina : L’heure de la capitalisation après 4 ans de mise en œuvre
Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) : Les agents préparent les activités de 2020
Mobilisation de la Contribution financière en matière d’eau (CFE) : Les députés membres du REPHA-BF s’imprègnent des difficultés
Province de la Gnagna : 250 villages s’engagent à abandonner le mariage d’enfants et la pratique de l’excision
Fête de l’indépendance Tenkodogo 2019 : Le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles célèbre également les mets locaux !
Lutte contre l’excision au Burkina Faso : L’Association burkinabè des professionnels de l’assistance sociale renforce les capacités de ses membres
Région du Nord : L’association SAULER dresse un bilan satisfaisant de ses activités de l’année 2019
Opération 1000 poches de sang : Le FPDCT subventionne la délivrance de la CNIB pour encourager le don de sang
11e promotion du master 2 en management et commerce international : 28 lauréats reçoivent leurs diplômes
Direction régionale de la santé du Centre-est : La SONABHY offre 100 bouteilles de gaz aux structures de santé
Commune de Lena : Le maire fait le point de trois ans de gestion
Journée internationale de l’alphabétisation : Pour une meilleure promotion des langues nationales au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés