Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

9e édition de la Foire internationale de l’informatique et de la technologie (FIIT) : Wangnin Zerbo nous fait le point des préparatifs

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo • lundi 9 juillet 2018 à 14h31min
9e édition de la Foire internationale de l’informatique et de la technologie (FIIT) : Wangnin Zerbo nous fait le point des préparatifs

La 9e édition de la Foire internationale de l’informatique et de la technologie (FIIT) est prévue pour se tenir du 27 au 29 juillet 2018 à Yako, dans la région du Nord, sous le thème : « Gouvernance et réseaux sociaux ». À cet effet, nous avons rencontré Wangnin Zerbo, le responsable dudit événement. Lisez-donc !

Lefaso.net : Wangnin Zerbo. Quel est le personnage qui se cache sous ce nom ?

Wangnin Zerbo (W.Z.) : Je suis journaliste, analyste en cyber-sécurité, responsable de l’association Programme TIC au Faso (PROTAF). Je conseille les personnes dans la sécurisation de la fréquentation de leur cyber espace notamment l’usage, la protection de la confidentialité sur Internet. Je suis consultant en organisation d’événementiel de communication (conférences de presse et autres). Bref, je fais la promotion de l’informatique de manière bénévole. C’est une passion. J’ai envie que les gens découvrent, utilisent et intègrent les TIC dans leur quotidien pour faciliter leur vie.

Lefaso.net : Nous avons appris les différentes tournées que vous avez effectuées dans le cadre de la campagne de sensibilisation à l’informatique au profit des élèves des lycées et collèges. Quel est alors le bilan que vous dressez ?

W.Z. : Chaque année, avec l’association Programme TIC au Faso (PROTAF), nous faisons ce qu’on appelle le lancement du plan d’action annuel. C’est un plan qui consiste à dire ce que nous allons faire dans l’année. Il est intervenu en avril dernier autour de cinq points essentiels. L’un des points a concerné une nouvelle activité, « la campagne je dis non ».
Quinze établissements dont cinq en dehors de Ouagadougou ont été concernés. Elle a consisté en la formation au bon usage des TIC, en la sensibilisation aux conséquences irréversibles du mauvais usage des TIC et en l’élaboration d’un guide sur les 30 faits à ne jamais commettre avec les TIC en milieu scolaire.

Si je peux faire un léger bilan de cette campagne, c’est que nous en sommes sortis émerveillés parce qu’à la fin de chaque session, nous avons 25 à 30% des participants qui viennent en aparté et nous font des aveux incroyables. Comme vouloir fermer leur compte Facebook. Aussi, au départ, il était prévu d’atteindre 1 500 élèves et finalement nous nous sommes retrouvés avec 2 700 élèves. De même, au sortir de chaque formation, nous notons une amélioration de 5%.

Lefaso.net : Est-ce possible aujourd’hui d’avoir la situation d’appropriation de l’outil informatique de manière générale et plus particulièrement à l’intérieur du pays ?

W.Z. : Côté élèves, il y a trois applications qui sont très prisées. Il y a Facebook qui est utilisée à 48%, WhatsApp à 65% et Instagram à 39%. Ce sont donc des applications de base par lesquelles l’on peut fortement toucher les élèves. De l’appropriation des TIC à l’intérieur du pays, notamment dans les 48 communes des douze régions à l’exception du Sahel que j’ai personnellement parcourues, elle est vraiment moindre.
Dans le sens où quand tu parles d’Internet, il n’y a que trois choses qui sautent à l’œil : Facebook, WhatsApp et Google. Pour beaucoup de gens, Internet se limite aux réseaux sociaux. Les travailleurs, eux, restreignent le champ d’Internet au nom de Google. Nous pouvons de fait estimer le nombre d’utilisateurs des TIC à 28%, le nombre de connectés à 12% et les usagers habituels à 7%.

Lefaso.net : Parlez-nous un peu de votre foire et dites-nous où vous en êtes avec les préparatifs ?

W.Z. : La Foire internationale de l’informatique et de la technologie (FIIT) est née il y a 9 ans de cela. Mais elle n’a été implémentée qu’en 2013. Elle est née du fait que nous avons, tout comme le Programme TIC au Faso, voulu, une fois par an, rassembler les innovations ainsi que leurs acteurs afin de les présenter aux autorités administratives. Nous sommes à la 9e édition. Et le thème retenu est : « Gouvernance et réseaux sociaux ». Prévue pour se tenir du 27 au 29 juillet 2018 à Yako, dans le Nord, la foire attend 150 participants de différentes nationalités.

Lefaso.net : Quelles perspectives et quels conseils aux utilisateurs des TIC ?

W.Z. : Nous voulons créer une plateforme de données ouvertes nommée Outils de collecte des données locales (OCDL). A travers cette plateforme, nous envisageons publier, chaque année, les plans d’investissement annuel des mairies, mais aussi de les suivre.

Lorsque vous voulez utiliser les TIC, de grâce, demandez des renseignements. Il faut toujours avoir un minimum d’informations et de formation avant de s’aventurer dans les TIC. En outre, veuillez utiliser les TIC de manière constructive. Aux parents, je demande d’être des guides pour leurs enfants. Qu’ils s’assurent de même du besoin de ces derniers avant de vouloir leur offrir un appareil connecté.

Entretien réalisé par Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régulation des médias : Le CSC établit sa feuille de route à Fada N’Gourma
Médias et lutte contre le terrorisme : La liberté d’expression donne-t-elle le droit de tout dire ?
Médias et lutte contre le terrorisme : Vers l’instauration d’un climat de confiance entre les acteurs
Projet de révision du code pénal au Burkina : Une atteinte à la liberté de la presse, selon les organisations professionnelles des médias
Médias et lutte contre le terrorisme : Les journalistes ont « une importante partition à jouer », rappelle Roch Kaboré
Médias et sécurité : « Nous nous intéressons à la lutte contre le terrorisme par devoir professionnel », dixit Mahamadi Tiégna (SG du GEPPAO)
Salon de l’innovation digitale et de la sécurité numérique : La deuxième édition a tenu toutes ses promesses
Africa Digital Space : Zoom sur les stands d’exposition de Lefaso.net, de l’ISCOM et de la police
Africa Digital Space : La 2e édition se penche sur la protection des données personnelles
Médias publics burkinabè : 3 heures d’arrêt de travail pour réclamer le passage à l’EPE
Carte de presse et laissez-passer : Le processus d’établissement expliqué aux journalistes à Dori
Béatrice Damiba au masterclass de l’ISCOM : « Sur le plan professionnel, être femme ne doit pas être considéré comme une faveur ou un inconvénient »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés