Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale : Les forces vives du Sud-Ouest découvrent l’institution

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 1er juillet 2018 à 17h30min
Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale : Les forces vives du Sud-Ouest découvrent l’institution

La salle de conférence du Conseil régional du Sud-Ouest a abrité, ce vendredi 29 juin 2018, une rencontre d’échanges entre le Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et les forces vives de la région, sur les missions de la dite institution. Le président du HCRUN, Bazomboué Léandre Bassolé, et ses collaborateurs étaient accompagnés du secrétaire général de la région du Sud-Ouest.

Au lendemain de l’insurrection populaire de 2014, le régime de transition a ciblé la réconciliation comme défi majeur pour l’avenir du pays des Hommes intègres. La nécessité de trouver un cadre clair pour amener les Burkinabè à se parler et à se pardonner pour un avenir radieux s’imposait. Et c’est ce qui a conduit à la mise en place du HCRUN depuis 2015. Sa mission fondamentale est de créer les conditions favorables à la réconciliation et à l’unité nationale, gages de stabilité et de paix pour un développement durable.

Pour son président, Léandre Bassolé, notre patrie doit pouvoir offrir ce bien-être à ses filles et fils. Et pour atteindre ses objectifs, le HCRUN a initié des rencontres de sensibilisation et d’observation dans les régions. Cette tournée est accompagnée financièrement par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). À cet effet, c’est la région du Sud-Ouest qui, en cinquième et dernier lieu, a reçu la délégation du HCRUN.

Le secrétaire général de la région, Salif Ouattara, dans son mot, a souhaité la bienvenue à la délégation et a exhorté les participants à extérioriser ce qu’ils ont sur le cœur et à accepter la main tendue du prochain pour, qu’ensemble, nous réussissions à nous réconcilier. Le président Bassolé a présenté l’institution à travers ses différents domaines d’intervention et ses attributions.

Ainsi, sans langue de bois, les participants ont posé plusieurs préoccupations qui se résument à la confusion des missions du HCRUN et du Médiateur du Faso, la situation des travailleurs déflatés du CRPA. Après les échanges, le président du HCRUN s’est dit satisfait des échanges qui étaient francs et empreints de courtoisie.
De façon générale, après ces tournées, il ressort que les préoccupations sont presque identiques dans les régions et 565 dossiers ont été transmis au HCRUN, composés de crimes économiques et de sang, de contentieux administratif et foncier, etc.

Évoquant la lenteur dans le traitement des dossiers, le président Bassolé a demandé l’indulgence et la compréhension des victimes, au regard de la diversité des dossiers.

Boubacar Tarnagda

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Forum de l’entreprenariat à Abuja : Les Burkinabè font le bilan de leur participation
Programme d’entrepreneuriat pour les jeunes du Sahel : La jeunesse bobolaise informée des opportunités offertes
FIIJA 2019 : Laïcité et dialogue interreligieux, gages du vivre-ensemble
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
Opération BARKHANE : Point de situation du 11 au 17 août 2019
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
Forum international interreligieux, interculturel jeunesse pour l’avenir (FIIJA) 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés