LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

19e forum pharmaceutique international : L’accès aux médicaments de qualité en Afrique au cœur de la réflexion

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou

Publié le jeudi 21 juin 2018 à 17h01min

PARTAGER :                          
19e forum pharmaceutique international : L’accès aux médicaments de qualité en Afrique au cœur de la réflexion

Ouagadougou abrite, du 21 au 23 juin 2018, le 19e forum pharmaceutique international placé sous le thème : « Le développement de l’industrie pharmaceutique et l’accès universel aux médicaments de qualité en Afrique ». La cérémonie d’ouverture du forum a été présidée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, représentant le président du Faso, ce jeudi 21 juin 2018.

Ils sont 350 participants venus de 22 pays africains et de trois pays européens à prendre part à ce 19e forum pharmaceutique international que le Burkina Faso abrite pour la deuxième fois après l’édition de 2004. Le forum se veut un cadre d’échanges pour les pharmaciens de toutes les spécialités sur les connaissances actualisées nécessaires à l’exercice de leur profession. C’est aussi le lieu pour eux de réfléchir et de débattre des questions d’importance stratégique dans le domaine de la santé.

Le choix porté cette année sur le thème « Le développement de l’industrie pharmaceutique et l’accès universel aux médicaments de qualité en Afrique » n’est pas fortuit, à en croire le président du comité d’organisation du forum, Alfred Sandouidi.
Il répond à la nécessité pour les pays africains de relever le défi du droit d’accès aux médicaments de qualité à des prix accessibles aux populations. Et cela passe nécessairement par une production locale efficace, à en croire Dr Innocent Kpeto, président de l’Inter-ordre des pharmaciens d’Afrique.

C’est aussi ce que souligne le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, représentant le chef de l’État à cette cérémonie d’ouverture. Il rappelle par ailleurs que l’Afrique, avec 13% de la population mondiale et près du quart de la morbidité, n’assure que 3% de la production pharmaceutique mondiale.
Alors que les États-Unis, avec 4,5% de la population mondiale, représentent 41,2% des ventes mondiales. C’est dire donc que l’Afrique a du chemin à faire pour relever le défi de la production pharmaceutique, surtout quand on sait que le continent est inondé de médicaments contrefaits qui mettent en danger la santé des populations.

C’est pourquoi le Premier ministre a salué la pertinence du thème de ce forum et a dit fondé l’espoir qu’à son issue, des recommandations pertinentes soient faites dans le but d’accompagner et de soutenir les efforts de l’ensemble des acteurs pour une production locale de médicaments de qualité et accessibles à tous.

Au menu de ces trois jours de réflexion, il y aura une trentaine de communications scientifiques et conférences thématiques, ainsi que trois panels qui porteront sur le développement de l’industrie pharmaceutique, l’assurance maladie universelle en Afrique et la lutte contre le fléau des médicaments illicites.

L’innovation de ce 19e forum est l’organisation des rencontres B2B qui permettra de mettre en contact des investisseurs et des laboratoires de produits pharmaceutiques, ainsi que des porteurs de projets d’investissement au Burkina Faso.

Apprendre de l’expérience des pays maghrébins

Et s’il y a des pays qui font figures de champions dans l’industrie pharmaceutique africaine, c’est bien Algérie, l’Égypte, le Maroc et la Tunisie. En effet, ces quatre pays arrivent à satisfaire 50 à 70% de leurs besoins en médicaments. Dans le cadre de ce forum, le Burkina Faso et les autres pays africains s’inspireront de leurs expériences, n’a pas manqué de souligner le Dr Sandouidi.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique