Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Fourniture locale de biens et services aux sociétés minières : Un atelier de restitution pour la recherche de solutions

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo • mercredi 16 mai 2018 à 23h35min
Fourniture locale de biens et services aux sociétés minières : Un atelier de restitution pour la recherche de solutions

Un atelier de restitution s’est ouvert ce mercredi 16 mai 2018, à Ouagadougou, autour d’une étude conjointement menée par la Chambre des mines du Burkina et le ministère des Mines et des Carrières, sur la fourniture locale de biens et services aux sociétés minières. Toussaint Bamouni, directeur exécutif de la Chambre des mines du Burkina, a présidé l’ouverture des travaux.

Le secteur minier burkinabè est en pleine expansion depuis 2007. Cependant, selon l’avis d’experts, « la contribution indirecte du secteur des mines, notamment à travers les achats effectués par les sociétés minières, est plus importante que la contribution directe ». Le directeur exécutif de la Chambre des mines du Burkina, Toussaint Bamouni, résume cette situation en ces termes : « L’état des lieux des biens et services au Burkina Faso n’est pas très réjouissant ». Et de se justifier : « Lorsqu’on regarde, dans l’ensemble, les fournitures locales qui sont proposées par les sociétés minières, le Burkina Faso ne peut que capter 15% de ce montant qui est de plus de 400 milliards de F CFA par an ».

Toussaint Bamouni, directeur exécutif de la chambre des mines du Burkina

Dans le but de faire remarquer cet état de fait aux décideurs et autres intervenants dans le secteur des mines, une étude a été menée, de concert avec la Chambre des mines du Burkina et le ministère des Mines et des Carrières, sur la fourniture locale de biens et services aux sociétés minières. Cette étude, dont le but est d’analyser les écarts entre les opportunités de fournitures locales aux sociétés minières et la capacité des fournisseurs locaux à y répondre, constitue, à en croire les propos du directeur exécutif de la Chambre des mines du Burkina, Toussaint Bamouni, l’objet du présent atelier. L’objectif de cet atelier est alors de faire l’état des lieux de fournitures locales au Burkina Faso et d’envisager, par la formation, la méthodologie à appliquer pour le renforcement des fournisseurs locaux. Pour ce faire, il sera proposé un plan de formation des fournisseurs locaux, et en fonction des résultats de l’étude, un cadre national de promotion de la fourniture locale sera suggéré. Après quoi, fait-il savoir, ce sera à l’Etat, aux partenaires privés, etc., de trouver un mécanisme cohérent pour le renforcement des capacités des fournisseurs.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Région du Nord : La contribution de la société Rivestone Karma SA au développement local mise en doute
Mine : Les artisans miniers et leur ministère de tutelle en concertation
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés