Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Lutte traditionnelle dans le Nayala : Une dame de coeur appelée Florence Dala

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 4 mai 2018 à 17h12min
Lutte traditionnelle dans le Nayala : Une dame de coeur appelée Florence Dala

Lors de la compétition de lutte traditionnelle organisée dans la province du Nayala et à plusieurs autres occasions, nous avons rencontré Mme Dala Aimée Florence. Une dame au coeur paisible et généreux. Elle est la responsable de Aimée services, un service qui vend des armes à feu et des munitions.

Basé au quartier Ouidi de Ouagadougou, le service de Mme Dala s’occupe de la réparation et de l’entretien d’armes. Depuis ces cinq dernières années, Mme Dala Florence agit en faveur des dames dans la discipline lutte. A l’instar de la lutte de Pankelé où elle a permis pendant cinq années d’affilée à des dames d’avoir une moto. Elle a voulu élargir son soutien à la Fédération Burkinabé de Lutte.

Nous l’avons accostée pour comprendre pourquoi elle est s’engagée à soutenir les femmes dans la lutte traditionnelle. Pour elle, la lutte est une passion d’une part et d’autre part il était bienséant de soutenir les dames dans cette discipline car à l’époque c’était spécialement réservé aux hommes.
" Je pense que les femmes doivent s’investir dans tous les domaines aujourd’hui car elles ont la capacité et le potentiel pour atteindre les objectifs escomptés. Pour mon cas, beaucoup se posent pas mal de questions à savoir comment en tant que femme j’arrive à faire le commerce des armes et je leur dit qu’il n’y a pas de secret, c’est juste une option. Ces dernières années, j’ai décidé de soutenir l’association "Kowoma" de Pankelé en offrant chaque année une moto à la reine des arènes et cette année, j’ai décidé d’étendre le geste au niveau du championnat national pour permettre aux filles et aux dames d’avoir des prix en open. Alors, la première en open a eu 300 000f+une tenue de sport d’une valeur de 35 000f étiquetée au nom de Aimée services et la deuxième 200 000f+une tenue de sport dune valeur de 35 000f. En plus, chaque participante a bénéficié de 2000f comme prix d’encouragement” a-t-elle expliqué.

De Toma, Gaston Toé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Compétition de plans d’affaires (COPA) : 98 jeunes du Centre-sud reçoivent leurs chèques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés