Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Sécurité : C’est fini pour l’exercice « flintlock » 2018

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 20 avril 2018 à 00h48min
Sécurité : C’est fini pour l’exercice « flintlock » 2018

L’exercice militaire multinational flintlock, qui a réuni plus de 20 pays au camp Bangré de Kamboinsé non loin de Ouagadougou, a pris fin ce jeudi 19 avril 2018. Pendant deux semaines, les forces de défense et de sécurité des différents pays ont partagé leur savoir-faire et échangé leurs expériences. Cet exercice se tient dans un contexte de menace accrue du terrorisme. C’est le chef d’Etat-major adjoint, le colonel major Gilbert OUEDRAOGO qui a présidé la cérémonie en compagnie du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats unis et des troupes.

Les exercices de flintlock ont pris fin ce jeudi 19 avril 2018. Des militaires du Burkina, du Mali, de la Mauritanie, de la Pologne, de l’Espagne, des Etats-Unis, des Pays-Bas ont partagé leurs expériences en terme de sécurité. Les militaires africains ont pu ainsi bénéficier des formations de leurs homologues européens et américains. Pendant deux semaines, il y a eu des exercices de manœuvre en petites unités aux séances de tir, l’entrainement au combat en zone urbaine, le saut de parachute et les techniques de libération d’otages. Ce sont des acquis que le chef d’Etat-major adjoint de l’armée salue à sa juste valeur. Ces exercices sont bénéfiques, à en croire le colonel major Gilbert OUEDRAOGO. Ils auront permis selon lui de renforcer les capacités des unités d’opérations spéciales de ces armées dans la lutte contre le terrorisme. Pour lui, les hommes pourront répondre efficacement aux crises sous régionales et régionales à travers l’interopérabilité des forces.

Le chargé d’affaires a apprécié positivement ce regroupement de militaires et de forces spéciales avec en ligne de mire la lutte contre le terrorisme. Pendant cette rencontre, les formations se sont passées dans une ambiance bon enfant note le diplomate américain. Cela est à mettre au compte des Burkinabè qui ont réservé un accueil chaleureux aux participants. Ce qui l’amène à dire que la chaleur humaine a éclipsé la chaleur climatique. Il voit en cette réussite la volonté pour les pays comme le Burkina Faso, le Mali et la Mauritanie de vaincre l’insécurité.

C’est aussi une volonté de protection mutuelle croit-il savoir. Le chef d’Etat-major adjoint de l’armée burkinabè a souhaité bon retour aux militaires étrangers dans leurs pays respectifs.

Rendez-vous est donc pris pour l’édition 2019. En 2019, le Burkina accueillera le siège de l’exercice de flintlock. Avant de se dire aurevoir, les militaires ont partagé un repas. Pour la Mauritanie, le Burkina et le Mali, ce n’est qu’un petit aurevoir. Ils vont se retrouver dans les frontières et sur les terrains de bataille dans le cadre du G5 Sahel.

Dimitri OUEDRAOGO
Bonaventure PARE
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Point des opérations de sécurisation du 10 au 16 mai 2021 : Une base de terroristes démantelée
Burkina : Une attaque à Palsègué (Centre-nord) fait 9 morts dont 3 VDP et le chef du village
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Opération Barkhane Au Mali : Un groupe armé terroriste interpellé dans la région d’Hombori
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés