Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou : L’UEMOA a offert 300 millions pour panser les plaies

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 20 mars 2018 à 23h54min
Double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou : L’UEMOA a offert 300 millions pour panser les plaies

L’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) est solidaire du Burkina Faso qui a essuyé une double attaque terroriste le 2 mars 2018. Des soldats sont tombés et de nombreux blessés ont été enregistrés. Après ses condamnations et les messages de soutien, l’institution sous régionale a remis une contribution financière pour la prise en charges des blessés ou pour les familles des victimes. C’était au cours d’une sobre cérémonie ce mardi 20 mars 2018 au ministère en charge de la défense à Ouagadougou.

Le Burkina Faso, en plus d’être membre de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) abrite le siège de l’institution sous régionale et tous ses différents organes. C’est donc à double titre que l’organisation a été peinée.

« Nous avons été attristés par ces attaques odieuses », a ainsi dit le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima pour qui, après les déclarations de condamnation et de soutien, la dynamique de solidarité se poursuit, cette fois de la manière la plus agissante. 300 millions de F CFA, c’est le montant débloqué par l’Union pour assister les familles des victimes et les nombreux blessés.

« Un geste qui accompagne nos maux et nos mots », dira le président. Abdallah Boureima a une fois de plus réaffirmé le soutien ferme de toute l’union au peuple burkinabè et particulièrement aux blessés et aux familles des victimes, face aux obscurantistes qui avec des « arguments fallacieux », tentent de détourner les peuples et les pays de l’UEMOA de l’essentiel, c’est-à-dire, des efforts quotidiens de développement.

« Nous sommes avec vous, nous serons avec vous. Le sahel vaincra », a martelé le nigérien.

Un baume au cœur du ministre de la défense nationale et des anciens combattants qui a apprécié le geste à sa plus haute valeur. Au nom de toute l’institution militaire, Jean-Claude Bouda a témoigné sa reconnaissance à l’UEMOA. « L’épreuve du 2 mars a certes été dure, mais nous restons débout », a dit le ministre.

Selon lui, la guerre imposée sera peut-être rude, mais à côté des autres pays du G5 Sahel, et de l’Union communautaire, ‘’une réponse conséquente’’, sera apportée. « Il y aura un prix à payer, mais nous vaincrons », a rassuré Jean-Claude Bouda, avant de rassurer les donateurs de l’utilisation judicieuse qui sera faite du don, à l’endroit des victimes et des parents des victimes de la double attaque.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 20 mars 2018 à 21:29, par Le COMBATTANT En réponse à : Double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou : L’UEMOA a offert 300 millions pour panser les plaies

    Au cas où le procès du coup d’état sera biaisé pendant alors nous sommes dans un état de droit, le peuple insurgé doit demande justice.
    Ainsi il est temps que chacun se lève pour qu’on mette fin à l’impunité. Si tout le peuple du BURKINA Faso a demandé la justice il est temps que les chose rentre dans l’ordre, le désordre a assez duré.
    UN proverbe mossi dit que je cite :"me terrasser c’est parce que tu es plus fort que moi, mais trainer c’est parce que je n’ai pas de soutiens" je crois que tous ceux qui sont accusés à tord ou à raison dans ce fameux coup d’état maquillé à la solde de ceux là même qui sont au pouvoir aujourd’hui, ont des HOMMES et ces HOMMES doivent agir pour que la VERITE se manifeste au grand JOUR.
    Le développement du pays est miné par ceux qui ne veulent pas LA JUSTICE. Le monde entier nous observe.
    OU ON LES JUGE, OU LE PEUPLE FERA LA JUSTICE, MALHEUR A CEUX QUI PENSENT QUE LEUR BONHEUR EST DANS L’INJUSTICE

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2018 à 02:09, par JB En réponse à : Double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou : L’UEMOA a offert 300 millions pour panser les plaies

    soyons sérieux ! est-ce dans le mandat de l’UEMOA de faire ce genre de don ? Cette tâche revient à l’état parmi ses tâches régaliennes. Est-ce budgété quelque part ? L’UEMOA peine à faire correctement son job. Elle vient de montrer par ce geste de solidarité qu’elle est au même niveau de mal gouvernance que les états qui la composent !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2018 à 08:09, par L’Ogust En réponse à : Double attaque du 2 mars 2018 à Ouagadougou : L’UEMOA a offert 300 millions pour panser les plaies

    Le COMBATTANT, je me demande bien en quoi consiste ton combat.
    Ce qui est sur, tu es spécialiste de la divagation intellectuelle. En quoi est-ce que ton
    écrit a à voir avec le sujet ici évoqué à savoir un don de 300 millions par l’UEMOA ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque de Koutougou : Un deuil national du 23 au 25 août à la mémoire des victimes
Attaque de Koutougou : Les 5 militaires précédemment recherchés ont tous été retrouvés vivants
Attaque de Koutougou : Le PAREN appelle à l’union pour vaincre le terrorisme
Burkina : Le GSIM revendique l’attaque contre l’armée à Koutougou
Insécurité au Burkina : « La solution à cette crise n’est pas que militaire. Il est temps d’envisager des solutions ad ’hoc », propose le CFOP
Attaque de Koutougou : « le Burkina Faso ne cédera pas une partie du territoire, dussions-nous tous y laisser notre vie » (Message du président du Faso)
Attaque à Koutougou : 24 militaires ont perdu la vie, selon l’Etat-major
Attaque de Koutougou : Le CDP « consterné » par le lourd bilan
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP
Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : Plus d’une dizaine de militaires tués, selon un communiqué officiel
Attaque du détachement militaire de Koutougou : Le gouvernement solidaire des Forces de défense et de sécurité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés