LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

Publié le mardi 9 janvier 2018 à 14h04min

PARTAGER :                          
Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

Le ministre de la sécurité était face à la presse ce 8 janvier 2018 pour faire le bilan de son département en 2017. Question brulante, question d’actualité, celle de l’interpellation et de l’inculpation du Colonel Auguste-Denise Barry, placé sous mandat de dépôt par le Procureur militaire pour un prétendu projet de déstabilisation. Simon Compaoré était attendu, mais il a seulement mis de l’eau à la bouche des journalistes et de l’opinion qui épilogue sur la question depuis.

Le conférencier n’a pas évoqué cette question dans sa déclaration liminaire, se focalisant sur le bilan de son département en 2017. Mais la question posée, il reconnaitra qu’il l’attendait. Mais a-t-il prévenu, « vous allez être peut-être déçus », il ne dira pas plus que le procureur militaire a déjà dit dans un communiqué ventilé dans la presse.

Mais Simon Compaoré a expliqué que l’arrestation du Colonel n’a aucunement un lien avec ses travaux au Centre d’études stratégiques en défense et sécurité, comme l’avait dit certains médias.

« Il ne faut pas opiner sur la base de fausses pistes (…) quand on n’a pas de bonnes informations, il ne faut pas opiner… c’est à la suite de certaines dénonciations par rapport à des actes que l’intéressé a posé qu’il s’est avéré nécessaire de l’interpeller pour en savoir d’avantage. Le procureur a jugé nécessaire son maintien en attendant », dira le ministre en charge de la sécurité.

Pour les détails relatifs aux faits « d’atteinte la sureté de l’Etat » qui pèsent sur les « yeux et les oreilles de transition », comme on appelait le Col., il faudra attendre. Et Simon rassure que l’attente en vaut la peine. « Vous serez édifiés, en tout cas, ceux qui veulent voir clair le verront dans cette affaire », avancera-t-il avant de poursuivre. « Vous allez être servis, on est tous au Burkina, si on voulait quelqu’un depuis longtemps, on avait la possibilité de faire ce qui doit être fait, mais si c’est maintenant qu’il est interpellé, c’est parce qu’il y a eu des faits. Ne vous pressez pas, attendons ».

Le ministre de la sécurité note également que c’est loin d’être une arrestation arbitraire, et montée de toute pièce. « Notre pays est un pays de droit et aujourd’hui on ne peut plus faire comme avant, prendre quelqu’un l’embastiller ou lui tirer dessus comme un poulet, ce n’est plus faisable aujourd’hui ».

A écouter le ministre de la sécurité Simon Compaoré, la montagne n’accouchera donc pas d’une souris. Une si longue attente en perspective, comme d’autres dossiers de ce genre ? Espérons que non.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 8 janvier 2018 à 14:30, par bobn’donbin En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Aie ! Tout ce qui est vrai s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisement ! ok on attend seulement.

  • Le 8 janvier 2018 à 14:32, par Passakziri En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Ca ressemble fort aux methodes Koglweogo. On arrête sur la base de denonciations et on embastille en attendant. En attendant quoi ? Quant on a des dossiers plus ou moins clairs qui trainent le pas depuis deux ans sans une vraie avancée- en tous cas aux yeux des justiciables- on n’embastille pas d’autres sur bases de dénonciations en attendant. Vivement que le droit soit dit, que l’indépendance de la justice s’impose et que les principes de base - à savoir la presomption d’inocence soient respectés. Quant à vouloir faire du sensationel à travers des déclarations chocs mais vide de sens ,ca ne prend plus.

    Passakziri

  • Le 8 janvier 2018 à 14:34, par trankilos En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    trankilloss les gas simon gére la situation.... comme d habitude

  • Le 8 janvier 2018 à 14:43, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    donc commencer a areter les autres sinon on ne peut pas comprendre que c est une seule personne qui veut déstabiliser un régime trop facile a croire

  • Le 8 janvier 2018 à 14:48, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    - D’ailleurs le ’’Dénonciateur’’ l’a dénoncé contre quoi ? Pourquoi attendre si longtemps ? On doit aussi dire la promesse, la récompense ou le strapontin promis au ’’Dénonciateur’’. Comme Simon l’a bien dit, en effet ’’On se connait au Faso ici’’.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Le 8 janvier 2018 à 15:14, par Nestor Mesmin En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Le combat victorieux des gendarmes de la brigade de Kelbo, vers la ville de Djibo,le 5 janvier 2018 est à saluer. Les gendarmes ont ainsi démontré leur courage et professionnalisme en abattant un terroriste et capturant 2 autres dans leur fuite ignoble. Bravo aux gendarmes et aux Forces de défense et de sécurité(FDS), qui ont mené une traque réussie contre ces terroristes qui agissent par intermittence. C’est une preuve concrète du niveau haut du moral des forces de sécurité, comme elles l’ont signifié au ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré, lors de ses tournées dans les commissariats de police et brigades de gendarmerie sur le territoire national. Le ministre de la sécurité est à encourager pour ses actions au sein du gouvernement et auprès des partenaires techniques et financiers pour l’équipement progressif et adéquat des forces de sécurité. Une action bien soutenue par le président du Faso Roch Kaboré, qui multiplie les recherches de moyens pour le G5 Sahel. Les Burkinabè sont de plus en plus fiers et reconnaissants vis-à-vis des FDS, qui veillent à la sécurisation accrue du pays face au fléau mondial du terrorisme.

  • Le 8 janvier 2018 à 15:15, par elton En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    TRANQUILOS , C’EST PAS LES OISEAUX QUI GOUVERNENT CE PAYS , LE PAYS EST GOUVERNE . NE VOUS INQUIETEZ PAS , ON VA VOUS PROTEGER , VOUS SEREZ PROTEGES .

  • Le 8 janvier 2018 à 15:28, par Dignité En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Oui en effet ! En attendant qu’ils finissent de sortir les choses de leur laboratoire afin que nous soyons édifié ! Vraiment je ne sais plus ce que vaut la parole de ce monsieur !
    Mais comme on est au Faso, le "faux" sonne mieux dans les oreilles que le VRAI !

  • Le 8 janvier 2018 à 15:36, par Edmond premier En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    C’est faux.Vous n’avez rien contre lui. Ce sont des montages.Vous avez interpellé Auguste Barry parce -que vous avez peur de sa côte de popularité auprès de l’opinion. Donnez-nous des précisions sur cette affaire de déstabilisation. Citez ses complices car véritablement,il ne peut déstabiliser le pays seul.
    Libérez Barry afin qu’il travail pour le bonheur du peule burkinabè.

  • Le 8 janvier 2018 à 15:57, par Didi En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Ce type de gouvernement à autre chose derrière la tête. Mais la vraie raison d’arrestation de ce homme on le saura. Déjà les attentes pour la vérité s’impatientent ! Car la vérité révélée entrainera des conséquences !

  • Le 8 janvier 2018 à 16:06, par Dignité En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Pour ceux qui pensent que l’arbitraire ou le montage n’est pas possible dans le cas de BARRY, cherchez à écouter la rediffusion de l’émission d’entretien avec Eddie KOMNOIGO sur Ouaga FM le samedi 06 janvier 2018 et vous serez édifier ! Vous comprendrez comment fonctionne notre fameux tribunal militaire et comment on peut embastiller quelqu’un du fait de la volonté peut-être du prince ! C’est vraiment édifiant ! Et avec un peu de recul, je comprends pourquoi bien de citoyens réclame la suppression de ce "machin" !

  • Le 8 janvier 2018 à 16:16, par nabakiba En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Souvent on a pas en vie de réagir , mais il y a des gents qui pensent très bas sinon un moment au BF on ne parlait pas de MACA ou MACO mais des cimetière tout droit dans ce genre de situation. On des orphelins et des veuves qui ne parlent plus . Qui était responsable ? De grâce même si vous n’avez un parent qui est concerné, il faut un de retenue quand une personne comme BARRY est inculpé dans une telle affaire. Nos de jours qui est fou monter une telle situation ..........Il a été incarcéré ...........on verra la suite dans les jours à venir . Si c’est vraiment avéré c’est dommage pour notre armée.

  • Le 8 janvier 2018 à 16:25, par Charles ouedraogo En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Quel côte de popularité ce monsieur peut avoir au BF ? Un tortionnaire , un hitler en personne tchrrr bravo simon montrez lui vraiment que le pays est gouverné. Qu il aille se faire foutre la transition est fini fini.

  • Le 8 janvier 2018 à 16:30, par kiriki En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    le procureur a estimé. il a décidé ou bien il a estimé ? Mais pourquoi je n’arrive pas à avaler une mot de cette histoire ? Hé Burkina. OK FBI on attend ! ça va plus dépasser une semaine j’espère. Sinon les enseignants vont oublier leur augmentation.

  • Le 8 janvier 2018 à 16:31, par Sawadogo Salifou En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Je demande à Simon Compaoré de nous situer sur Les victimes du pont Nazinon tues pour " coup d’état " cest lui qui l’avait affirmé.

  • Le 8 janvier 2018 à 16:43, par Cheick Omar En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Monsieur le ministre-procureur Simon, on a hâte d’être servi sur ce dossier qui vous passionne tant. Mais on espère que le dossier suivra son cour normalement, sans passer par les méandres des voies insondables de la justice militaire, engluée dans ses contradictions et ses procédures, comme on a été amené à le constater sur l’affaire des écoutes téléphoniques entre Guillaume Soro et Djibril Bassolé. Et que la justice militaire ne va pas malmener le dossier Barry et le trainer au-delà de 2020. On espère donc que le dossier sera traité selon les règles de l’art et aboutira à un procès équitable. Et qu’il ne sera pas utilisé pour mettre sous le boisseau un adversaire qu’on cherche à éliminer. A écouter le ministre la sécurité, tout est bien ficelé et les ratissages ont permis de pêcher toutes les personnes et les preuves qui accablement le colonel Barry et ses acolytes. Le peuple attend la suite des investigations. Parce que le temps des coups d’état est révolu. Ainsi que le temps des tentatives de complots imaginaires qui ont causé tant de malheurs à notre pays.

  • Le 8 janvier 2018 à 17:09, par Gangobloh En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Pourquoi le ministre en charge de la sécurité qui devrait le rôle du procureur ? Et on entendra dire est lui le procureur ? Dans ce pays , on tou et rien. Le ministre n’a pas dire le compte rendu sur les ondes. Haa les burkinabé, tant que ce qui est dit n’est pas conforme à ce qui est dans leur goungolô, c’est faux ou ce sont des montagnes . N’allons plus en justice, supprimons la et chacun garde comme raison absolue ce qu’il a dans sa tête ou dans son ventre.

  • Le 8 janvier 2018 à 17:14, par Voltaïque Indigné. En réponse à : Arrestation du Col Denise Auguste Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    État de droit mon œil ! Un état qui prive les Burkinabè de circuler dans l.UEMOA et la CDEAO alors qu’aucune décision de justice ne les a pas privés de ce droit, obligeant le PF à de plates excuses publiques, un état qui viole ses propres lois et nie les décisions de sa propre justice en emprisonnant des citoyens bénéficiant de liberté provisoire TCHRU......ce monsieur devrait plutôt nous expliquer comment il a pu amasser plus de 80 millions de CFA non dévalué à la BNP : la photocopie de son relevé bancaire a circulé à Ouaga à l’époque quand il était aux affaires à la Caisse générale de Péréquation (CGP) pendant la période d’ajustemnt structurelle.

  • Le 8 janvier 2018 à 17:44, par le citoyen revolté En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Mr le super ministre, le Col Bary est très intelligent, intègre pour destabiliser son pays qu’il aime tant, je prend pour preuve pendant la transition, il a préféré sacrifier sa tete contre celle du Cpt Zida, qui s’il quittait le gouvernement, tout le gouvernement était dissoud et il fallait recommencer tout à zero. n’est pas un acte d’intégrité ? D’ailleurs, c’est le seul ministre de la sécurité qui a fait un travail énorme en à mn avis, pendant la transition, très fragile, combien pusch dejouer, aucun attaque meme dans les frontières de ntr pays, il a tapper sur la fourmoulière pour denoncer les bandits aux coles blancs et leurs complices au sein des FDS, voila pourkoi toute, cette aine à sa personne, mais votr reveil sera douleureux. si la transition ne vous avez pas dedouaner, vous pensez que Roch sera au pouvoir actuellement. c’est pourkoi, en son temps , j’avais dis que c"etais une erreur de la transition de ne pas annuler les candidatures de tout ce qui avaient travailler avec le regime deçu. voila que depuis, on ne fait que piétiner, chaque fois que le gouvernement est coincé, il crée toujours un autre problème pour divertir la population. allez y résoudre le problème du MENA, au lieu de divertir les gens. de toute les façon, tôt ou tard il fera jour, la récréation va se terminer. On fabrique,le plus souvent un monstre et c’est ce dernier qui te boufe.
    Administrateur SVP, laisser passer mon commenteur svp

  • Le 8 janvier 2018 à 18:33, par jeunedame seret En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Ne vous pressez pas, attendons ».. Jusqu’à quand ? .hummm....même évangile. Attendre encore dans ce nouveau siècle juridico-fictif serait facile si on nous donnait des délais. Sinon attendre pour attendre, c’est nous laisser assez de temps pour préparer divers enterrements.

  • Le 8 janvier 2018 à 18:55, par professeur En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Donc il faut enfermer les gens avant de chercher les preuves ;le fait de détenir beaucoup d’argent ne constitue en aucun cas une preuve.S’il y avait des preuves contre Barry ;il y a longtemps qu’on les auraient brandis ; C’est sur que vos laboratoires travaillent à fabriquer des preuves mais ça ne passera pas.Ou bien il faut bien montrer que le ministre est à la hauteur de sa mission ?

    • Le 9 janvier 2018 à 16:38, par L’Ancêtre En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      Mon ami la procédure pénale exige cela. Lorsqu’on soupçonne fortement quelqu’un d’avoir commis une infraction, on peut l’emprisonner dans l’attente de trouver les preuves.
      C’est comme ça pour tous les détenus qui sont à la MACO dans l’attente de leur jugement. L’enquête peut nécessiter qu’on ôte la liberté à la personne pour éviter qu’elle ne détruise les preuves, qu’elle n’entre en communication avec d’éventuels complices, qu’elle ne fasse pression sur certaine personne.
      Voici l’objet de l’emprisonnement avant le jugement.

  • Le 8 janvier 2018 à 18:58, par Malick Sawadogo En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Tranquilos Simon ! laisses les divaguer ! Qui va arrêter Mba Gouama sous son manguier ?

  • Le 8 janvier 2018 à 19:42, par SOME En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Simon inutile de t’agiter : tous on sait ce que c’est cette affaire. Nous allons etre edifiés par votre montage, point barre ! Mais parce que l’argent du PNDS commence a arriver vous pensez pouvoir corrompre les gens avec ca pour eliminer ceux que vous voulez. Mais n’oubliez surtout pas que le burkinabe n’est plus le mouton que vous avez tondu pendant tant d’annees. On vous aura prevenus.
    SOME

  • Le 8 janvier 2018 à 20:43, par polpol En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Aussi dommage que rocambolesque ; cette histoire !!

  • Le 8 janvier 2018 à 21:07, par Me KÉRÉ En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    C’est avec une grande stupeur que j’apprends par la presse en ligne que le colonel Auguste Denise BARRY est placé en détention provisoire pour une présomption de destabilisation des institutions de la République. Pour autant que la présomption d’innocence doit jouer pleinement à son profit, il convient de rappeler au Ministre de la sécurité que la procédure d’instruction ouverte à l’encontre de son co-beau est rigoureusement couverte par le secret de l’instruction ouverte au Tribunal militaire. Ce secret s’impose « erga omnes » au pouvoir exécutif. Les allusions aux prétendues « surprises » caractérisent des atteintes inadmissibles dans un État de droit non seulement à la présomption d’innocence de l’inculpé présumé innocent mais constitue une infraction pénale. Il ne faut donc pas ajouter de l’huile sur le feu, la plainte du chef de file de l’opposition étant déjà constitutif d’un malaise pour tous les Burkinabè épris de paix et d’amour entre concitoyens d’un même pays. Même si le pouvoir rend fou, et le pouvoir absolu rendant absolument fou, il y a quand même des limites à ne pas franchir sous peine de s’exposer inutilement à la vindicte populaire. Le peuple burkinabè est lent à la colère, mais dès que cette colère éclate, rien ne peut l’arrêter. Il faut en tenir compte dans les comportements de tous les jours surtout dans l’action gouvernementale. Me Kéré.

  • Le 8 janvier 2018 à 22:26, par Journal "Le Monde" du 05.01.2018 En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Entendu jeudi, le colonel Barry rejette en bloc ces accusations. « Il attend qu’on lui présente ce qu’on lui reproche exactement », affirme un connaisseur du dossier, précisant qu’aucun élément précis et factuel sur le chef d’accusation d’atteinte à la sûreté de l’Etat n’a pour l’instant été présenté à l’intéressé.

    • Le 10 janvier 2018 à 10:51, par Pangsoaba En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      Très très bonne défense du Colonel BARRY. Qu’il continue ainsi... le Parquet militaire ne verra que le feu...dans cette mésaventure procédurale. On ne met pas quelqu’un en Prison avant de rechercher les preuves. Regardez un peu le caractère laconique du communiqué du Parquet Militaire ! En plus non signé par des peureux qui avancent masqués...la roue tourne et va tourner, c’est une certitude divine et temporelle et ceux qui vivront, verront. Il ne suffit pas que quelqu’un dise qu’un fait est établi pour que la justice considère ce fait comme une parole d’évangile au point de mettre des gens honnêtes en prison. Tous les jours, dans les gargotes de Ouaga ou de bobo ou dans les villages, les gens peuvent parler comme ils veulent. C’est la liberté d’expression. Le fait de souhaiter le départ du Mpp est un combat politique et non une quelconque infraction pénale. Mais comme Barry aussi a été zélé pendant la transition, il n’y a plus grand monde pour le soutenir. Pourquoi les OSC ne sortent pas pour organiser des marches contre cette détention sans preuve ? Voilà le vrai visage des OSC et chacun qui détient une parcelle du pouvoir doit faire attention...
      Conclusion : ça fait longtemps que M. Laurent Bado Laurent serait en prison avec sa fameuse théorie des "coups d’état salutaires" qu’il a emprunté à un évêque dont il convient de taire le nom lors du coup d’Etat du CMRPN de Saye ZERBO, le 25 Novembre 1985.

  • Le 8 janvier 2018 à 22:28, par Journal "Le Monde" du 05.01.2018 En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Règlement de comptes
    Depuis juillet 2015, le colonel était resté discret, profitant de son éloignement du pouvoir pour créer son institut, le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS), en septembre 2016. A Ouagadougou, une partie de l’opinion lie son arrestation aux contradictions qui l’opposent à la hiérarchie militaire depuis la création de ce centre, qui s’apprêtait à publier une étude sur l’état des forces de défense et de sécurité au Burkina Faso. De source proche du dossier, un règlement de comptes n’est pas à exclure dans la mesure où « le colonel se savait surveillé depuis quelques temps ».

  • Le 8 janvier 2018 à 22:29, par Journal "Le Monde" du 05.01.2018 En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Tentative de putsch avérée ou bagarre politique… Ce n’est en tout cas pas la première tentative de déstabilisation des institutions annoncée par les autorités depuis leur arrivée au pouvoir, fin 2015. En janvier 2016, des éléments de l’ex-RSP avaient été accusés,, après l’attaque de la poudrière de Yimdi, de fomenter un complot militaire. Huit mois plus tard, Simon Compaoré, le ministre de la sécurité, avait cette fois annoncé avoir déjoué une tentative de déstabilisation des institutions orchestrée, là encore, par l’ancienne garde prétorienne de Blaise Compaoré.

  • Le 8 janvier 2018 à 22:48, par Gantt En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Si l’enquête se poursuit, c’est que l’on ne peut pas encore tirer de conclusion de culpabilité à ce stade. Mais pour Simon la condamnation de Barry est déjà acquise !! drôle de justice !!
    On voit qu’il tente de justifier à posteriori, la condamnation du "présumé coupable".
    Attention, la roue tourne !

  • Le 9 janvier 2018 à 03:03, par verité no1 En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Au nom de tous les insurgés, je demande la libération pure et simple du Général Auguste Denise Barry, point barre ! Je l’élève au grade de Général !!!!!!
    Je pense que le morceau est très gros pour passer facilement !

  • Le 9 janvier 2018 à 06:51, par LE VILAIN En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    En fait il y a un sérieux problème comment le Colonel seul peut organiser cet acte sans des complices ? Depuis que le monde existe à chaque fois qu’il y a ces genres de situations que cela soit ici au Faso ou dans le reste du monde il y a toujours des complices. Toute de suite en Guinée on nous parle des trentaines d’hommes et chez nous au Faso c’est un seul homme qui un Colonel. Mon Colonel, tu te crois dans "far west" au USA où les Cow boys dans les films de western se font héro tout seul ? Mon Colonel je te baptise "Django" si c’est vrai et tu es seul. Que Dieu se réveille au Burkina Faso.

  • Le 9 janvier 2018 à 08:18, par PAUL PAUL En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    C’est bien Sinon qui va faire tomber ce régime. Vous allez bientôt tomber dans irréparable. Si avoir une forte somme chez soi est synonyme de déstabilisation c’est grave. Et c’est combien cette somme ??? Pourquoi ne pas donner le montant ???????? Roch a été accompagner par des gens qui doit forcement voir comment les mettre à côté pour pouvoir réussir sa mission.

  • Le 9 janvier 2018 à 10:59, par Yamkoul En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Eh les gars, qu’est-ce qui vous empêche de sommeiller dans ça ? Cherchez votre pain quotidien que de vous mêler dans une affaire qui ne vous regarde pas. La liberté d’expression ne veut pas dire parler de n’importe quoi, faire des analyses aveugles. Ailleurs ça ne se passe ainsi, mais au Burkina chacun parle comme il a perdu la raison. Qui est contre qui au Burkina Faso ? Que la Justice fasse son travail. Ceux qui se sentent gênés peuvent aller se pendre en brousse. Notre cher Patrie continuera à avancer.

    • Le 9 janvier 2018 à 20:04, par EBENEZER En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      Yamkoul,je t’assure qu’il y eut un temps où j’ai raisonné au temps du règne de Blaise comme toi et j’ai laissé les cafards et les mouches chier sur moi jusqu’à mon dernier retranchement et je compris que ’’ tu ne seras pas bon à l’excès’’. Tant que nous resterons sans rien dire et sans rien faire certaines personnes se croient tout permis. Notre grand silence a permis à Blaise de tuer,de tuer et de tuer. Nous voulons la vraie démocratie au B.F. Donc notre silence dans cette affaire sera coupable et n’aidera point la démocratie à avancer.

  • Le 9 janvier 2018 à 11:06, par Ka En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Dieu est le seul juge qui aurait pu rendre une justice impartiale dans notre pays pour nous départager, mais sa justice se fait à travers l’homme et ce humain est une denrée rare malheureusement.

    Je déplore ici des juristes enfantin qui crée leur propre vocabulaire de sorte que son savoir juridique ne soit pas compréhensible que par lui seul, et après il vient donner des leçons aux autres en les accusant de ne pas avoir compris, ou pire, de ne pas savoir lire. Voilà le sinistre démarche de l’intellectuel de pacotille qui sévit ici sur le forum de Lefaso.net depuis un certain temps pour berner le peuple averti.

    A ma connaissance, même en première année d’études en droit, ‘’’’la présomption d’innocence doit prévaloir avant que l’enquête en cours ne soit achevée. La présomption d’innocence possède de nombreuses implications concrètes : il s’agit tout d’abord d’un principe qui vient limiter la liberté d’expression, et qui autorise toute personne non encore condamnée mais présentée dans les medias comme coupable, à obtenir une rectification publique. Surtout, la présomption d’innocence vient garantir au prévenu qu’en l’absence de démonstration probante par l’état de sa culpabilité, le doute devra nécessairement lui profiter. Le respect de la présomption d’innocence connaît néanmoins certaines exceptions, qui concernent la caractérisation de quelques rares infractions : ‘’’’’Dans le cadre d’une affaire de terrorisme ou d’atteinte à la surreté de l’Etat comme celle de Barry, la présomption d’innocence est limitée. Si des armes et des explosifs étaient retrouvés au domicile de ce dernier la donne aura changée, mais de simple argent et des ragots de dénonciation, le doute lui sera profitable à la fin.

    • Le 9 janvier 2018 à 16:53, par L’Ancêtre En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      Mon cher ami revoyez vos cours de droit pénal.
      Le doute profite à l’accusé devant le juge. Le doute lui profitera devant le juge d’instruction si au bout de son enquête il y a un doute, dans ce cas le juge pourra prononcer un non lieu. Sinon si la personne est renvoyé devant un tribunal le doute lui profitera si le juge estime que l’enquête n’a pas apporter de preuves.
      Sinon au stade actuel l’enquête vient de commencer et l’inculpé peut être détenu dans le cadre de l’enquête.On ne sait pas encore s’il y a doute ou pas, le juge d’instruction va chercher les éléments de preuves, pendant ce temps le colonel est toujours présumé innocent.

      • Le 9 janvier 2018 à 18:38, par Ka En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

        Lancêtre en te lisant avec respect il y a un certain temps, je te pris d’apporté des précisions convaincantes pour justifier plus que ce que j’ai dit. Le doute est plus que certain dans cette affaire. Pourquoi les dénonciateurs de Barry ont jalousement dénoncé la cache d’argent et pas d’armes ? Cet argent peut être mis là pour le piégé si Barry affirme qu’il ignore la provenance de cet argent, et si la justice n’a aucune preuve de la provenance de cet argent le doute profitera de Barry. Pour l’instant l’enquête est en cours, nous saurons à la fin si ma théorie ou ta théorie l’emportera. Le Burkina est un village avec une même famille, et tout se sait. Merci de me lire.

        • Le 9 janvier 2018 à 20:21, par L’Ancêtre En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

          Bonjour Ka
          Ce que je veux te dire ici, c’est que le principe qui veut que le doute profite à l’accusé, ce n’est pas à ce stade. Au stade actuel tout est doute, puisque les enquêteurs vont partir de faisceaux d’indices pour établir les preuves. Si le doute doit profiter à l’accusé à ce stade on avancera pas.
          Si l’enquête est bouclée et que le doute persiste en ce moment il pourra profiter à l’accusé, qui sera libre

        • Le 10 janvier 2018 à 01:21, par Trahison En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

          Grand- frére Ka, tu as compris maintenant que quelque soit Alpha, on va trainer ADB devant un juge puis devant un tribunal pour le libérer en fin ? Mais on aura gagné du temps. Toute cette affaire, c’est du dilatoire et de la diversion. je te reconnais grand- frere. Je reste le même Trahison que tu as connu. Nous on n’ est pas des girouettes pour changer comme la queue d’ un coq maladroit. Cette affaire est la plus ridicule des affaires de ce gouvernement.

          • Le 10 janvier 2018 à 13:09, par Ka En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

            Merci Petit frère Trahison pour la confirmation : Ma raison de douter est qu’il y a des morveux nouveaux venus sur Lefaso.net qui changent de pseudo toute les secondes pour saboter les débats enrichissants, et surtout les critiques et les autos critiques fondées des internautes de bonne foi. Ces morveux me dégoûtent. car ils vont obliger un jour avec leurs critiques stériles et sans fondements, notre ami le Dr. Paré et son équipe de suivre le système de B24, l’Evènement, Faso Actualité.
            Tu te rappelles avant l’insurrection en 2013 et 2014 nos critiques fondées pour défendre l’avocat du peuple qui est l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président de briguer trois mandats présidentiels consécutifs et le sénat coûteux ? On se battait farouchement contre les Karim Ouédraogo dit FAROWER pro-Blaise Compaoré et d’autres sur les sites que j’ai cité et Lefaso.net.

            Aujourd’hui beaucoup d’internautes de bonne foi de l’époque se font rare sur les forums à cause des morveux avec plusieurs pseudos pour saboter les débats, surtout flatter et détourner quelques internautes de bonne foi avec un idéal neutre comme mon ami et promo Kôrô Yamyélé qui rentre aveuglement dans le jeux de ces morveux et perd peu à peu sa crédibilité me dit un de ces admirateurs qui est un homme politique, et je le confirme.

            Ces nouveaux partisans venus sur le forum avec plusieurs pseudos pour saboter les critiques fondées, on les connait avec leur petit cerveau de primate qui croit faire la différence.

            Quand a l’affaire Barry, laissons faire la justice. Etant contre toute forme de s’emparer le pouvoir avec les armes, je laisse la justice faire ce qu’il a à faire, mais ma conviction est que cette affaire reste dans le doute totale.

            Cher petit frère Trahison, continuons à rester nous-même et dans la neutralité de défendre notre idéal qui est de se ranger du côté de la vérité et de ce qui va au peuple et les opprimés. Exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal. Voilà ce que nous apprennent la vie et la mort. Heureux de te lire.

            • Le 11 janvier 2018 à 22:08, par SOME En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

              cher ami ka tu comprends que ton entreprise d’ouvrir les yeux avec tes analyses objectives ne payés pas du tout a certains qui sont payés pour venir embrouiller les gens sur internet et esperer se faire remarquer du roi...J’admire ton courage et ta patience et ton oeuvre humaniste et patriotique. Continue a instruire les freres et soeurs, c’est eux qui par la conscience politique et l’analyse objective qui feront avancer le burkina (et ces egocentriques egoistes qui ont detruit la revolution et continuent de s’acharner et achever de detruire le pays. Continue, inutile de te preoccuper des provocateurs professionnels. Bon courage
              SOME

              • Le 12 janvier 2018 à 12:52, par Ka En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

                Merci mon frère SOME : Quelle est la valeur d’un être humain s’il n’a pas un idéal à suivre ? Ma petite contribution sur les débats des analyses des sites des réseaux sociaux de notre pays est pour dire à notre jeunesse d’avoir un idéal positif à suivre, sans quoi le pays n’avancera pas avec les mensonges des anciens qui ne pensent qu’à leur gosier. Sans des personnes qui sont des idéalistes moraux en luttant pour des causes justes, et en défendant les opprimés surtout revendiquer farouchement pour une société juste sans exploitation de l’homme par l’homme, le monde sera une jungle.

                Je regrette l’absence des internautes de bonne foi qui ont contribué sur le forum des réseaux sociaux de 2013 à 2014 pour qu’il ait une alternance politique voulu par la jeunesse. Aujourd’hui même mon ami Kôrô Yamyélé, un model parmi les internautes admiré par la jeunesse pour son idéale neutre autrefois de lutter contre l’injustice et l’impunité, se laisse berner par les morveux progénitures des prédateurs qui ont mis le feu au pays et aujourd’hui n’ont plus des avantages que de se venger. Mon cœur saigne en lisant quelques critiques partisanes sans fondement de mon ami Kôrô Yamyélé, des critiques pour avoir des points auprès de ces morveux qui veulent saboter la bonne marche de l’alternance politique voulu par une jeunesse saine. Ces morveux lui soulent en lui donnant des galons virtuels pour le dévier de son idéale de lutter pour la bonne marche de l’alternance politique. Je voudrai qu’il relise ses critiques fondées sur les historiques des réseaux sociaux avant l’insurrection quand il ramassait sans pitié les prédateurs et même son ami d’aujourd’hui appelé Dieudonné allias Paul Kéré.

                Le peuple a choisi a plus de 50% un président, c’est à nous de rectifier ses imparfaits pour qu’il fait avancer l’alternance politique jusqu’à la nouvelle élection avec nos critiques fondées et neutres qu’elles soient adressées à la majorité, ou à l’opposition.

                Mon Fère SOME, je te remercie de rester toi-même avec ton idéale depuis plusieurs années sur le web : Un idéale qui se range du côté de la vérité qui va pour le peuple et l’avancer du pays que nous aimons tous.

    • Le 9 janvier 2018 à 17:30, par MA En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      Bonsoir monsieur Ka,
      je pense que votre analyse rejoint celui de me KERE, je ne dirai pas être un de ses admirateurs mais je pense que son analyse va dans le même sens que le votre à savoir que la présomption d’innocence est profitable à monsieur BARRY jusqu’à la fin des enquêtes. Cela dit monsieur le ministre n’avait aucunement le droit de tenir des propos comme je cite : "vous allez être servi"

  • Le 9 janvier 2018 à 12:41, par SIRIMA Sôrômandi En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Il n’y a pas de fumée sans feu. Alors oyez patient et la justice faire son travail.

  • Le 9 janvier 2018 à 12:44, par Yamkoul En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Me KERE, vous me faites pitié dans votre prise de position politique. Vous me faites pitié quand je parcours vos analyses. C’est pas intellectuel quand on ne sait toujours pas mesurer un mot dans sa juste valeur. Me KERE, c’est pas être docteur en...qui fait de l’homme un intellectuel. Pendant que certains parlent de "neige" vous parlez de "cramoisi", ironie du sort. Je vous soustrais de l’Intelligentsia burkinabè. Il y a quelque chose qui vous manque, Me KERE, et il serait mieux qu’un intellectuel fini du Burkina vous apprenne la manière d’analyser les choses.Comprenez-moi bien et faites attention. Nous ne sommes plus à l’heure de la révision de l’article 37.

  • Le 9 janvier 2018 à 13:47, par Yamkoul En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Me KERE, vous me faites pitié dans votre prise de position politique. Vous me faites pitié quand je parcours vos analyses. C’est pas intellectuel quand on ne sait toujours pas mesurer un mot dans sa juste valeur. Me KERE, c’est pas être docteur en...qui fait de l’homme un intellectuel. Pendant que certains parlent de "neige" vous parlez de "cramoisi", ironie du sort. Je vous soustrais de l’Intelligentsia burkinabè. Il y a quelque chose qui vous manque, Me KERE, et il serait mieux qu’un intellectuel fini du Burkina vous apprenne la manière d’analyser les choses.Comprenez-moi bien et faites attention. Nous ne sommes plus à l’heure de la révision de l’article 37.

  • Le 9 janvier 2018 à 13:50, par Nople En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Je ne pense pas qu’on pourrait infliger des aberrations criminelle sur un innocent !
    Cependant qu’il passe rapidement à la barre pour témoigner ses intentions, Effort du procureur. chacun serait quitte.

  • Le 9 janvier 2018 à 14:05, par EBENEZER En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    « Vous allez être servis, on est tous au Burkina, si on voulait quelqu’un depuis longtemps, on avait la possibilité de faire ce qui doit être fait, mais si c’est maintenant qu’il est interpellé, c’est parce qu’il y a eu des faits. Ne vous pressez pas, attendons ».
    Un tel raisonnement n’est-il pas contraire à la démocratie et ne s’apparente-t-il pas à " si tu fais on te fait et il n’ y a rien" ?
    N’oublions pas que le colonel Barry à un moment avait aussi la possibilité de faire ce qui pouvait être fait.
    Sur Burkina infos où j’ai écouté monsieur le ministre de la sécurité il a dit que chaque jour que Dieu fait, la police comme la gendarmerie interpelle des personnes ; donc de ce fait selon son raisonnement le chef de file de l’opposition peut être convoqué par la gendarmerie.
    Dans un Etat de droit acceptez qu’on vous critique quand car la majorité aujourd’hui peut se retrouver dans l’opposition de demain.
    Rien absolument rien n’est acquis d’avance pour un être humain dont le souffle de vie est entre les mains du Tout Puissant.
    N’oublions pas une chose les puissants d’aujourdh’ui peuvent être les faibles de demain.
    Personnellement j’attends d’être servi.
    Donc comme dit l’ américain, wait and see.
    S’il te plaît, Web master laisse passer.

    • Le 10 janvier 2018 à 15:27, par Madjer En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

      EBENEZER, je te tire mon chapeau voilà un homme éclairé. Je ne comprend pas pourquoi les gens font comme s’ils ne vivent pas ici au Faso, ou bien ils font comme si c’est Me Kéré et le Kôrô Yamyélé qui sont la cause des problèmes de ce pays. De tel comportement démontre toute l’étendue de la platitude de certains de nos internautes qui se dise intellectuel. Me Kéré et le Kôrô Yamyélé ne font qu’exprimer leurs points de vue. Comment pour cela, on peut les qualifier de tout les noms d’oiseaux ? Donc vous voulez qu’ils vous suivent comme des moutons comme vous le faite avec ce régime ? Non, non et non. Depuis que je suis sur ce site, de ma mémoire je n’ai jamais rencontré des gens aussi élégants et cohérent dans ce qu’ils disent. Le problème de ce pays c’est plutôt vous les petits esprits avec vos critiques dépourvues de toute analyse. De grâce gardez vos énergies que vous gaspillez utilement sur des personnes qui ne considèrent même pas, et que vous ne pourrez jamais rien contre eux. Donc haï lafignè. gnago, hassidi, fassoden Djougou nounou !

  • Le 9 janvier 2018 à 17:25, par Journal "Le Monde" du 05.01.2018 En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Burkina : Ce que 6 organisations pensent de l’affaire Auguste Denise Barry
    Posté le9 janvier 2018 par B24 Opinion
    Ceci est une déclaration de six organisations de défense des droits de l’homme sur l’affaire Auguste Denise Barry.
    Dans un communiqué en date du 6 janvier 2018, le procureur près la justice militaire relativement au dossier Denise Auguste Barry annonçait l’ouverture d’une information judiciaire « contre M. Barry et tous autres des chefs de complot et d’incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des dispositions du code pénal et du code de justice militaire ». Le colonel Denise Auguste Barry, ex-ministre de la sécurité de la Transition, est soupçonné d’atteinte à la sûreté de l’État et a été inculpé puis incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) depuis le 4 janvier 2018. Par ailleurs, le parquet militaire indiquait que les enquêtes suivaient leur cours et en appelait à la collaboration de la population avec les enquêteurs.
    Par principe, les démocrates et les défenseurs des droits de l’homme que nous sommes, condamnons toute atteinte ou tentative d’atteinte à la sûreté de l’État et toute entreprise de déstabilisation du pouvoir politique et réaffirmons que les auteurs de tels actes devraient répondre devant la justice conformément à la loi. Toutefois, nous insistons sur la nécessité que les présumés auteurs soient poursuivis sur la base des procédures d’enquêtes préliminaires et d’instructions judiciaires impartiales, justes et indépendantes respectant les principes élémentaires de justice équitable et garantissant tous les droits des mis en cause.
    La préoccupation des défenseurs des droits de l’Homme porte sur les dérives possibles dans de telles affaires. Malheureusement, depuis l’avènement de celle dite « Auguste Barry », des insinuations malveillantes sont faites ici et là et des personnes dans les milieux politiques, économiques, associatifs et des leaders d’opinion sont jetés en pâture au moyen de délations et de dénonciations calomnieuses sur les réseaux sociaux et les médias où l’on établit leur implication / culpabilité d’une manière ou d’une autre dans cette affaire.
    Il s’agit donc, en l’occurrence, de la dénonciation et de la stigmatisation dans les réseaux sociaux ou des déclarations publiques contre des personnes non encore poursuivies par la justice. Tant qu’une personne n’a pas été interpellée par la justice, à quelque titre que ce soit, elle doit être considérée comme innocente. La désignation d’une personne par des tiers étrangers à la justice, comme faisant partie d’un complot contre la sureté de l’Etat est une diffamation et une grave atteinte à l’intégrité morale de cette personne. De tels actes sont punissables, au même titre que l’atteinte à la sureté de l’Etat elle-même.
    Les défenseurs des droits de l’Homme craignent une politisation de l’affaire Barry et des arrestations arbitraires ou des persécutions sournoises de personnes à des fins politiques.
    C’est aussi l’occasion de revenir sur la nécessité de reformer profondément la justice militaire dont la conduite de dossiers encore actuels, peut laisser craindre une instrumentalisation politique de cette juridiction.
    A titre illustratif, le jeudi 28 décembre 2017, la chambre de contrôle de la justice militaire rendait son délibéré de confirmation des charges pour les personnes poursuivies dans le cadre du dossier du putsch du 16 septembre 2015. Quelques jours après, l’arrêt de la chambre de contrôle suscitait l’indignation des avocats de la défense qui dénoncèrent plusieurs travers occasionnés par les procédés du parquet militaire (ministère de la défense) qui aurait exigé de prendre connaissance du délibéré avant le prononcé.
    Ce qui apparaît comme une intrusion, et aurait permis, le cas échéant, la manipulation du contenu de l’arrêt initial (cf. Le pays du 5 janvier 2018). Jusque-là, le parquet militaire mis en cause n’a pas apporté un démenti officiel à cette grave allégation rendue publique.
    En octobre 2017, le ministre de la défense, qui relève du pouvoir Exécutif, avait également pris un arrêté permettant de placer Monsieur Djibril Bassolet en résidence surveillée, restreignant ainsi la liberté provisoire prononcée par le tribunal militaire.
    Considérant tout ce qui précède et vu tous les risques d’instrumentalisation du dossier pour en faire le lieu d’une chasse aux sorcières et une occasion de règlements de comptes personnels, les organisations des droits de l’Homme signataires du présent communiqué recommandent la mise en place d’une commission d’enquête indépendante, à l’instar de celles sur l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du coup d’État de septembre 2015, afin de faire la lumière sur les circonstances de cette affaire et d’établir les responsabilités dans la plus grande transparence et l’objectivité qui siéent. Les organisations de défense des droits de l’homme se tiennent prêtes à être membre d’une telle commission afin de jouer leur partition conformément à leur mission de protection des droits de la personne humaine et de promotion de l’Etat de droit démocratique.
    Fait à Ouagadougou le 9 janvier 2018
    Ont signé :

    Cercle d’Éveil (CDEV)
    Evariste Konsimbo

    REseau des Organisations de la société Civile pour le Développement (RESOCIDE)
    Siaka COULIBALY

    Observatoire pour la Démocratie et les Droits de l’Homme (ODDH)
    Lookmann SAWADOGO

    Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP)
    Ousmane SÖ

    Association « Femmes Battantes »
    Bertine Ouédraogo

    Nouveau Droits de l’Homme –Burkina (NDH-Burkina)
    Idrissa Birba

  • Le 9 janvier 2018 à 22:02, par Zimm En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Kôrô Yamyélé, INADMISSIBLE que vous fassiez un appel a la violence si Simon Compaoré (ou quelqu’un d’autre) va en prison. As-tu déjà vu quelque part que la violence a réglé un problème ? Toi et moi, nos deux valeurs divergent fondamentalement, mais là vous dépassez les bornes ! Ne plus recommencer !

  • Le 10 janvier 2018 à 11:07, par Pangsoaba En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Dans ce pays, j’invite chaque citoyen à une véritable introspection pour se rendre compte que le pouvoir du mpp est en train de devenir un pouvoir dictatorial. Au nom de quoi pouvez-vous arrêter un citoyen sans en justifier devant le peuple des faits reprochés à ce citoyen.
    De quel droit, le Ministre de la sécurité peut-il dire il y a quelques que le peuple sera servi et qu’à la date de ce jour, rien n’a encore été servi officiellement par le Parquet Militaire. Sortez les preuves que vous détenez sinon, il conviendrait d’organiser une nouvelle insurrection populaire pour se lever comme un seul homme contre ces pratiques. Si le Président du Faso, ne prend pas ses responsabilités dans un remaniement gouvernemental, le peuple prendra ses responsabilités. Mettez-moi en prison pour cette résolution politique que je viens de prendre pour déstabilisation des institutions mppistes et on verra la suite...

  • Le 10 janvier 2018 à 11:13, par Christian En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Vous savez il faut que les gens soient plus "intelligents" que ça. Ce qui se passe me rappelle l’affaire Tibo. Il a été arrêté parce qu’il préparait un coup d’Etat avec le Lion qui était en fuite au Ghana. Tout cela pour laisser le terrain libre à Guingéré. C’était trop grossier. Bientôt, on va nous servir que Barry préparait la prise de pouvoir depuis long avec l’appui de Salif Diallo et sera la chasse aux sorcières càd aux partisans de SD au sein meme du MPP.

  • Le 10 janvier 2018 à 11:27, par Verité En réponse à : Arrestation du Col Auguste Denise Barry : « Vous serez édifiés (…) vous allez être servis », promet Simon Compaoré

    Nous pensons que dans ce dossier les gens n’ont pas besoin d’être SERVIS OU ÉDIFIÉS ; Tout ce qu’on demande c’est d’énoncer clairement qu’il a fait. Ce qui est dit jusqu’à présent présente des contours très flous, du four tout. Quand on arrête un LEADER du genre BARRY, il faut pouvoir être claire tout de suite !!!!!!

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique