Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Avis de recrutement d’experts au profit de l’unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina)

Accueil > Petites annonces > Emplois • Communiqué • lundi 25 décembre 2017 à 01h50min
Avis de recrutement d’experts au profit de l’unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina)

Le Comité Interministériel pour le recrutement d’experts au profit de l’Unité de coordination de la formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina), recherche des candidats pour pourvoir aux postes ci-après :

-  Un expert en performance environnementale et sociale ;
-  Un expert en suivi-évaluation ;
-  Un expert en énergie.

I- DESCRIPTION, EXIGENCES DES POSTES ET QUALIFICATIONS

1. Expert en performance environnementale et sociale
1.1. Description des tâches
Sous la responsabilité du Coordonnateur National de l’UCF-Burkina, l’Expert en performance environnementale et sociale aura en charge les tâches suivantes :
-  Emettre des avis et conseils sur les questions environnementales et sociales, santé, sécurité et sûreté, aussi bien dans le cadre de la conception des projets, des plans de mise en œuvre, que dans le suivi des activités et des projets soumis au financement du Compact ;
-  Représenter l’unité de coordination auprès des hauts fonctionnaires burkinabè et américains, mais aussi des représentants de gouvernements étrangers et diverses parties prenantes nationales et internationales, sur les questions de performance environnementale et sociale liées au développement du Compact ;
-  Identifier et évaluer, en collaboration avec le département du MCC en charge de la performance environnementale et sociale (ESP), les impacts, risques et opportunités associés aux projets sur le plan environnemental et social, afin de mettre en marche un processus d’évaluation et un Système de gestion environnementale et sociale (SGES), conformément aux dispositions (i) de la Norme de performance 1 en matière de durabilité environnementale et sociale de la Société Financière Internationale (SFI), (ii) de la Politique Environnementale du MCC et (iii) des droits nationaux et internationaux applicables ;
-  Evaluer, selon la nature et l’échelle des projets, leurs impacts suivant les Normes de performance 2 à 8 de la SFI relatives, respectivement (i) à la main-d’œuvre et aux conditions de travail, (ii) à l’utilisation rationnelle des ressources et la prévention de la pollution, (iii) aux questions de santé, sécurité et sûreté des communautés, (iv) à l’acquisition de terres et à la réinstallation involontaire, (v) à la conservation de la biodiversité et à la gestion durable des ressources naturelles vivantes, (vi) aux peuples autochtones et (vii) au patrimoine culturel ;
-  Evaluer, en collaboration avec l’équipe ESP du MCC, l’adéquation technique des projets et gérer les analyses spécifiques telles que les évaluations d’impact environnemental et social (EIES), les plans de gestion environnementale et sociale (PGES), les plans de santé et sécurité (PSS), les plans d’action de réinstallation (PAR), ainsi que d’autres analyses associées, soit directement ou par l’encadrement des personnes ou entités qui effectueront ces évaluations ;
-  Contribuer largement aux discussions sur la viabilité des projets/programmes et à l’élaboration des notes conceptuelles, documents de conception, proposition de compact et cadre de suivi-évaluation ;
-  Collaborer au sein de l’Unité de coordination et avec les parties prenantes au niveau national sur la conception des projets, des plans de travail, des budgets et des mécanismes de contrôle ;
-  Développer et maintenir une fonction de système d’information géographique (SIG) pour le compte de l’Unité de coordination et gérer le personnel technique connexe ;
-  Rédiger et discuter les termes de référence, l’élaboration des budgets, des calendriers et des estimations de coûts et procéder aux évaluations d’action d’approvisionnement ou de passations de marchés nécessaires au développement du Compact pour assurer la prise en compte effective des priorités de la performance environnementale et sociale ;
-  Gérer les consultants, les accords d’entité de mise en œuvre et autres structures afin d’assurer que les livrables et les produits de leur travail sont acceptables ;
-  Renforcer les partenariats externes afin de renforcer la veille environnementale et sociale ;
-  Exécuter toutes autres tâches et responsabilités requises et relevant de la Performance environnementale et sociale pour le développement et la mise en œuvre effective du Compact.

1.2. . Qualification et expérience requises
Le titulaire du poste devra :
-  Justifier d’un diplôme d’études supérieures de niveau BAC+5 au moins (Ingénieur, Master, DESS, Doctorat, etc.) en sciences environnementales, sociales ou naturelles, économie des ressources naturelles, économie de l’environnement, économie agricole, planification ou dans un domaine connexe ;
-  Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience pertinente en matière d’évaluation environnementale et sociale, de gestion et/ou de surveillance, de préférence suivant les normes ISO 14000 des systèmes de gestion environnementale.

1.3. Domaines de connaissance/compétences
Le titulaire du poste devra avoir :
-  Une bonne connaissance et une expérience avérée avec les méthodologies d’évaluation et de suivi d’impact et de gestion environnementale et sociale ;
-  Une bonne connaissance des normes de performance de la SFI sur la durabilité environnementale et sociale ;
-  Une bonne connaissance et expérience avérée avec l’utilisation des conditions de contrat de la Fédération internationale des ingénieurs-conseils (FIDIC) est très souhaitable ;
-  Une bonne connaissance et expérience avérée avec les méthodologies de planification participative et analyse des parties prenantes ;
-  Une bonne connaissance et expérience avérée avec les méthodologies de données et analyses géo-référencées et en particulier l’utilisation des SIG pour l’analyse des questions environnementales et sociales.

1.4. Exigences du poste
Le titulaire du poste devra :
-  Etre disponible à temps plein ;
-  Etre apte à communiquer efficacement, à l’oral et à l’écrit, sur les concepts d’évaluation environnementale et sociale avec des collègues, des intervenants et homologues ;
-  Etre apte à rédiger des termes de référence sur les questions environnementales et sociales et à faire des analyses avec les estimations de coûts associés, à participer à des panels d’évaluation dans les processus de sélection et à assurer la gestion technique des contrats ;
-  Etre apte à travailler en collaboration et efficacement au sein d’équipes multidisciplinaires et avec des experts nationaux et internationaux qui représentent les intérêts des secteurs gouvernementaux et non gouvernementaux ;
-  Etre apte à fournir des conseils et des orientations sur les concepts de performance environnementale et sociale et les questions liées au développement économique dans les pays en développement ;
-  Etre apte à travailler sous pression avec des équipes pluridisciplinaires, dans un contexte multiculturel ;
-  Avoir une maîtrise orale et écrite du français et de l’anglais.

2. Expert en suivi-évaluation
2.1. Description des tâches
Sous la responsabilité du Coordonnateur National de l’Unité de Coordination de la
Formulation du second compact du Burkina Faso (UCF-Burkina), l’Expert en suivi-évaluation est responsable de toute la stratégie du Suivi & Evaluation (S&E) tout au long du processus de formulation du second Compact. Dans ce cadre, les rôles et responsabilités de l’Expert en Suivi & Evaluation seront multiples et comprendront, entre autres :
-  Appuyer l’UCF-Burkina dans la formulation du contenu du plan de suivi-évaluation du second Compact, à savoir :
 l’analyse profonde des problèmes et des secteurs identifiés lors de l’analyse des contraintes,
 le cadre logique, y compris la théorie de changement, ainsi que la littérature et les preuves pertinentes qui le sous-tendent,
 les indicateurs clés et la conception du Plan de Suivi & Evaluation, suivant les Directives du MCC,
 la conception du plan des évaluations (annuelle, à mi-parcours, finale, de performance, d’impact, …),
 la planification de la collecte de données,
 les budgets de suivi-évaluation, ainsi que
 les responsabilités de chaque acteur dans l’exécution du plan suivi-évaluation ;
-  Participer activement à la mise en place, au sein de l’UCF-Burkina, d’une bonne situation de référence des zones d’intervention du Compact ;
-  Identifier et documenter des exemples d’anciens projets similaires dont les résultats quantitatifs et qualitatifs soulignent leur succès et démontrent leur adaptabilité dans le contexte burkinabè ;
-  Gérer et superviser la collecte de nouvelles données, chaque fois que de besoin ;
-  Travailler avec les experts sectoriels afin d’identifier les cibles réalistes des résultats de projets, en tenant compte de l’ensemble des plans d’exécution, au fur et à mesure que les projets se développent ;
-  Appuyer l’identification des risques du programme et proposer un mécanisme de leur mitigation ;
-  Préparer le document préliminaire du Plan de Suivi & Evaluation du Compact en développement ;
-  Faire un inventaire des systèmes de suivi & évaluation existants, procéder a leur analyse et proposer un système de gestion des informations de performance pour le Compact en développement ;
-  Participer à la conception et assurer la fonctionnalité du système de suivi-évaluation, notamment la compilation, le traitement et l’analyse des données collectées dans le cadre du développement du programme (indicateurs, études, etc.) ;
-  Travailler avec l’ensemble de l’équipe pour l’élaboration du Plan de Suivi & Evaluation, la finalisation et la mise à jour du cadre logique et l’élaboration de l’Annexe réservée au Suivi & Evaluation dans les documents préliminaires et dans le Mémorandum d’Investissement ;
-  Collaborer avec les directions de projets, entités de mise en œuvre et autres sources d’information dans l’élaboration et/ou l’actualisation des plans et dans le cadre du suivi des activités ;
-  Evaluer les besoins et estimer les coûts pour les activités de suivi-évaluation au sein de l’UCF-Burkina, telles que la collecte des données, les formations, les études de terrain, etc. qui feront partie du budget du Compact ;
-  Assister l’UCF-Burkina dans la compréhension des Directives de suivi et évaluation du MCC, ainsi que des responsabilités de toutes les parties prenantes, y compris à travers des formations ;
-  Appuyer l’UCF-Burkina dans l’élaboration des termes de référence ainsi que dans la gestion de tous les consultants pour les études de terrain, afin de s’assurer que tous les livrables sont de bonne qualité et livrés dans les délais requis ;
-  Appuyer l’ensemble de l’équipe dans la validation du cadre méthodologique et la supervision des études et enquêtes ;
-  S’assurer que toutes les études de faisabilité qui seront menées prendront en considération les besoins du suivi & évaluation ;
-  Participer aux revues périodiques sur la qualité des données, y compris entreprendre des visites sur le terrain pour observer la collecte et l’analyse des données ;
-  Préparer les potentielles entités partenaires à bien assumer leurs responsabilités de suivi-évaluation dans l’exécution du Compact ;
-  Collaborer avec l’homologue du MCC en charge du Suivi-Evaluation pour l’évaluation des capacités institutionnelles en suivi-évaluation, ainsi qu’au renforcement des capacités des institutions et entités concernées ;

-  Répondre aux requêtes du MCC pour des informations sur :
 l’origine et la fiabilité des données,
 les méthodes de mesure utilisées,
 la fréquence de la collecte des données,
 la désagrégation des données,
 la définition des rôles et responsabilités du Directeur de Suivi & Evaluation ainsi que d’autres personnels et parties prenantes dans la phase de mise en œuvre du Compact ;
-  Collaborer avec le MCC pour identifier des possibilités et modèles d’évaluation d’impact ;
-  Appuyer l’UCF-Burkina dans la collecte de données pour les analyses coût-bénéfice et pour le calcul des Taux de Rentabilité Economique (TRE) des différents projets en cours de développement ;
-  Identifier et coordonner les activités avec d’autres bailleurs de fonds et partenaires au développement qui sont impliqués dans le développement des capacités statistiques, ainsi que dans la collecte des données ;
-  Faciliter les réunions des parties prenantes pour s’assurer qu’elles sont d’accord sur le cadre logique, les indicateurs identifiés, les données de base et leurs cibles pour les projets proposés ;
-  Exécuter toutes autres tâches et responsabilités requises et relevant du suivi & évaluation pour le développement et la mise en œuvre effective du Programme.

2.2. Qualification et expérience requises
Le titulaire du poste devra :
-  Justifier d’un diplôme d’études supérieures de niveau BAC+5 au moins (Ingénieur, Master, DESS, Doctorat, etc.) en statistiques, économie ou tout autre diplôme équivalent ;
-  Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience pertinente dans le domaine du suivi-évaluation des programmes et projets de développement et/ou des analyses économiques.

2.3. Domaines de connaissances/compétences
Le titulaire du poste devra avoir :
-  Une bonne maitrise de la gestion des bases de données, de l’outil statistique et de l’outil informatique (Tableurs, Logiciels d’analyses statistiques couramment utilisés, Ms Project) et des systèmes d’information ;
-  Une expérience avérée dans les enquêtes de terrain et dans l’élaboration de systèmes de suivi-évaluation et de gestion ;
-  Une excellente compréhension des paramètres du développement économique ;
-  Au moins deux (02) expériences réussies dans le domaine du suivi et d’évaluation de programmes de développement au cours des cinq (05) dernières années ;
-  Au moins une (01) expérience réussie d’évaluation d’impact utilisant des méthodologies expérimentales, au cours des dix (10) dernières années.

2.4. Exigences du poste
Le titulaire du poste devra :
-  Etre disponible pour entreprendre des visites régulières sur le terrain et interagir et échanger avec les partenaires ;
-  Avoir la capacité de bien gérer des tâches diverses et complexes avec un minimum de supervision ;
-  Démontrer la capacité à fournir une analyse indépendante et une interprétation des données de performance à travers des méthodes rigoureuses et avancées d’économie, d’analyse et de statistiques ;
-  Avoir une bonne connaissance de la Gestion axée sur les résultats ;
-  Avoir une excellente capacité rédactionnelle et de synthèse ;
-  Etre apte à travailler sous pression avec des équipes pluridisciplinaires, dans un contexte multiculturel ;
-  Avoir une maîtrise orale et écrite du français et de l’anglais.

3. Expert en énergie
3.1. Description des tâches
-  Faire preuve de leadership en convoquant, assemblant et sollicitant les contributions et la collecte de données, en temps opportun, auprès des intervenants du secteur énergétique et en facilitant les échanges et les processus de travail collaboratifs, en vue de la production des livrables requis (notes et documents conceptuels, mémorandum d’opportunité, description de projets, etc.) ;
-  Construire, entretenir et tirer efficacement parti des relations avec toutes les parties prenantes du secteur énergétique, notamment les départements ministériels, agences ou autres institutions responsables de la gouvernance, des politiques, de la conception de projets ou autres fonctions liées à la planification et à la supervision du secteur ;
-  Au nom de l’UCF-Burkina, diriger la définition des problèmes critiques du secteur énergétique et de leurs causes profondes, et identifier les stratégies d’atténuation correspondantes, en étroite collaboration avec les décideurs politiques, les experts externes, les partenaires techniques et financiers et toutes les autres parties prenantes ;
-  Au nom de l’UCF-Burkina, diriger l’identification des concepts potentiels de projet et la rédaction des notes et documents conceptuels qui proposent des changements politiques, législatifs, réglementaires ou institutionnels ou des investissements publics ou privés nécessaires au succès de ces projets, conformément aux directives du MCC ;
-  Assurer la coordination des aspects techniques, institutionnels, environnementaux, sociaux et tous les autres aspects de la définition des problèmes et de la définition des projets, afin d’assurer le développement d’évaluations et de propositions complètes et entièrement intégrées ;
-  En collaboration avec le personnel du MCC, coordonner la rédaction des termes de référence pour toutes les études de faisabilité, les évaluations d’impact environnemental ou social, ou les travaux de conception préliminaires qui peuvent être nécessaires pour préparer les projets et faire avancer le processus de formulation du Compact ;
-  Dans le cadre du recrutement de consultants pour la formulation du Compact, contribuer à l’évaluation des offres, gérer les réunions de démarrage, coordonner les voyages/visites des consultants en organisant des réunions/ateliers, gérer les demandes de données, gérer l’examen structuré des livrables par toutes les parties prenantes, etc. ;
-  Fournir des conseils détaillés et constructifs aux consultants, en collaboration avec les principales parties prenantes et le MCC, et veiller à ce que les consultants aient accès aux représentants gouvernementaux et autres institutions concernés, ainsi qu’aux données et informations nécessaires pour mener à bien, et dans les délais, leurs travaux ;
-  Examiner et commenter les livrables des consultants afin de s’assurer que tous les risques, les problèmes non résolus et les préoccupations sont traités correctement et entièrement ;
-  Aider à l’évaluation de la capacité technique et de gestion de la SONABEL, de l’ARSE, des départements ministériels, agences ou autres institutions impliquées dans la conception, la gestion, la mise en œuvre ou l’appropriation éventuelle des projets et actifs proposés ;
-  Servir de principal point de contact entre l’UCF-Burkina et le MCC pour le (s) projet (s) du secteur de l’énergie et assurer le flux d’informations nécessaire pour que le MCC soit bien informé des progrès, problèmes et risques ;
-  Suivre et tenir le MCC au courant des activités du Gouvernement du Burkina Faso et des partenaires techniques et financiers dans le secteur énergétique ;
-  Exécuter toutes autres tâches et responsabilités requises et relevant du secteur de l’énergie pour le développement et la mise en œuvre effective du Compact.

3.2. Qualification et expérience requises
Le titulaire du poste devra :
-  Justifier d’un diplôme d’études supérieures de niveau BAC+5 au moins (Ingénieur, Master, DESS, Doctorat, etc.) dans le domaine de l’électricité ou tout autre diplôme équivalent ;
-  Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience pertinente dans le domaine du secteur énergétique et plus spécifiquement dans le domaine de l’électricité.

3.3. Domaines de connaissances/compétences

Le titulaire du poste devra avoir :
-  Une expérience et des qualifications solides en matière de leadership et un engagement à assurer une coordination proactive et dans les délais requis, l’action des multiples parties prenantes, les flux de travail et les communications ;
-  Une aptitude démontrée à interagir efficacement et de manière constructive avec les décideurs publics, les organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers, les experts techniques, les professionnels de la construction et les personnes affectées par le projet (PAP) ;

-  Une compréhension avérée des facteurs affectant le secteur de l’énergie au Burkina Faso, y compris les lacunes politiques, juridiques et réglementaires, les chevauchements et les duplications institutionnelles, et l’économie politique du secteur de l’électricité ;

-  Une compréhension avérée des meilleures pratiques régionales et mondiales en matière de réformes du secteur énergétique, de redressement des services publics et d’environnement propice à la participation du secteur privé dans le secteur de l’électricité et/ou des défis techniques et économiques pour améliorer l’accès à l’électricité ;

-  Une connaissance détaillée des politiques du secteur de l’électricité au Burkina Faso, des institutions d’élaboration de politiques indépendantes et des producteurs d’électricité ; la connaissance de la stratégie du secteur de l’électricité, du schéma directeur de l’électricité et/ou du plan d’investissement stratégique du Burkina Faso serait un atout ;
-  Une expérience avérée avec le secteur privé dans le secteur de l’électricité (PPP/PIE) serait un atout.

3.4. Exigences du poste

Le titulaire du poste devra :
-  Démontrer de solides compétences en communication verbale et écrite et une aptitude à coordonner et faciliter des échanges fructueux entre divers acteurs, parties prenantes et intérêts ; ceci inclut les dimensions techniques, économiques, environnementales et sociales du développement et de la conception du projet ;
-  Etre disponible pour entreprendre des visites régulières sur le terrain et interagir et échanger avec les partenaires ;
-  Avoir la capacité de bien gérer des tâches diverses et complexes avec un minimum de supervision ;
-  Avoir une bonne connaissance de la Gestion axée sur les résultats ;
-  Avoir une excellente capacité rédactionnelle et de synthèse ;
-  Etre apte à travailler sous pression avec des équipes pluridisciplinaires, dans un contexte multiculturel ;
-  Avoir une maîtrise orale et écrite du français et de l’anglais.

II- COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

-  Demande manuscrite timbrée à 200 FCFA adressée au Président du Comité interministériel de recrutement d’experts au profit de l’UCF-Burkina ;
-  une lettre de motivation (une page et demi maximum) ;
-  des copies certifiées conformes des diplômes, certificats et attestations de travail ;
-  une copie légalisée de la carte d’identité ;
-  un curriculum vitae actualisé et signé.

III- PROCEDURE DE RECRUTEMENT

Le recrutement se fera par voie de présélection sur dossier suivie d’un entretien oral avec les candidats présélectionnés.

IV- CONDITIONS D’EMBAUCHE

Le (la) candidat (e) admis (e) pour chacun des postes sera soumis à un contrat d’objectifs et devra avoir une bonne santé physique et mentale, être de bonne moralité et jouir de ses droits civiques.
Le (la) candidat (e) retenu (e) devra fournir un casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat médical de visite et de contre visite.
Le lieu d’affectation est OUAGADOUGOU avec de fréquents déplacements à l’intérieur du pays.

V- LIEU ET DELAI DE DEPOT DE CANDIDATURE

Les dossiers de candidatures peuvent être directement déposés au service courrier du Premier Ministère ou envoyés par voie postale à l’adresse ci-après :
03 BP 7027 Ouagadougou 03, Burkina Faso, au plus tard le mercredi 10 janvier 2018, à 15H30.

Avis important :

Les candidats prendront soin de mentionner à l’angle supérieur de l’enveloppe à droite, le poste pour lequel ils font acte de candidature.
Tout dossier de candidature incomplet sera rejeté.
Aucun dossier de candidature ne sera restitué.

Le Président du Comité

ZAGRE Seydou
Commandeur de l’Ordre National

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Offre d’emploi : Une rédaction Web recrute des journalistes sportifs
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des journalistes
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) recrute un consultant
CGE Immobilier recrute un community manager-Webmaster
Emploi : Une importante structure de la place souhaite recevoir des candidatures pour des postes
Emploi : Avis de recrutement d’un Responsable Régional Eau, Hygiène et Assainissement (Wash), d’un Responsable National Suivi & Evaluation, et d’un Responsable Régional Suivi & Evaluation
Avis de recrutement d’un Coordonnateur Adjoint
Avis de recrutement d’un Responsable Administratif et Financier et d’un Assistant Administratif et Financier pour le compte du Projet REGIS-ER
Le Cabinet CRI-Sarl recrute pour une importante Société de la place plusieurs profils
Avis d’appel à candidatures pour le recrutement du Directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF)
Avis d’appel à candidatures pour le recrutement du Directeur général du Centre Hospitalier universitaire pédiatrique Charles De GAULLE (CHUP-CDG)
Avis de recrutement d’un journaliste et d’un Responsable commercial
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés