Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente» Henry Ford

Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Vrai ou faux ? • • mercredi 22 novembre 2017 à 00h30min
Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

Un véritable mème ! Plus qu’un buzz, c’est un mème qu’a créé sur le Web ce que les contempteurs de Simon Compaoré appellent le « scandale Tranquilos », cette vidéo dans laquelle l’on voit le ministre de la sécurité au domicile d’un député frondeur de l’Union pour le progrès et le changement (UPC ), armé d’une kalachnikov et engoncé dans un gilet pare-balles.

Comme un bon mème, c’est-à-dire un contenu polymorphe viral sur le Net, repris, enrichi, déformé, et donc décliné sous différents formats, le concept « Tranquilos » est aujourd’hui décliné sur presque tous les tons.

Il y a les photos-montages qui mettent en scène Simon Compaoré dans des postures des plus guerrières, genre cow-boy de l’Ouest sauvage de l’Amérique ou de Robocop.
Il y a bien sûr la musique avec le single, opportunément et promptement sorti par Don Mélo. Il y a le maquis éponyme, que l’on dit situé dans le quartier Karpala de Ouagadougou. Et il y a encore le spray pour « députés frondeurs asthmatiques » en temps de rupture de ventoline ! Et le phénomène « Tranquilos » n’est peut-être qu’à ses débuts car avec les fêtes de fin d’année, l’on peut s’attendre à l’arrivage d’autres dérivés !

Ce qui est certain, c’est que ce bad buzz ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment ; puisque c’est en plein forum national sur la sécurité que ce « maudit » film a fait irruption sur les écrans. Sur le coup, son service de communication que Lefaso.net a contacté en son temps pour avoir authentification du document, a répondu poliment que le ministre entendait se consacrer à la conduite du forum national sur la sécurité et qu’il répondrait à nos interrogations en temps opportun.

A la fin de ce grand rassemblement sur la problématique de la sécurité nationale, les journalistes, à l’affût depuis quelques jours, réussiront enfin à accoster Simon Compaoré qui n’a pas dérogé à la stratégie de communication adoptée dans cette affaire : botter en toucher. Le ministre d’Etat, ministre en charge de la sécurité, premier des ministres après le chef du gouvernement, se justifiera ainsi : « Je m’en fous de vidéo. Je ne travaille pas sur vidéo. Je vous remercie parce que vous avez eu la courtoisie de venir me voir. Je dois vous dire que je suis un analphabète dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Moi, je ne communique pas sur Internet ; parce que je ne sais pas comment ça marche. Vous savez également on utilise Internet pour détruire les gens. Moi, mon protecteur, c’est Dieu. C’est tout ce que j’ai à dire. Il faut laisser les choses basses mourir de leur propre sort ».

Une chose est sûre au moins, si Simon Compaoré dit qu’il est analphabète dans le domaine des TIC, il faut le croire. Sinon, on ne comprendrait pas comment il n’a pas réalisé que le fait de laisser filmer la scène de sa visite nocturne chez un député frondeur de l’opposition était une erreur inadmissible pour une personnalité de sa fonction. Car on ne peut pas dire qu’il s’agit d’images volées par une caméra cachée ; en effet, on voit clairement la lumière de la caméra aller du ministre à son principal interlocuteur, le député Ladji Coulibaly, en passant par les membres de sa famille, dont son épouse et ses enfants, qui ne cachaient pas leur émerveillement de recevoir à la maison une telle personnalité.

On reproche parfois aussi au ministre Simon Compaoré de ne pas assez associer ses collaborateurs à ses décisions et de n’en faire qu’à sa tête. Peut-être que s’il était en compagnie de son chargé de communication, ouvde tout autre collaborateur averti, celui-ci aurait fait interdire la capture de cette scène burlesque.

Mais malgré ce qui paraissait évident, Simon Compaoré et les siens ont tenté de jouer la carte du faux, du montage et de la manipulation. Sur les réseaux sociaux et dans divers cadres de rencontres, les militants du MPP et Cie ont tenté, laborieusement, de faire accroire à la thèse du fake. Las !

La confirmation de l’authenticité du document incriminé est venue plus tard de la seconde tête d’affiche de cette inénarrable scène, le député Ladji Coulibaly soi-même. Le 11 novembre 2017, le député Coulibaly tenait une séance d’explications avec les militants de son parti dans son village natal de Toumousséni (15 km de Banfora, dans la Comoé) à propos de la fronde au sein de l’UPC. Sur les circonstances de la présence de Simon Compaoré à son domicile et sur la vidéo, voilà ce qu’il dit, selon ses propos rapportés par le correspondant provincial du quotidien : « Je suis arrivé à la maison, seulement après le départ des jeunes en furie. On m’a conseillé de ne pas rester, puisque ces jeunes pourraient revenir. Je suis ressorti et j’ai joint mon collègue Daouda Simboro à qui j’ai expliqué que des jeunes du parti ont effectué une descente chez moi. A son tour, celui-ci a saisi le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, qui est venu en personne nous rassurer à la maison que des dispositions sont prises pour assurer notre sécurité. A mon âge, il n’est pas permis de mentir. C’est mon fils qui a filmé cette scène et qui, croyant bien faire, l’a envoyée sur la toile pour rassurer certaines personnes et en dissuader d’autres. Je regrette ce que ce post a provoqué comme réactions ; mais voilà comment les choses se sont passées » . Dont acte ! On n’aurait pu tirer le rideau mais dans le genre mème, le meilleur est sans doute encore à venir.

Une des leçons que l’on peut retenir de bad buzz, c’est que nos responsables politiques, même quand ils ne confessent pas leur analphabétisme dans les TIC (à l’exemple de Simon Compaoré qui a été le parrain de la 13e édition de la Semaine nationale de l’Internet, tenue du 7 au 11 novembre 2017), n’ont pas encore pris toute la mesure de ces nouveaux moyens de communication. Ce, malgré tous les discours et les opérations de sensibilisation à leur endroit. Ils l’apprendront sans doute à leur rythme, et à leurs dépens !

C. PARE
Lefaso.net

1.Des jeunes de l’UPC avaient décidé de faire le tour des domiciles des députés frondeurs pour réclamer la démission des députés frondeurs NDLR
2.Le Pays, N° 6470 du 14 novembre 2017, p.14

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2017 à 19:40, par Basga En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Après cette confession de Mr le ministre sur les TIC, voilà pourquoi il faut laisser la place aux jeunes, sinon vous êtes un analphabète du 21ème siècle. Imaginez-vous un analphabète dirigé les affaires d’état au moment des indépendances ? Il parait que ceux qui ont essayé (Feu Denis Yameogo) ce fut douloureux. Donc ne répéter pas les mêmes erreurs.

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2017 à 00:13, par Le vieux En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

      Non Monsieur, il faut faire la part des choses. On ne peut pas laisser la place à n’importe quel jeune non plus. Tout comme il y a des vieux analphabètes d’internet il y a aussi des jeunes initiés mais naïfs d’internet. A ces deux catégories de personnes, il ne faut pas confier de responsabilité.

      Voyez ce jeune, fils du député Ladji COULIBALY. C’est quand-même lui qui a filmé la scène et l’a postée sur les réseaux sociaux. Il est initié d’internet mais il est très naïf. Et je peux vous dire une chose : 75 % des personnes qui s’inscrivent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, whatsapp, etc) sont très naïves et sur les 75 % des personnes naïves des réseaux sociaux, 90% sont des jeunes. Il ne faut pas confier pour l’instant des responsabilités à ces jeunes là sinon ils vont tout foutre en l’air. Voici que ce fils de député a foutu en l’air tout le plan du Ministre Simon COMPAORE et son père de député.

      Le pays a eu honte par la faute de ce vieux analphabète d’internet et de ce jeune naïf d’internet.

      Le vieux.

      Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2017 à 07:32, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

        - Le vieux, à mon avis c’est toi qui semble très naïf et non le fils de Ladji Coulibaly qui lui, est très intélligent pour avoir fait découvrir la vérité aux citoyens car sans cette vidéo, Simon & Cies allaient tout nier en bloc. Il n’appartient pas à Simon Compaoré d’aller se pavaner au domicile d’un député soi-disant pour le protéger, fut-il ministre de la sécurité. Et ces nombreux CRS sont là pour quoi ?

        Par Kôrô Yamyélé

        Répondre à ce message

        • Le 22 novembre 2017 à 10:36, par Le vieux En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

          Ce Kôrô Yamyélé est toujours à côté de la plaque. Il doit lui manquer certainement une case dans la tête. Il n’a rien compris de mon commentaire. Je n’ai pas écrit que le jeune qui a publié la vidéo n’était pas intelligent. On peut être très intelligent et être naïf. La naïveté est partie intégrante de la nature de l’homme. Il ne faut pas opposer intelligence et naïveté. Nous sommes tous nés naïfs. L’expérience de la vie, les épreuves de la vie, amènent l’homme à être de moins en moins naïfs.

          Par ailleurs, je reste convaincu que ce jeune homme n’a pas mesuré les conséquences de son geste. Autrement il n’aurait jamais posté cette vidéo. Pourquoi voudrait-il nuire au Ministre Simon COMPAORE qui est venu, en personne, rassurer la famille et qui a fait déployer des policiers autour de leur concession pour la protéger ? Ce jeune homme a bel et bien agit par naïveté n’en déplaise à Kôrô Yamyélé.

          Le vieux.

          Répondre à ce message

        • Le 22 novembre 2017 à 17:10, par Sidpasata-Veritas En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

          - Oui, je crois que Le Vieux entretient une polémique i’utile. À moins d’être un gros imbécile, tout lecteur peut comprendre que quand l’internaute Basga dit qu’il faut laisser la place aux jeunes, il ne veut pas dire de remplacer les vieux analphabètes par de jeunes naïfs. Encore que la naïveté n’est pas le monopole des jeunes !
          - Une chose est sûre : il est bon et sein pour la nation que chaque génération donne le maximum d’elle-même et sache quitter les premiers rangs pour laisser la place aux générations suivantes qui parviennent à la force de l’âge. Enfants, jeunes et vieux, même vieillards du 4eme âge, chacun à sa place pour contribuer à la vie de la nation, selon ses capacités. Alors que chacun prenne la place qui lui revient selon son âge et ses capacités qui augmentent ou qui baissent. Inutile donc de garder des vieux aux premiers rangs sous prétexte qu’ils ont de l’expérience. Rien ne les empêche de mettre leurs expériences au profit des jeunes cadres dans la force l’âge afin que la nation puisse accumuler et capitaliser l’ensemble des expériences et devenir de plus en plus solide de génération en génération ! Si chaque génération doit tout faire au premier rang jusqu’à sa disparition, elle n’aura pas le temps de la transmission et elle condamne aonsi notre nation à l’éternel recommencement, chaque génération devant réinventer la roue pour elle-même et pour elle seule !
          Défendons honnêtement l’intérêt de la nation quelques soient nos sympathies ou antipathies pour tel ou tel individu, même illustre et digne de respect. La patrie d’abord !

          Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2017 à 07:54, par sdq En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

        désolé le vieux mais ce jeune homme n’a rien foutu en l’air. c’est le ministre qui est c** ! depuis quand un ministre assure une opération de sécurité sur le terrain personnellement et à plus forte raison un civil ? Imaginez un peu ce qui ce serait passé si les manifestants étaient encore sur place ! on aurait très probablement assisté à des affrontements. Pour conclusion, le ministre en agissant n’avait pas intention de le faire dans la discrétion.

        Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2017 à 08:42, par Kaka En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

        Respect, chapeau bas, vous méritez votre nom. si "tout" le monde pouvait lire votre post....

        Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2017 à 08:59, par kwiliga En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

        Est-il réellement question de vieux ou de jeunes dans cette histoire ?
        De naïveté... ou de personnes tellement imbues d’elles mêmes et de leur supériorité sur le reste de la nation, tellement certaines de l’impunité dont elles jouissent, tellement méprisantes des réactions du peuple, qu’elles en arrivent à agir sans aucune réflexion ???
        Posons nous les bonnes questions.

        Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2017 à 08:28, par patardé En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

      si BASGA ignore que les NTIC ne sont qu’un outil, il est perdu à jamais.

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2017 à 20:53, par Moctar Philippe En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    La polémique sur les réseaux sociaux relative au ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré vise essentiellement à le provoquer. Le ministre estime que ses images ont été volées et déformées pour des exploitations visant à le traiter de ce qu’il n’est pas. Il ne reconnaît pas avoir tenu des propos déplacés, contrairement à ce que d’aucuns insinuent. Les gens doivent comprendre, que le ministre est libre de rassurer des citoyens en situation d’insécurité, qu’ils peuvent rester tranquilles. Peu importe qu’il utilise le français, l’anglais, l’espagnol ou toute autre langue pour exprimer cette assurance. Ce qui s’est passé, relève d’une violation de la vie privée, que la Commission de l’informatique et des libertés(CIL), le Conseil supérieur de la communication(CSC) ne cessent de dénoncer comme étant des abus de l’internet et des réseaux sociaux. La preuve de cette dérive est clairement établie dans une des images sur Facebook, où le ministre de la sécurité est présenté avec de gros muscles de lutteur, savamment montée avec 2 pistolets et un chapeau noir sur la tête. Tous ceux qui connaissent Simon Compaoré, savent que même pendant sa jeunesse, il n’a jamais eu des biceps aussi costauds comme présentés sur Facebook. Toute personnalité se rendant sur un lieu de conflit avec des risques d’affrontements, a le droit de se protéger avec des gilets pare -balles. Le ministre qui a eu de bons réflexes en faisant sécuriser les domiciles de députés frondeurs de l’UPC, a su ainsi parer à des drames de morts d’hommes, vue la violence des propos et actes de vandalisme qui ont été perpétrés contre certains de ces députés et leurs domiciles. Ceux qui qualifient le ministre de la sécurité de guerrier ,font un abus de langage par adversité politique et pure animosité ,qui ne sauraient tenir la route devant les réflexes sécuritaires du ministre pour protéger des citoyens qui auraient pu être victimes d’une vindicte populaire. Le président du Faso est également l’objet d’attaques malsaines sur les réseaux sociaux. Mais ces deux personnalités ne sauraient se laisser ébranler par ces adversités pour ne pas assumer pleinement leurs responsabilités partout et en tout temps quand cela s’avère nécessaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2017 à 22:21, par fc En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Ridiculos qui a touché le fond du ridicule pour un analphabètos des TIC car quelques jours après, il est allé ouvrir une foire aux TIC au SIAO comme s’il maitrisait quelque chose ! Ridiculos = tranquillos vers la démissionnos ! Eh, le Rockos, attention car ton Simonos Compaoréros qui veut jouer au cow boy tranquillos, c’est quand même dangerous car une balle perdue est vite partie ! à bon entendeur, salutos ! Un petit rappel pour Simon, les cimetières sont remplis de personnes qui se croyaient indispensablos ! comme un certain Mugabé, démissionnos ce jour !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2017 à 22:56, par Mr Toc En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    parfois au cours de dispute bagarre et mêmes rapport sex""""" certaines personnes enregistrent les images ensuite ils diffusent la vidéo sur les réseaux sociaux , ils trouve ça FUN jusque a ce que ça leurs arrive ; là ils crient au droit de l’image etc....Je pense qu’il faut une loi pour ça, personne n’a envie de devenir le prochain clown sur facebook, youtube ou pire porhnub,

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2017 à 23:24, par Mr Toc En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    surtout les filles faites beaucoup attention,au portable de votres ecopain a son pc portable au cam de son ordinateur il peut vous enregistrer de manière discrète
    n’accepter jamais au grand jamais qu’il vous enregistre pendant vos rapport memes si c’est par amour , il peut êtres de bonne fois mais quand vous allez rompre il utilisera ces images pour vous faire chanter ensuite il les diffusera sur les sites pornos,
    un accident n’est pas non plus exclu il peut perdre son portable ou un de ses ami peut decider de s’envoyer les image ainsi de suite et vous devenez du jour au lendemain une star de la pornographie ; dernier conseil ne lui envoyer jamais une photo dénudé
    cependant si cela vous arrive vous pouvez deposer une plainte au près de Facebook, youtube la video sera censuré. il faut une loi qui reglemente tout ceux ci

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 06:32, par bouba En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Je ne vous comprends pas !! Il faut pluto condamner l acte du ministre et non celui qui a fait la vidéo !! C est pluto le ministre qui devait bien se conduire !!!! C est comme si quelqu un vole de l argent au lieu de le condamner on veut condamner celui qui. L a denoncer

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 07:29, par Isaacar En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Moi mon protecteur c’est Dieu. Oui il l’est mais il n’est pas complice de tes égarements trankilos. Maintenant c’est l’inverse qui se produit.l’autre est tranquilos et toi tu est ridiculos inquietos menteuros

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 07:53, par LY En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Cette vidéo est la bienvenue. Elle traduit les comportements irresponsables de certains de nos dirigeants. Avez-vous vu nul part ailleurs le ministre de la défense avec un Bazouka en main ? Avez-vous vu nulle part ailleurs un ministre de la sécurité pistolet au poing comme dans un film de science-fiction ? Ils ont tous un service de sécurité qui veille sur eux même s’ils sont du métier à fortiori un civil avec une arme de guerre. Un civil peut posséder un pistolet s’il a l’autorisation de port d’armes, mais pas un engin de guerre. M. Le Ministre donnez l’exemple. A vouloir trop en faire on devient ridicule et on ridicule la république surtout quand on est un ministre d’Etat !! Le temps des CDR est révolu.
    M. Le Ministre, grand frère, avec tous le respect que je vous doit, travaillez efficacement sans trop de bruits. Votre service de communication doit pouvoir vous le dire et trier vos intervention dans la Presse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 08:11, par BURKINBILA1 En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    C’est ça le nouveau Burkina ? le Burkina de Simon...? et vous le défendez ?
    Même si vous mangez dans sa main, ne soyez pas aveugle jusqu’à ce point.
    Il a fauté et vous accusé celui qui a publié la vidéo ? C’est dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 08:13, par H.Isidore .Z En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Certes, les Technologies de l’information et de la communication (TIC) connaissent un boom à travers le monde et au Burkina. Cependant, il existe plusieurs degrés de connaissance des TIC. Par exemple, au Burkina, des personnes âgées de 70 ans et plus, possèdent des téléphones portables pour communiquer avec leurs enfants et proches. Plusieurs d’entre ces vieilles personnes ne sachant ni lire, ni écrire, ne peuvent composer ou décrocher un appel, d’autres personnes les assistent pour cela. Les portables ne sont donc plus une affaire d’intellectuels, les analphabètes y ont également accès avec des limites .Dans le domaine de l’internet, il n’est pas donné à tous les utilisateurs, la capacité de faire des montages spéciaux d’images. Ce paramètre avancé est le domaine de techniciens qualifiés, de web masters, qui peuvent arranger comme déformer des images et des sons, à des fins positives comme négatives de cyber criminalité. Tous ceux qui ne maitrisent pas ces paramètres avancés des TIC, peuvent être abusivement assimilés à des analphabètes. Ils sont d’ailleurs les plus nombreux. Sinon, aucune personnalité, ministre ou autre ne sauraient être qualifiés d’analphabète des TIC puisqu’ils possèdent des pages facebook,twitter etc... Si certains le disent, c’est juste pour signifier leurs connaissances embryonnaires des TIC. Simon Compaoré et bien d’autres personnes font partie de cette seconde catégorie de citoyens qui utilisent les TIC juste pour communiquer brièvement sans être des experts en matière de la manipulation d’internet à travers les réseaux sociaux. Il faut juste comprendre les choses ainsi pour relativiser les propos des uns et des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 08:44, par sylas En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Merci, PARE mon esclave, aujourd’hui je quitte Facebook c’est mieux pour moi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 08:45, par A qui la faute ? En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    quel pays ? Waouh ! incroyable

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 09:20, par TRANQUILOS ? En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    C’EST FAUX SIMON MAITRISE L’INTERNET PLUS QUE NOUS TOUS. DE TOUTE FACON QU’IL LE MAITRISE OU NON CE N’EST PAS SON ROLE QU’IL A JOUE DANS CE SCENARIO. IL FAUT ALLER AU SAHEL POUR JOUER CE MALIN DE TRANQUILOS ET LA ON VOUS APPLAUDIRA MISTER TRANQUIIIIIIILOS

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 09:37, par Enfant de Boussé En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Le succès de la vidéo est très relatif. Cette vidéo fait parler plus qu’autre chose. Personne ne l’a vu en définitive.
    Ainsi, sur le million d’internautes que compte le Burkina, la vidéo n’a été vue que par 12318 personnes sur Youtube. Si, c’est un succès..........
    Ainsi, il faut raison qu’à même.

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2017 à 11:20, par YAAM SOBA En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

      Si on suit votre logique de nombre de vues sur Youtube, ah là nous serons confus. Le célèbre artiste africain Davido fait des vidéos qui ont 1 millions de vues sur youtube, mais sur le terrain, il y’a plus de 1 milliards de personnes qui ont suivi ses vidéos. Youtube n’est pas le seul canal par lequel on peut voir une video.

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 09:41, par VERITE En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    VOUS SIMON ET AUTRES DU MPP VOUS AVEZ TOUT FAIT POUR DIVISER L’UPC L’OBJECTIF A ETE ATTEINT QUEST-CE-QUE TOI SIMON TU PART FOUTRE CHEZ LE CORROMPUS DE LADJI COULIBALY.
    SIMON DOIT AVOIR LE COURAGE DE DÉMISSIONNER

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 11:15, par YAAM SOBA En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Internaute numéro 2, s’il vous plaît ne vous évertuez pas à vouloir défendre le comportement irresponsable du ministre Simon Compaoré en kalachnikov, car il demeure un civil et il n’a pas le droit de détenir une telle arme en temps de paix ! Je vois aussi, cher internaute que vous mettez en cause l’authenticité de la dite vidéo ; n’est-ce pas malhonnête de votre part si vous doutiez de cette authenticité, après que des médias de renommée internationale (RFI, FRANCE, BBC, JEUNE AFRIQUE, YAHOO ACTUALITES) l’aient diffusé. En toute sincérité, dites nous si ces médias publient des vidéos truquées et quels intérêts ont-ils à le faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 11:33, par S En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Celui qui s’amuse, on va lui montrer que le pays est désormais gouverné par des insurgés. Simon, TRANQUILOS !

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 11:45, par warzat En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Cette affaire vient confirmer que les nouvelles technologies sont telles que nos responsables doivent redoubler de prudence et de vigilance. Aujourd’hui quand un responsable va aux toilettes à 10H, à 10H15mn, tous ceux qui guettent , qui le surveillent, qui le combattent objectivement ou subjectivement sont informés. On ne peut plus faire comme avant, le comportement d’un chef est scruté, ce qu’il fait ,quelle est sa position, son train de vie, celui de sa femme et de ses gosses, mêmes les habituels cadeaux qu’il recevait de ses amis quand il n’était pas en responsabilité....tout, vraiment tout. Malgré tout s’il n’est pas pris, on fait des montages et plus il cherchera à se rendre justice et plus on lui créera des noises. Cela à plus forte raison pour un Simon qui prête le flanc au quotidien, mais c’est à prendre ou à laisser, il n’a pas changé, il a toujours été ainsi . Bon vent Simon et bon courage, ce n’est pas facile et ça ne le sera pus jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 11:47, par Nikiema En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Le ministre Simon Compaoré doit grandir d’esprit. combien de fois il a commis des gaffes. a cette allure, Roch ne pourra plus prendre sa défense même si c’est son ami.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 13:53, par y’en a marre En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    RIEN NE VA DANS CE PAYS
    CE DES SONT DES INCAPABLES QUI GOUVERNENT CE PAYS
    SIMON NE VAUT RIEN, L’ENFANT C’EST UN BÉNI DE DIEU ; ; PROBABLEMENT IL A SA PLACE A CNN. DIEU BÉNISSE CET ENFANT !!! SURTOUT QU’IL NE SOIT PAS UN TRAITRE COMME SIMBORO ET Cie !!!
    ROCH NE VIENT PAS NOUS DIRE COMME BLAISE QUE TU N’ÉTAIT PAS AU COURANT !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 14:23, par SAC En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Uniltile de souffrir sur ce débat ; Simon n’a pas le courage de ses actes ; il est garçon et courageux, vieux et homme de Dieu. Il dit que c’est un montage ; le député dit qu’à son age il ne peut pas mentir, que c’est son fils qui a filmé ??!!! donc c’est le député qui ment (je pèse mes mots) ?! Simon dit que son protecteur c’est Dieu, mais il a une kalachinikov et un gilet par balle ; c’est pour faire quoi ? Ah ! hommes politiques, apprenez à assumer vos actes. Homme de Dieu ?! j’ai peur que Dieu soit devenu diable, car pour des types d’évidences, quand on prononce son nom, c’est qu’on a plus peur de lui. Courage Monsieur Simon, car si c’est un montage comme vous le dites, Dieu qui est votre protecteur vous protegera à la heuteur des actes que vous n’avez pas commis et sanctionnera ceux qui sont contre vous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2017 à 15:59, par Jacob En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    SIMON a raison, je ne vois pas pourquoi les gens s’attaquent à lui par rapport à la diffusion de cette vidéo. N’a t-il pas le droit de porter une arme ? N’a til pas le droit de porter gilet par balle ? Tous ces commentaires, c’est pour le dénigrer parce que il est président du MPP et ministre d’Etat ; Vraiment les Burkinabè sont jaloux. SIMON a raison de dire que son PROTECTEUR a lui, c’est DIEU. Par ce propos, il a clos le sujet de la vidéo.Que voulez vous encore bons gens ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2017 à 09:48, par YAAM SOBA En réponse à : Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger

    Internaute numéro 22, dites nous que vous ironisez. Sinon comment défendre cette grosse bourde commise par le ministre Simon ? Est-il un commissaire de police ou soit gendarme pour détenir une arme de guerre ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : Non, l’accident de Dj Afarat n’a pas été prédit
Ghana : J.J. Rawlings se porterait bien
Probable génocide des Koromba à Arbinda : Une fausse note attribuée au ministre de la Défense
Vidéo « Tranquilos » : Comment Simon Compaoré s’est fait piéger
Fake news : Le faux discours de retrait en 2020 de Faure Gnassingbé
Médicaments contre le paludisme retirés du marché
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés