Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

Accueil > Actualités > DOSSIERS > La chronique du coach • • lundi 23 octobre 2017 à 18h12min
Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

Amis lecteurs de la Chronique du Coach, continuons notre série sur les 21 lois irréfutables du leadership de John Maxwell.

En rappel, ces lois peuvent être apprises pour en acquérir les compétences liées.
• Ces lois sont indépendantes, chacune se suffit à elle-même
• Ces lois impliquent des conséquences, que vous les appliquiez ou non.
• Ces lois sont les fondements du leadership ; une fois que vous apprenez ces principes, vous devez les mettre en pratique et les appliquer à votre propre vie.

La loi du processus stipule que « les leaders se développent chaque jour et non en un jour »

Ce qui importe le plus est ce que vous faites jour après jour sur une longue période.

J’ai choisi une figure emblématique d’un pays d’Afrique, un pays que l’on pourrait considérer comme petit de par sa superficie qui est exactement de 9,85 fois plus petite que celle du Burkina Faso. J’ai été témoin oculaire de la transformation quasi quotidienne de ce pays pour y avoir vécu en tant que consultant formateur indépendant en leadership et en qualité de service de 2004 à 2008. Il s’agit du Pays de Paul KAGAME, né justement le 23 octobre 1957.

Selon John Maxwell dans sa la loi du processus, Il y’a quatre phases de développement du leadership que j’aurais le plaisir d’illustrer au travers du parcours du président rwandais Paul KAGAME.

Phase 1 – je ne sais pas ce que je ne sais pas :

« Dès 1961 à l’âge de 4 ans, Paul KAGAME est contraint de s’exiler avec sa famille à la suite des persécutions des Tutsi depuis la révolution rwandaise en 1959. La famille s’installa en Ouganda. Paul KAGAME y fit ses études secondaires de 1972 à 1976. »
Durant cette période de sa vie, Paul KAGAME est un adolescent en études et en termes de développement de son leadership, Paul Kagamé à cette époque et à cet âge, ignore ce qu’il ignore. Il n’est pas conscient d’un besoin particulier de développer ses aptitudes en leadership.

Phase 2 – je sais ce que je ne sais pas :

« À l’âge de 22 ans en 1979 il rejoint les « maquisards » venus de Tanzanie sous la direction du futur président ougandais, Yoweri MUSEVENI, dans un mouvement de résistance au régime d’Idi Amin Dada, qui devint la NRA, National Resistance Army.
Plusieurs réfugiés rwandais font aussi partie du noyau de cette rébellion qui renverse ensuite, en 1985, le président Milton OBOTE, puis en 1986 le président Tito OKELLO. Après le coup d’État de la NRA en 1986, Yoweri MUSEVENI devient président de la République de l’Ouganda et plusieurs de ses compagnons d’armes rwandais deviennent officiers dans l’armée ougandaise. A ce moment, Paul KAGAME prit conscience de qu’il ne sait pas et c’est alors qu’il s’engagea dans la rébellion qui fut dans un premier temps ougandaise.
Paul KAGAME est gradé major et obtint un poste important de directeur adjoint des services de renseignements militaires de l’armée ougandaise.
En juin 1990, il est envoyé aux États-Unis pour un stage de commandement militaire (Command Staff) à Fort Leavenworth au Kansas. »

Mais parlons un peu de vous ami lecteur, êtes-vous en « charge » d’un groupe ou êtes-vous le « leader » du groupe ? Êtes-vous capable de reconnaître qu’il peut vous manquer certaines compétences pour devenir un leader efficace ?

C’est la question principale dans cette phase de développement de votre leadership. Quand avez-vous pris conscience de la nécessité de développer votre leadership ?

Phase 3 – je sais et je grandis, et ça commence à se voir :

« Venant d’Ouganda, le 1er octobre 1990, le Front patriotique rwandais (FPR), formé dans les années 1980 par des exilés rwandais arrivés depuis 1959 et dirigé par Fred RWIGEMA, entre au Rwanda par la force, après des négociations sans succès pour leur retour au pays, déclenchant ainsi la guerre civile rwandaise. Dès le 2 octobre 1990, Fred RWIGEMA est tué pendant les combats. Grâce au président ougandais, Yoweri MUSEVENI, parrain du FPR, le chef des renseignements militaires, Paul KAGAME, vieil ami de Fred RWIGEMA entre sur la scène internationale en prenant les commandes du FPR qu’il avait créé avec ce dernier.

De 1991 à 1993, alternant défaites et victoires militaires, Paul KAGAME négocie parallèlement les accords d’Arusha avec le président Juvénal HABYARIMANA, poussé à la discussion par l’ONU afin de mettre un terme à la guerre civile. »

Cette partie du parcours de Paul KAGAME montre clairement que ce qu’il a appris durant sa période de rébellion ougandaise et sa formation au États-Unis a commencé à porter fruit dans son combat pour le retour des exilés rwandais dans leur pays.

« Quel est votre Niveau de DESIR pour apprendre à découvrir et à croître ? »

Phase 4 – je le fais simplement parce que je sais le faire :

« En 1994, à la suite de l’attentat contre le président Juvénal HABYARIMANA, se déclenche le génocide des Tutsis du Rwanda. Paul Kagamé mène dès lors les troupes du FPR à la victoire militaire contre les Forces armées rwandaises et le gouvernement génocidaire malgré des troupes inférieures en nombre (15 000 hommes contre 50 000) et des moyens militaires moins importants, par son sens stratégique et sa fermeté.

Suite à sa victoire militaire, le FPR établit un gouvernement d’unité nationale, sur la base des accords d’Arusha.

Paul Kagamé est ensuite l’artisan de la « reconstruction » du Rwanda, complètement détruit et vidé par le génocide.

Le développement économique, la mise au travail intensif des Rwandais, la lutte contre la corruption et l’exigence de « bonne gouvernance » sont des axes majeurs de sa politique

La recherche d’une démocratie ancrée dans les traditions africaines ne doit pas être nécessairement calquée sur les idéaux occidentaux. KAGAME intervient parfois directement dans des conflits locaux pour obliger les responsables à respecter les paysans.

En 2014, 51 des 80 sièges de la chambre des députés, soit 63,75 %, sont occupés par des femmes, 30 % des ministres sont des femmes. »

Aujourd’hui, tous les acteurs de la vie économique et politique en Afrique comme partout dans le monde s’accordent à reconnaître le Rwanda comme un modèle, un pays qui a su renaitre des cendres du génocide. Et cela sous le leadership du Président Paul Kagamé qui est un exemple vivant de la loi du processus !

En effet, une fois que vous avez étudié et créé un processus quotidien, votre instinct vous guidera à travers votre journée et votre vie toute entière – c’est « La Loi du
Processus ».
Quel est votre plan pour assurer votre croissance personnelle ? Que faites-vous pour promouvoir votre croissance personnelle ?

Vos plans d’action quotidiens vous permettent-il de vous développer et de continuer de croître chaque jour ?

Si vous voulez une amélioration à long terme, si vous voulez avoir du pouvoir, alors appuyez-vous sur un processus. »

Qu’est-ce que vous faites maintenant pour vous transformer en un grand leader ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
À quelle conférence ou formation êtes-vous inscrit ?
Quels sacrifices faites-vous pour atteindre vos objectifs ?

Saisissez toutes les opportunités d’apprendre – conférences, livres, groupe de réflexion.

Saisissez maintenant cette occasion de formation gratuite de 21 jours sur le leadership Personnel cliquez simplement ici http://oser-reussir-sa-vie.com

N.B : Merci de partager cette chronique au tour de vous car du leadership nous en avons besoin au Burkina et en Afrique

Coach Ezéchiel OUEDRAOGO,
Le Précieux Partenaire du Succès des Managers et des Entrepreneurs
Conférencier –Formateur-Coach Certifié Membre de la John Maxwell TEAM
Directeur Général de Success Valuable Partner – SVP Sarl

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2017 à 07:19, par skiter En réponse à : Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

    joli concept, mais il faut dire en général que les africains comprennent mal l’esprit du leadership.Leur objectfi c’est juste avoir le puvoir de dominer les autres.L’afrique n’a plus de leaders vrais, ils sont tous morts:Mandela, Sankara, Lumumba.Tout le reste, c’est que du vent.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 07:55, par EZECHIEL OUEDRAOGO En réponse à : Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

      Bonjour Skiter. En choississant d’illustrer chaque lois des 21 lois avec un Leader Africain, le plus simple était justement de parler des classiques comme Ménélik 2, Sankara, Mandela....brefs ceux qui sont morts. c’est d’ailleurs ce que j’ai fait sur les 2 premières chroniques de la série. Mais j’ai pensé que je pourrais aussi donner mon point de vue sur le leadership de certains dirigeants vivants...Merci encore pour votre contribution au débat.

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 10:17, par yelkaye En réponse à : Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

    coach , cette fois-ci je ne suis pas d’accord avec vous. Paul KAGAME n’est pas un modèle de leadership. Ce monsieur règne par la terreur exatement comme notre blaiso national ou partout on le presentait comme un facilitateur international , un stabilisateur....
    Après avoir pris le pouvoir par les armes ou dans les coulisses des armes , il se presente aujourdh’ui comme un democrate sincère.
    Vous connaisser la suite . Paul KAGAME doit ceder sa place après avoir mis en place des institutions et faire adhérer librement les gens. S’il faut tuer et se venger et contrôler tout le monde c’est pas du leadership.
    C’est simplement un opportuniste qui s’est placé dans le sens du bon vent et à pris les reines du pouvoir et gère tout le pays comme une entreprise familiale.
    Coach, je voudrais que vous traiter un sujet important, la
    différence entre dirigeant et leader...

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 21:11, par Ben En réponse à : Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

    Bonsoir et bon courage.
    LA vie de Paul Kagame et l’histoire du Rwanda sont une chose et la loi du processus de Maxwell est une autre. Vouloir expliquer l’un avec l’autre n’est pas aisé et même très difficile à mon avis, mais bon...

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2017 à 15:21, par Nezerwe En réponse à : Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell

    Cher Coach Ouedraogo,

    Merci d’avoir souligné le cas de leadership de Paul Kagame au Rwanda. Contrairement à ce que certains disent on ne doit pas attendre qu’une personne meure pour reconnaître son leadership. Chaque contexte historique enfante son leader. Je crois Paul Kagame est le leader du changement dans le contexte du génocide qui sévit dans la région des grands lacs en Afrique Centrale. L’idéologie génocidaire a été inoculé à petite dose depuis le début du 20è siècle avec l’administration coloniale. L’administrateur Belge et les présidents Rwandais qui ont suivi jusqu’en 1994 étaient tous partisans de l’idéologie génocidaire par des tueries sélectives et répétitives et l’instauration des quotas dans l’accès à l’éducation et aux fonctions publiques, jusqu’au génocide des Tutsi de 1994. C’est dans ce contexte qu’un certain Paul Kagame traverse toutes les épreuves jusqu’à assumer la présidence du Rwanda. Depuis, il a renversé la situation, en instaurant la sécurité pour tous, la bonne gouvernance de la chose publique, et le développement équitable pour tous. Les Rwandais ne se plaignent plus d’actes à tendance génocidaire. L’impact de son leadership va au-delà du Rwanda. Quand les Chefs d’Etat africains lui confient la tâche de reformer l’Union Africaine, c’est une reconnaissance de ces capacités de leadership. En définitive, le leader est évalué par rapport à son impact dans un contexte global.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
La Chronique du coach : Nelson MANDELA et la Loi de l’addition, la 5ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell.
John Jerry RAWLINGS et la Loi de la Navigation, la 4ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell
Paul KAGAME et la Loi du processus : la 3ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell
La Loi de l’influence : la 2ème des 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell
Les 21 lois irréfutables du Leadership de John Maxwell : La loi du couvercle !
La chronique du coach : Une loi naturelle que nous gagnerions à comprendre et respecter !
Réfléchissez et devenez Riche…Si difficile à pratiquer
La chronique du coach : L’homme qui abandonna
La chronique du coach : Le résultat de 90 jours de persévérance
La chronique du coach : Des hectares de diamant
La chronique du coach : Un secret de succès révélé par une étude de la NASA
La chronique du coach : Augmentez votre Efficacité de 600%
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés