Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Réconciliation nationale : Un collectif de commerçants appelle à plus d’indulgence vis-à-vis des généraux Bassolé et Diendéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo ( Stagiaire ) • mardi 19 septembre 2017 à 23h10min
Réconciliation nationale : Un collectif de commerçants appelle à plus d’indulgence vis-à-vis des généraux Bassolé et Diendéré

Le Collectif des Associations des Commerçants et Ouvriers du Kadiogo (C.A.C.O.K), a convié les journalistes à une conférence de presse sur la situation nationale, ce mardi 19 septembre 2017, à la bourse du travail.

Le début de cette conférence a été marqué par l’observation d’une minute de silence à l’endroit des dernières victimes des attaques terroristes au Burkina Faso.
« Hier, terre de paix où le bonheur de vivre était partagé par tous, le Burkina Faso est devenu un pays de tous les dangers. Les attaques terroristes se multiplient au jour le jour et ce, jusqu’au cœur de la capitale Ouagadougou », a fait savoir Ousmane Baguian, secrétaire de l’association.

Ainsi dit, il plante le décor de la présente conférence de presse. Cette conférence, à ses dires, s’inscrit dans un élan patriotique et dans un but de participer à la réconciliation de tous les Burkinabè afin de renouer avec le développement économique. « Nous avons jugé nécessaire (…), par souci de patriotisme et dans le but de participer à ramener le Burkina Faso sur la voie de la paix, de la réconciliation nationale et du développement économique, de tenir cette conférence de presse », a-t-il affirmé.

Au vu donc des différentes attaques terroristes que connait le Burkina Faso, du bonheur paradisiaque que l’on retrouvait jadis au pays des hommes intègres et qui, aujourd’hui se transforme en un enfer, le C.A.C.O.K, soutient que le pouvoir en place a failli dans sa responsabilité d’assurer la sécurité des Burkinabè et de leurs biens. « (…), failli, parce qu’il n’est pas en mesure d’apporter des solutions franches et pérennes sur la lutte contre le terrorisme… », a ajouté le secrétaire de l’association.
Il va plus loin en soutenant : « ayons le courage de le dire, tous nos problèmes, parlant de la sécurité comme d’économies ont commencé par la transition et ont été entretenus par le régime actuel ».

Il invite de facto, le gouvernement, à plus de responsabilité et à une réconciliation nationale véritable dénudée de toute hypocrisie et de tout populisme. Et de lancer à ce dernier : « nous sommes tous coupables et il est temps de s’engager dans un nouvel élan de vivre ensemble en toute confiance et fraternité ».

Poursuivant, Ousmane Baguian soutient que ce nouvel élan de vivre ensemble devrait s’accompagner de l’indulgence des autorités à l’endroit de certaines personnalités telles que le général Djibril Bassolé et le général Gilbert Diendéré. « Dans la vie d’une nation, il y a des moments où on doit choisir courageusement pour l’intérêt national de pardonner à ceux qui, malgré le fait qu’ils ont failli sont toujours utiles pour la nation », a-t-il confié.

Il termine en invitant « à dépasser toutes les barrières artificielles qui ont été érigées (…) ce n’est ensemble que nous pouvons prendre en mains notre destin », conclut-il.
Pour infos, le collectif des associations des commerçants et ouvriers du Kadiogo (C.A.C.O.K), est une structure qui regroupe des associations œuvrant dans le domaine du commerce de la ville de Ouagadougou.

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés