Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mercredi 16 août 2017 à 00h21min
Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

Ouagadougou encore frappé à plein cœur, le Burkina en deuil. Après les attaques dont a été victime le restaurant Aziz Istanbul dans la nuit du 13 au 14 Aout 2017, le Procureur du Faso a fait, ce soir, le point de l’enquête qui a été ouverte par ses services. « Les assaillants, au nombre de deux, sont arrivés à moto, ont essayé de percuter un véhicule avant de passer à l’action ».

Quelques heures après l’attaque terroriste contre le restaurant Aziz Istanbul, on apprend les premières informations officielles. Au cours de sa rencontre avec les journalistes, le Procureur du Faso a révélé les premiers éléments de l’enquête.

Le film des évènements

Selon Maiza Sérémé, les deux assaillants étaient de sexe masculin et ils se sont rendus au restaurant sur une moto armés de fusils de type AK 47. « Ils ont ouvert le feu sur les clients du restaurant dès leur arrivée », a-t-elle précisé.
Les Forces de défense et de sécurité qui n’ont pas mis trop de temps avant d’intervenir ont réussi à confiner les terroristes à l’arrière du bâtiment abritant le restaurant avant de les abattre.

Un bilan lourd

Ces attaques ont fait 20 morts dont les deux assaillants. Les victimes ont été, pour la plupart, identifiées sauf deux qui sont en cours d’identification. Le nombre des blessés s’élève à 22 personnes dont cinq éléments des Forces de défense et de sécurité. Au total 40 personnes ont été libérées par les FDS et des dégâts matériels énormes ont été enregistrés. « Les corps des victimes ont été déposés à la morgue de l’hôpital du District de Bogodogo. Des actes médico-légaux étant en cours, un communiqué invitant les familles à l’enlèvement des corps sera diffusé ultérieurement », a ajouté Maiza Sérémé.

Des similitudes dans les attaques

Pour l’instant, l’identité des assaillants du restau Aziz Istanbul n’est pas connue. « Des travaux sont en cours pour les identifier formellement », a rassuré le Procureur du Faso. Cependant des ressemblances entre l’attentat d’hier et celui du 15 janvier contre le restaurant Cappucino qui avait fait 30 morts existent. « Nous avons remarqué que les terroristes sont très jeunes, de peau claire et noire. Le mode opératoire était le même. Ils étaient armés du même type de fusils et ont ouvert le feu sur les clients dès leur arrivée. Seulement ceux d’hier sont venus à moto tandis qu’en 2016, ils étaient venus en voiture », a ajouté le Procureur.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ces attaques perpétrées pour la deuxième fois au cœur de Ouagadougou. Et Maiza Sérémé compte bien y réussir. Même s’il faut la collaboration d’autres parquets de pays dont des ressortissants ont été tués par ces terroristes.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net


Lire aussi : Attaque du café Aziz Instanbul : Le procureur du Faso fait le point de l’enquête


Liste des victimes

Burkina Faso

- Tiendrebéogo Marc Stéphane
- Zongo B. Isidore Nongo
- Nana Victoria
- Kiekieta Inoussa
- Mme Napon/Sangaré Mariétou
- Diallo Abdoulaye
- Tanou Issa
- Tapsoba Ismael

Koweit
- Waleed Mamal Ali
- Fahad Amaa Al Hussaini

Canada
- Tommy Jane McKay Chen

France
- Gouy Thierry Henry Francis

Sénégal
- Mehsen Fenaïch

Nigeria
- Mama Rachid

Turquie
- Mehmet Faith

Liban
Ahmad El Belly

Par ailleurs, on dénombre deux personnes non encore identifiées dont une de race noire et une autre de race blanche tous deux de sexe masculin.

Vos commentaires

  • Le 15 août 2017 à 07:29, par Le penseur averti En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Le procureur du Faso devait quand même dire un mot sur l’autre témoignage à savoir celui sur ceux qui sont venus en véhicule 4x4. Ou bien ce sont des faux témoignages ? On aimerait comprendre. La gendarmerie est à le recherche d’un véhicule immatriculé au Niger, s’agit-il du même véhicule ? Et puis nos enquêtes n’aboutissent pas. Il faut clairement identifier les commanditaires. C’est parce que cela n’a pas été le cas avec l’attaque du Capucino que les mêmes ont remis ça. Il faut que nos enquêtes servent à quelque chose. Si le commanditaire est clairement identifié, il sera désarmé et ne recommencera de sitôt. Pensons y.

    Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 12:08, par  ? En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Monsieur Averti,
      Le commanditaire n’est pas forcément au Faso et dan le cas d’espèce c’est plus évident qu’il n’est pas au Burkina. Surtout quand les exécutants ne sont au pays que pour juste le peu de temps. Les complices conscients ou non-conscients oui. Je pense qu’on peut continuer de faire confiance à nos hommes FDS

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 16:39, par Yiriba En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Le penseur averti, vous avez raison en signalant ces failles majeures dans la façon d’informer correctement le public par les autorités. Personne ne demande de divulguer les stratégies d’enquête ici.Si les services de sécurités veulent une aide des populations, il faut leur donner une information et une direction exacte pour cette coopération contre le terrorisme.On sait bien aujourd’hui, avec les moyens de communication très variés, comment on peut obtenir de l’aide de qualité en dehors des vraies agences professionnelles et officielles.

      Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 07:44, par Ignace En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Le terrorisme étant une guerre asymétrique et un fléau des temps modernes, il importe que les forces de sécurité soient mieux outillées pour faire face à ce combat. La formation continue s’avère donc une nécessité à cet effet. Le ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré a bien été inspiré pour initier une formation spéciale anti-terroriste à l’attention d’éléments de la police et de la gendarmerie pour une meilleure intervention en cas de menaces terroristes à Ouagadougou et environnants. Cette unité spéciale pouvant se déporter dans d’autres localités du Burkina en cas de besoin, cela est une bonne mesure sécuritaire à saluer. L’unité spéciale a prouvé son professionnalisme par une intervention rapide qui a permis de boucler la zone et d’abattre les 2 assaillants du restaurant Aziz Istanbul le 13 Août 2017.A la différence de l’attaque du restaurant Cappuccino et de l’hôtel splendid le 15 janvier 2016, il avait fallu l’intervention des forces armées françaises et américaines auprès de celles du Burkina, pour venir à bout des terroristes. La performance des forces burkinabè de sécurité a été reconnue pour l’opération anti-terroriste du 13 Août 2017.Le président du Faso a salué cette bravoure, de même que le chef de file de l’opposition politique(CFOP) burkinabè. Le président français a également salué cette efficacité. Ce mérite généralement reconnu, est à l’honneur du ministre de la sécurité, Simon Compaoré, qui ne ménage aucun effort pour galvaniser les forces de sécurité (police, gendarmerie), tout en veillant à leur formation et équipement. Merci à tous les partenaires techniques et financiers qui soutiennent le secteur de la sécurité au Burkina Faso. Le terrorisme est un fléau mondial et chaque pays doit s’organiser au mieux pour contrer cette menace. Le Burkina est sur la bonne voie.

    Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 12:42, par Jacques En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      C’est quoi une guerre asymétrique ? à laquelle nos FDS doivent se former continuellement ? Il faut arreter de masquer l’incompétence, l’incapacité à prévoir, à anticiper les choses, à réagir vite, avec des expressions de ce genre.

      Les FDS ont mis 20 minutes, pour se pointer. 20 minutes qui ont paru une éternité pour les victimes du restaurant. Alors que la base aérienne est, avec des éléments armés, à 30 secondes du lieu du massacre, qu’il y a 3 ou 4 postes de surveillance militaire, armés jusqu’aux dents, face à l’aéroport, à moins de 20 secondes. Sans parler du commissariat Central qui est à 2 minutes, tout klaxons hurlants.

      Donc 4 ou 5 postes militaires de la base aérienne et de l’aéroport qui sont restés inactifs pendant que les terroristes massacraient tranquillement à 200 ou 300 m de là. Du fait, certainement, de consignes militaires qui ne savent pas anticiper le danger du genre : "vous ne bougez pas, qu’il pleuve ou qu’il neige". Ils n’ont pas bougé, et le Burkina est en deuil pour 72 H ! Alors que la bonne consigne aurait été, en cas d’alerte, que la moitié des sentinelles se déporte IMMEDIATEMENT sur les lieux de l’alerte avoisants et que l’autre moitié reste en faction pour le cas où il y aurait leurre.

      Pour le Président Roch, qui semble dépassé par les évèenemets, voilà ce qu’il faut faire : mets AU PLUS VITE en place une OPERATION SENTINELLE, à l’image de ce qui se passe à Paris, où des FDS armées patrouillent à pieds nuit et jour dans les points sensibles de Ouaga, ou en Véhicules pour surveiller 24H/24 les points sensibles de la ville, avec pour consignes d’intervenir immédiatement sans attendre le feu vert d’officiers, qui après une soirée bien arrosée ont de la peine à sortir du lit ou à évacuer les vapeurs du Whisky de la veille du Mess des officiers.

      Ca évite les retards en cas d’urgence, mais ça permet en plus au FDS de justifier leurs salaires. Au lieu de passer le temps à boire la bière et à manger le porc au four dans les bars et maquis de la ville. Il y a du boulot pour eux. Mets les vite à la tâche pour surveiller quotidiennement de la ville de Ouaga.

      Cette opération sentinelle peut être mise en place à moindre échelle, dans les petites agglomérations du Burkina. Et Renforcée dans les zones à haut risque comme Djibo et autres.

      Imite ce qui se fait en France.Ca dissuade.

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 13:52, par MAXWELL En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Pauvre Simon, dont le travail commence à 4h du matin et qui poursuit inlassablement les objectifs de sécurisation de notre pays mais jamais félicité. Pensez-vous vraiment que Simon devait se désolidariser de ses hommes face à des chauffeurs qui se sont comporté que de vrais délinquants en forçant le barrage et surtout en lapidant les forces de l’ordre ? S’ils recommencent ce comportement de voyous nous même ont va aider les forces de l’ordre à les bastonner. Le syndicat devrait commencer à mettre de l’ordre dans ses rangs avant d’accuser les autres. Tu ne veux pas être agressé, alors n’agresse pas en premier.

      Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 09:14, par lumière7 En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Mes condoléances aux familles endeuillées et bon rétablissement aux blessés. Avant qu’on en arrive aux critiques, je crois qu’il est urgent que nos autorités renouent la confiance avec nos FDS. A mon humble avis, il y a une crise profonde de confiance. Le peuple a cru que cette confiance rompue au temps du président Blaise allait être rétablie avec l’insurrection, mais hélas. Il faut que nos FDS aient une bonne raison de sacrifier leur vie ! Est-ce que cela vaut la peine, lorsque même au plus haut niveau de l’Etat, on s’en moque. Dites-moi bien, que sont devenus tous les dossiers instruits sous l’insurrection, que sont devenues toutes les personnes arrêtées, que sont devenus les comptes gelés, que sont devenus les dénonciations de crimes financiers, que sont devenus les dénonciations des nominations par complaisance (pourquoi vais-je mouiller le maillot, quand le premier responsable n’a aucun souci des résultats ? pourquoi vais-je dénoncer lorsque cela ne sert à rien ?), que sont devenus les dénonciations du syndicat des policiers (UNAPOL) ??? Avant les attaques et même après les attaques, j’ai expérimenté des déplacements de Ouaga aux frontières sans être fouillé une seule fois, même pas une vérification de mon CNIB parce que je suis dans un fond rouge (véhicule de l’Etat). Sachez que le militaire, le gendarme et le policier a aussi un corps comme le vôtre, qu’il aime aussi boire frais et dormir tranquille auprès de sa femme, qu’il aime aussi l’argent, qu’il est sensible aux moustiques et au froid, qu’il a aussi des parents, qu’il a aussi une intelligence et du discernement ; pour qu’il se donne plus, il faut qu’il ait une bonne raison...

    Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 12:18, par Citoyen En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Ça se voit clairement que vous ne devez pas être associé à une cause nationale. C’est dommage que des gens comme vous voyagez en fond rouge. Les FDS ne negligeront pas leur mission au gré des têtes au sommet de l’État. Tu n’as rien compris au fonctionnement de l’État. Les FDS ne serve pas des individus, ils servent leur pays le Burkina et non les dirigeants. Si tout le monde faisait comme eux on avancerait. Et même les politiques véreux allaient se raviser.

      Cordialement et au nom de l’intérêt supérieur de la Nation !

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 13:40, par Dikiélté En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Tu as raison "la lumière" je fais ce témoignage également pour dire que les FDS semblent être découragées par nos dirigeants actuels. Elles ont baissé les bras, aucun contrôle au niveau des sorties et des entrées des villes du Burkina Faso ; Les FDS doivent doublé de vigilance. Peu avant l’attentat (la veille), une voiture noire s’était égarée dans les parages de l’ambassade des Etats Unis. Les occupants ont fait trop de va et vient devant cette ambassade ; Mais ces personnes n’ont pas été inquiétées, ni identifiées ; Au contraire, les gendarmes en faction se sont dirigés vers les occupants pour leurs demander ce qui se passait ; sans armes. Mais ils ont été gentilles en montrant le chemin aux occupants sans prendre des précautions. Peut être qu’ils ont pu identifier que ces occupants ne sont pas dangereux avec l’aide des caméras puissantes de l’ambassade des USA. Ce qui est sûr les occupants de ce véhicule étaient perdus ; Néanmoins, ils auraient pu identifier ces personnes qui pouvaient être des terroristes à ces heures tardives de la nuit.

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 13:44, par Anselme En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Ecoute Monsieur, si tu n’as pas un brin de compassion en ce moment douloureux, il faut te taire. Qu’est ce que ces dossiers ont à voir au moment où on veut l’Union sacrée pour faire face à ces forces du mal,

      Répondre à ce message

    • Le 15 août 2017 à 15:30, par Burkina En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      Madame le Procureur de la RÉPUBLIQUE, quand on parle au monde entier et surtout quand on représente tout un pays et une institution aussi importante que la Justice, on fait très attention. des heures après l’attaque, vous ne pouvez pas vous assoir à la face du monde pour dire " ils avaient beaucoup de chargeurs". Vous ne les avez donc pas encore compté ? Je ne reviens plus sur la question du la 4x4 qu’un prédécesseur a déjà évoquée. Et dans des circonstances aussi graves, vous avez le coeur à sourire devant les caméras et à tenir des bouteilles d’eau minérale (le nouveau complexe du burkinabé "évolué " !). Merci de soigner votre communication et de faire preuve de professionnalisme au lieu de voler toujours si bas.

      Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 10:38, par Yacouba Aliou En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Avant, sous le régime de Blaise Compaoré, le Burkina Faso avait logé chez lui, le MNLA qui est un mouvement séparatiste, terroriste qui menait une guerre contre la république du Mali, un état voisin du Burkina Faso, un état frère du Burkina, un état membre de l’UA, de la CEDEAO et de l’UMOA.
    Qu’Allah Le Tout Puissant amène la paix dans nos différents états de l’Afrique.Amine.
    Que personne, plus jamais ne doit comploter contre son voisin !

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 10:45, par Alexio En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    A quoi sert les pare-balles si l ennemi est a l interieur de ton corps ? L ADN de ses bandits de ses bandits pourraient devoiler leur appartenance familliale. Malheuresement en Afrique, ou plus particulierement chez nous au Faso, on a pas une cartotheque d ADN des bandits du pays. L ere Blaise Compaore qui nous a mis dans cette situation.

    En hebergeant des terroristes tout acabit que le regime malien avait mauvais oeuil sur cette complicite indirecte. Les armes volees des casernes par l ASAWAD sous sa guerre de liberation avec le Mali florerent dans le Sahel entrent les mains des bandits.

    La chute de Kadhafi par la France de Sarkosy a contribue l evaporation des frontieres et les armes dans les mains des terroristes d AQMI qui font la fureur dans le desert.

    Répondre à ce message

    • Le 16 août 2017 à 13:37, par nah En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

      il faut que nous pensions au cause du mal ! voyons comment les gens se radicalisent sous nos yeux dans les quartiers , des jeunes qui deviennent subitement extrémistes ( commencent à porter des pantalons court-court) parce qu’ils ont eu des financements on en sait où pour faire du commerce , leurs femmes en un tour de bras roulent sur des motos de 1, 5 millions. Que chacun regarde autour de lui, il verra comment les non musulmans dans mes quartiers sont mal vus et inconsidérés. Il faut qu’on laisse Simon travailler en paix. il avait voulu combattre le mal à la racine, le projet a été rejeté par l’ assemblée nationale.

      Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 10:46, par Substance Grise En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Proposition à prendre directement en instaurant une mesure : qu’aucun syndicat parcequ’il est en grève ne barricarde aucune route encore.Aucune barrière ne doit etre forcé par qui que ce soit.Autrement dit que autorisation soit donnée aux FDS après sommation d’ouvrir le feu.
    Finies les grèves anarchistes pouvant perturber le travail des FDS

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 13:10, par Dikiélté En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Mes condoléances à la famille des victimes de cette barbarie qui n’a rien à voir avec la religion MUSULMANE ; Ce que j’ai remarqué lorsqu’on parle du dossier de quelqu’un nous subissons des attaques des terroristes par ci et par là. C’est un constat.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 13:15, par L’observateur attentif En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Qu’on le veuille ou non ,il y a un large sentiment de déception dans l’opinion nationale par rapport à la manière dont le pays est conduit .Le président du Faso n’a pas l’air de réaliser que l’équipe gouvernementale actuelle n’est pas à la hauteur des enjeux du moment qu’il s’agisse des enjeux économiques, sécuritaires ,sociaux . Et les terroristes exploitent toujours les faiblesses et l’inorganisation des États pour pénétrer et agir . Il y a trop de désordre dans notre pays .

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 13:16, par SIDNOOMA En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Félicitation pour cette brillante intervention internaute 3, la problématique est bien posée, y’a t-il une bonne raison de se sacrifier si le sacrifice du pauvre policier, militaire et gendarme est traité avec légèreté ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 17:24, par wendy En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto » N’est ce pas ce que le parker a dit ? Si le procureur n’a rien a dire qu’elle la ferme

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 18:10, par Fulbert En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Le Burkina Faso qui était resté longtemps à l’abri des attaques terroristes, a été naturellement surpris par la barbarie de ces fous des temps modernes en 2015 et 2016 .Lesquels, ont ensanglanté l’avenue Kwamé N’Krumah à Ouagadougou et le nord du pays. Mais les Forces de Défense et de Sécurité(FDS) ont su s’adapter à cette guerre asymétrique pour des ripostes vigoureuses contre certaines de ces bandes armées à travers l’opération tripartite Panga (Burkina, Mali, forces françaises Barkhane).Les responsables burkinabè en charge de la sécurité, notamment le ministre d’Etat, ministre de la sécurité, Simon Compaoré a bien noué des accords de coopération avec des pays voisins dans l’optique d’une mutualisation des forces de renseignement et de combat contre le terrorisme. Il est à souligner que c’est grâce aux renseignements stratégiques des FDS burkinabè, que Barkhane a pu surprendre des terroristes dans leurs refuges dans la zone frontalière entre le Burkina et le Mali. Les services de sécurité (police, gendarmerie) ont également bénéficié de formation appropriée sur la lutte anti-terroriste avec l’appui de partenaires au développement et cela a abouti à la création d’une unité spécialisée pour sécuriser Ouagadougou et environnants avec des possibilités d’interventions dans d’autres localités du territoire en cas de besoin. Fait remarquable, l’appel des responsables de la sécurité à la collaboration nécessaire entre les civils et les FDS pour des renseignements, a été aussi compris. Ainsi, c’est grâce aux alertes citoyennes dans la province de la Kossi, qu’un groupe de probables terroristes dans un tricycle, été mis en déroute par les forces de sécurité, sans qu’il n’y ait eu mort d’hommes en juillet 2017. Ce sont là autant de motifs de satisfaction légitime que les citoyens burkinabè peuvent éprouver à l’égard des FDS. Mais, le cap de la vigilance doit être maintenu et renforcé, afin de venir définitivement à bout des terroristes à un moment, où leurs présumés soutiens financiers au plan international, sont entrés dans une zone de turbulence avec des dénonciations multiples. Les citoyens peuvent aussi téléphoner gratuitement aux numéros suivants pour signaler tout cas suspect ou d’attaque : 17(police) ,16(gendarmerie) ,1010 (service de veille de la sécurité).

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2017 à 19:54, par Ben En réponse à : Attaques terroristes à Ouagadougou : « Les assaillants sont arrivés à moto »

    Parlant du terrorisme, les Africains ne doivent jamais oublier qu’avant le terrorisme des acteurs privés, nous avons connu d’abord le TERRORISME D’ETATS qui a utilisé et continue d’ailleurs d’utiliser aussi la violence à des fins politiques (esclavage, colonialisme, néocolonialisme, assassinats politiques sur le continent, coups d’état, etc.) comme c’est comme ça qu’on définit le terrorisme.

    Aujourd’hui on est visé par le terrorisme d’individus privés, et alors il faut une réflexion sérieuse pour comprendre pourquoi : est-ce que nous sommes parfois seulement les victimes collatérales de coups portés à d’autres ? C’est pourquoi il ne revient pas à autrui de l’autre côté de la mer de chercher à orienter notre propre lecture des événements en suggérant par exemple que oui c’est la cohésion religieuse les djihadistes veulent gâter, etc. Mais non, soyons sérieux : le restaurant ici attaqué est même halal. Et donc c’est contradictoire que les gens notamment sur des médias étrangers continuent de tenter ces lectures biaisées (que les gens ici au Faso reprennent sans discernement aucun, alors qu’on veut simplement nous manipuler).

    Dans le même registre des pseudo-analyses, les affirmations jamais étayées du genre "Blaise avait un pacte avec les djihadistes, Djiendjeré avait un pacte, etc." sont courantes, sans pourtant la moindre preuve. Et les gens qui se spécialisent dans de telles légèretés doivent aussi se dire que quelqu’un comme le Guide Libyen Kadhafi lâchement assassiné (terrorisme ?) avait aussi un pacte, voilà pourquoi le terrorisme sévit aujourd’hui en Libye. On voit bien le côté ridicule de telles analyses (puisque Kadhafi par exemple combattait Ben Laden avant même les Américains et leurs obligés européens). Bon, comme je ne suis pas sûr d’être publié, je tente d’abord de poster ça avant de dérouler la suite.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés