Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Le bureau international des droits de l’enfant consacre son expertise dans la promotion et la protection des droits des enfants au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 3 août 2017 à 00h04min
Le bureau international des droits de l’enfant consacre son expertise dans la promotion et la protection des droits des enfants au Burkina Faso

Le bureau international des droits des enfants (IBCR) a élaboré un document qui fait l’état des lieux du système de promotion de l’enfant au Burkina Faso portant sur les rôles et responsabilités des policiers, des gendarmes, des travailleurs sociaux et du personnel de la justice.

Le document a été remis ce vendredi 28 juillet 2017 au ministère de la solidarité national et de la famille afin qu’il serve de cartographie.

En effet cet état des lieux vise à situer les responsabilités de chaque acteur et renforcer la collaboration entre ces derniers afin d’obtenir de meilleurs résultats.
Le chef de projet du bureau international des droits de l’enfant, Martin Causin, suite à son exposé stipule que l’atelier a pour raison de faire un état des lieux en vue de savoir quelle est l’état de la formation initiale des différents acteurs et quels sont les mécanismes de coordination entre tous ces acteurs.

L’un des objectifs du projet c’est de travailler sur la question de l’approche multisectorielle et de la coordination entre les différents secteurs pour qu’au final les enfants du Burkina aient des droits encore mieux respectés et qu’ils puissent jouir d’un environnement qui les protège.

Il faut souligner que beaucoup d’enfants ne connaissent pas toujours leur droit et les acteurs qui peuvent les protéger ; L’un des points marquants qu’il faudrait beaucoup travailler.

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, ministère de tutelle avec lequel travaille le bureau international(IBCR) des droits de l’enfant est satisfait de la documentation qui lui a été remise.

La représentante du ministre de la solidarité nationale Rosalie YAO remercie le bureau international des droits de l’enfant qui a fait cet état des lieux. Elle dira plutard que cet outil permettra d’améliorer les interventions futures. Elle invite tous les acteurs à se procurer ce document qui pourra les aider en matière de protection de l’enfant.

L’un des objectifs de ce projet est d’incorporer des modules de formation permanentes officiellement sur les droits et les pratiques adaptés à la protection de l’enfants dans les formations initiales et spécialisés des policiers, des gendarmes , du personnel de justice et des travailleurs sociaux.

Elle ne saura terminer sans remercier toutes les structures pour leur soutien multiforme lors de l’élaboration de ce document.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Réduction des inégalités au Burkina : L’ONG Oxfam en appelle à des engagements des gouvernants
Accès à l’eau potable : La commune de Béré bénéficie de 28 forages en une année
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés