Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Programme « Burkina Start up » : Le top de départ des souscriptions a été donné par Paul Kaba Thiéba

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • mercredi 12 juillet 2017 à 00h38min
Programme « Burkina Start up » : Le top de départ des souscriptions a été donné par Paul Kaba Thiéba

Ce mardi 11 juillet 2017 à Ouagadougou, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a procédé au lancement du programme « Burkina Start up », initié par le ministère en charge des finances à travers le Fonds burkinabé de développement économique et social (FBDES). L’objectif de ce programme est de favoriser la naissance et l’émergence de Petites et moyennes entreprises (PME) structurantes et innovantes à travers un mécanisme nouveau de financement adapté à l’auto-emploi.

C’est parti pour les souscriptions au programme « Burkina Start up ». Le top de départ a été donné par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba ce 11 juillet 2017 à Ouagadougou. Des jeunes présentant une idée originale de projet, un projet innovant ou une startup de moins de cinq ans et à la recherche de fonds pour les accompagner dans leur croissance ont quinze jours pour s’inscrire sur la plateforme mise en place à cet effet. C’est à hauteur de dix milliards de francs CFA sur une période de cinq ans (2017-2021), que ce programme dont le but est de développer un modèle qui permet d’assurer la pérennité des entreprises est financé par la FBDES.

Selon le Premier ministre Paul Kaba Thieba, ce programme est d’une grande importance car il correspond à la vision du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et à l’objectif central du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui consiste à réaliser la transformation structurelle de l’économie du Burkina Faso.

De plus, il a relevé que « Burkina startup » est une réponse efficace et pérenne au besoin de l’emploi des jeunes. Il a signifié qu’il va contribuer à la création de 100 petites et moyennes entreprises (PME) innovantes et viables par an ; contribuer à la création de dix mille emplois directs. « A travers ce programme, le Burkina is back ( est de retour en français). Nous pourrons répondre aux besoins des jeunes ; faire en sorte que notre pays ait une croissance forte », a lancé le Premier ministre.

Quant au directeur général de la FBDES, Blaise Parfait Kiemdé, il a laissé entendre qu’il y a déjà une plateforme internet disponible pour recueillir les offres de projets. Il a tenu a expliquer que c’est à l’issue de cette phase de réception des projets qu’un comité d’experts se chargera de faire la sélection des projets. Ensuite, ceux-ci seront validés, valorisés puis suivra la phase de financement et d’accompagnement.

Pour être éligible au programme, il y a plusieurs critères qui entrent en jeu. D’abord, il faut être une startup domiciliée au Burkina Faso. Celle-ci doit présenter un projet d’entreprise immédiatement réalisable ou en phase de croissance (moins de cinq ans d’existence). Aussi elle doit proposer une solution technologique commercialisable et représenter un potentiel de marché significatif au Burkina Faso ; l’équipe de management de la startup doit être composée d’au moins deux personnes.

Enfin les besoins de financement doivent varier de deux millions à quarante millions. A noter qu’une attention particulière sera accordée aux candidatures féminines. En ce qui concerne les garanties, les promoteurs de ce projet ont fait savoir que le principal est le savoir-faire des promoteurs de la société, l’originalité et la rentabilité des projets présentés. Toutefois, certaines garanties spécifiques pourront être demandées en fonction de la nature du financement.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

P.-S.

Aller sur le site Web : Burkina Start-up

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Thèse de doctorat : Inoussa Ky reçoit la mention "Très honorable " pour sa recette pour la production d’aliments pour volaille
Thèse de doctorat d’Inoussa Ky en Sciences biologiques appliquées, option biochimie-technologie alimentaire
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés