Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Bac 2017 à Fada N’Gourma : Agé de 58 ans, le doyen des candidats échoue au 2nd tour pour sa 11e fois

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Soumaila Sana • mercredi 12 juillet 2017 à 00h18min
Bac 2017 à Fada N’Gourma : Agé de 58 ans, le doyen des candidats échoue au 2nd tour pour sa 11e fois

Candidat pour la 11e fois au baccalauréat, Amadou Gassambé, agent de santé au service de psychiatrie du CHR de Fada, a échoué au second tour de la session de 2017. Pour la 11e fois. Nous lui avons tendu notre micro pour avoir ses sentiments.

Aux questions de savoir comment il a trouvé les épreuves du baccalauréat cette année, le sentiment qui l’anime après cet échec au second tour et ce qu’il compte faire l’année prochaine, Amadou Gassambé : « Etant doyen de tous les élèves de la région de l’Est, je trouve que les épreuves de l’examen de cette année ont été très difficiles, mais cela n’a pas empêché certains d’aller au second tour où il y a eu beaucoup d’échecs. Je pense que la matière qui m’a été le plus difficile c’est les mathématiques, mais je tiens à l’obtention de ce premier diplôme universitaire vu mon âge parce que cela peut galvaniser, motiver tous ces enfants à redoubler d’effort en me voyant parmi eux dans des salles de composition, pour aller à la recherche de ce diplôme (bac) », a-t-il confié.

Il a poursuivi que pour espérer de nos jours un certain nombre de postes au niveau national ou international, il faut avoir au minimum le baccalauréat. Pour lui, il s’agit d’une exigence et M. Gassambé promet de se forcer à aller de l’avant. « Je souhaite que l’on soit diligent au niveau de la correction et de revoir aussi les textes sur l’examen du bac selon moi, qui datent de depuis longtemps. Je ne suis pas satisfait des notes qui m’ont été attribuées lors de la correction », a-t-il conclu.

Soumaila SANA
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés