Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Humanisation des prisons au Burkina Faso : La maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso bientôt relookée

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Romuald DOFINI • vendredi 7 juillet 2017 à 21h46min
Humanisation des prisons au Burkina Faso : La maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso bientôt relookée

Le jeudi 6 juillet 2017, le ministre de la justice, des droits humains et de la promotion civique, Béssolé René Bagoro a procédé au lancement officiel des travaux de construction de la détention et de bâtiment administratif à la maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso (MACB). Ce projet de construction de deux bâtiments R+2 extensible à R+3 a pour but d’améliorer les conditions de détention et de vie des personnes privées de leur liberté ainsi que celle du personnel pénitentiaire en offrant aux premiers un espace humanisant et aux seconds un meilleur cadre de travail.

Le milieu carcéral est devenu aujourd’hui par la force des choses, un lieu où la vie devient de plus en plus difficile à supporter. Ainsi, le Ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique, dans sa politique d’humanisation des prisons du Burkina Faso a bénéficié du soutien du gouvernement burkinabè, de plus de 1 milliard de franc CFA pour la construction de deux bâtiments R+2 extensible à R+3 à la maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. Ces bâtiments certainement viendront non seulement désengorger la prison de Bobo-Dioulasso et offrir des conditions de vie et de séjour agréables aux pensionnaires, mais permettront également aux personnels de disposer d’une administration appréciable.

Selon le ministre Bagoro, ces réalisations s’inscrivent dans l’axe 1 du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) à savoir « reformer les institutions et moderniser l’administration ».

A l’en croire, elles sont définies dans le programme 3 de cette politique et entrent en droite ligne des aspirations du gouvernement pour un monde carcéral plus humain et plus protecteur des droits de la personne détenue.

En effet, le programme 3 « administration pénitentiaire » a pour objectif d’assurer la sécurité publique tout en favorisant la réinsertion sociale des détenus. Il est organisé de façon à assurer la garde et le contrôle des personnes placées sous-main de justice, la réinsertion éducative et socio professionnelle des détenus et le développement d’initiatives pour de meilleures conditions de détention », a expliqué le ministre René Bagoro.

Cette cérémonie de la pose de la première pierre et du lancement officiel des travaux de construction s’annonce comme un signal fort de l’équipe Bagoro pour vaincre le défis de l’insécurité et de la surpopulation carcérale au Burkina Faso. Ainsi, les travaux de réfection de la MACB consistent en la construction d’un bâtiment R+2 extensible à R+3 pour servir de détention dont la capacité d’accueil est d’environ cinq cent (500) places et d’un bâtiment administratif R+2 qui abritera les services de la direction régionale de la garde de sécurité pénitentiaire, les services de la direction de la MACB et les services de la brigade d’intervention rapide de la garde de sécurité pénitentiaire.

D’un coût global de un milliard quatre cent quatre-vingt-sept millions cinq cent un mille cinq cent trente-cinq (1 487 501 535) francs CFA TTC, la réalisation de ces infrastructures, selon le ministre Bagoro, permettra d’une part, de réduire le taux de surpeuplement de la prison qui est actuellement d’environ 300% et d’autre part, d’améliorer les conditions de travail du personnel.

Ces édifices qui sortiront de terre dans 18 mois répondent aux standards architecturaux internationaux en matière pénitentiaire et tiennent compte du respect de la dignité humaine en milieux carcéral.
Le ministre a tenu à exprimer sa joie de présider cette cérémonie de pose de première pierre et de lancement des travaux de l’extension de la maison d’arrêt et de correction de Bobo-Dioulasso. Et il exhorte l’entreprise en charge des travaux à respecter les délais contractuels de 18 mois.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des médecins se forment en médecine de catastrophe
Célébration du 11-Décembre : La LONAB finance la construction de deux centres de santé dans la région du Plateau central
CERCLE : L’école des Pères jésuites du Burkina qui forge l’admiration de tous
Cathédrale Notre-Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso : La communauté catholique rend grâce à Dieu pour la réhabilitation de l’édifice
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : Le Burkina ausculte la situation nationale, à la quête d’une réconciliation nationale
Transports au Burkina : Premier congrès ordinaire de la faîtière unique des transporteurs routiers qui marque un nouveau départ
Crise à la Communauté musulmane du Burkina : Ablassé Ouédraogo dénonce une "Politisation et tentative de récupération politique par le pouvoir"
Vivre-ensemble en paix : Malgré les difficultés, les déplacés de Pazani ont une cohabitation modèle
Burkina Faso : Un centre de médecine physique et de réadaptation pour la prise en charge des personnes victimes de handicap
Symposium scientifique international : La 3e édition se penche sur la gestion durable des terres
Bobo-Dioulasso : Des élèves sensibilisés sur la nouvelle réforme éducative
Réfection de la route Sakoinsé-Koudougou : Le ministre des Infrastructures s’imprègne de l’état d’avancement des travaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés