Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Culture et tourisme : Tahirou BARRY échange avec les professionnels de la diaspora de France

Accueil > Diasporas • • jeudi 8 juin 2017 à 10h25min
Culture et tourisme : Tahirou BARRY échange avec les professionnels de la diaspora de France

Le samedi 03 juin 2017, à la salle des fêtes de l’Ambassade du Burkina Faso à Paris, s’est tenue une rencontre inédite entre le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Tahirou Barry, et des artistes et professionnels du tourisme, du spectacle et des arts d’origine burkinabè vivant en France.

En partance pour Bruxelles, dans le cadre des Journées européennes du Développement, l’escale de Paris a permis au ministre Barry, de rencontrer des responsables de la culture à l’UNESCO, des compatriotes, artistes et professionnels de la culture et du tourisme de la diaspora, avant de participer à la Nuit du Faso Dan Fani. A la rencontre de l’ambassade, le ministre dira « on a des artistes de qualité » dans la diaspora et la prise de contact avec eux vise à faire connaissance, donner des informations et recueillir des attentes.

Diverses informations sur le statut de l’artiste, la Commission nationales des Arts (CNA), le Fonds de Développement culturel et touristique (FDCT) avec ses guichets« industriesculturelles » et« industriestouristiques », le projet de création de la cité des arts à Bobo-Dioulasso et la poursuite du plaidoyer pour la culture, ont été portées à la connaissance de l’assistance.S’appuyant sur des exemples concrets, Tahirou Barry, a souligné la volonté de son département ministériel de promouvoir les créateurs et diffuser leurs productions.

Les échanges avec les participants ont permis de faire ressortir les difficultés de financement des artistes de la diaspora, l’enfermement dans la spirale du playback, la non-reconnaissance à leur juste valeur des professionnelsde la diaspora lors des décorations honorifiques, le coût du dédouanement des instruments de musique, des matériels audiovisuels, ainsi que les délais de dédouanement…

A ces questions spécifiques à la diaspora, se sont ajoutées des questions plus générales : à quand une salle de culture digne de ce nom ?Quel intérêt et quelles conséquences de la politique de promotion de nouvelles salles de cinéma par des promoteurs étrangers ?Comment promouvoir le genre chez les managers, dans le show-biz ? La problématique de la retraite des artistes ? La question de la sécurité sociale des artistes ? Quelle contribution de l’Etat au financement du cinéma burkinabè ? Comment redonner ses lettres de noblesse au cinéma burkinabè, etc.Saisissant l’opportunité, la diaspora de France a porté à la connaissance du ministre Barry, de nombreux projets dont certains ont déjà été introduits.

A toutes ces questions, le Ministre a apporté des éléments de réponse. Il a dit apprécier la franchise des débats et la richesse des contributions, tout en souhaitant qu’un mémorandum lui soit envoyé par la voie administrative.Le Ministre conclura en ces termes, « vous n’êtes pas orphelins.Mon ministère est disposé à appuyer ce que vous faites ».Avant de prendre congé, Tahirou Barry a réitéré à l’endroit de ses interlocuteurs professionnels de la culture et du tourisme, que « tout est culture. Tout doit se fonder sur la culture ».

L’organisation en perspective des journées culturelles burkinabo-françaises en France, l’année prochaine, à l’instar de ce qui s’est passé déjà en Côte d’Ivoire et au Mali, illustre cette volonté.

R. BAKYONO, R. A. BAMBARA, A. BAGHNYAN, AmbabfParis.
www.ambaburkina-fr.org
www.facebook.com/ambabfparis
service.presse@ambaburkina-fr.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines
Burkina : « On ne peut avoir de justice et de paix durables sans réconciliation », exhorte Yves Bambara, Burkinabè vivant aux Etats-Unis
Discours xénophobes : L’Ambassade du Burkina à Abidjan demande de ne pas céder aux provocations
L’association des burkinabè de la diaspora (DIAFASO) : Liste des associations burkinabè ayant contribué au fonds de soutien de la diaspora
Diaspora : Les Burkinabè résidant à Brazzaville et à Oyo plaident pour la nomination d’un Consul honoraire
Webinar spécial Diaspora : Invertir au Burkina
Joe Biden à la Maison Blanche : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis expriment leurs attentes
Seconde Guerre mondiale : Des Voltaïques enterrés dans la ville de Rome
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés