LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Candidatures pour la formation d’Ingénieur d’Etat en télécommunication au titre de l’année universitaire 2017/2018.

COMMUNIQUE

Publié le mercredi 31 mai 2017 à 15h50min

PARTAGER :                          
Candidatures pour la formation d’Ingénieur d’Etat en télécommunication au titre de l’année universitaire 2017/2018.

Le Président de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a l’honneur de porter à la connaissance du public burkinabé que l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) du Maroc souhaite recevoir des candidatures pour la formation d’Ingénieur d’Etat en télécommunication au titre de l’année universitaire 2017/2018.

Cette formation ouverte aux fonctionnaires et cadres en activité dans des Administrations ou organismes publics de pays Africains, permet d’accéder à la 2ème année du cycle Ingénieur d’Etat de l’Institut National des Postes et Télécommunications de l’ANRT.
Les frais relatifs à cette formation et à l’examen de sélection sont pris en charge par l’ANRT.

Conditions de candidature

Peut faire acte de candidature toute personne remplissant les conditions ci-après :

  Avoir entre 32 et 35 ans au 1er septembre 2017 ;
  Être titulaire d’une licence ès-Sciences Mathématiques ou Physique (Bac+3) minimum ou d’un diplôme équivalent ;
  Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois (03) ans continus au 1er septembre 2017, en informatique, ou en Télécommunications, en technologies de l’information, ou disciplines connexes.
Date limite et composition du dossier de candidature

Les dossiers de candidature devront parvenir avant le 05 juin 2017 et devront contenir les pièces suivantes :

  Formulaire d’inscription dûment rempli ;
  Copie du diplôme ;
  Attestation de travail ;
  Justificatif d’une expérience d’au moins trois (3) ans ;
  Autorisation de l’employeur pour poursuivre la formation ;
  Lettre de motivation du candidat ;
  Lettre de son employeur justifiant son intérêt pour la formation.

Dépôt du dossier de candidature

Le dossier de candidature doit parvenir aux adresses postale et électronique suivantes :
Service de la Scolarité - Concours-css d’accès en 2ème année. Institut national des postes et télécommunications, Avenue Allal Al Fassi, Madinat Al Irfane, 10100 Rabat Instituts, Maroc. E-mail : concours-css@inpt.ac.ma

Tests de sélection

Les candidats présélectionnés devront passer un concours écrit et un entretien oral

Epreuves écrites

Ce concours comportera deux épreuves écrites en « Mathématiques et Informatique » et en « Physique et Traitement du Signal ». Le test écrit aura lieu le 13 juillet 2017 à Rabat.

Epreuves orales

L’entretien oral se déroulera devant un jury. Il portera sur des questions liées aux connaissances scientifiques et techniques du candidat et évaluera notamment ses aptitudes en communication.

L’entretien oral aura lieu les 14 et 15 juillet 2017.

Contribution de l’ANRT

L’ANRT prendra en charge :

  Les frais de déplacement et de séjour au Maroc des candidats retenus pour les tests d’admission ;
  Les frais relatifs aux études, à l’hébergement et à la restauration à l’INPT, pour toute la période de formation ;
  Un billet aller-retour par an pour chaque candidat inscrit dans le cycle d’Ingénieur d’État.

Le Président
Tontama Charles MILLOGO

PARTAGER :                              

Messages

  • Être titulaire d’une licence ès-Sciences Mathématiques ou Physique (Bac+3) minimum ou d’un diplôme équivalent pour etre candidat pour la formation d’Ingénieur d’Etat en télécommunication....
    Hmmm pendant qu’on sait qu’il ya n’en qui ont des licences en résaux et télécoms ; pourquoi ne pas les associer ?

    • Je pense que la Licence en reseau et telecom sera accepte comme equivalent. Peut-etre qu’il faut approcher l’ARTP pour savoir.

      Par contre c’est la tranche d’age 32 a 35 ans qui m’inquiete et qui donne l’impression que c’est sciemment fait pour privilegier quelqu’un. Dans un pays ou en moyenne on a le BAC a 19-20 ans, il y a certainement bcp de jeunes de moins de 32 ans qui ont le BAC+3 + 3 ans ou 4 ans d’experience professionnels.
      Supposons que j’ai le BAC a 20 ans + 3 ans d’etudes + 2 ans de chomage (stage) + 3 ans d’experience = 28 ans. Donc la condition devrait etre moins de 35 ans et non avoir entre 32 et 35 ans. Il s’agit bien d’une bourse publique. Le bon sens voudrait qu’on forme davantage les plus jeunes parce qu’ils serviront plus longtemps que les vieux qui ne tarderont pas a aller a la retraite. C’est ma contribution. N’y voyez aucun interet personnel. Ce n’est pas mon domaine de formation.

    • ’’Par contre c’est la tranche d’age 32 a 35 ans qui m’inquiete et qui donne l’impression que c’est sciemment fait pour privilegier quelqu’un. Dans un pays ou en moyenne on a le BAC a 19-20 ans, il y a certainement bcp de jeunes de moins de 32 ans qui ont le BAC+3 + 3 ans ou 4 ans d’experience professionnels.
      Supposons que j’ai le BAC a 20 ans + 3 ans d’etudes + 2 ans de chomage (stage) + 3 ans d’experience = 28 ans. Donc la condition devrait etre moins de 35 ans et non avoir entre 32 et 35 ans’’

      Plus rien a ajouter en esperant que l’ARTP tiendra compte de la Remarque.

    • Avoir entre 32 et 35 ans au 1er septembre 2017 ; Cette precision semble discriminatoire. Etant donne que ce test concerne des personnes supposes avoir une certaine experience, l’intervalle tres resserre pourrait etre utilize pour favorise des candidats deja preidentifies. Je vous pris d’enlever la limite inferieure rt meme repousser la borne superieure. On va a la retraite tard donc la personne meme recrutee a 40 ans aura le temps de server au moins 15 ans avant la retraite.

       Être titulaire d’une licence ès-Sciences Mathématiques ou Physique (Bac+3) minimum ou d’un diplôme équivalent ; si c’est un professionnel que vous chercher peut etre que le diplome le mieux indique serait des diplomes du domains de telecoms. Pourquoi n’est pas precis ces diplomes ? La egalement il pourrait y avoir discrimination.
       Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois (03) ans continus au 1er septembre 2017, en informatique, ou en Télécommunications, en technologies de l’information, ou disciplines connexes. Pourquoi 3 ans d’experience continus ? On doit demander le nombre d’annees d’experience. La continuite des trois ans pourrai etre un indice de discrimination.

  • Je ne sais pas qui a eu cette idée mais ça montre à quel point l’administration burkinabè est encore retrograde. Comment s’entete t-on à recruter quelqu’un qui a déjà été entièrement formé (licence) pour le reformer pendant 3 ans encore, alors qu’il y a des ingénieurs telecoms envoyés au Maroc, Algérie, etc. Avec une bourse nationale se former ingénieur Télécom et qui sont probablement en quête d’emploi. Ce modèle est dépassé. Recruté des gens déjà formés et ils s’adapteront très vite à vos besoins avec quelques semaines de formation. Faut-il être âgé de 32 ans pour devenir ingénieur ? Il y a du mouta mouta ou de l’incompétence dans l’air. Il y a des burkinabè qui se forment dans des ecoles supérieures au Burkina. N’ont-ils pas droit eux à travailler pour l’État ?

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation en cybersécurité du 15 mai au 20 juillet 2024
Appel à candidature pour deux bourses de doctorat (2020-2024)