Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Koglwéogo • • lundi 22 mai 2017 à 16h37min
Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo :  Le témoignage de Bassolma Bazié

Notre Commune de Ténado, dans la Province du Sanguié et Région du Centre-Ouest, a connu des affrontements meurtriers entre les Kolgweogo et les populations. Pour contribuer à l’apaisement de la situation en vue de permettre la recherche de solutions idoines nous sommes intervenus. Sans être exhaustif, ni rentrer dans les détails à cette étape, nous avons initié des rencontres, des visites et fait des propositions :

D’abord, nous avons rencontré les Kolgweogo à leur Quartier Général afin d’avoir leur version des faits, les circonstances des actes, savoir le nombre de blessés et de décès. Ils nous ont signifié la présence de délégations de vingt-cinq (25) localités au moins. Après écoute, nous les avons invités à travers les doyens de la localité, à rester cantonnés jusqu’à ce que nous leur revenions. Proposition qui a été acceptée. Après cet entretien nous nous sommes rendus à l’hôpital de l’Amitié de Koudougou, rendre visite aux blessés au nombre de cinq (05) à notre passage. Nous y avons aussi aidé à l’enlèvement d’un corps, l’un ayant été déjà enterré avant notre arrivée. Ils nous ont fait cas de certains des leurs disparus ou arrêtés par les FDS (Forces de défense et de sécurité, ndlr) sans en donner une précision sur le nombre. Ils ont aussi reconnu avoir détenu par dévers eux des ressortissants de la Commune de Ténado, sans précision de nombre, parce que les chiffres donnés divergeaient.

Ensuite, nous nous sommes rendus à Tialgo, où nous avons aussi rencontré les anciens. Nous avons recueilli leur version des faits. Nous avons fait un tour au dispensaire de Tialgo pour rendre visite aux blessés, au nombre de six (06) ; mais ils avaient déjà été tous libérés déjà. Ils ont affirmé avoir remis des engins et des fusils récupérés aux Forces de l’Ordre. Ils ont aussi signalé l’absence de personnes (enfants et femmes surtout) sans précision de nombre. Nous avons été à Goundi où il y a eu trois (03) morts (2 du village et 1 kolgweogo).

Enfin, nous avons rencontré les autorités administratives de Ténado (le Maire et le Commandant de la Gendarmerie), échangé avec Madame la Haut-Commissaire, Messieurs le Ministre de la Sécurité et le Président du Conseil Régional au téléphone. Nous avons par la suite, après la libération des six (06) personnes, pu échanger directement avec Monsieur le Ministre de la Sécurité quand il les ramenait dans la Commune de Ténado dans la nuit du samedi 20 mai 2017.
En résumé, à notre passage le samedi 20 mai 2017 à 16h, il y avait Cinq (05) décès et Six (06) personnes toujours hospitalisées.

Pour l’instant nous tenons :

1. A présenter nos condoléances et profonde compassion à toutes les familles endeuillées ; et que les âmes des disparus reposent en paix ;

2. A souhaiter un prompt rétablissement à tous les blessés ;

3. A inviter instamment toutes les parties, quelle que soit la zone, d’œuvrer au retour définitif du calme et permettre aux autorités de jouer sans aucune entrave leur rôle régalien, et à tous les niveaux ;

4. A signifier notre reconnaissance à tous et toutes pour la collaboration et le respect dans la rrecherche de solutions ;

5. A signifier notre reconnaissance aux autorités administratives dans leurs interventions diligentes, permettant la libération de six (06) personnes détenues par les Kolgweogo en vue d’apaiser la situation ;

6. A Féliciter et encourager les Forces de Défense et de Sécurité pour leur sang-froid dans la gestion de cette situation ;

7. A féliciter la presse pour son accompagnement tout en invitant les autorités à s’investir pour retrouver leurs portables qui auraient été confisqués ;

8. A féliciter les agents des centres de santé qui veillent constamment sur la prise en charge des blessés.

9. A inviter toute personne qui détiendrait un objet par devers lui (moto, fusils, portable etc.), dont il n’est pas le propriétaire de le remettre instamment aux conseillers du village, ou syndicats ou MBDHP pour transmission aux autorités à défaut de les remettre directement ;

10. A inviter toute famille qui hébergerait un étranger chez elle suite à ces mouvements, de le traiter avec hospitalité et aviser les conseillers des villages, ou syndicats, ou MBDHP ;

11. A inviter toutes les Organisations de la Société civile et/ou Syndicats à s’investir dans l’apaisement des esprits dans les localités ;

Tout en souhaitant un bon séjour à tous ceux et celles qui sont actuellement dans ces localités pour contribuer à l’apaisement et la recherche des solutions, nous invitons une fois de plus, tous et toutes, à la retenue.

Koukouldi le 21 mai 2017

Pour la délégation de Koukouldi
Bassolma BAZIE

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2017 à 13:59, par Afrique juste En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Voila un Bassolma, patriote, défenseur de la paix qui se bat pour amener les brebis égarées à la raison pour préserver la paix sociale. Camarade BAZIE bravo mais pour les syndicats aussi l’extrémiste est à modérer pour préserver la patrie à tous

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 14:10, par Noraogo En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Pourquoi "Notre" ? Commune de Ténado.La Commune de tous les burkinabè ? Oû La Commune de ......

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 14:59, par sare En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    ounh !! Bassolma mon ptit gourounsi, tu n’as pas dis que vous reconnaissez le droit du peuple de de s’organiser pour assurer sa securite. voila les derives tant redoutée. il faut dire la verité et non vouloir chaque fois prendre le contre pied du gouvernement. ton patron

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 15:01, par Dany En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Merci de l’initiative, et bon courage ! si 2% seulement s’investissaient de la sorte, y’a beaucoup de problème qui pourraient être éviter.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 15:17, par le paysan noir En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    bravo a M.BAZIE avec cette médiation peut être mon frère comprendra que gérer n’est pas facile et qu’il comprendra par moment le gouvernement en modérant sa position. je demande a mon frère de continuer la négociation du cote de Ouagadougou avec les grévistes du trésor pour qu’ils reviennent a la raison..

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 16:03, par Cal En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Mon parent tu aime trop nom. Tous les points que tu as énumérés ne relève pas de tes prérogative. Mais vu que nous sommes dans une république où nous assistons de façon impuissante voire inconsciente ou par action à la déliquescence de cette même république on verra n’importe quel quidam venir se substituer à l’autorité compétente pour débiter n’importe quoi. Je pense que tu ira faire de même avec les gens du CDP et le reste des burkinabé pour qu’il ait une paix durable. Tu iras faire asseoir sur la même table les gens du CDP et les OSC afin que chacun met de l’eau dans son vin. J’imagine que tu essaiera de calmer tes acolytes fonctionnaires désœuvrée et égoïste face à leurs revendications irresponsables. Et que tu n’ira attiser le feu dans les différents grève comme on te voit

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 16:13, par Le Prince En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    "Notre commune Tenado" Est ce a l’adresse des ressortisants et habitants de tenado ou a tous les burkinabè ? Paix aux ames et prompt rétablissement aux blessés. courage aux parents et amis des victimes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 16:16, par KIRIKOU En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Bassolma le « guerrier » a enfilé son manteau de sage ici pour amener à l’apaisement des cœurs car les esprits sont surchauffés dans cette partie du Burkina dont il est originaire, que cette initiative porte et que la paix revienne ,on en a tous besoin ! enfants du pays unissons toutes nos forces du bien pour faire triompher l’Amour.

    Notre pays est tellement envié que nous ne devons pas prêter à la violence ni à la méchanceté gratuite.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 16:39, par warzat En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Revenons aux fondamentaux comme l’exige une telle situation. Sociologiquement les’’ us et coutumes’’ des Gourounsis sont incompatibles avec l’approche disproportionnée, cruelle voire inhumaine des kolgwéogos et l’état de droit. Ce que les FDS ne peuvent même en rêve s’autoriser les kolgwéogos, le font tous les jours. Et quand dans la cité, il n’y a rien à se mettre sous la dent,pendant un certain temps, le kolgwéogo se souvient qu’il y a deux ou trois ans un tel avait volé une poule ou une chèvre dans tel village et il sonne le rappel des troupes pour qu’ils aillent au ravitaillement. Force reste à la loi du Faso, comme disent les frères FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 16:48, par Toto En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Bravo !! Bien parlé, notre Bassolma national. Tu m’épates, mon petit. Voilà maintenant le discours d’un syndicaliste engagé, intègre et patriote qui ne cherche pas toujours à pêcher en eaux troubles et à jeter le trouble là où il y a la paix. Continue comme ça. Dieu te bénisse. Je voudrais que tu puisses utiliser ce type de médiation entre le Gouvernement et nos pauvres amis du Trésor qui courent à leur ruine en demandant la lune et les étoiles. Ils risquent de perdre toute leur raison et de devenir le RSP que le peuple a vaincu malgré sa lourde armada. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 17:09, par Kô-tigui En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Bonsoir

    Encore condoléances aux familles éplorées et prompt rétablissement aux blessés.
    Je découvre en Monsieur Bassolma BAZIE de nouveaux talents. En tout cas, merci et félicitation pour la suite. En effet, comme certains l’ont relevé avant moi, je voudrais que cette sagesse se poursuive dans les communes des autres, puisque tu fais insinuer que c’est parce que c’est ta commune que tu t’y es retrouvé et t’es investis avec autant d’énergie.
    Tu t’es certainement rendu compte que ce n’est pas aussi simple qu’allumer le feu ou haranguer les foules !
    Félicitation et courage pour les autres fronts qui t’attendent à Ouaga, et ailleurs dans les autres communes du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 18:07, par Sank En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Voici des initiatives à encourager pour contribuer au développement de notre Faso. Au delà des querelles partisanes, nous devons dépasser notre égo pour voir l’intérêt général. Ce pays a été construit par nos devanciers. Nous devons garder l’image de développeur à nos enfants pour l’histoire. Chacun doit pouvoir montrer ce qui a pu faire pour ce pays ayant été un citoyen.
    Courage pour la suite du combat.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 18:30, par Yako En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Une randonnée syndicale n’a jamais sauvé une vie.Alors au gouvernement d’interdire purement et simplement les kolgweogo un petit décret suffit pour régler le problème à moins que dernière le phénomène kolgweogo se cache des petits calculs politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 19:22, par nebie En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Toute initiative d’où qu’elle vienne pour apaiser les esprits est à saluer. Mais reconnaissons que tu as tacitement soutenu ces soi disant groupes d’auto défense. Tu as trouvé légitime que ces gens que moi j’ai qualifié de sauvages s’organisent pour soi disant lutter contre l’insécurité s’ils ne le sont en réalité. Domage que les victimes à grande échelle pour le moment soit de notre province. Parfois il faut avoir de la retenu dans tes prises de position trop souvent guerrières. ..j’oubliais pardon demande a nos camarades du trésor de ne pas être maximaliste dans leur bras de fer, nous de la santé on n’a pas obtenu toutes le indemnités financière s majorées avant de lever la grève. Si on avait été extrémiste comme eux , c’est pas sûr que certains soient parmi eux. Voyez aussi l’intérêt des autres car le prix fort c’est nous pas le gouvernement qui va utiliser au moment venu justifier linjustifiable.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 19:55, par Syndicat En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Que ceux qui ont la capacité de comprendre comprennent : celui qui ne se retrouve retrouve​ pas dans notre est libre de s exclure ! Ensuite,ce n est pas parceque on est guerrier qu on n a pas de bon sens. Le Vrai guerrier c est un tout( savoir se barre et savoir reconcilier). Que dites vous de Mandela Nelson : combat prison et réconciliation. Non ? Reconcilier ne signifie pas avaler n importe quoi du gouvernement,c est cette qualité de refus de la compromission qui a fait que les kolgweogos ont accepté le recevoir et aussi des propositions. Dont arrêtez ! Être syndicaliste et un vrai,c est à tous les niveaux ! Comme il le fait : descendre sur les hypocrites et relever ceux qui tombent ! Que chacun se forme pour au lieu de s abonner aux soupes politiques frelatée​s et devenir incapable de réflexion. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 21:51, par lagitateur En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Il faut agir aussi de la sorte sur le plan syndical. Tu pourrais calmer les appétits voraces des jeunes fonctionnaires du MINEFID.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2017 à 21:58, par WAS En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Félicitation pour la bonne œuvre pour la paix. Mais je pense que c’est en fils du Faso que vous avez agit ainsi. Je me perds cependant quand vous parlez de syndicat ici. Quelle est la place de syndicat dans cette situation ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2017 à 03:46, par Le sage En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Quand des jeunes désoeuvrés, pauvres, irresponsables au lieu de proner la paix commeBassolma Bazié se permettent de demander la dissolution des groupes d’auto-défense sans proposer des solutions de leur encadrement, je crains pour cette jeunesse. L’Histoire de l’Armée dont vous parler était caractériser de bavures et de brutalités. Mais on a corrigé avec le temps. Où avez-vous mis le développement endogène de Ki Zerbo ?Au moins reconnaissez que les koglwéogo ont fait des actes exeptionnels. Et ceux qui veulent qu’on les dissolve seront surpris. Ils vont rester au BF, travailler au BF.Si vous voulez célébrez funérailles des koglwéogo lors du 11 Decembre et le 1 janvier des koglwéogo vont naitre

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2017 à 16:52, par kader12 En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    Merci Bassolma pour l’initiative. On te croit et on te suit. Ce monsieur a participé à écrire l’histoire de notre pays vu ses actions pendant le pustch. Il est à encourager. J’aimerai le rencontrer face à face. Il me donne à rever

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2017 à 17:57, par Ouédraogo En réponse à : Affrontements entre Koglweogo et populations à Tialgo : Le témoignage de Bassolma Bazié

    L’initiative est bonne. Merci et beaucoup de courage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Groupes d’autodéfense : Les koglwéogo s’invitent dans les laboratoires de recherche
Hauts-Bassins : Le gouverneur promet de prendre des mesures pour que la région n’entende plus parler des koglwéogo
Commune de Karangasso-Vigué : Après le drame, l’heure est aux discours d’apaisement
Commune rurale de Karangasso-Vigué : Un affrontement entre populations et koglwéogo fait trois morts et de nombreux blessés
Moogho Naaba Baongho : Les Koglwéogos y étaient pour la présentation des vœux du nouvel an
Bavures des koglwéogo à Karangasso Vigué : Le témoignage de M.B., une des victimes
Grand Ouest du Burkina : La fin des koglwéogo a sonné
Karangasso vigué : L’ultimatum des dozos aux Koglweogo
Grand Ouest du Burkina : Le chef des dozo, Aly Konaté, toujours opposé à l’installation des koglwéogo
Simon Compaoré aux Koglweogo de Kantchari : « Même les chiens ont des papiers »
Dérapages d’associations « Koglweogo » au Burkina : L’os à la gorge du pouvoir !
Affrontements entre Koglwéogo et populations à Tialgo : Pour l’UPC, « C’est surtout l’incapacité du Gouvernement à encadrer les Koglwéogo qui est en question »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés