Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Lutte contre le terrorisme et le grand banditisme : La nouvelle Brigade en rodage

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 10 mai 2017 à 10h18min
Lutte contre le terrorisme et le grand banditisme : La nouvelle Brigade en rodage

C’est parti pour une série de formations de la nouvelle Brigade Anti-Banditisme et terrorisme. Cette unité mixte (police-gendarmerie) d’intervention d’unités non spécialisées a été mise en place avec l’appui de l’Union européenne. Composée de 132 hommes, elle devrait appuyer les unités spécialisées de la police et de la gendarmerie, et renforcer le dispositif de prévention et d’intervention en cas de menace terroriste à Ouagadougou et ses environs. C’est le ministre de la sécurité intérieure Simon Compaoré qui a officiellement lancé la formation ce 9 mai 2017 dans la capitale.

Au lendemain de l’attaque terroriste de Janvier 2016 à Ouagadougou, le ministère en charge de la sécurité avait sollicité l’appui de l’Union européenne en vue de faire face à ce nouveau défi. Quelques mois après, et avec une enveloppe de 4,2 millions d’euros, le partenaire européen lançait le Programme d’appui à la sécurité intérieure(PARSIB).

« Le soutien que nous apportons au renforcement du dispositif de sécurité au Burkina est inédit (…) les attaques terroristes de janvier 2016 ont mis en évidence des nouveaux défis et un nouveau secteur où le Burkina Faso pouvait compter sur l’aide européenne », a soutenu le représentant de l’Union européenne Pablo Isla Villar chargé de l’aide et de la coopération internationale à l’Union européenne.

Cette contribution a permis entre autres la mise en place de la Brigade Anti-Banditisme et Terroriste (BAT). C’est une réserve mixte d’intervention d’unités non spécialisées avec un effectif de 132 hommes issus de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Les hommes qui la composent auront droit à six séances de formation, de deux jours chacune.

A l’issue de la formation, l’unité pourra intervenir directement en cas d’incidents majeurs. Les formations théoriques et pratiques qui ont débuté ce 9 mai sont assurées par la coopération Belge, l’unité de gestion de la PARSIB, ainsi que par la police fédérale Belge venue partager son expérience dans le domaine.

Le ministère entend résolument faire des BAT, des unités d’intervention qui jouent un rôle moteur dans le maintien de la paix et de la sécurité, a rassuré le ministère de la sécurité intérieure. Avec plus de précisions, Simon Compaoré notera qu’en période de stabilité, les éléments seront chargés de « soutenir les dispositifs policiers de routine dans la lutte contre le banditisme et le terrorisme à travers la prévention de la commission des infractions dans la ville de Ouagadougou et les villages environnants ». Pour lui, cette formation qui marque l’opérationnalisation des BAT est l’expression d’une dynamique nouvelle dans la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso.

Par contre, en situation de crise, la BAT aura pour mission de prendre les premières mesures pour sécuriser les lieux et appuyer les unités spécialisées dès leurs arrivées sur le site.

En situation de crise comme les attaques terroristes, ou pas, la BAT assure donc la prévention de la commission des infractions dans la capitale au travers de patrouilles visibles ; de contrôles, de pré positionnements, de surveillance de zones sensibles à la menace terroriste et au grand banditisme (aéroport, dépôts de carburant, hôtels, représentations diplomatiques…).

La formation de ces brigades Anti-Banditisme et Terrorisme permettra donc une permanence 24h/24, 7 jours /7, avec un délai d’intervention maximal de 10 minutes, dans la ville de Ouagadougou et ses villages rattachés.

En dehors de la formation spécifique prévue et des exercices de simulations programmés, le PARSIB fournira l’équipement de base de la BAT et quatre véhicules tout terrain pour les patrouilles.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Photos : DCPM SECU

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
Insécurité : Le MPP appelle à un sursaut salvateur pour juguler le regain terroriste
Kompienga : Des journalistes occidentaux tués par leurs ravisseurs
Seno : Des attaques ont fait 20 morts dans plusieurs villages
Terrorisme : Interrogeons nos limites et tirons leçons du départ des soldats tchadiens de la zone des trois frontières
Opérations de sécurisation du territoire du 19 au 24 avril : Des terroristes neutralisés et plusieurs motos saisies
Lutte contre l’insécurité : Chérif Sy cible la formation aux opérations spéciales de Pô
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés