Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire de 2014 • Déclaration des avocats de la défense • mardi 9 mai 2017 à 00h27min
Reprise du procès du gouvernement Tiao :  Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

Dans la déclaration commune ci-après, les avocats de la défense dans le procès du dernier gouvernement de l’ex président Blaise Compaoré, donnent les raisons de leur décision de ne plus prendre part aux audiences.

Ce jour 08 mai 2017, la défense des accusés a soumis à la Haute Cour de Justice deux exceptions d’inconstitutionnalité dans le cadre du procès des ministres du gouvernement de Monsieur Luc Adolphe TIAO, lui demandant de surseoir à statuer et de saisir le Conseil Constitutionnel de ces exceptions, conformément à l’article 157 de la Constitution du Burkina Faso.

En effet, la Défense a dénoncé que :

-  d’une part, la Haute Cour applique une loi du 21 mai 2015 pour juger des faits supposés commis en octobre 2014, au mépris du principe fondamental de non-rétroactivité de la loi consacré par l’article 5 de la constitution ;

-  d’autre part, la Loi sur la Haute Cour de Justice interdit toute voie de recours, en violation des articles 4 de la Constitution et 14. 5 du Pacte International relatif aux droits civils et politiques.

Contre toute attente, se substituant au Conseil Constitutionnel, la Haute Cour a décidé que ces exceptions sont sans objet, se positionnant ainsi comme un organe politique plutôt qu’une juridiction.

Il en résulte que la Haute Cour a choisi de violer tant les standards internationaux du procès équitable, que la loi fondamentale du Burkina Faso qui l’obligeait à saisir le Conseil Constitutionnel.

C’est la raison pour laquelle la Défense a refusé d’être complice de ces violations d’une extrême gravité, qui n’honorent ni le droit ni la justice et l’ont contrainte à quitter la salle d’audience.

Fait à Ouagadougou, 08 mai 2017.

Pour les avocats de la défense
Bâtonnier Antoinette N.OUEDRAOGO

Vos commentaires

  • Le 8 mai 2017 à 17:58, par Sidbewindin Somande En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

    Bien joue Messieurs les Avocats !! Et le theatre continue. A quand la justice pour tous ? La vrai ? que ceux oui ne se reproche rien rentre tranquillement chez eux. Pour les coupables, tot ou tard ils payeront. tot ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:00, par Ka En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

    Dans le cas où la haute cour de justice Burkinabé n’est pas capable de les juger sans leurs avocats, qu’on les transfère a la CPI, et on n’en parle plus.

    Répondre à ce message

    • Le 8 mai 2017 à 21:48, par Wennonga Tounsba En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

      Propre grand frère. Dans ce cas, notre colis d’Abidjan rejoindra son ami Gbagbo. Démocratie est douce deh. Sankara, Lingani, Dabo, Zongo Henri comme Norbert ... n’ont pas eu cette terrible chance. Dommage !

      Répondre à ce message

      • Le 9 mai 2017 à 08:15, par Poko En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

        Nelson Mandela a fait plus de 25 ans de prison sous la dictature de l’apartheid imposé par un régime raciste qui n’avait aucun égard pour la vie et les droits des noirs. Il a fini sa vie avec les honneurs du monde entier après avoir été président de l’Afrique du Sud qu’il s’est employé à réconcilier après sa sortie de prison. Sa grande force contre ces ennemis a été de pardonner tout le mal qu’ils lui ont fait et de voir en vrai homme d’Etat et de vision l’intérêt supérieur de la Nation qu’il voulait batir. Il a réussi dans l’humilité et la sagesse à rallier ses pires ennemis.

        Le Burkina de demain sera ce que des hommes comme Ka, Wenonga, moi Poko et tous les citoyens auront décidé d’en faire. Cela veut dire que nous dépassions nos intérêts immédiats pour penser à la Nation. Depuis des décennies, l’esprit de haine et de division n’a juste fait que nous éloigner les uns des autres. Or, c’est quand on est loin d’une personne qu’on peut lui lancer des cailloux. Cherchons la vraie vérité dans ce qui nous oppose et non le mensonge pour contenter les dominants. Rien ne sert de brimer des gens pour ne pas obtenir la vengeance recherchée et en créant d’autres inimitiés. Dans notre intérêt à tous, disons vite le droit, allons au pardon,à la réparation des tords et la réconciliation. Tôt ou tard, nous aller devoir le faire, en riant ou en pleurant. C’est une question de bon sens et de sagesse et non de faiblesse. Notre survie collective en tant que peuple en dépend. Le bras de fer politico-juridique pour la révision de l’artcile 37 a conduit au chaos. Le bras de fer politico-juridique pour le jugement inéquitable de Blaise COMPAORE et de son dernier gouvernement n’est pas sans danger pour la fragile cohésion nationale qui nous reste. Le gouvernement des RSS le sait mais continue de jouer avec le feu. Je vous aurais prévenu. A bon entendeur salut.

        Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 15:06, par veni vidi vinci En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

      Oui, on doit procéder ainsi car telle est la volonté du tout puissant Ka qui incarne la justice, la morale et la droiture et pour qui tout accusé est un criminel qui ne mérite que la potence quand bien même sa culpabilité n’est pas encore établie. Oui, que votre volonté soit faite, M. Ka à l’assemblée, à la présidence comme au palais de justice. Ainsi en est -il maintenant jusqu’à l’instauration du vrai, du juste et du bien dans les limites territoriales de notre cher Faso.
      Vive la justice pour que vive le Burkina Faso !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:00, par YIRMOAGA En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

    On les retourne tous en prison jusqu’à ce que les avocats acceptent de les assister point bar

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:09, par le bison En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

    c’est très propre, le conseil constitutionnel est là pour être saisi et c’est à elle et elle seul de dire si les exceptions sont sans objet.
    une loi rétroactive : quelle jurisprudence

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 10:38, par gohoga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

      Il n’y a pas eu violation de loi. Quelle loi ? Avant la loi de la transition, il n’existait pas de loi pour juger les hautes autorités. Il existe une jurisprudence similaire : affaire Huissene Habré. La loi, la procédure et la composition de la cour sont tous postérieurs aux faits qui lui sont reprochés. Les avocats ont pourtant plaidé. A mon avis le Burkina Faso s’est permis un excès liberté au profit de corporations comme syndicat, ordre, chambre...Ce qui explique l’occupation de lieu de travail par le syndicat pour empêcher les non grévistes de travailler, refus de tous les ordres et chambres d’organiser régulièrement les concours et textes en vue de recruter des juristes et diminuer tant soit peu le chaumage, refus des agents de santé de soigner la population et en fin, refus des avocats de plaider. N’oublions pas un facteur essentiel : la majorité de tous ces monde a obtenu ce qu’ils sont sous l’ancien régime.

      Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:10, par kroh En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Quand Blaise Compaoré érigeait la Haute Cour, avec toutes les "imperfections’ que les avocats viennent de soulever, il ne pensait qu’ aux autres coupables, mais pas à lui-même Blaise. C’est juste le retour du bâton. Dans l Histoire, il y a eu beaucoup de tribunaux qui ont été crées après les exactions pour juger ensuite les fautes. Qu’on ne vienne pas nous dire que la loi n’est pas rétroactive.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:12, par X En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    La CPI est bien placé alors, puisque vous ne pouvez pas vous defaire du droit international !?

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:17, par Harouna En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats dénoncent une violation de la loi

    Je suis d’accord avec les avocats . C ’est un procès politique où le pouvoir en place veut imprimer sa marque. Le Président de la haute cour n’ est pas à la hauteur des débats . Il titube trop et c’ est l’atitude de quelqu’un qui est dans le faux. La Haute cour veut faire la force aux ministres qui sont t eux mêmes victimes de l’insurrection . Ils ont eu leur maison pillée , ou incendie , et personne ne parle de ce cas . Ne sont-ils pas des burkinabè ? Aujourd’ hui ce sont des bandits commes les Hervé Ouattata qui viennent témoigner contre eux. En quoi ce Mr peut apporter la vérité quand on sait qu ’ il était parmi les pilleurs les 30 -31 octobre 2014. Qu’elle bassesse !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:31, par ELKABOR En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Vous allez comprendre que nous ne sommes pas dans un état d’exception et que la justice a ses règles. J’ai comme l’impression que les gens sont pressés de passer des condamnations avant même le jugement. Bien qu’il y ait eu mort d’hommes (je le regrette), cela n’est pas une raison de bâcler les choses au risque de commettre des erreurs judiciaires. Donc sachons raison garder. Nous voulons un procès équitable et que la vérité soit dite sur les rôles et responsabilités des uns et des autres, et non une justice expéditive, inique, conduite pour étancher une soif de vengeance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 18:59, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Chers avocats des anciens princes, vous pensez jouer avec le temps qui n’est pas à la faveur de vos clients car le mal(assassinat et complicité d’assassinat sur des manifestants aux mains NUES) est fait. Le thermomètre ne baisse pas la fièvre. En rappel, pendant 27 ans "le dieu" du cdp Blaise Guessan a bloqué des dossiers de justice au vu et au su de tout le monde. Vous avez été même complices de ces injustices (Familles Thomas Sankara, Norbert Zongo, David Ouedraogo...)
    D’après Mr Macron à Marine le Pen lors du débat quand la justice n’est pas à votre faveur vous dites que la justice est politisée et corrompue
    A aucun cas, vous décidez de la composition du jury ni des règles de jeu. Me Olivier Sur ne peut pas donner des instructions à la justice le Burkina n’est pas une colonie ou une préfecture de la France faut-il lui rappeler. La justice du Burkina n’est pas une salle de spectacle où on joue au cirque. La plaisanterie a trop duré. Le comportement notoire et arrogant du "fameux" Olivier Sur aggrave le cas des accusés.

    Chers avocats, par respect , il sera judicieux et sage d’aller défendre calmement vos clients car toutes les têtes couronnées(ministres) ne sont pas forcément coupables. Certes,il y aura des coupables "actifs"(condamnés) qui ont ficelé la répression sur les manifestants et des coupables "passifs"(acquittés) qui ont approuvé la révision de l’A37 malgré eux-mêmes par peur du regard foudroyant du "dieu" Blaise Guessan.

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 19:02, par POKO En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Pauvre burkina. La démocratie est un luxe pour des pays pauvres comme le notre. Les choses simples on les complique. Les choses complexes on dit que c’est maïs. Dans quel pays démocratique aujourd’hui on juge sans la présence d’avocat ?. TCHRU.....
    J’ai honte d’être Burkinabè. Au temps de la Haute Volta il y avait de la rigueur et de la justice mais aujourd’hui c’est vraiment le caca du caca.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 19:15, par Le juste En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    J’encourage la haute cour de justice à ne céder un iota. Si les avocats veulent vraiment la vérité c’est à eux de demander à leurs clients de rentrer au pays pour répondre des faits qui leur sont reprochés. Il faut remarquer cette "batonnière" réactionnaire. Elle a toujours été du côté des ennemis du peuple burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 19:17, par sidpawetta En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    La constitution doit être respectée. Pour ceux qui sexcitent. ...la roue tourne. Une justice à deux vitesses. Respectons la constitution. .ceux qui ont organisé le coup d’état des 30 et 31 doivent être jugé....respectons la constitution. ...basta

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 19:40, par RV En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    La haute cour de justice discrédite le régime de Roch et honnie le Burkina Faso.
    Il faut rester serein et éviter les passions. C’est du refus de Blaise de se soumettre aux normes internationales qu’est parti sa chute. SVP ne faites pas des bourreaux des victimes. SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 19:47, par bila balbone En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Vous aviez eu cette chance d être en vie et d avoir même des avocats .Ceux que vous aviez tué n ont
    même pas eu le temps de dire "maman" ou "papa".Faites votre cinéma. Mais la justice de Dieu vous rattrapera d abors sur cette terre avant l au delà.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 07:23, par Ka En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

      Merci Bila Balbone, ils ont vraiment de la chance : Quand je me rappelle que ces lascars avec le RSP nous ont fait la répression, même à aller fouiller les ordinateurs des sites des réseaux sociaux d’information comme Lefaso.net et d’autres, pour avoir les adresse de nous les internautes qui voulaient les sauvé avec des critiques fondées, les disant de ne pas toucher l’article 37, toute cette clique ne mérite même pas des avocats pour leur défense. Si c’était au temps du régime Compaoré avec son RSP, tout ce monde était un à un assassiné comme NEBIE, Norbert Zongo et ses compagnons, Kinda, Clément Ouédraogo. Remercions Dieu que notre jeune démocratie avec un régime mouta mouta et pitoyable, mais attentionné est en marche. Je demande la haute cour de la justice de se retirer et demande leur transfère a la CPI, car leur comédie commence à fatiguer le peuple meurtri par la perte de ses enfants.

      Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:29, par armel En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    LA VERITE EST QUE CES AVOCATS SONT DES PARTISANS DE BLAISE KOUAME.SINON DITE MOI.SI TU ATTRAPE UN VOLEUR QUE TU REMET A LA JUSTICE.SI ENTRE SON ARRESTATION ET SON JUGEMENT LE LEGISLATEUR MODIFIE LE CODE PENAL,SUR LA BASE DE QU ELLE LOI ON LE JUGE ? OU BIEN FAUT IL LE LIBERER PARCEQUE LA LOI N EST PAS RETROACTIVE ?MRS LES AVOCATS ,VOUS ETES DES PARTISANS DES ENNEMIS DE NOTRE PEUPLE.MAIS SACHEZ QUE TOT OU TARD VOS CLIENTS PAYERONT LE SANG DE LA JEUNESSE VERSSE DE PAR LEUR FAUTES.VIVEMENT QUE REVIENNE LES TPR POUR NOUS REDONNER LES SONGDA AFIN QUE CES AVOCATS DU DIABLE NOUS FOUTE LA PAIX

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 07:22, par Poko En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

      Dans un état de droit et un pays vraiment démocratique, la justice doit être la même pour tous les citoyens. Où est-ce que vous mettez la présomption d’innocence ? Ce que la haute cour tente de faire aux anciens ministres est ce que la justice fait aux autres citoyens tous les jours. Et vous, vous soutenez cela simplement parce que vous parents ne sont pas dans le groupe. Les TPR ont été révisés et les victimes ont été dédommagés. Quand on condamnera injustement ces ministres pour des faits non fondés, il y aura une révision de leur procès et des dédommagements. C’est l’Etat qui va payer encore des milliards à ces gens. Mieux vaux les juger avec justice que d’avoir à payer plus tard. Je me demande parfois si certains se souviennent pourquoi Blaise a été chassé du pouvoir. C’est à cause des injustices commises par les RSS pendant 26 ans sous son couvert. Les mêmes continuent avec les mêmes méthodes sans Blaise et vous applaudissez. Quels citoyens tarés ???

      Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:29, par jeunedame seret En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Ça sent trop de prétextes politiques pour justifier un recours à la CPI. belle dance de lépreux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:35, par ALBERT NANA En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    mr les avocats amis de mr sur et de mr compaore.la haute cour jugera ces succeurs du sang du peuple avec la loi burkinabe.mr sur vous a mal conseille.en vous retirant vous donner la preuve au peuple que c est blaise votre mentor.vaille que vaille ils seront condamne par la haute cour de justice pian

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:43, par goama En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    n oubliez pas que tous ces avocats ont bati leur fortune dans l ombre de francois.ce qui les intéressent c est pas le droit.c est le retour de blaise.dans tous les cas comme le code electorale a ete applique a la lettre ,ce proces ira a son terme.c est notre loi qui tient.que la haute cour les ramene tous a la maco et on verra

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:50, par LETICIA En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    souvenez vous du code electoral du cnt.ils sont alle a la cedeao mais le code a ete applique.chaque peuple a sa loi.la loi internationnale c est pour la cpi.ces avocats sont de mauvaise foi.ils sont tous des blaisistes.que la haute cour les renvoi tous a la maco

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 07:53, par Poko En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

      En dehors de Djibrill Bassolet, aucun ministre n’est actuellement à la MACO.Ils ont été maltraités et accusés sans preuve. Ils ont été emprisonnés pendant des mois sans jugement et au-délà des délais légaux de garde-à-vue. Vous avez applaudi. Vous avez applaudi. Ils sont jugés sur la base de lois anti-constitutionnelles. Après avoir défendu l’intégrité de la Constitution en son article 37, vous voulez maintenant que la "basse cour" fasse main basse sur les droits d’autres citoyens innocents sans respecter plusieurs articles de cette constitution. Vous voulez la justice pour vous, vos parents et vos amis. Vous applaudissez quand les droits des autres citoyens sont brimés. Pourquoi cette méchanceté entre citoyens d’un même pays ? Qu’est-ce qui nous arrive à nous les burkinabè ? Esprit de Salif Diallo, sort de ce pays !!!! Il pense qu’il peut régner dans la terreur en achetant tout le monde avec l’argent du contribuable. Il pense que le pays est maintenant sa chose et qu’il peut envoyer ses hommes de basses besognes détruire des fils de ce pays qui sont nettement plus valeureux qu’eux par des jugements spectacles iniques et injustes. La roue de l’histoire tourne plus vite que les RSS le pensent. Et il y a certains dégâts humains et sociaux qu’on ne pourra pas réparer.

      Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 20:51, par Amadoum En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    De la pure et simple diversion !
    Avec de tels dossiers, un enorme travail en amont aurait du etre fait mais il me semble que la Haute Court de Justice (HCJ) n’a pas pris les precautions necessaires. Et a croire que ce n’est pas la premiere fois que nous avons affaire pas a une situation pareille dans le pays.
    Le comportement des avocats, a mon avis, doit permettre a la HCJ de reculer et se preparer en consequence pour faire face a Me Sur et ses collegues Burkina.

    Meme si la HCJ doit perdre, qu’elle le fasse après avoir tout donneet que les avocats aient merite chaque centime qu’ils auront recu des accuses !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 21:05, par lagitateur En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Donc ces gens-là avaient tout prévu, même d’échapper à la justice ? Si c’est comme ça, attendons l’adoption de la nouvelle Constitution pour les juger. Pendant ce temps, on les jette en prison par prudence.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 21:18, par jojo En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    les avocats ont bien raison de se retirer.la haute cours de justice doit saisir le conseil constitutionnel.sauf quoi la situation ne pourra pas évoluer

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 21:50, par wedaga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    La non retroactivité de la loi !!! Mais si vous fabriquez des choses et verrouiller parce que vous ne voulez pas qu’elles vous rattrapent demain, quelqu’un d’autres viendra les déverrouiller parce qu’il a à son tour la force. Bête est la loi !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 22:13, par complot En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Et si ces erreurs grossières étaient faites sciemment pour faciliter derriere le travail de la cour de justice de la cedeao pour qu elle casse le jugement qui condamnera les accusés ?
    ainsi tout le monde aura gagné : le pouvoir parce qu il aura tenu sa promesse de faire juger le régime déchu , le régime déchu parce qu’ils seront libres , les tenants de la réconciliation parce qu après le procès s ouvrira la voie de la réconciliation, les juges parce qu ils auront fait leurs devoirs et montrer l indépendance de la justice au Bf
    je ne vois qu un seul perdant qui a une soif inextingible de justice
    question a10 OOo fcfa qui est ce perdant ? Je fais un transfert rapide d’argent au 1er a repondre
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 22:28, par OUEDRAOGO MOUNI En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    s agit il du meme traore qui avait ete arrete dans le dossier du coup d etat ?celui la dont mr sur avait ecrit pour demander sa liberation ?si c est le cas,attendez vous a ce qu il fasse tout pour empecher le proces.mais c est perdu d avance.le peuple a pris sa destinee en main.la haute cour fera le travail a lui confie par le peuple souverain et integre du Faso. N en deplaise aux soutients des apatrides

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 07:34, par Poko En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

      Pauvre concitoyen. Ouvre les yeux. Le peuple a perdu le contrôle de son destin depuis le 30 Octobre 2014. Ce sont des délinquants sans foi ni loi qui en dictent le présent. Ils bafouent toutes les lois et vous applaudissez en oubliant que quand ils finiront par les gens qu’ils craignent (les ministres), c’est contre le petit peuple qu’ils séviront. Et les souffrances endurées depuis trois ans en disent long. Ils font diversion et vous êtes comme wackés sans vous rendre compte de la manipulation des consciences qu’ils opèrent. Tu prends des miettes pour écrire et aider à consolider le pouvoir de ceux qui te tuent avec tous tes parents en vous plongeant dans une misère sans égale ni fin.

      Répondre à ce message

      • Le 9 mai 2017 à 11:09, par gohoga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

        Poko vous avez pris combien pour répondre négativement à tous ceux qui veulent la justice ?

        Répondre à ce message

        • Le 9 mai 2017 à 13:19, par Poko En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

          Ah. Parce que toi tu connais quelqu’un qui donne de l’argent pour écrire ? C’est à plutôt à toi de me dire combien tu as pris car moi je ne me fais pas payer pour m’exprimer. Nous deux, on est très différents dans nos motivations. Sans vérité, il n’y aura pas de justice. Sans une équité dans l’application des textes et lois à tous les citoyens acteurs de l’insurrection, on ne connaitra pas la vérité. Le verdict sera alors partial et non fondé en droit. Les peines seront injustes et la justice fera alors d’autres victimes. Et comme dès le départ il y a des objections sur les vices de forme, il ne faut pas s’attendre à une sentence juste et équitable. Si la Haute Cour ne dit pas le droit, elle va contribuer à creuser les conflits et augmenter la colère des gens. Et la réconciliation ne sera pas pour demain. En plus, si certains ministres sont condamnés injustement, ils feront appel même si c’est à l’international et le Burkina va devoir les dédommager à des milliards s’ils ont des avocats efficaces. A qui profitera cette situation ? Pas au peuple burkinabè en tout cas. Donc, limitons les frais dès maintenant en leur permettant d’avoir un jugement juste dans l’application stricte et rigoureuse de nos textes. Si l’un ou l’autre est coupable des anciens assassinats politiques (Lingani, Henri Zongo, etc), la même justice est là pour leur être appliquée. On ne peut pas extrapoler et mélanger tous les dossiers comme certains internautes le font pour accuser ces ministres boucs-émissaires. Faire des amalgames en englobant tous les faits et crimes pour mettre sur le dos de ces ministres n’est pas juste. Les bourreaux RSS qui sont là doivent répondre de beaucoup de dossiers liés aux crimes économiques et de sang de leurs 26 années au pouvoir avec Blaise. Pourtant, on on ne dit jamais à quand leur jugement et vous voulez tout mettre sur le dos des ministres du dernier gouvernement. Ce n’est pas juste et honnête. Comment on peut aboutir à la vérité, la justice et la réconciliation de cette façon ?. Allons-y dossier par dossier pour que tout soit clair et net. Comme toi tu es payé pour écrire, j’imagine que tu trouveras ma réponse encore négative. Sans rancune.

          Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 22:55, par Moi En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Soutient à Tiao et compagnie ! Quand on a un gouvernement malade comme chèvre de septembre, une justice pourrie comme mangue de juillet, ça se passe toujours comme ça ! Courage à vous ! Vive Blaise et Tiao !

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 23:19, par Tristesse En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Comme c’est triste ! Les pauvres Martyrs ! Que Dieu vous accueille dans son royaume de paix éternelle.
    Que Dieu bénisse notre cher pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 23:22, par PAUL En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    TOUS LES ANCIENS BATONNIERS SONT ILS AVEC CES AVOCATS QUI PREFFERENT LEUR BARRON APATRIDES OU PAS.PENDANT LA LUTTE POUR CHASSER LE DICTATEUR JE N AI PAS EU CONNAISSANCE D UN REACTION DE NOTRE BAREAU EN FAVEUR DU RESPECT DE LA CONSTITUTION COMME CE QUI SE FAIT AILLEURS.C EST DIRE QUE CES AVOCATS ETAIENT DU COTE DU DICTATEUR

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 23:27, par PAUL En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    je demande a tous les patriotes de refuser de s attacher les services de ces avocats.allez au cabinet de maitre Farama ou chez tous les avocats qui sont avec le peuple.que l etat ne leur confie jamais un dossier car ils sont contre le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 23:35, par PAUL En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    J ai tjrs cru que le soulevement est venu a bout du bras politique du systeme compaore.les bras économiques et autres restent a terrasser.tous ces avocats de la defense sont avec compaore.tant que nous ne trouvons pas un moyen de les priver de marches qui leurs donne de l argent,ils continueront de narguer le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2017 à 23:48, par PAUL En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    a Antoinette ouedraogo,mamadou traore et autres avocats dit de la defense.qui d entre vous a defendu la famille de Norbert,david,oumarou clement et bien d autres burkinabe morts de par la volonte de votre ami dictateur ?pour vous leurs morts sont prevu par les textes internationnaux n est ce pas ?ne quittez pas seulement le proces.quittez meme le burkina..le pays n ira que mieux ;car debarrasse des avocats qui prefferent defendre les boureaux des victimes de la lutte du peuple contre leurs veuves et leurs orphelins.l histoire vous jugera c est certain

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 00:00, par talato En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    ces monsieurs et dames déroulent le plan monte pour eux par mr sur.mais ils oublient que le peuple seule decide.ce proces ira a son terme.avez vous oublie votre retour de la cedeao ou le cdp vous a accueilli en grande pompe ?ca donne quoi ? RIEN DE RIEN.ce qui compte c est la volonte du peuple INTEGRE ET DIGNE DU FASO.on s en fou du reste.vous pouvez meme rejoindre votre boss laba.vos amis seront juges

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 02:04, par Karfolo En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Nous n’avons jamais cautionné la mal gouvernance de la famille Compaoré et consorts. Mais je voudrais que Les internautes élèvent un peu Le niveau des débats. En matière de droit on ne juge pas La morale mais Les faits. Nos Pays se sont dotés de standards juridiques et qui sont ou doivent être compatibles avec les normes internationales. Aujourd’hui, il est indécent d’évoluer avec des systèmes de juridictions anachroniques et obsolètes. Tout Le monde veut savoir ce qui c’est passé lors de l’insurrection . Comme Le dirait l’autre Les gens ont soif de la justice. Mes chers internautes, La bonne justice rendue à un prix ? Comme Le dirait l’autre Le coût de la démocratie est plus cher que le coût d’un état d’exception. Ces Avocats sont Dans leur rôle et leur droit. Le rôle éminent ici revient au Président de cette fameuse cour . S’il est incompétent cela se sentira tout de suite . Nous avons l’impression d’assister à un jugement déjà écrit d’avance. Sinon Les faits relevés par La Défense sont bel et bien fondés :
    Le President de cette cour doit dire Le droit rien que le droit. Ce meme Président qui a été Gouverneur de La Boucle du Mouhoun et Gouverneur des Haut Bassins et qui représentait Le President Blaise Compaoré doit se dire qu’il peut être concerné lui meme un jour par une telle juridiction. Aujourd’hui il est du côté du soleil et à hate de condamner des ennemis politiques comme Le dirait l’autre. Mais qu’il sache que La roue de l’histoire tourne . MR Le President de La haute cour , vous devriez préserver les droits des victimes et ceux des accusés . Cest Dans des débats contradictoires que jailliront la lumière. Vouloir imposer vos convictions politiques et abattre des ennemis politiques ne vous grandiras pas. Nous voulons savoir qui est responsable, qui a fait quoi et pourquoi ? Cest comme ces assassins complices de Thomas Sankara qui sont toujours aux affaires dans ce pays et qui veulent continuer à nous donner des leçons de morale. Que Dieu leur donne seulement longue vie. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 03:24, par Leo En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Souhaitons que l’on saisisse la CPI, la au moins toutes les parties seront obligees d’ y repondre : ceux qui ont organisé la casse, ceux de l’ancien regime et les militaires

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 04:01, par Pauvre Burkinabe En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Beaucoup de propos émotionnels. La plupart des intervenants par le contenu
    de leurs interventions montrent leur ignorance du fonctionnement de la justice preuve que notre peuple est très peu cultivé et que nous sommes un pays arriéré.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 06:46, par TINBO En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    En attendant la saisine de la CPI, qui’ils repartent tous en prison pour question de mesure conservatoire et ensuite direction la Haye ou Dakar pour tenir compagnie à Husseine (ou bien Monsieur le Batonnier)

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 07:16, par war En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    C’est la honte internationale pour notre justice .les blancs vont prendre ces mauvais exemples pour affirmer qu’il n’ya pas de justice independante en afrique,rien que la mascarade.si la loi a ete revisee en 2015 il ne peut pas servir pour juger des faits commis en 2014,par contre on peut les juger sur la base de l’ancienne loi.l’accusation n’est pas credible et la cour semble deja depassee.on attend les jugements de 1987 a 2014 periode ou les gourous actuels etaient aux affaires.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 07:22, par Vrai En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Quels avocats incompétents !
    Quand on est fort, on défend avec intelligence et non avec compromission.

    Un médecin qui refuse de soigner son malade est lui-même convaincu que le malade est orienté tout droit vers la MORT.

    Les avocats nous confirment que ces Renards doivent être sévèrement punis.

    Courage à notre haute cour.

    La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 08:31, par nakinfa@yahoo.fr En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Le problème dans ce pays, c’est que les "soit disant intellectuels" pour ne pas dire les "alphabétisés" ne nous rendent jamais service !
    Où étaient tous ces avocats quand on votait cette loi à l’assemblée ?
    Ils diront qu’ils ne sont pas des députés pour se faire entendre ! Mais il y a l’ordre des avocats qui pouvait aider l’assemblée à faire un bon travail sur cette loi ! Pourquoi on ne les a jamais entendus ? C’est trop facile de fermer les yeux sur les incohérences des textes, de fermer les yeux quand les citoyens se faisaient tuer et de venir maintenant jouer aux donneurs de leçons !
    Et puis, ce sont ceux qui ont créé cette loi qui sont devant la justice aujourd’hui !
    Comment peut-on les plaindre alors ?
    Il faut être conséquent dans la vie surtout quand on doit constituer une lanterne pour le Peuple !
    Ce petit jeu des avocats, ressemble plutôt à un mépris pour ceux qui sont tombés sous les balles du régime hautain de Blaise Compaoré ! Le Peuple ne peut accepter cela et ces avocats doivent vite le savoir !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 09:08, par Lionceau En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    On a vraiment l’impression que le Burkina ne sortira jamais de l’injustice, du cycle de bêtise et de vengeance personnel.

    Condamner les et foutez nous la paix avec cette parodie de procès. IL y a des gens qui rêvaient encore de TPR dans ce pays, eh bien ils sont bien servis.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 09:54, par Tobdano En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Du juridisme !!! rien que du juridisme !!! Toute cette comédie, ce théâtre qui consiste à divertir les gens. Des blocages, encore et toujours des blocages et patati et patata !! Si vous remarquez on embarque le peuple dans un bruit de mots au point qu’on oublie que ces accusés ont par leurs actes et leur soif du pouvoir, causé la mort de plusieurs Burkinabè. Des criminels que des avocats stupides et déconnectés des réalités s’évertuent à soustraire de leurs responsabilités. Au point qu’on oublie que ces gens là, eux ne donnaient aucune chance à ceux qui les gênaient. Combien de procès ya-t-il eu pour leurs adversaires ?? Ont-ils eu droit à des avocats ?? Rien !! Éliminations, liquidations, assassinats, disparitions, empoisonnements et j’en passe, voici le sort réservé à tous ceux qui s’opposaient à eux. Et aujourd’hui des gens manœuvrent pour nous les présenter comme des saints, voire des victimes. C’est à vomir de dégout !! Je regrette la justice du temps de la Révolution.
    Tobdano

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 09:55, par boanga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Illégalité pour Illégalité. Pourquoi n’avoir pas attendu de demander l’avis du Conseil Cons, avant d’ordonner de tirer sur nos enfants ? Où était ces mêmes avocats, soucieux du respect des droits des dignitaires, lorsque nos enfants criaient sous la douleurs de balles ? Les plus grands perdants de ce procès dit illégal ne sont - ils pas au cimetière de Gounghin ? Un peu de respect pour nos martyrs quand-même !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 10:26, par Karissa En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Démission ou humiliation ?
    A vous la décision
    Chers Hauts jurés
    Fort bien piégés.

    Château d’humeurs
    S’écroule de bonne heure
    Son bruit provoquant
    Stupeur d’ignorants.

    Les conseils précieux
    Servis à titre gracieux
    Passés comme éphémères
    N’ont point été mères.

    Punir des suspects
    En congédiant le respect
    Des règles du métier
    Ne peut réparer.

    S’arrête tout commerce indigne
    Apparaissent du printemps les signes
    Qui augure l’été des délices
    Doux fruits de la justice.

    Point d’autre voie
    Qui ne conduise tout droit
    Au dépotoir des rancœurs
    D’où nous reviendront des odeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 11:02, par Pathe Diallo En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Il faudra comme l’a dit un internaute, que nous élevions le niveau des débats. Le fait que des citoyens aient été victimes de violation des droits de l’homme sous Comapaoré, ne justifie pas que le régime actuel fasse la même chose. Ce devrait même être le contraire, au nom des victimes de Compaoré et de l’insurection, chacun de nous devrait se battre pour exiger une justice digne de ce nom, une justice indépendante. Le Burkina Faso est membre d’instruments internationaux qui garantissent une justice libre indépendante au bénéfice de chaque individu. Sur cette base, la justice burkinabe si elle veut se faire respecter doit se libérer totalement des liens politiques et autres influences de l’exécutif. Les magistrat le savent parfaitement que l’évolution actuelle de ce procès est contraire à tous les instruments internationaux ratifiés par le Burkina Faso. Les magistrats, l’exécutif et les autres dirigeants de ce pays devraient avoir en mémoire la condamnation du Burkina Faso en 2014 et 2015 dans les affaires Norbert Zongo et Lohé Issa Konaté devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. L’Etat a été condamné à payer de dizaines de millions de CFA, parceque justement certains dirigeants ont choisi de fermer les yeux sur le Droit, sur la justice, sur le Droit International.
    Ayons le courage de mettre en place des instituions fortes pas des hommes forts, des institutions respectables au plan national et international. Faisons de tel sorte de sortir de ce carcan de République bananière, du Gondouana !

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai 2017 à 12:43, par gohoga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

      Pathé heettina il faut savoir qu’il y a 2 solutions possibles : soit ils sont jugés sur la base de la loi postérieure votée par le CNT (parce qu’il n’existait pas une autre loi avant) car le législateur de l’époque s’est contenté de créer la Haute Cour de Justice sans rien ajouté comme support de fonctionnement. Surtout qu’il y a affaire Huissein HABRE qui fait jurisprudence,
      ou bien estime que la forme est plus important que le fond, dans ce cas dispenser les accusés de procès en accord avec le cas appliqué au Président Blaise COMPAORE. Avec le risque que les victimes se vengent en dehors de la loi.
      Planification réussie ou hasard ? Dieu seul sait.

      Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2017 à 13:12, par gohoga En réponse à : Reprise du procès du gouvernement Tiao : Les avocats de la défense dénoncent une violation de la loi

    Il n’y a pas eu violation de loi. Quelle loi ? Avant la loi de la transition, il n’existait pas de loi pour juger les hautes autorités. Il existe une jurisprudence similaire : affaire Huissene Habré. on peut s’inspirer parce qu’aucune ne la trouvée injuste. La loi, la procédure et la composition de la cour sont tous postérieurs aux faits qui lui sont reprochés. Les avocats ont pourtant plaidé. A mon avis le Burkina Faso s’est permis un excès de liberté au profit de corporations comme syndicat, ordre, chambre...Ce qui explique l’occupation de lieu de travail par le syndicat pour empêcher les non grévistes de travailler, refus de tous les ordres et chambres d’organiser régulièrement les concours et textes en vue de recruter des juristes et diminuer tant soit peu le chômage, refus des agents de santé de soigner la population et en fin, refus des avocats de plaider. N’oublions pas un facteur essentiel : la majorité de tous ces monde a obtenu ce qu’ils sont sous l’ancien régime. il faut le législateur recadre vite cette situation. Si non ce pays court vers sa perte. Si le peuple n’a plus confiance à aucune des formes d’administration, il peut créer une autre d’administration judiciaire dans son intérêt comme ce fut le cas de la création de Koglowego. vivement qu’ont crée faso Kiitè ou Koglofaso. Gohoga tanne kaadjaami e nduume duu nafata faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
« L’Observateur Toubabou » : Le regard du journaliste français Thibault Bluy sur les évènements post insurrection au Burkina
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Six ans après, les « insurgés » réclament toujours justice
Anniversaires de l’insurrection et du putsch : Des blessés portent encore des balles et continuent de souffrir, selon des témoignages
Insurrection populaire d’octobre 2014 : S.O.S pour blessés sans emploi
An VI de l’insurrection populaire : La CDAIP réclame justice pour les martyrs
Elections au Burkina : Les blessés de l’insurrection populaire attirent l’attention des candidats sur leur cas
Bendi Parfait Gnoula, blessé de l’insurrection : « En sortant les 30 et 31 octobre 2014, chacun savait qu’il pouvait mourir mais a accepté de risquer sa vie »
5e anniversaire de l’insurrection populaire : Le Balai citoyen scrute les acquis
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Où en est le Burkina Faso cinq ans après ?
Insurrection populaire au Burkina : Une victoire du peuple contre le non-respect des engagements constitutionnels, selon le président Roch Kaboré
Commémoration de l’an 5 de l’insurrection populaire : « Nous voulons la vraie démocratie, pas la démocratie mouta mouta », Victor Pouhaloulabou, président de l’Union des familles des martyrs
Insurrection populaire : « Cinq ans après, le constat est très amer », constate l’APP/Burkindi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés