Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Mine d’or de Kiaka : La société minière B2Gold forme 60 jeunes aux métiers

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Marcus Kouaman • mardi 9 mai 2017 à 00h13min
Mine d’or de Kiaka : La société minière B2Gold forme 60 jeunes aux métiers

La cité de l’épervier (Manga), chef-lieu de la région du Centre-Sud a abrité ce samedi 6 mai 2017, la sortie officielle de 60 jeunes formés aux métiers. Une formation professionnelle acquise grâce à la société minière B2Gold, détentrice du permis d’exploration de la mine d’or de Kiaka (commune de Gogo).

Ce sont 60 jeunes formés en menuiserie, maçonnerie, ferraillage et en conduite d’engins miniers par la société minière B2Gold qui ont reçu leurs parchemins ce samedi dans la cour de la Direction régionale de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE). Ces jeunes des villages riverains du projet minier Kiaka, de la province du Zoundwéogo, donc de la région, grâce à cette formation de qualité, pourront soit servir à la mine lors de sa phase d’exploitation, ou encore s’auto-employer.

La joie du porte-parole des lauréats, Florent Congo

C’est ce qui explique donc la joie du porte-parole des lauréats, Florent Congo, qui a été formé en conduite d’engins miniers (Dumper). Au nom de ses camarades il a remercié la société B2Gold tout en lui demandant d’augmenter le nombre de formés les années à venir.

Un appel qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Consciente de la forte demande, la Société B2 Gold, compte au cours de cette année 2017 même, former 34 jeunes spécifiquement en conduite d’engins miniers (Dumper) en plus des 20 qui sortent ce jour. Selon le Directeur pays de la société B2Gold, Goama Raphael Zoungrana, de mémoire d’homme, c’est la première fois qu’une société minière en phase d’exploration forme ses futures compétences. Cette anticipation traduit concrètement l’engagement sans faille de sa société pour le développement des communautés riveraines au projet « Kiaka », de la province, de la région, donc du Burkina.

Le Directeur pays de la société minière B2 Gold, Goama Raphael Zoungrana

« L’obtention d’un emploi rémunéré est la vocation première de tout jeune quelle que soit sa condition sociale ou son milieu de vie », explique-t-il. Cette action qui vise à améliorer les conditions de vie des jeunes, le maintien d’un climat social, entre pour ainsi dire dans le cadre de la politique de Responsabilité sociale des entreprises minières (RSE). Plusieurs autres actions comme la construction de deux écoles et la réalisation de trois forages supplémentaires pour certains quartiers de Kiaka, viendront agrémenter le quotidien des communautés.

Surtout que les habitants souffrent du manque d’eau potable. De nouveaux investissements qui viennent rallonger la liste de ce qui avait été fait. L’on peut citer en partie, la construction et l’équipement d’un centre de santé à Nagrigré (Kiaka), la réalisation de 24 forages (144 millions de FCFA), la construction d’un collège d’enseignement général (CEG). [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
Exploitation artisanale de l’or : Les acteurs discutent de leurs difficultés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés