Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Documents sécurisés aux Burkinabè de l’extérieur : Le ministre Alpha Barry et les responsables de l’ONI accordent les violons !

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • mardi 11 avril 2017 à 23h00min
Documents sécurisés aux Burkinabè de l’extérieur : Le ministre Alpha Barry et les responsables de l’ONI accordent les violons !

En effectuant le déplacement du siège de l’Office national d’Identification (ONI), sis à Ouaga 2000, ce mardi, 11 avril 2017, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, avait un seul objectif : échanger avec les responsables de cet établissement autour des documents d’état civil sécurisés pour les Burkinabè vivant à l’extérieur.

Il était 10 h, lorsque le parton de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry (accompagné du ministre délégué de son département, Rita Solange Agneketom), a été accueilli par les premiers responsables de l’Office national d’identification (ONI), avec à leur tête, le directeur général, Arsène Yoda. Après un tête-à-tête avec ce dernier, s’engage une visite à travers les segments de production des documents (la Carte nationale d’identité burkinabè, CNIB, et le passeport ordinaire). Etablissement public de l’Etat à caractère administratif, l’ONI délivre en moyenne 7 000 CNIB par jour et environ 500 passeports ordinaires. Des chiffres qui connaissent des hausses pendant les périodes de pics (les pèlerinages par exemple).

Pendant deux heures, les deux ministres en charge de la diplomatie vont découvrir le dispositif technique en place et encourager le personnel à la tâche.

Au sortir du périple, le ministre Alpha Barry a dit son admiration face au travail abattu avant de magnifier la ressource humaine et matérielle dont dispose l’ONI. Cette visite lui a permis, à l’en croire, de toucher du doigt les réalités de travail de cette direction générale du ministère de la sécurité, de découvrir son expertise, son expérience dans son domaine de compétence. Et ce, dans la perspective de production de la carte d’identité consulaire pour les Burkinabè vivant à l’étranger. « Pour tous ceux qui ont ce besoin, nous devons leur fournir la carte d’identité consulaire. (…). Nous avons le devoir d’offrir à nos compatriotes à l’étranger, des documents d’état civil sécurisés », relève Alpha Barry, justifiant sa visite à l’Office national d’identification. Selon ses explications, la question de sécurité se pose partout ; au niveau des frontières et à l’intérieur des pays.

Sur l’aspect relatif au vote des Burkinabè de l’extérieur (annoncé pour 2020), le patron de la diplomatie a confié qu’un travail est en train de se faire avec au bout de la chaîne, la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et le ministère des Affaires étrangères en amont. Cependant, précise-t-il, indépendamment du processus électoral, c’est un devoir de donner des documents d’état civil à tout Burkinabè. En clair, la délivrance de ces documents d’identification n’est pas subordonnée au vote. Il s’agit avant tout de donner des documents sécurisés aux « compatriotes » pour leur sécurité (dans les pays d’accueil, éviter des désagréments lorsqu’ils traversent les frontières, faciliter leurs déplacements à l’intérieur de leur pays d’accueil).

O.L.O
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés