Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

« Bots for Messenger Challenge » : KeoLID va accompagner les développeurs à relever le défi de Facebook

Accueil > Actualités > DOSSIERS > TIC : Conseils pratiques • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • dimanche 26 mars 2017 à 02h20min
« Bots for Messenger Challenge » : KeoLID va accompagner les développeurs à relever le défi de Facebook

Le centre de formation et d’incubation du groupe AvePlus, KeoLID, veut accompagner les jeunes Burkinabè désireux de participer au concours « Bots for Messenger Challenge » organisé par Facebook. Samedi 25 mars 2017, il a réuni une vingtaine d’étudiants à son siège afin de les galvaniser.

Lancé le 15 février dernier, le concours « Bots for Messenger Challenge » du géant Facebook se poursuit jusqu’au 28 avril 2017. Seuls les développeurs des pays du Moyen-Orient et d’Afrique peuvent prendre part à ce concours dont l’objectif est de développer des bots innovants sur Messenger. En termes clairs, il s’agira de développer des robots ou assistants virtuels avec lequel il sera possible de dialoguer sur l’application Messenger, d’obtenir des informations sur des sujets divers, d’acheter ou de commander des produits. Trois catégories sont concernées dans ce concours. Il s’agit de : jeux et divertissements, productivité et utilité, et bien social.

A un mois de la clôture des soumissions, des étudiants burkinabè prennent le train en marche avec le centre KeoLID qui veut les accompagner à relever le défi que leur a lancé le géant de la Silicon Valley et tenter de décrocher, le 19 juin prochain, la cagnotte de 20 000 dollars américains et trois mois de mentorat auprès de Facebook.

« L’informatique est le seul corps de métier où l’on est sur un même pied avec n’importe quel individu dans le monde. Ne soyez pas complexés et il faut briser le plafond de verre que vous vous êtes fixés », a lancé Sorgho Daouda, spécialiste de l’ingénierie des systèmes informatiques, aux étudiants issus de plusieurs universités de la place. A travers plusieurs anecdotes, il a essayé de galvaniser ces futurs développeurs chers à KeoLID qui dans sa politique ambitionne créer une communauté pour booster les activités dans le domaine du numérique. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Aube nouvelle : L’ONATEL offre du matériel pour la formation des étudiants en télécommunications
Orange lance « Sanza », le mobile qui démocratise l’accès à Internet en Afrique
AstuceTic : Comment télécharger des vidéos sur Facebook sans logiciel ?
Chronique du gouvernement : Pour des TIC au service de la modernisation de la société et de l’économie
Sécurité informatique : Les secrétaires généraux des ministères et institutions à l’école de la cyber-sécurité
GYKA : Une nouvelle application pour lutter contre l’insécurité, la fraude et la corruption
Conception de Smartphones : La firme chinoise, Huawei, détrône Apple et se positionne deuxième mondial !
AstucesTIC : Comment extraire du texte à partir d’une image ?
Piratage de banques : « Le principal perdant, c’est l’Etat », Younoussa Sanfo, expert en sécurité informatique
« Bots for Messenger Challenge » : KeoLID va accompagner les développeurs à relever le défi de Facebook
Le téléchargement gratuit des œuvres musicales protégées par le droit d’auteur
GPS, applis, mouchards… L’espionnage 2.0 dans le couple
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés