Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Installation des Kolgweogo à l’Ouest : Simon Compaoré à Bobo-Dioulasso pour rencontrer les protagonistes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Koglwéogo • MATDS • vendredi 6 janvier 2017 à 13h20min
Installation des Kolgweogo à l’Ouest : Simon Compaoré à Bobo-Dioulasso pour rencontrer les protagonistes

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré est arrivé à Bobo-Dioulasso ce vendredi 6 janvier 2017 aux environs de 6 heures 30 minutes.

Dès son arrivée, le Ministre d’Etat a rendu une visite de courtoisie au Chef Suprême des Bobo Mandarè pour lui décliner l’objet de sa présence et demander ses bénédictions.

"Tout d’abord nous voulons remercier le chef qui a bien voulu nous recevoir. Nous sommes venus sur autorisation du Président du Faso pour rencontrer les Dozos de la localité à cause du problème qui existe entre eux et les Koglwéogo. Mais nous ne pouvons pas rencontrer les Dozos sans rendre la politesse au chef des Bobo", a déclaré Simon Compaoré.

A l’issue de cette visite au chef, le Ministre d’Etat et sa délégation vont rencontrer les Dozos. "Nous allons écouter leurs préoccupations et leur donner notre vision. Nous pensons qu’à la fin de notre séjour tout le monde saura la position de l’Etat. Nous irons aussi sur le terrain à Makognandougou où est né le problème d’implantation des Koglwéogo pour livrer aux populations le message et la position du Gouvernement ", a ajouté le Ministre.

Simon Compaoré rassure que grâce à l’implication des notabilités coutumières une solution claire et définitive sera trouvée.

"L’ordre et la quiétude seront rétablis à Makognandougou. Nous avons les moyens pour le faire. Vous aurez des nouvelles ", a rassuré le Ministre d’Etat.

Lire aussi : Dozos/koglwéogos : Deux hommes torturés à Poya, des relations de plus en plus explosives

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Groupes d’autodéfense : Les koglwéogo s’invitent dans les laboratoires de recherche
Hauts-Bassins : Le gouverneur promet de prendre des mesures pour que la région n’entende plus parler des koglwéogo
Commune de Karangasso-Vigué : Après le drame, l’heure est aux discours d’apaisement
Commune rurale de Karangasso-Vigué : Un affrontement entre populations et koglwéogo fait trois morts et de nombreux blessés
Moogho Naaba Baongho : Les Koglwéogos y étaient pour la présentation des vœux du nouvel an
Bavures des koglwéogo à Karangasso Vigué : Le témoignage de M.B., une des victimes
Grand Ouest du Burkina : La fin des koglwéogo a sonné
Karangasso vigué : L’ultimatum des dozos aux Koglweogo
Grand Ouest du Burkina : Le chef des dozo, Aly Konaté, toujours opposé à l’installation des koglwéogo
Simon Compaoré aux Koglweogo de Kantchari : « Même les chiens ont des papiers »
Dérapages d’associations « Koglweogo » au Burkina : L’os à la gorge du pouvoir !
Affrontements entre Koglwéogo et populations à Tialgo : Pour l’UPC, « C’est surtout l’incapacité du Gouvernement à encadrer les Koglwéogo qui est en question »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés