Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Physique nucléaire : Kassoum Yamba désormais Docteur

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • lundi 26 décembre 2016 à 21h00min
Physique nucléaire : Kassoum Yamba désormais Docteur

L’université de Ouaga I/ Pr Joseph Ki-Zerbo a un nouveau docteur en physique nucléaire. Il s’agit de Kassoum Yamba. Il a soutenu ce vendredi 23 décembre 2016 son doctorat unique en physique nucléaire dans la spécialité Sciences nucléaires appliquées, sécurité et non-prolifération nucléaire. Sa thèse a porté sur la « Datation d’un événement nucléaire par l’analyse des proportions isotopiques. »

C’est en 45 minutes que M. Yamba a présenté le fruit de ses recherches menées dans le cadre d’un co-encadrement entre le Laboratoire de physique et de chimie de l’environnement de l’université Ouaga I/ Pr Joseph Ki-Zerbo et le centre national de données du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST), sous la direction de deux spécialistes en sécurité international et non-prolifération des armes nucléaires : le Pr Jean Koulidiati et le Dr Oumar Sanogo.

Les travaux de l’impétrant ont consisté à proposer des données nucléaires standards pour une évaluation rapide et précise du temps zéro d’un événement nucléaire. Ainsi, les résultats de ses recherches permettent d’évaluer avec une nette précision la date exacte à laquelle un événement nucléaire a lieu par l’utilisation des proportions isotopiques. Ils ont aussi permis de proposer des techniques de distinction des traces d’une explosion nucléaire et celles d’autres événements tels que les accidents nucléaires, les rejets industriels et les phénomènes naturelles. Et pour ce faire, il s’est focalisé sur un événement nucléaire suspect survenu en mai 2010 en Corée du Nord. Il a ainsi réussi à établir la date exacte de survenu de cet événement, mais aussi sa nature exacte.

Un "rêve qui s’accomplit"

A l’issue de sa présentation, les membres du jury conduit par le Pr Antoine Béré n’ont pas manqué de faire des remarques sur le travail de l’impétrant, mais aussi de lui poser des questions d’éclaircissement afin d’évaluer sa maîtrise du sujet. Puis, ils se sont retirés pour délibérer.

Plus d’une heure d’attente et les voilà de retour pour annoncer à Kassoum Yamba, qu’après examen de son travail jugé pertinent et de grande qualité, il est fait docteur en physique avec la mention très honorable et félicitations du jury.

Un verdict qui réjouit le désormais Dr Yamba. « C’est un rêve d’adolescent qui s’accomplit aujourd’hui. Depuis le lycée, j’ai rêvé d’étudier dans ce domaine. Quand je suis donc arrivé à l’université, j’avais un seul objectif : avoir le plus haut diplôme possible dans le domaine de la physique nucléaire. »

Première thèse de physique nucléaire du Burkina soutenu au Burkina Faso

Il a été aidé en cela par ses co-directeurs de thèse, dont le Dr Oumar Sanogo, directeur scientifique du CNRST. « C’est un sentiment de fierté de prendre un jeune qui démarrait avec beaucoup d’ambition il y a trois ans et qui dans un délai très bref (trois ans, ce qui est assez rare) soutient sa thèse dans un domaine aussi complexe que la physique nucléaire. C’est la première thèse de physique nucléaire du Burkina soutenu au Burkina Faso, c’est vraiment quelque chose de très important. C’est un sentiment de fierté d’avoir conduit ce jeune-là à bout et d’avoir travaillé sur quelque chose qui est utile pour la communauté internationale et qui est une science qui n’abaisse le niveau de la science en Afrique. »

Lassina Zerbo, secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), également membre du jury a félicité le tout nouveau docteur pour le travail qu’il a accompli et l’a assuré de l’accompagnement du laboratoire de l’OTICE pour la poursuite de ses travaux de recherches.

Quel est l’intérêt d’une telle étude pour le Burkina Faso ?

A cette question, le Pr Antoine Béré répond : « Vous savez, la science est universelle. Quand on parle d’essai nucléaire, on se demande qu’est-ce que le Burkina à avoir avec ça. Mais retenez qu’en sciences, les scientifiques quelle que soit leur origine doivent contribuer à une meilleure connaissance des domaines scientifiques. Au niveau médical, des éléments radio actifs sont utilisés et on est sûr que ce qu’il a obtenu comme résultats pourraient être appliqués également à ce niveau. »

Et le docteur Yamba de renchérir « D’une façon générale, les sciences nucléaires sont utiles dans les domaines de la recherche et dans le domaine de la santé. Au Burkina Faso, on utilise les rayonnements nucléaires dans le domaine de la santé pour les radiographies et également dans le domaine de la recherche et de l’environnement. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme au Burkina : Yassiya Sawadogo expose « l’imperfection » du cadre juridique
Paludisme : Un nouveau vaccin s’avère efficace à 77%
Promotion de l’éducation inclusive : Jacqueline Yaméogo soulève la nécessité d’une communication bien ciblée
Université Joseph KI-ZERBO : Soutenance de trois thèses de doctorat unique en Biologie Moléculaire et en Génétique Moléculaire à LABIOGENE
Yssif Bara, auteur de feux tricolores solaires : « L’Etat ne m’a jamais approché pour un partenariat »
Recherche scientifique : Le ministre délégué Maminata Traoré Coulibaly encourage le Groupe de recherche et d’action en Santé (GRAS)
Soutenance de thèse de doctorat : Marcel Zerbo analyse l’influence de la gouvernance scolaire sur la qualité de l’enseignement au sein des établissements catholiques à Ouagadougou.
Éducation : Facteurs de performance des établissements d’enseignement et acquisitions scolaires
Enquête en ligne dans le cadre de la préparation d’une thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication
Soutenance de thèse de doctorat : Tahirou Sanou, secrétaire permanent de l’ARCOP, scrute les procédures de la commande publique
Université Norbert Zongo : Élie Corneille Dakuyo, premier docteur en psychologie de l’orientation et du travail
Soutenance de thèse de doctorat : Herman Nacambo scrute l’institutionnalisation de la lutte contre la corruption au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés