Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

« Nous préférerons travailler bien dans la paix qu‘en temps de crises », dixit le président de la Croix-Rouge du Bazèga, Hamed Hamadou Congo

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 22 décembre 2016 à 19h08min
 « Nous préférerons travailler bien dans la paix qu‘en temps de crises », dixit le président de la Croix-Rouge du Bazèga, Hamed Hamadou Congo

La Croix-Rouge de la province du Bazèga (région du Centre-sud) a procédé ce samedi, 17 décembre à Kombissiri (chef-lieu de ladite province) au lancement de ses activités pour le compte de l’année 2017. C’était en présence de nombreuses personnalités et des populations mobilisées pour la cause.

C’est dans un engagement « ferme » à travailler pour la culture de la tolérance et pour la promotion des valeurs humanitaires et pour la promotion de la dignité humaine dans la province, que les activités provinciales de la Croix-Rouge du Bazèga ont été lancées. Le président, Hamed Hamadou Congo, a d’abord présenté les valeurs principales de l’organisation humanitaire parmi lesquelles, on retient celles de prévenir et d’alléger les souffrances des hommes et femmes, protéger la vie, la santé et faire respecter la vie humaine.

« Œuvrer au respect de la dignité de la personne humaine, travailler à minimiser les souffrances des hommes, à améliorer les conditions de vie des populations surtout vulnérables, protéger la santé et la vie », insiste le président provincial de la Croix-Rouge du Bazèga, Hamed Hamadou Congo.

Il a indiqué queles grands axes du plan d’action du Comité de la Croix-Rouge du Bazèga sont de diffuser l’idéal de l’organisation via les lycées, les villages et sensibiliser la jeunesse, les scolaires en particulier sur les valeurs de citoyenneté, le civisme, sensibiliser les populations sur les maladies tropicales, l’hygiène et l’assainissement.

« Aujourd’hui, il faut développer des initiatives locales, compter sur nos propres ressources pour pouvoir venir en aide à nos populations. C’est dans cette dynamique que nous accompagnons la Croix-Rouge dans la province du Bazèga. (…). Nous préférerons travailler bien dans la paix qu‘en temps de crises. Il s’agit aussi de travailler pour réunir des moyens pour venir en aide aux personnes vulnérables, même si on ne peut pas tout faire pour elles, le minimum c’est de les accompagner », perçoit M. Congo.

En janvier 2017, informe-t-il, quatorze boutiques seront inaugurées et les retombées de leur exploitation reviendront aux personnes vulnérables.

Toujours au titre des actions, un accent sera également mis sur un travail de synergie avec les Forces de défense et de sécurité et toutes les compétences intervenant dans le domaine.

Le parrain de la cérémonie, Paul Kaboré, justifie son soutien par la noblesse de la mission de l’organisation. « Nul ne saurait rester insensible à cette mission humanitaire de l’organisation », a-t-il estimé. Il a, de ce fait, décidé de soutenir les actions de l’organisation et d’ores et déjà, ildonne rendez-vous pour les jours à venirdans le cadre de la journée régionale de la Croix-Rouge du Centre-sud.

Pour le ministre de l’eau et de l’assainissement, représenté par son directeur de Cabinet, Hamidou Zagré, cette initiative du comité provincial est très noble. De l’avis de M. Zagré, le ministère de l’eau et de l’assainissement œuvre également dans le domaine social (approvisionnement en eau potable des populations, assainissement du cadre de vie…). « Ce qui veut dire que les deux organisations partagent les mêmes actions en quelque sorte », estime le représentant du ministre, patron de la cérémonie.

Pour le directeur national de la Croix-Rouge, Lazare Zoungrana, ce sont des initiatives à encourager dans la mesure où son organisation doit agir en deux temps ; en temps de paix où elle doit tout faire pour se faire connaître des populations et, en deuxième lieu, en temps d’urgences (catastrophes, conflits armés, tout ce qui entraîne de la détresse chez l’être humain). Il ne s’agit donc pas d’attendre, selon M. Zoungrana, qu’une situation d’urgence se présente pour se lever, il faut faire connaître l’organisation et ses missions aux populations.

O.L.O
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dr Awalou Ouédraogo, Directeur général de l’ENAM : « Aucun énarque ne sera remis à la Fonction publique pour intégration sans avoir validé le stage militaire »
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés organise un panel de Haut niveau sur les maux de la justice dans le contexte d’extrémisme violent
Protection des données à caractère personnel : La CIL demande l’accompagnement du Mogho Naba
Dori : Les syndicats préparent les manifestations à venir
Projet « Femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté » : 50 entrepreneurs développent leur esprit d’équipe et leur leadership
Région du Nord : Le FPDCT fait le bilan de ses interventions
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés