Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Attaque à Nassoumbou : Déclaration du Chef de file de l’Opposition politique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 21 décembre 2016 à 19h28min
Attaque à Nassoumbou : Déclaration du Chef de file de l’Opposition politique

C’est avec une profonde amertume que l’Opposition politique burkinabè a suivi les événements qui ont eu lieu à Nassoumbou le 16 décembre 2016, au cours desquels douze de nos valeureux soldats ont été tués et quatre autres blessés, et des locaux et du matériel ont été incendiés.

L’Opposition politique condamne avec fermeté cet acte ignoble perpétré par des terroristes dont la violence aveugle est la seule religion.

Elle s’associe à la douleur des familles endeuillées, leur présente ses condoléances les plus attristées, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés !

Pour l’Opposition, cette attaque de plus est une attaque de trop, qui pose malheureusement en des termes crus, le problème de la réactivité de nos forces de défense et sécurité.

Face au grave péril auquel la nation fait ainsi face, l’Opposition politique appelle les Burkinabè au rassemblement et à l’unité. C’est le lieu pour elle de déplorer les polémiques inutiles et les tentatives de stigmatisation de telle ou telle frange de notre société qui transparaissent dans les déclarations de certains responsables politiques. Elle rappelle au gouvernement et l’ensemble des forces politiques qui le soutiennent, qu’il est de leur responsabilité, en tant que titulaires du pouvoir d’Etat, de travailler à garantir la sécurité pleine et entière des Burkinabè.

L’Opposition exhorte par ailleurs le Gouvernement à diligenter des missions auprès des populations des zones attaquées, pour les rassurer du soutien de l’Etat et de la Nation. Elle interpelle également le Chef de l’Etat, Ministre de la défense, sur l’urgence de remonter le moral des troupes en leur donnant un total soutien et les moyens adéquats de combat.

Ouagadougou, le 21 décembre 2016
Le Chef de file de l’Opposition politique
Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

  • Le 22 décembre 2016 à 06:18, par WALAY En réponse à : Attaque à Nassoumbou : Déclaration du Chef de file de l’Opposition politique

    S’il vous plait, n’en faites pas un fonds de commerce politique. C’est simplement indescent. Nous étions moins armés avant mais nous n’étions pas attaqués. Pourquoi maintenant ? C’est ça la vraie question. Le gouvernement n’a pas attendu votre appel pour envoyer le ministre d’Etat accompagné de toute la hiérarchie militaire sur le terrain immédiatement pour remonter le moral de la troupe. Vous avez du reste suivi avec beaucoup d’intérêt les débats sur le budget 2017 où le ministère de la défense est même allée jusqu’à renoncer certaines dépenses d’investissement au profit de l’équipement. Je vous aurais compris si c’était les positions politiques des autorités actuels qui était les causes de ces attaques, ce que j’en doute, demandez à l’honorable Lona Charles OUATTARA dont j’ai beaucoup apprécié l’analyse sur la situation. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2016 à 08:16, par Jean En réponse à : Attaque à Nassoumbou : Déclaration du Chef de file de l’Opposition politique

    Quand on critique la couardise des FDS et les tares de leur système de commandement dans la presse, il se trouve des adeptes du politiquement correcte dans les rédactions pour censurer.

    Ces politiquement correctes de la 24ème heure ignorent ou oublient que c’est ce même politiquement correcte, qui interdisait naguère dans le presse francaise et européenne toute mise en garde contre l’islamo-fascisme qui dès 2000 commencait à poindre sa face hideuse, qui fait aujourd’hui pleurer l’Europe.

    Toute mise en garde contre ce fascisme islamique naissant était systématiquement qualifiée d’islamophobie dans des journaux comme l’Expresse, jusqu’à ce que vienne les tueries de Charlie Hebdo pour fermer la gueule de journalistes comme Eric Mettout qui passait le clair de son temps à censurer l’auteur de ces mots quand il osait associer islam et terrorisme.

    Pour n’avoir pas voulu écouter, courant 2006, ces mêmes journalistes myopes d’Europe n’ont plus, aujourd’hui, que leurs yeux pour pleurer et à rendre compte de drames répétitifs qu’on aurait pu éviter, s’ils avaient laissé sensibiliser.

    Ce même politiquement correcte, par effet de mode, est en marche aujourd’hui au Burkina, où, quoique piteusement défaits à chaque sortie jihadiste, il est interdit, dans des rédactions comme Lefaso.net, de dénoncer à mots crus les tares des FDS !

    Qui a dit : "aux grands maux les grands remèdes" ? Salutations.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2016 à 09:36, par Jeune Premier En réponse à : Attaque à Nassoumbou : Déclaration du Chef de file de l’Opposition politique

    Toutes mes condoleances aux familles eplorees. Je proposerais au Chef de l’Etat de rhabiller les militaires retraites sur les champs d’entrainement a nos jeunes militaires. Je crois meme que le Lion y pourait apporter quelque chose. A mon humble egard, le pays nous appartient tous et chacun pourrait y apporter sa pierre a la demande du Chef de l’Etat. Je demande pardon a tous ceux pour qui je me serais tromper. Dieu veille sur nous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Une attaque à Palsègué (Centre-nord) fait 9 morts dont 3 VDP et le chef du village
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Opération Barkhane Au Mali : Un groupe armé terroriste interpellé dans la région d’Hombori
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés