Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 20 décembre 2016 à 20h59min
Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

Ce mardi 20 décembre 2016 a eu lieu, au camp Général Sangoulé Aboubacar Lamizana, la levée des corps suivie de l’inhumation au cimetière municipal de Gounghin (Ouagadougou) des 12 soldats tués dans l’attaque terroriste de Nassoumbou le 16 décembre 2016 dernier.

Liste nominative des défunts.

1. Maréchal des logis Bazié Babou Séverin : 7 ans et 9 jours de service. Il laisse derriere lui une veuve et deux enfants de 5 ans et de 3 mois

2. Caporal Napon Yacine : 7 ans et 1 mois de service celibataire et un enfant

3. Soldat de première classe Gouem Innocent : 4 ans et et 1 mois celibataire sans enfants

4. Soldat de première classe Sanou Urbain : 4 ans et 16 jours de service et laisse derrière lui un orphelin

5. Soldat de première classe Toro Daouda : 4 ans et 1 mois de service, célibataire sans enfant

6. Soldat de première classe Ouedraogo Hado : 12 ans 16 jours de service et laisse derrière lui 3 enfants.

7. Soldat de deuxième classe Kovolbo Abdoul Aziz : 4 ans et 1 mois célibataire et père de deux enfants

8. Soldat de deuxième classe Kaboré Tibo Issaka : 4 ans et 1 mois de service, célibataire sans enfant

9. Soldat de deuxieme classe Yonli Hadi Prosper : 4 ans et 1 mois de service ; célibataire sans enfant

10. Soldat de Deuxième classe Ouédraogo Gilles : 4 ans et 1 mois de service ; célibataire et père d’un enfant

11. Soldat de deuxième classe Tamboura Amadou : 4 ans et 1 mois de service ; célibataire sans enfant

12. Soldat de deuxième classe Badolo Bassirou : deux ans 1 mois de service ; célibataire sans enfant

En images les douze soldats du Groupement des Forces antiterroristes de l’Armée burkinabè tués

"Aux frères d’armes, séchez les larmes et mobilisez vous pour remporter la bataille", extrait du discours de l’aumônier musulman premier à ouvrir le bal des prières.

Présence de plusieurs membres du gouvernement

Le ministre d’Etat Simon Compaoré et le Chef d’Etat major général des Armées décerne la médaille militaire à titre posthume aux défunts

C’est une foule immense qui a accompagné les soldats tombés à leur dernière demeure

L’inhumation des 12 soldats tués

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 20 décembre 2016 à 17:47, par Elgine En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Que leur ames repose en paix, puise Dieu combler le vide creer au sein de familles respective.!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 17:51, par BEN En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Je suis plus que attristé par tout ce qui nous arrive,que nos autorités prennent les dispositions pour ne plus que celà nous arrive.
    Que leurs ames resposent en paix

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 17:59, par Justin SEGUEDA En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Triste , triste , triste....Que Dieu de miséricorde nous pardonne et nous conduire à la vie éternelle !

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 18:05, par Mafoi En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Paix à leur âme mais à part peut être le MDL,le reste sont des inexpérimentés.Alors question :
    Où étaient nos militaires galonnés jusqu’aux mâchoires,sortis parait-il des grandes écoles de guerre pendant le drame ?
    Bien sûr devenus des affairistes notoires avec leur gros ventre bourré de bière et de porc au four,ils paradent allègrement à Ouaga.Quelle honte

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 18:06, par vidoumo En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Paix aux âmes de nos vaillants soldats ! Malheureusement, nous avons affaire à un ennemi qui avance masqué, sans foi ni loi, sans règle... Ç’est la dure réalité des temps présents et nous devons nous y résoudre et ce, dans l’unl’unité et l’abnégation. Courage et vigilance et que Dieu bénisse ce beau territoire et son peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 18:07, par Le Roi En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Cette fois c’est la cérémonie d’enterrement de trop !
    Bonne gens n’y a t’il que les enfants de la tranche de 20 à 26 ans dans notre armée pour constituer les troupes combattantes ?
    A ce âge on continue toujours d’apprendre et de la vie et du métier !
    Le problème que j’ai dans cette affaire c’est qu’au DARFOUR par exemple on trouverait des retraités en mal de reconversion .
    Reposez vous en paix les enfants . Dieu vous rendra justice si toute fois vous êtes morts du fait de la négligence et de la méchanceté des hommes .

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2016 à 08:39, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

      - Oui Le Roi, cette fois c’est est trop en effet !! Et la prochaine fois, nous aussi nous voulons traîner les cadavres de terroristes dans les rues !!!

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2016 à 10:27, par lecorbeau En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

      Vous aussi soyez réalistes quand même.Vous pensez que ce sont des vieux qu’on doit envoyer au front ?Dans tous les grandes armées comme la France par exemple, les soldats d’élites sont constitués de jeunes soldats aguerris.Même les officiers tels que les capitaines sont dans la tranche des 24-26 ans.Le problème n’est pas là.le problème se trouve ailleurs.IL n y a que les naïfs qui croient que l’armée burkinabé est constituée d’hommes aguerris.Ces attaques mettent à nues notre système de défense.Depuis la nuit des temps on a tenté de nous faire croire que l’armée du Burkina est la plus puissante de la sous régions en mettant en avant les opérations de maintient de paix.Ce que les gens ignorent c’est que le Burkina n’est pas la seule armée qui participe aux opérations de maintient de paix donc il serait naïf de se baser sur les opération de maintient de paix pour déduire que nous avons une armée solide.Lors de défilés militaires on tente de nous distraire avec des vieilleries qui ne fonctionnent même pas.Comme disait quelqu’un "le militaire burkinabé n’est fort que devant un civil désarmé.Ils ont étés formé dans l’arrogance" et la répression des civils désarmés.Mais quand il s’agit de faire face a de vrais bandits rares sont ceux qui osent tenir têtes.Personne n’est prêt au sacrifice suprême.Un groupe de poltrons qui prend la fuite dès le premier coup de tir de l’ennemi.Chacun pense à sa maitresse, à ces villas, à ces V8.Qu’à cela ne tienne paix à l’âme des soldats disparus car ceux sont eux les braves.Le reste des soldats a fuit pendant les combats et viendront plus tard se taper la poitrine en ville comme quoi ils sont des soldats d’élites.

      Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 18:59, par SAD En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

    Paix aux ames de nos vaillants fils. Je pense que la haute hiérarchie militaire prendra enfin ses responsabilités historiques pour que le politique soit contraint à ramener le pays sur les rails. Si les grands chefs militaires sont vraiment des patriotes, il est grand temps de réagir ou de démissionner. Au lieu que les politiciens utilisent des milliards pour payer des grévistes irréalistes, voyous qui continuent de voler chaque jour les finances publics, il faut les obliger à équiper l’Armée avec ces fonds car on ne lutte pas contre le terrorisme avec des kalachnikovs actuellement. Il faut acheter du matériel militaire d’actualité en quantité et les mettre à la disposition des centres de formation pour l’instruction, des corps pour les recyclages, des detachements, FPU et bataillons pour le combat sur le terrain.

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2016 à 15:48, par Mafoi En réponse à : Attaque de Nassoumbou : La cérémonie d’hommage et d’inhumation en images

      Au risque de te décevoir,vaut mieux donner des milliards à des garibous c’est à dire à des "grévistes irréalistes" qu’aux militaires.En effet,depuis notre indépendance,je serai curieux de savoir combien de centaines de milliers de milliards en $ ces désœuvrés ont coûté à la république pour un résultat néfaste,désastreux pour la même république ?En fait l’existence,l’entretien de ces gens ont contribué à nous mettre 100 ans en arrière car ce qu’ils savent faire de mieux qui reste leur seul fait d’armée,ce sont les coups d’état.Je parie que les pauvres kolwéogos décriés auraient au moins abattu un assaillant et pourtant ils n’ont pas fait Saint Cyr alors que le cas qui nous concerne et nous consterne,des militaires se font massacrer et leurs matériels brûlés ou confisqués et aucun assaillant tué ou capturé.C’est incroyable et si on était pas au Faso,une commission d’enquête serait mise en place afin de situer les responsabilités suivies de sanctions dans ce qu’il convient d’appeler une honte nationale

      Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 19:06, par Bellis En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Paix aux âmes de nos braves soldats.
    Mais disons 2 vérités :

    1) Le gouvernement doit revoir l’organisation de notre armée (y a des gens qui devaient partir depuis le coup d’Etat) et son équipement (les soldats sont envoyés en pâture au nord là-bas avec seulement des fusils sans même de cartouches suffisantes) : pourquoi ne pas payer bon armement rien qu’avec le détournement de Ousmane Guiro ( des milliards) ;

    2)Nous sommes des victimes collatérales d’une guerre qui ne nous regarde pas en principe, alors quittons dans ça : il convient pour nos autorités de revoir les alliances avec la France, USA, etc. Eux, ils ont les moyens, donc qu’ils gèrent leur assassinat de Kadhafi et les conséquences.

    Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2016 à 03:25, par TUUK-SOMDE En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

      Monsieur Bellis, la rebellion du Mali a t-elle commencé après l’assassinat de KADAFI ? si oui vous avez raison. Si non notre pays paie le prix de son immixion dans la rebellion du Mali. L’immixion du pays ou duchamp president car je ne sais pas si C’est l’assemblée nationale ou le conseil des ministres qui a décidé de l’hébergement des rebelles maliens. L’assemblée nationale ou le conseil des minsitres nous engagent. Le president sans le conseil des ministre s’engage personnellement.
      Monsieur Bellis, rien ne vous dit que les rebelles vengent la mort de kadafi ou utilisent les armes de kadafi. Il se peut qu’ils vengent l’abandon de l’hébergement à leur égard ou le départ de Blaise Compaore et utilisent contre nous des armes fournies par leur tuteur (le BURKINA ou Blaise COMPAORE).

      Répondre à ce message

      • Le 21 décembre 2016 à 08:28, par "LE VIEUX" En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

        QUAND ON VOUS REPETE CHAQUE JOUR QUE NOS DIRIGEANTS ACTUELS SONT DES ANCIENS-NOUVEAUX VOUS NE COMPRENEZ PAS. QUEL EST LE PARCOURT POLITIQUE DES RSS DEPUIS 1983 ? ILS SONT LES PRINCIPAUX CONCEPTEURS DES 27 ANS DU REGIME COMPAORÉ.
        CERTAINS ONT CONTRIBUÉ A L’ORGANISATION DES REBELIONS AU LIBERIA, SIERA LEONNE, COTE D’IVOIRE ... ET AU MALI AUX COTÉS DU MNLA DONT LES CHEFS LOGEAIENT A OUAGA AVEC LEURS BENEDICTIONS. CROYEZ-VOUS QUE LEUR GOUROU (BLAISE) QUI SE SENT TRAHIT VA NOUS LAISSER TRANQUILE ? CROYEZ-VOUS QUE LE MNLA VA ABANDONNER SON ANCIEN PROTECTEUR ?
        BLAISE, ROCK, SALIFOU ET SIMON SONT A LA BASE DE NOS PROBLEMES AUJOURD’HUI. CES 4 PERSONNES DOIVENT REPONDRE DE LEUR FORFAIT DEVANT L’HISTOIRE POUR AVOIR CONDUIT LE PEUPLE BURKINABE DURANT 33 ANS DANS CE GOUFFRE SANS FOND.

        Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 20:40, par NW En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Que leurs âmes repose en paix. et que plus jamais, de telles horreurs n’arrivent a nos soldats ni a personnes. Que Dieu bénisse le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 20:44, par L’ECOEURÉ En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Oh mon Dieu, rien que des jeunes à la fleur de l’âge sacrifiés par la hiérarchie militaire calfeutrée dans les bureaux douillets de Ouagadougou.
    Le plus gradé est le MDL BAZIE de la gendarmerie et le plus ancien est Soldat de 1 ère classe.
    Les chefs doivent répondre de ce massacre quand on sait qu’un aussi important devrait avoir au minimum un officier, des sous officiers supérieurs et subalternes, des soldats enfin. Notre armée est destructurée gravement avec une pyramide inversée et comportant un goulot d’étranglement constitué par ses anciens officiers qui ne veulent pas rien lâcher ni débarrasser le plancher.
    J’ai mal mon Dieu, surtout quand je vois que 50 % d’entre eux passent leur temps dans les lieux de prières...
    Si les familles des policiers, douaniers, gendarmes et militaires portent plainte, ngaow, les responsabilités seront situées et chacun répondra.

    NB : Même pas une journée de deuil pour 12 soldats tombés... quel pays ce Faso !

    Répondre à ce message

    • Le 20 décembre 2016 à 22:19, par Sad... En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

      Une armée qui vit sur le mensonge n’est pas une armée !
      Cette phrase aurait été prononcée par un responsable de la mission des nations unies après l’attaque qui a coûté la vie à des militaires burkinabés en mission au Mali....CQFD !

      Mr le président, sortez de votre gong et donnez un coup de pied dans la fourmilière.

      Le vers est dans le fruit et les senteurs de pourriture se feront sentir bientôt, très bientôt !

      Répondre à ce message

    • Le 21 décembre 2016 à 03:58, par TUUK-SOMDE En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

      Monsieur l’ecoeure, je vous soutiens quand à votre NB. Quand à la stratégie militaire, cela semble logique mais n’étant pas moi meme militaire, je ne peux la prendre comme argent comptant. Les gens émettent beaucoup sur les professions en grève et autre que quand cela concerne ma profession, je me rends compte qu’ils proliferent des contre vérités sciemment ou innocemment. A titre d’exemple : si un probleme professionnel survient dans une ecole, vous pensez que c’est des enseignants de quel âge ca va trouver ? Et Si cela survient dans une inspection ? Et si cela survient au ministère ? Est-ce que les docteurs sont au dispensaires ? Comment on acquiere l’expérience et la compétence ?
      Ne demoralisons pas et ne demobilisons pas nos militaires. portons volontaire pour aller au front.

      Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 20:46, par YIRMOAGA En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Qui commandait le GFAT ? A coup sûr un subalterne encore ? Une fois de plus notre armée est devenue commerciale avec des contrats pour la défense de l’extérieur ? Le souci de la défense du territoire national importe peu ? pour preuve le commandement est allé sur les lieux, tous en V8 ? Ceci est un véhicule de commandement ?
    Voyez les revendications du statu des militaires ? Seuls les intérêts des officiers est détaillé ? Pour passer de Général de brigade, à général 3 étoiles en moins de 2 ans ?
    En France, quand on exerce pas un grand commandement militaire, pas de promotion ?
    Ce qui est sûr, ce nouveau statu permettra sans honte d’enregistrer plus de 4 trois étoiles pour 2017 ?
    Parmi les cln-majors, on assistera au passage à général de brigade, un certain nombre ? Ce qui va susciter des................... et parmi les jeunes qui se sont sacrifiés pour déjouer le fameux coup, beaucoup sont déjà épinglés par la hiérarchie complice ?
    Le luxe que la hiérarchie adore rend cette armée à enregistrer des défaites qui vont aller plus grandissante ?
    Si on a pu faire face à la guerre de noêl, les chefs de l’époque ont dirigés des unités sur les fronts, malgré leur responsabilité politique ?
    Aujourd’hui, on veut assurer le commandement en ville, mais pas sur le terrain des opérations ?
    Que va faire la haute hiérarchie incapable de.........?
    Le POLITIQUE accuse le manque d’armes ? Chacun avait une arme individuelle, la AK47, mais à coté, il y avait le bastion(le blindé), des armes collectives et enfin, qui devrait mettre en œuvre ces armes, vu la jeunesse du groupement ?
    Si un officier supérieur commandait le groupement, un bon dispositif allait palier à une attaque jusque dans le cœur de la base ?
    On va continuer à inhumer si c’est cette hiérarchie qui sera au commande ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 20:57, par ILBOUDO Lucie étudiante en France En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Je présente mes condoléances les plus attristés à tout le Burkina et en particuliers aux familles des soldats tués. Que la terre du Faso leurs soit légère et qu’ils reposent en paix

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 21:54, par Leicora En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    RIP, que le tout puissant les accueillent dans son paradis. Silence , méditation et respect, demain on lave le linge sale

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 22:27, par Le faible En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    La moutarde monte, monte et tant qu’il n y aura pas de changement au sommet des FDS, le mercure ne vas pas baisser...
    Rock, tape du poing sur la table, qu’on en finisse une fois pour toute.

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2016 à 22:50, par konson En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    la recréation est terminée nous ne n’aimerons plus pleurer . à toutes et à tous levons nous pour dire non et barrer la voie à ces ennemis.les autorités militaires doivent arrêter les beaux discours et se mettre au travail pour garantir la sécurité au peuple.
    paix aux âmes

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 02:23, par aol En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Paix aux âmes des soldats burkinabés tombes sur les champs d’honneurs. Maintenant parlons des manquement dans cette tragédie.
    Du point de vus commandement un détachement militaire en position avance se doit d’avoir un officier subalterne a sa tête (capitaine, lieutenant, sous lieutenant).
    De plus je ne connais pas le grade et corps d’arme des survivants de cette attaque, mais j’ai remarque que le plus grade des victimes est un gendarme. Ont ne peux mettre un militaire a la tête d’un commandement avec des militaires du métier ou les mélanges pour cause de leur historique rivalité.
    Maintenant disons nous la vérité
    Le Burkina n’a plus de vrai militaire dans le sens du terme. la majorité des jeunes s’engage dans l’objectif de payer une grosse moto, une télé écran plat, le dernier portable a la mode, fréquente les maquis, porter la tenue militaire tourne dans le quartier et courir les filles. Du cou la fonction n’es plus prise au sérieux.

    Que dire de nous officier ils sont friands des postes politiques, des missions onusiennes. Ils sont peut a avoir un temps d’élaborer des stratégies de défense du territoire.

    J’ai passe une nuit a la belle étoile avec des hommes de tenues durant les élections de 2015 et 2016 du Burkina. Une fois ces militaires arrive a leurs lieux de faction ils ont vite fais de se retrouve a un maquis pour boire et laisse les lieux qu’il devais assurer la sécurité vide. Un peux tard la nuit, au nombre de 4 hommes de tenus, chaqu’un a trouver un petit coin pour dormir en utilisant son arme comme oreiller donc pas étonnant pour moi qu’il se fassent surprendre a chaque fois. la journée certain se permettent d’être a 20 voire 30m de son arme. voici ce que est notre arme.
    Retenons aussi qu’un soldat après sa formation de base il lui faut espéré une passation de grade (4ans) pour s’exercer une fois de plus aux techniques des tires, de combat... ceci fait qu’une fois sur le terre ils perdent leurs réflexes.
    Voici en quelque ligne ce que je résume de la situation dans notre arme actuelle

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 02:54, par OUEDSON MERIC dit le chauvinisme En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Il est très clair que la mort est un intrus douloureux. Mais je demande aux familles endeuillées,à tous les burkinabè de garder espoir car Jésus même mort, est toujours vivant. Ce faisant, nos braves soldats n’ont pas passé l’arme à gauche,ils sont toujours là parmi nous, veilleront toujours avec les autres pour la defense de l’intégrité de notre territoire.
    A tous les blessés, le chauviniste vous souhaite prompt rétablissement.
    A tous les prophètes du diable, auteurs de ces tueries ignobles,macabres sachez que vous n’avez gagné que la bataille mais pas la guerre. Nous, burkinabè, allons remporter la guerre, nous allons vous rechercher, vous traquer et vous tuer partout où vous vous cachez . C’ est la justice répressive d’ où l’intérêt d’invoquer la loi de Talion ’’Oeil pour oeil, dent pour dent’’.Nous allons nous foutre de vos histoire de droits de l’Homme. Vivre sans raison ou mourir pour une raison.A bon entendeur, je salue !
    OUMAC dit le chauvinisme

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 05:25, par Esther En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Revoltant ! Que des 1ere et 2eme Classes. Des enfants !
    Ou etait le commandement ? Ou etaient les officiers subalternes comme superieurs ? Ou etaient les officiers generaux ? Meme pas un sous-officier dans les environs. Mais bon sang qui commandait ces enfants ? De nouvelles recrues. Qui commandait pendant l’attaque ?
    or jetez un coup d’oeil sur les contingents qui sont envoyes au Mali et au darfour. Le nombre de sous-officiers, d’officiers superieurs et generaux qui ont fait des coudes pour en faire partie est parlant. Donc, pour defendre le Faso et ses frontieres il n’y a que des enfants fraichement engages. Quand Il faut aller defendre les territoires etrangers, nos officiers aguerris repondent present !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 07:27, par Philippe En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Au Burkina, les gouvernants ont été négativement influencés par la rue pendant la transition de novembre 2014 à décembre 2015.Cette mauvaise inspiration continue d’avoir des effets sur la gouvernance de nos jours. Il suffit qu’un groupe d’OSC ou d’intervenants politisés dans des émissions, dénoncent un fait ou orientent les débats dans un sens, même irrationnel, pour que les dirigeants tremblent comme sous un vent glacial de la Sibérie. C’est ainsi que des voix s’élevant souvent pour recommander la promotion de la jeunesse car, ce sont des jeunes qui étaient au devant de l’insurrection populaire, cela pousse les autorités à faire une promotion systématique de jeûnes à des postes de responsabilité sans tenir compte de leurs profils et aptitudes et en faisant fi de l’ordre normal hiérarchique de l’avancement dans l’administration publique. Des jeûnes sont nommés ministres sans avoir occupé des postes clés préalables de gestion de l’administration comme les fonctions de directeur, de secrétaire général, de conseiller technique etc…N’ayant donc pas suivi la courbe ascendante normale, ces ministres jeûnes parachutés dans le gouvernement font du tâtonnement ,du chantage ou du pilotage à vue comme le ministre de la santé dont les agissements fougueux ,suscitent l’indignation générale des populations à cause des blocages de la CAMEG qui impactent négativement l’approvisionnement normal des services de santé en médicaments. Il en est de même pour les 12 jeûnes soldats tués à Nassoumbou. Ces jeûnes de la vingtaine d’âge ne sont pas bien expérimentés pour la guerre contre le terrorisme dans le nord du pays. Il faut associer aux jeûnes soldats, des militaires pétris d’expérience dont l’âge va au delà de la trentaine. Le fait d’avoir fait sauter des étapes normales de grades pour accorder des galons de général à un lieutenant-colonel, prouve comment la politique influence négativement les critères d’avancement dans l’administration publique. Par conséquent, oui à la promotion de la jeunesse dans les sphères décisionnelles mais de façon ordonnée et hiérarchique.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 08:40, par O.A En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Je demande aux sociétés de droits de l’homme de laisser la pêne capitale en place vue ces genres de situation.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 08:42, par Hol-daba En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Que leurs âmes reposent en paix. Arrêtez les discours. Construsez de hauts murs a l’aide sacs de sable,c est la matière qui disponible au sahel ou des clôtures en dur. Erigez des miradors munis de dispositifs de vision nocturne. Les fonds de souveraineté sont où ? Ca ne doit pas servir seulement a financer des galas, diner ou corrompre des membres d’OSC gênants.En outre, il y a un conflit entre gendarmerie et police dans la centralisation des renseignements stratégiques.Pardon ! excellence RMCK trouve nous vite un magistrat qulifie et courageux qui va coiffer ces deux rivales.Si non attention : DIGUEL- BARABOULE—PETEGOLI-SOLLE-KAIN feront l’actualité macabre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 13:22, par Simple En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Seulement des jeunes et même celibataire ! que Allah nous protège !amine, paix à leur âme ! amine

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 15:51, par ............. En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Devant les terroristes on veille 24h sur 24 et sans répit ; on surveille de tous les côtés depuis la frontière jusqu’à la base ; cela la hiérarchie militaire devait l’enseigner à ces jeunes soldats car une base militaire même fortement équipée sans surveillance accrue ne constitue pas en soit une source se sécurité.
    Le gouvernement doit jouer son rôle : équiper véritablement l’armée et lui donner les moyens de s’entraîner.
    Depuis environ une à deux décennies seule l’ex RSP bénéficiait de cela.
    Ne dit-on pas que "qui veut la paix prépare la guerre" ?
    Quel était le nombre des militaires dans cette unité ? Si c’était une centaine cela a été une négligence et c’est en dessous on s’aurait qualifier de ce que c’est.

    Mes condoléances aux familles éplorées.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 15:52, par BASILE En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    Rien à dire a part que la terre vous soit légère.Votre mort au nom de la patrie ne sera pas vaine.La victoire finale reviendra a nos braves FDS.
    Reposez en paix.
    VIVE NOS FDS
    VIVE LE BURKINA FASO.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.
    MERCI !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 16:02, par Le faible En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    "Le prix de la paix, c’est l’effort de guerre" ,dixit ce jour le CEMGA FRANCE !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2016 à 23:12, par tindano En réponse à : Attaque de Nassoumbou : En images la cérémonie d’hommage et d’inhumation des 12 soldats tués

    plus jamais ça pour notre burkina faso que nos forces armés sassent prendre les dispositions idoines dans toute les bases dite jaune à risque encore plus jamais ça

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
Insécurité : Le MPP appelle à un sursaut salvateur pour juguler le regain terroriste
Kompienga : Des journalistes occidentaux tués par leurs ravisseurs
Seno : Des attaques ont fait 20 morts dans plusieurs villages
Terrorisme : Interrogeons nos limites et tirons leçons du départ des soldats tchadiens de la zone des trois frontières
Opérations de sécurisation du territoire du 19 au 24 avril : Des terroristes neutralisés et plusieurs motos saisies
Lutte contre l’insécurité : Chérif Sy cible la formation aux opérations spéciales de Pô
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés