Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le bien se fait , mais ne se dit pas. Et certaines médailles s’accrochent dans l’âme et pas sur la veste» Jino Bartoli

Ministère de la Justice : Des agents méritants décorés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Youmali Koanari (stagiaire) • dimanche 18 décembre 2016 à 21h50min
Ministère de la Justice : Des agents méritants décorés

Le ministère de la justice et des droits humains a décoré ses agents, des associations et des personnes qui ont eu à jouer un rôle important dans la justice et les droits humains au Burkina. C’était au cours d’une cérémonie organisée le samedi, 17 décembre 2016 à Ouagadougou.

Neuf Officiers de l’Ordre du mérite et 74 Chevaliers de l’Ordre du mérite avec agrafe droits humains ou justice, c’est par ces décorations que le ministère de la justice entend hisser le mérite de ses agents et des associations dans la promotion des droits humains et de la justice.

Le ministre de la justice et des droits humains, René Bagoro, après avoir remercié la grande Chancellerie du Burkina d’avoir permis pour la première fois au ministère de motiver davantage le personnel en charge de la justice et des droits humains, les associations qui luttent pour la justice et les droits humains ainsi qu’aux personnes qui ont eu à un moment donné à diriger ce ministère. Il a félicité les récipiendaires pour le travail abattu et les a invités à redoubler d’efforts dans leurs missions quotidiennes.

Pour Koté Zakalia, ancien ministre de la justice, Officier de l’ordre du mérite, cette distinction est la marque d’un certain mérite reconnu par les autorités. Il poursuit en disant qu’une décoration est gratifiante, et qu’il mesure cela à sa juste valeur. Il remercie enfin le ministre de la justice pour cette distinction.

Franceline Toé, Chevalier de l’Ordre du mérite avec agrafe droits humains, avocate et coordonnatrice de la coalition burkinabè pour la lutte contre la discrimination faite aux femmes, affirme être honorée par la reconnaissance des mérites de leur combat de tous les jours pour la défense des droits humains en général et les droits des femmes en particulier. Elle exhorte tous les défenseurs des droits humains à redoubler d’efforts, à ne jamais se décourager et à continuer le combat pour mériter la reconnaissance du pays.

Pour Antoine Kaboré, secrétaire général du Syndicat autonome des magistrats burkinabè, Chevalier de l’Ordre du mérite avec agrafe justice, au nom de tous les syndicats des magistrats, cette distinction qui leur est faite est une invite à davantage contribuer à améliorer les conditions de vie socio-professionnelle de leurs collègues. C’est également une reconnaissance du rôle positif joué par les syndicats dans l’amélioration de la justice, ses conditions de travail, sa manière de rendre les décisions et d’être au service du peuple burkinabè. Il souhaite que cela continue davantage pour que la population burkinabè ait la justice qu’elle souhaite.

Youmali Koanari (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 décembre 2016 à 17:02, par tapsoba_yassiriki En réponse à : Ministère de la Justice : Des agents méritants décorés

    antoine kaboré pourquoi ? pour moi il ne mérite rien . La preuve : sa déclaration , on t’a pas décoré parce que tu as défendu une corporation mais les décorations sont pour service rendu à la nation, sache que tu ne travail pas pour ta corporation, mais pour le pays , quel déclaration malheureuse " ......cette distinction qui leur est faite est une invite à davantage contribuer à améliorer les conditions de vie socio-professionnelle de leurs collègues......"

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 19:47, par Cheikh En réponse à : Ministère de la Justice : Des agents méritants décorés

    Vraiment hein !J’ai comme l’impression qu’au Burkina, l’on ne tire aucune leçon de nos expériences. Une décoration donne quoi comme çà, pour qu ’on ne se passe pas cette fois-ci du ministère de la Justice. N’est-ce pas enfoncer le clou, que de continuer à agiter cet épouvantail sur les têtes ? D’autant plus que rien qu’à les effleurer, on ne manque pas à chaque fois de délier les langues, il vaut mieux s’abstenir d’exposer de plus en plus, la justice et les juges à toutes les occasions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
11 décembre 2019 : Le message du président du Faso
Région du Centre-est : Des composantes sociales se succèdent chez le président du Faso
59e anniversaire de l’indépendance : Le Roi de Tenkodogo formule des vœux de paix et de concorde nationale
Bagrépôle : Un « rêve toujours réalisable » malgré sa complexité, reconnaît le directeur général, Joseph Martin Kaboré
Journées santé sécurité et environnement : La 2e édition se tient du 9 au 12 décembre 2019 sur le site d’Essakane
Commune de Ouagadougou : La Coordination des associations de production et de transformation a un nouveau bureau
Multinationales au Burkina : « Les fruits de la croissance doivent être réinvestis », exige le Syndicat national des télécommunications
Dori : La pertinence du couvre-feu et de l’état d’urgence expliquée à la population
Infrastructures, communication et habitat : Une mise en œuvre satisfaisante des projets
Festivités du 11 décembre : la Fondation Orange offre un lycée scientifique à Tenkodogo
Développement des compétences des jeunes au Burkina : L’heure de la capitalisation après 6 ans de mise en œuvre
Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) : Les agents préparent les activités de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés