Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Responsabilité sociale des entreprises : Un symposium pour harmoniser le concept dans le secteur minier

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • samedi 17 décembre 2016 à 18h27min
Responsabilité sociale des entreprises : Un symposium pour harmoniser le concept dans le secteur minier

Ce jeudi 15 décembre 2016 a eu lieu à Ouagadougou un symposium national d’harmonisation du concept de Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE). Ce symposium est organisé à l’initiative du Réseau Afrique jeunesse avec le soutien du ministère des mines et de l’énergie, de DIAKONIA et de l’Ambassade du Canada et de la chambre des mines du Burkina Faso. A l’issue du symposium, une conférence de presse a été organisée afin de partager les résultats obtenus.

Le Réseau Afrique jeunesse à travers son « Projet d’humanisation des opérations minières au Burkina Faso » souhaite contribuer à la promotion de la Responsabilité sociale des entreprises minières. Cependant, cette notion de Responsabilité sociale des entreprises (RSE) n’est pas toujours le même contenu selon les pays et selon les institutions et organisations.
Le symposium de Ouagadougou a donc réuni les sociétés minières représentées par la chambre des mines, des OSC, ainsi que des institutions étatiques en vue d’harmoniser les concepts de RSE au Burkina Faso.

Cela est d’autant plus important, car « La démarche RSE pourrait être le déclencheur d’un développement durable du Burkina Faso si elle est effectivement mise en œuvre. », à en croire Daniel Da Hien, coordonnateur du Réseau Afrique jeunesse.

Ainsi donc, à l’issue de ce symposium, les participants sont arrivés à un consensus sur le contenu de la RSE. Il ressort que la RSE doit intégrer avant tout la notion de responsabilité. L’entreprise doit vivre en cohésion avec les populations des zones où elle est implantée. Elle doit aussi apporter son aide quand il y a des difficultés à résoudre, même si ce n’est pas sa responsabilité de les résoudre.

Une autre notion à intégrer dans le contenu de la RSE, c’est la notion de parties prenantes. Les entreprises minières doivent identifier et connaître les parties prenantes, c’est-à-dire, les communautés locales impactées par les activités minières, ainsi que ce dont ils ont besoin. Par cette connaissance, la société cible plus aisément ses domaines d’intervention.

Il ressort également à l’issue de ce symposium que la RSE est aujourd’hui une nécessité pour les entreprises et non forcément une obligation. Aux dires des conférenciers du jour, une société socialement responsable est une société qui respecte ses engagements aussi bien envers l’Etat qu’envers ses employés. C’est aussi celle qui est acceptée par les populations vivant dans la zone où elle est installée et qui met en œuvre des actions qui contribuent au bien-être des populations.

Avant d’arriver à un label RSE propre au Burkina Faso, comme le souhaite le RAJ, il sera mis sur pied une charte qui contiendra les résultats du symposium.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
Exploitation artisanale de l’or : Les acteurs discutent de leurs difficultés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés