Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • samedi 17 décembre 2016 à 20h23min
Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

Message à la nation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, à l’occasion de l’attaque terroriste à Nassoumbou, dans la commune de Djibo
Ouagadougou, le 16 décembre 2016

Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

Aujourd’hui 16 décembre 2016, aux environs de 5h30, dans le village de Nassoumbou, situé dans la commune de Djibo, à proximité de la frontière avec le Mali, un détachement du Groupement des Forces Anti-terroristes de notre Armée (GFAT) a subi une attaque meurtrière qui a coûté la vie à 12 de nos valeureux soldats et fait des blessés. Par la même occasion, des véhicules et des munitions ont été détruits, et des bâtiments incendiés.

Je condamne avec fermeté cette attaque ignoble qui illustre la cruauté de leurs auteurs et justifie le plus grand mépris que nous devons avoir à leur égard ainsi que la détermination à toute épreuve avec laquelle nous devons les combattre.

Cette attaque démontre que la lutte contre le terrorisme sera sans répit et met aussi en exergue les nécessaires décisions qu’il nous faut prendre pour donner confiance et vitalité à notre Armée.

J’appelle nos Forces armées et nos Forces de sécurité à observer une vigilance permanente pour assurer la sécurité des populations, et celle de nos soldats.
Devant cette nouvelle épreuve qui nous a été imposée par les forces du mal, la Nation s’incline devant la mémoire des braves soldats tombés sous les balles assassines des ennemis de la Démocratie.

Peuple du Burkina Faso
Le terrorisme est sans conteste l’un des ennemis les plus irréductibles de la Démocratie et de la Prospérité.

En ces moments précis, j’ai une pensée particulière pour les familles des soldats tombés à Nassoumbou. Au nom de la Nation entière, je leurs présente mes condoléances les plus émues et je les rassure de ma compassion, de ma solidarité ainsi que celles du Gouvernement.

J’invite donc chaque Burkinabè à l’Unité et à la Solidarité avec nos soldats pour accompagner leurs efforts en vue de garantir la paix et la sécurité indispensables au progrès économique et social de notre pays.

Jamais, le vaillant Peuple du Burkina Faso n’a courbé l’échine devant ses ennemis.
C’est pourquoi, la génération présente ne trahira pas son rôle historique et aura inéluctablement le dernier mot sur le terrorisme.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2016 à 20:36, par Yiriba En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Merci M. le Président. Oui, la lutte contre le terrorisme est très difficile et tous les pays en conviennent. Il faut aussi s’intorroger si certains actes terroristes ne sont pas prévisibles et faciles. Comment explique-ton qu’un camp de détachement militaire, avec des armes puisse être attaqué par une poignée d’individus pendant son sommeil sans qu’une risposte exemplaire ne s’interpose. Ensuite, les terroristes disparaissent dans la nature comme ils sont venus. Il est peut être difficile de déloger les terroristes dans leur retranchement, mais qu’ils viennent aggresser avec succès dans leur installation les personnes qui representent la force réelle du peuple, il y a lieu de s’interroger si nous prenons au serieux le fait que nous somme en mode combat. Si c’est la formation, motivation et équipement qui font defaut, alors qu’on y remedie au plus vite. Les discours ne peuvent plus satisfaire les citoyens face à de tels affronts des terroristes et aux nez de ce que nous exhibons comme force de resistance.Vous avez la responsabilité de trouver rapidement des vraies personnes capables de traiter cette préoccupation spécifique au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 20:59, par Yako En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Reposez en paix chers frères vous êtes tombés pour la patrie c’est un honneur,mes pensées vont vers vos familles respectives.Cependant,permettez-moi de faire qlqs observations :
    1- Est ce que nous n’avons pas trop exposé notre pays par un mauvais choix politico-militaire ?c.à.d la" coopération militaire dans le cadre de la lutte antiterroriste"entre le Faso et les grandes puissances occidentales qui nous amène à accueillir des forces étrangères sur le sol national ! Qui,à coup sûr entraînera le BF dans le face à face occidento-jihadiste sur notre sol.Or,nous sommes trop faibles pour danser dans la cour des grandes.
    2- Face à la situation sécuritaire depuis les attaques ignobles de L’H.Splendide/Cappuccino à nos jours à combien peut-on chiffrer les pertes en vie humaine et qui menace sérieusement les efforts économiques pour la relance si on y ajoute la situation nationale qui est loin d’être apaisée.Conclusion:Au nom du bien du pays la réconciliation est plus que jamais une urgence absolue pour faire face à ce monstre qui est le terrorisme.Faute de quoi on va vers l’effondrement national.La chute brutale du président ATT est le fait de l’état conflictuel permanent avec son opposition tout en menant une guerre au nord sans en avoir les moyens.
    _

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 02:42, par sanpawende En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Yako,
      ce terrorisme, pour ma part trouve sses causes dans la politque dans notre pays. Si tu as remarqué depuis quelques affronts au nord, ce sont des postes militaires qui sont leur cible. Les civiles ne sont épargnés. Cela explique aisement qu’il n’est pas mené par des djadistes, mais par des rebelles politiques.
      Siplement, pendant Blaise, il n’y avait pas de souci. Mais juste après lui le front s’ouvre. comment expliques-tu cela ? En chassant Blaise et sa grande suite, c’est combien de mecontents cela a occasinnés ? Et qui étaient a la base de cette insurrection ? biensur leur ex compagnons de lutte. Alors, là il réelle opposition.
      Et dans cette etat des faits, sois sûr que Blaise ne pardonnera au grand jamais Rock, Simon et Salif de son vivant pour haute trahison.
      Sache aussi que, Blaise a le dur comme du caillou. Cela dit, a eliminé 13 personnes au coup d’Etat de 1987 dont son propre ami intime ; un acte qui demeure insolite, car rare de coup d’etat tue.
      Sous son regne, il en a fait encore dans le pays.
      Il a joué au pyromane et au pompiste dans la sous région ; ce qui lui y a valu le grand mediateur.
      Enfin, quand j’analyse tous ses actes posés, je réalise qu’il était froidement cruel. l’insurrection a saché le monstre, mais ne l’a pas anéanti.
      En somme, l’ennemi (blaise et sa suite) est difficle a combattre et il ne jetera pas l’éponge tant que RSS demeureront aux affaires.

      Répondre à ce message

      • Le 17 décembre 2016 à 08:58, par un avis En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

        laisser Blaise en paix !!! il vous a laissez votre pays alors gérez le en vomissant votre haine sur ceux qui vous attaque actuellement !

        Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 10:49, par RAWA En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

        Sanpawende ! Toi tu es toujours dans ça ? Au début les suivistes du MPP disaient ça aussi mai la réalité les a rattrapé ! Tu sais dans la vie y a pas que la politique, il y a aussi la vie réelle et dans cette vie réelle y a le terrorisme ! Quand a Blaise COMPAORÉ que vous détesté tant, lui avait trouvé un solution pour protéger son peuple en pactisant avec les terroristes et en créant le RSP, une unité craint qui inspirait le respect dans la sous région ! Le problème est que apres Blaise les gens se sont lancés dans le populisme et dans la passion ! Résultat, RSP dissolu et des bases de replis levé ! Apres vous êtes étonnes qu’on nous attaque !
        Y a deux façon deux combatte le terrorisme, soit tu les déclare la guerre et tu perd a coup sûr ou tu pactise avec eux et tu a la paix ! Apres c’est une question de choix et Blaise a fait le deuxième choix !
        Tout ça pour vous dire de laisser le pauvre Blaise tranquille !

        Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 21:48, par Papa En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Je suis attriste’, afflige’ par cette triste nouvelle.Il ya certainement quelque chose qui ne va pas dans ce pays particulierement au niveau de l’etat major general des armees . Je n’ai rien contre le general Pingrenoma, je pense qu’il n’a aucune strategie pour proteger la population et les soldats au front .Dans les pays civilises’ il devrait rendre sa demission ou etre demi de ses fonctions . Les RAMBO du forum vont encore degainer contre moi simplement parceque je refuse la pensee unique. PAIX AUX AMES DES DISPARUS ET CONDOLEANCES AUX FAMILLES .

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2016 à 23:15, par KNERA En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Tous unis, nous viendrons à bout de ces mécréants. Courage à nos vaillants soldats. Que Dieu benisse le Burkina faso. Amen, Amen, Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 01:28, par Nabiiga En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Qu’attend-t-on pour armer tous les bons citoyens pour protéger les villageois. Armons-les, donnons-leur la formation de maniement des armes lourdes et légères. Qu’il y ait une arme dans chaque concession. Les mécréants ne peuvent attaquer tout le village sans que les autres n’agissent pour les chasser. Sinon, faisons un petit crochet à la MACA pour dire à Djirbil de parler avec ses copains. Lui aussi il peut appeler Soro et ils verront ce qu’ils pourront faire pour nous épargner de ses infidèles, voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 01:29, par De quelque part En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Cela fait maintenant 2 ans que l’on parle soit des martyrs du Burkina ou de l’armee Burkinabe.
    Cette fois ci encore des soldats qui sont morts par faute de moyens aeriens semble t’il.
    La strategie utiliser par ces assaillants laisse penser qu’ils maitrisent les faits et geste de l’armee Burkinabe on est dans un scenario ou on deal soit avec des anciens soldats ou des gens qui cotoient cette armme regulierement. Je respecte ce gouvernment democratiquement elu mais il ya un maillon de la chaine de renseignement qui a manque ou qui a sauter. Vous connaissez tous la reponse alors parle en et que l’on ramene cett unite mme officieusement que le Burkina montre au monde entier que l’on peut se detester mais travailler ensemble car ce pays couvre la terre de nos ancetres...

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 11:31, par Nabiiga En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      ...mais non, de quoi parlez-vous. De quelle unité parlez-vous ? R Le RSP ? Pas nécessairement. Renseignement ? De Gilbert dont vous parlez, mais jamais. Nous sommes aux prises avec des gens très mal intentionnés. S’ils veulent attaquer ils vont le faire. C’est plutôt le manque de l’état dans ces régions reculées qui est privilégié. Que l’état y soit à minima, et les choses changeront. La question est de trouver les voies et moyens pour y être. Gilbert est une force usée d’ailleurs il travaillait étroitement avec les services étrangers mais voilà qu’il s’est mis dans des pétrins, roulé par des gens pour poser cet acte ignoble. Non, lui, il n’est pas mieux que les terroristes. Il a tué en temps de paix, l’innombrable assassinassions pendant le règne de Blaise, il a tué encore pendant son putsch et vous souhaitez qu’on le rétablisse au nom de sécurité. La charité bien organisée commence par chez soi. Une fois rétabli, il n’est pas loin de s’accoquiner avec ces mêmes terroristes pour infliger d’autres peines sur nos populations. Pourquoi Djirbril se trouve –t-il à la MACA ? Ce n’est pas parce qu’il a communiqué avec Soro Guillaume mais bien les propos tenus pendant les différents coups de fil.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 04:27, par Nifou En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Mes condoléances à ces soldats de la paix morts prématurément pour notre sécurité.

    Excellence Président ROCH
    Etes vous sincère quand vous parler de l’unité nationale ? Non ! Je ne vois aucun acte fort de réconciliation entre fils et filles de ce pays que votre gouvernement a pu poser. Aucun. C’est plutôt les médisances, le pilotage à vue de tous les secteurs du pays et du "je m’en fous ; point barre".
    Un conseil. Libérez le Gl Diendienré et le Gl Bassolé et confiez leur des postes importants pour lutter contre le terrorisme. Au moins eux ils ont déjà fait leur preuve. durant 26 ans de leur pouvoir le Burkina n’a point été attaqué.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 08:04, par KRIN SANOU En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Djindjéré je ne sais pas. Mais Bassolé est un homme intelligent en effet. Cette intelligence lui a valu d’être copté par les Francs maçons. IL a choisi de mettre son intelligence au service du Diable pendant 26 ans. Le dossier Norbert Zongo a piétiné pendant tout ce temps alors qu’au lendemain de l’assassina Djibril Bassolé, alors à la tête de la gendarmerie nationale avait toutes les information sur ceux qui fait le coup. Il a choisi ou il a accepté de rallier le camp du mal. L’Histoire l’a simplement rattrapé.

      Djindjéré est l’ami intime des terroristes qui attaquent le pays aujourd’hui. Rappelez-vous qu’il a été le premier à localiser l’avion de ligne qui s’est écrasé dans le Nord du Mali en territoire étranger. Ce n’est pas un hasard. Pourquoi notre pays n’était pas attaqué quand leur bande était au commande ? Ces gens là ont construit une partie de leur fortune sur ce réseau de terrorisme aussi. C’est du connu. Les terroristes ont perdu leur pourvoyeur d’armes et de fonds à travers les "négociations dont nous étions les spécialistes". Ils se vengent simplement. Sinon quel enjeu il y a pour des terroristes de s’en prendre à un pays pauvre comme le Burkina. Si ce n’est qu’ils veulent la libération de leurs anciens amis qui sont en prison. C’est cette autre lecture qu’il faut faire de la situation.

      Je pense qu’il faut construire ou entretenir d’autres intelligences pour ne pas dépendre indéfiniment de ces deux qui ont fait plus de mal que de bien. Je pense en effet à Barry, qui a fait ses preuves pendant la transition. Il vaut plus que d’être Ministre de la culture. Simon est un CDR de quartier, vieux et malade. Il n’ a pas la compétence nécessaire pour prendre en charge la sécurité d’un pays surtout dans un contexte de terrorisme mondialisé. Il faut un Secrétariat d’Etat chargé de la sécurité et piloté par Barry qui doit avoir le main libre pour agir. Plus que les armes, il faut doter les services de renseignements des forces de sécurité de défense de moyens conséquent . Il faut déjouer les attaques avant et non discourir après et déplorer nos morts. C’est une guerre d’une autre nature. Alors changeons de stratégie de guerre. Tout le monde doit donner sa contribution. Pour savoir que le Burkina est bon pays, sortez et allez dans les autres pays. Ce pays mérite mieux . J’aime mon Pays et je suis fier d’être Burkinabè.

      Bonne journée

      Répondre à ce message

      • Le 17 décembre 2016 à 14:02, par Le philosophe En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

        Ne collez pas la méchanceté à tous les francs maçons. Chaque homme a son caractère et son adhésion à une organisation ne parvient pas toujours à le changer. Pour preuves :

        Blaise et Dienguere sont les militaires qui ont nui à la vie humaine et à l’économie du pays par les position. Leurs prédécesseurs militaires ont usé de cette position pour construire. Tirez un jugement sur tous les miltaires.

        Les terroristes qui ont attaqué Ouaga avaient exhibe leur islam. Les musulmans du burkina les ont renié. Ils n’ont pas cessé mais n’exhibent plus l’islam.

        Dans certains pays les jugements sont fondés sur l’ethnie empêchant les gens bons d’en sortir.

        Relisez la bible et voyez si tous les baptisés se conforment.

        Le moment est venu pour les francs-maçons de montrer des visages pour être vus comme des hommes ordinaires ayant des convictions non contraignantes aux autres comme Ablasse Ouedraogo.
        L

        Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 13:24, par Le philosophe En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Vous posez vos pièges en évidence. Ni animal, ni homme ne se laissera prendre. Si vous n’avez perdu aucun parent, ami ou connaissance sous le règne de Diendiere, vous pouvez souhaiter son retour car la peur est de votre côté, les terroristes ne sellectionnant pas peuvent vous endeuiller alors que GD vous avait épargne.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 05:22, par Le philosophe En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Monsieur le président, nous sommes en guerre contre le terrorisme. Au lieu de chercher la reconciliation avec ceux qui nous mis dans la merde, comme Zida l’a fait en remplaçant Auguste Barry par Paré pour nous faire hara kiri, demandez à tous les citoyens de consentir un effort de guerre par un mois de salaire et des contributions diverses pour acheter un drone pour surveiller le Sahel.
    Je pense que l’opposition constructive et les syndicats, tous aussi patriotes que la majorité présidentielle adhereront à l’idée d’un meilleur equipement de l’armée.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 06:10, par okpayielo En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Bonjour, chers amis internautes
    Toutes mes condoléances aux familles de ces soldats, hélas sacrifiés par la bêtise inhérente à la conception sécuritaire des RSS.

    A peine a-t-on eu le temps de féliciter Paul Kaba Thiéba que voici encore un évènement sécuritaire gravissime en ce sens que les assaillants s’en sont pris aux forces de défense cette fois-ci. Qu’y a-t-il derrière ? Doit-on s’attendre à plus grave dans les prochains jours ?
    De tout ceci, ma question de base est fort simple : quels gages de sécurité les RSS ont donné à Paris pour qu’il y ait eu autant de promesses de financement ? Jusqu’à quel niveau ont-ils menti à Paris ?
    À l’évidence ces évènements ne sont pas bons pour atteindre une bonne situation de décaissement des 18000 milliards de promesses de financement !

    Dans différents écrits j’ai toujours estimé (et j’insiste encore), comme beaucoup d’internautes, que le ministère de la sécurité doit être un ministère à part. Simon Compaoré, malgré son engouement au travail et la sympathie qu’il peut inspirer, est totalement incapable de gérer le bloc ministériel actuel de façon efficace avec toute la fluidité et la haute réactivité que demandent les services de sécurité. Ce n’est pas un super-homme ! RSS, cessez vos enfantillages de « touk guili » (s’accaparer de tout le pouvoir et le contrôler, ce qui est à la limite anti patriotique) et ouvrez les yeux : il y a plein de jeunes (40 ans et en dessous - je n’en fais plus partie) au réalisme bien établi qui ne demandent qu’à être responsabilisés. NOMMEZ UN PROFESSIONNEL À LA SÉCURITÉ.

    La Patrie ou la mort, Nous vaincrons !

    PS : ceci est un message répété intentionnellemment Webmaster please, seed !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:13, par Lavie En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Paix aux âmes fauchées. Condoléances aux familles éplorées. La nation est en deuil. La faute est premièrement à mettre sur le dos du terrorisme qu’il soit religieux ou politique.
    Ensuite, il faut examiner nos actions par rapport à la menace. Un internaute a déjà posé les questions qui cadrent bien avec cette situation douloureuse.
    ll ne suffit pas de mettre une unité opérationnelle bien formée avec des "moyens" à la frontière et de dormir tranquillement à OUAGA. Les unités opérationnelles doivent être positionnées selon une stratégie de défense mûrement réfléchie et élaborée par le commandement.
    Comment expliquer que OUAGA qui au centre du pays regroupe une grande quantité de camps militaires alors qu’on manque de positions complémentaires de défense au niveau des frontières ?
    Que la terre de nos ancêtres soit légère aux soldats tombés en la défendant .
    vive le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:21, par Brice En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Vraiment , nous courrons dans un état tés urgent en cette période de fin et voila nos valeureux soldats viennent de tomber d"une ignoble acte posée par les terroristes.Plus jamais ça,on n’est plus en sécurité et encore nous craignons les jours à venir car les fêtés sont là. Au garde. Paix à leur âme.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 11:02, par Tz_Sn En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Mr. le president,
    Il est inconcevable qu’une unite aussi importante n’ai pas des detachements d’alerte (2 a 3 soldats) 24h/24 a un rayon de 5 a 10 km (toutes les pistes et routes possibles doivent etre systematiquement cernees) pour alerter la base a temps reel et leur permettre ainsi d’accueillir avec le feu ces creatures du moyen age a un endroit qui nous est propice !
    On a pas besoin de moyens aeriens pour un ennemi qui n’en dispose pas non plus !
    Une bonne organisation sur le terrain avec des moyens de communications infaillibles (2 par detachement) permettraient de juguler la menace

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:48, par lecoq En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    L’heure n’est pas au discours Monsieur le Président,il faut chercher des solutions de terrain et tout suite et voilà que vous êtes entrain de vous prononcer dans votre tristesse, l’on continue de frapper le peuple à Tounté. On fait quoi Mr le Président ? faut une décision forte pour sauver le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:48, par Citoyen En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Le ministre de la défense ainsi que celui du MATDSI doivent revoir leur stratégie de défense et de sécurisation de nos population. Un peu de sérieux quand même d’autant plus que ce n’est vos première condamnations vis à vis d’une telle situation, pis encore dans la même zone.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:53, par Tenga En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    le scenario de ces attaques djihadiste ressemble beaucoup a celui decrit dans la conversion entre Djibril bassolet et Guiaume Soro.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 17:49, par Jean En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Monsieur le President, il y a des problemes au sein des FDS, dans cette lutte contre les djihadistes, à résoudre au plus vite car la patrie est en danger.

    En effet, à lire entre les lignes de votre déclaration, on voit que le détachement du GFAT a été défait, lors des combats, ou plutot lors de l’assaut Djihadiste. Puisque les assaillants ont non seulement infligés 12 morts et de nombreux blessés aux GFATs mais, en plus, et surtout, ils ont eu la liberté d’incendier tranquillement leurs bâtiments.

    Cela signifie que les djihadistes ont encore fait une promenade de santé, face à des FDS sans initiatives, désemparés et à la COMBATIVITE INEXISTANTE. Et c’est chaque fois la meme chose. Soit on les surprend pendant qu’ils prennent leur repas ou on les surprend pendant leur sommeil à l’aube pour les tirer comme des poulets.

    Il y a donc urgence de résoudre le problème de cette faiblesse ou absence de combativité des soldats. Il importe qu’on leur fasse clairement comprendre que les djihadistes c’est pas un coup d’état à Ouaga où à la gendarmerie de Paspanga les putschistes tirent sur le soldat de faction qui lache son fusil pour prendre ses jambes à son coup pendant que ses copains dans le camp passent par le mur de la gendarmerie pour détaler comme des lapins en se disant : "qui est fou ?".

    Cet esprit qui prévaut dans l’armée burkinabé doit cesser. Car avec les djihadistes pour qui la mort est un gain, il vaut mieux dominer sa peur et combattre. Car abandonner son fusil pour fuir, comme au camp de gendamerie de Paspanga du temps des Thomas Sankara, ne les sauvera pas de la mort. Ils mourront quand même. Et de mort atroce, ie égorgés comme des poulets, comme à Aguelok, au Mali, où la peur BLEUE des djihadistes a laissé libre champ à ces derniers pour tuer tous les soldats maliens du camp de facon atroce par égorgement.

    Il vaut mieux donc en cas d’attaque dominer sa peur, et faire face résoulement à la situation, en se rappelant que c’est un HONNEUR pour un soldat de mourir arme à la main. Cet esprit manque dans l’armée et explique cette nouvelle l’humiliation du 16 décembre 2016.des FDS.

    A ce sujet, on se demande si le port du gilet pare-balles à tout va ne favorise pas cette peur de passer dans l’au dela au sein de nos FDS. Prenez par exemple les soldats tchadiens qui taillent en pièces les djihadistes, ils vont au combat sans gilets pare-balles.De toutes les facons ces gilets n’ont pas empêchés les 12 FDS d’etre tués.

    La stratégie appliquée à ce jour est aussi inefficace. Il convient de la remplacer, en remplacant leurs auteurs, dont l’incompétence est avérée sur le terrain, par des officiers compétents et expérimentés nationaux et/ou étrangers.

    Il ne faut pas aussi hésiter à doter des soldats, ayant compris et accepté leur devoir de sacrifice vis à vis de la nation, des équipements adéquats pour accomplir leur mission.

    Enfin, et surtout, il faut mettre en place un système de renseignements efficace et une coopération inter-pays, qui réduit au strict minimum les attaques surprises et les dégats qu’ils causent et donnent aux FDS l’initiative sur le terrain au lieu qu’ils aient à subir l’agenda djihadiste, comme c’est le cas en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 19:17, par Cheikh En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Monsieur le Président ! Dans cette cohue où tout le monde parle à chaque attaque de la même chose, sans avoir l’air de percevoir ni les vraies raisons de ces attaques, ni les stratégies appropriées pour y faire face, je propose quant à moi un changement radical de la donne. Etant entendu que tout ce qui se dit par-ci et par-là, ne porte jusqu’ici que sur la forme de notre système de défense pourtant plusieurs fois renforcé et remodelé à outrance, mais en vain, cessons de croire que tout ne se limite qu’aux effectifs et au matériel. Car à ce rythme là, même si la nature mettait à notre disposition toute les flottes de France et de Navarre, rien n’y ferait. Voilà pourquoi, en me fondant sur l’expérience Syrienne, où nous avons tous constaté l"alignement de tous les occidentaux derrière les rebelles, jusqu’à ce que ce soit les Russes seuls qui par l’option contraire, viennent par leur intervention redonner au président Assad l’autonomie et la confiance requises, je propose que nous ayons le courage d’opérer des choix radicaux. A savoir, aller au fond des choses, pas pour se passer des Français ou des Américains au plan sécuritaire, mais pour s’adosser à la fois à des équipes composites, incluant aussi les Russes, les Israëliens et les Japonais. A défaut, il faudra pourquoi pas confier exclusivement notre sécurité à ces derniers, avant que la situation ne s’empire. En la matière, on connaît déjà la position des occidentaux. Ce sont eux qui, au nom de leur hégémonie sur telle ou telle région, tirent toujours sur les ficelles dans l’ombre, en se plaçant toujours du côté des rebelles qu’ils arment et conditionnent. Mais, il est question ici de de notre survie, qui ne devrait en aucun cas être bradée sur l’autel des intérêts tant chers à la France. Autrement dit, c’est ce genre d’option courageuse et téméraire qui s’impose à nous à présent, au détriment de toute autre priorité économique, stratégique ou martiale susceptible de nous enfoncer davantage. En attendant, il faut aussi considérer la présence permanente dans les rangs de nos troupes, de taupes et d’agents doubles, toujours prêts au travail de sape. Elles ont beau être compétentes, elles n’y peuvent pas grand-chose. Voilà pourquoi, sans sous-estimer l’efficacité de nos FDS, il faut cesser de s’appesantir sur eux, et avoir davantage recours à des forces tampons, qui n’avaient aucune complicité avec le régime passé.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 21:36, par La Sagesse En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Vous voulez mon avis éclairé en tant que citoyen à part entière de notre pays ? Les discours de tous bords de compassion diverse, ça suffit maintenant ! On n’a pas besoin de tous ces discours télévisés ou des inernautes en mal de repère social.
      Il faut :
      1. Libérer immédiatement les deux Généraux, Bassolé et Diendéré quelle que soient les conséquences politiques. Ce sera plus bénéfiques...et leur attribuer une mission de supervision de la lutte contre le terrorisme dans notre pays.
      2. Faire un remaniement gouvernemental dès le mois de janvier et remplacer M. Simon Compaoré à la Sécurité en lui laissant l’Administration Territoriale où il excelle et confier la mission sécuritaire à un jeune officier supérieur. Je pense au Commandant EVRARD du GIGN. Le Général ZAGRE étant nommé Ministre de la Défense.
      3. Faire une politique inclusive et participative de tous les burkinabè sans distinction de qui est Cdp, Mpp, Nafa, Adf-Rda, etc etc. Le sectarisme actuel au Mpp est plus que ce que les François Compaoré et Alizèt Gando ont fait subir à notre peuple.
      Sinon, la prochaine attaque sera au coeur même du pouvoir et dans Ouagadougou. Si ces voyous ont pu entrer sur notre territoire et tuer 12 militaires, ils peuvent le faire au coeur de Ouaga parce qu’il est difficile de combattre quelqu’un qui n’a pas peur de mourir. Prenez-moi au sérieux et respectez scrupuleusement ce que je recommande car il y va de l’intérêt supérieur de la nation et de la défense de notre pays par la préservation de l’intégrité physique de nos soldats. La Sagesse.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 00:26, par la verite En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    sil vous plaît libérer les généraux ni maintienne en leur main le dossier du terrorisme

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 06:50, par Tomy-Tozy En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Je voudrais tout d’abord présenter mes condoléances à la famille défense et sécurité, à la famille des disparus et à toute la nation. Ensuite, je dirai, pour avoir fait quatre mois à Kidal, que ces criminels ne nous attaqueront pas en plein jour comme le pense la plus part des gens, mais de nuit. Enfin, ils se déplacent avec des GPS et des téléphones satellitaires. Je proposerais que l’on privilégie le renseignement au premier plan avec tous les moyens matériels et humains (je suis volontaire pour cela) que recommande cette mission. De grâce renvoyons tous les refugiés touaregs du nord du Burkina. Ils renseignent leurs frères qui arrivent à nous attaquer allègrement. Laissons notre orgueil de côté et mobilisons toutes les troupes et toutes les composantes (militaires, gendarmerie ; police). Je sais de quoi je parle. Le Niger et l’Algérie arrivent à les repousser. Le Mali, avec l’appui des autres forces multidimensionnelles, arrive tant bien que mal à maintenir le cap. Le maillon faible reste le Burkina Faso. A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Point des opérations de sécurisation du 10 au 16 mai 2021 : Une base de terroristes démantelée
Burkina : Une attaque à Palsègué (Centre-nord) fait 9 morts dont 3 VDP et le chef du village
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes
Opération Barkhane Au Mali : Un groupe armé terroriste interpellé dans la région d’Hombori
Lutte contre le terrorisme : La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso mutualisent leurs forces dans les zones frontalières
Lutte contre l’extrémisme : Vers l’adoption d’une stratégie nationale de prévention de la radicalisation et son plan d’action
Opération HOUNE : Une vingtaine de terroristes neutralisés
Sécurisation du territoire national : des terroristes délogés au Nord et au Sahel grâce à une opération d’envergure
Recrudescence des attaques terroristes : L’État islamique au grand Sahara (EIGS) augmente son emprise au Liptako-Gourma
Oudalan : Les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque
Mali : Environ 300 militaires de la Force Barkhane mobilisés pour sécuriser un convoi de ravitaillement dans le nord
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés