Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Prise en charge sportive des personnes vivant avec une déficience intellectuelle : Special Olympics Burkina sensibilise les élèves-maîtres

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Sources : Service Communication de Special Olympics Burkina • mercredi 7 décembre 2016 à 22h30min
Prise en charge sportive des personnes vivant avec une déficience intellectuelle : Special Olympics Burkina sensibilise les élèves-maîtres

Dans le souci d’œuvrer à promouvoir la pratique du sport chez les personnes ayant une déficience intellectuelle, Spécial Olympics Burkina (SOB) s’est rendue le samedi 26 novembre 2016 à l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Ouahigouya. Objectif : sensibiliser les élèves enseignants sur l’éducation inclusive à travers le sport dans le cadre du programme « Activation de la Jeunesse ».

L’amphithéâtre de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Ouahigouya a fait salle comble le samedi 26 novembre dernier à la faveur de la visite de Special Olympics Burkina (SOB). Environ 600 élèves enseignants sont venus échanger avec les responsables de SOB sur l’inclusion des enfants vivant avec une déficience intellectuelle à travers la pratique du sport. Cette communication qui est une première avec les ENEP, a permis de montrer comment, à travers le sport et avec une pédagogie adaptée, il est possible de prendre en compte les enfants vivant avec une déficience dans une séance d’animation des activités physiques sportives. La possibilité de faciliter leur intégration parce que le sport donne l’occasion de s’exprimer, de se défouler et de briser les barrières et pesanteurs socioculturels. C’est le contenu que Paulin Somé, Yahaya Diallo et Abraham Zoma ont partagé avec les futurs enseignants du primaire.

Malgré le temps court, les élèves ont, à travers des interventions poignantes, montré que le thème est très important pour leur formation. Le Directeur général de l’ENEP de Ouahigouya Bassiè Bazié a suivi intégralement la formation. Il envisagerait dans la mesure du possible inviter à nouveau Special Olympics pour poursuivre la formation au regard du temps qui n’a pas permis de donner la parole à tous les participants. Les athlètes ayant une déficience intellectuelle dans cette localité ont bénéficié de soins généraux et dentaires à travers les programmes Health Promotion et Special Smiles. La semaine prochaine, c’est au tour de l’ENEP de Gaoua d’accueillir l’équipe de SOB grâce à l’accompagnement de son partenaire principal, Light For The World.

Sources : Service Communication de Special Olympics Burkina

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés