Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

Accueil > Actualités > DOSSIERS > CAMEG • • mardi 6 décembre 2016 à 23h25min
Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

Déjà sept mois que dure et perdure la crise CAMEG (Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux), avec des séquences qui n’en finissent pas. Les conséquences de cette guerre des tranchées ne pressage rien de bon pour la santé des Burkinabè, quel que soit le résultat des procès en cours. Pendant que la bataille au niveau des tribunaux bat toujours son plein, le rapport provisoire d’audit organisationnel et de gestion de l’association circule sous le manteau. En attendant le rapport final d’audit, nous vous proposons en quelques lignes ce qu’il en est.

A la demande du ministre de la Santé, Smaïla Ouedraogo, l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de la lutte contre la corruption (ASCE-LC), a séjourné deux mois durant à la CAMEG. Cette mission d’audit, qui s’est ténue du 21 septembre au 18 novembre 2016, a été conduite par les Contrôleurs d’Etat Bonzi Biomon (chef de mission), Tiemtoré R. Isidore et Ouédraogo K. Olivier. Ils ont été appuyés dans cette tâche par une équipe pluridisciplinaire, d’inspecteurs techniques du ministère de la Santé, de Pharmaciens et d’Inspecteurs Vérificateurs du Trésor.

« L’objectif général est de disposer d’un diagnostic de l’organisation, de la gestion et du fonctionnement de la CAMEG en vue d’améliorer l’accessibilité financière et géographique des médicaments aux populations et le cas échéant, situer les responsabilités en cas de mauvaise gestion », précise le rapport provisoire. Surtout que depuis sa création en 1998, la CAMEG a suscité un grand espoir jusqu’en 2012, où elle était la centrale modèle dans la zone l’UEMOA.

Ces trois dernières années, l’association fait face à d’énormes difficultés qui ont eu pour conséquence directe « les retards d’approvisionnement et les ruptures de médicaments et autres produits de santé ». Le rapport énumère ainsi, un certain nombre de problèmes à savoir :

Le déficit dans le recouvrement des créances ;

Le déficit dans la pré-qualification des fournisseurs et des sources d’approvisionnement ;

Le manque de trésorerie pour honorer les factures fournisseurs ;

La défaillance du Système d’Information en Gestion Logistique (SIGL) ;

La défaillance dans la gestion des ressources financières, humaines et matérielles.

Concernant ce dernier point, les chiffres avancés sont faramineux. Selon le rapport d’audit, encore provisoire faut-il le rappeler ; entre 2011 et 2015, des prêts ont été octroyés par la CAMEG au personnel à hauteur de 394 271 056 de francs CFA. De 2001 à 2015, les anciens cadres de la CAMEG ont perçu 10 547 000 francs comme soutiens. Ce sont respectivement 31 500 000, 80 500 000, 42 000 000 et 5 000 000 de nos francs qui sont sortis des caisses de la Centrale en guise de soutiens aux activités du ministère de la Santé, entre 2013 et 2016.

Toujours selon le rapport provisoire, beaucoup d’entités ont bénéficié des largesses de l’association. C’est le cas des clubs du Faso foot. Le plus gros des gagnants dans cette affaire est l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) qui s’en tire avec la cagnotte de 380,950 millions de francs. L’Etoile est suivie par l’USFA (Union sportive des forces armées), 2 millions et le Bankuy Sport de Dédougou, 750 000 francs.
En tant qu’association, pourquoi ne pas soutenir des associations sœurs pendant qu’on y est ? C’est sûrement cette logique qui a conduit l’association CAMEG, à encourager le Lion’s Club (2011-2013) avec 4 535 000, la Jeune chambre internationale (2012-2016) avec 250 000, le Rotaract (2013-2016) avec 550 000 et le Rotary Club avec 300 000 F CFA.

Cet audit organisationnel et de gestion, rappelle le rapport provisoire, veut permettre une relance de la CAMEG et permettre qu’elle joue « pleinement son rôle dans l’offre de soins de qualité ». Donc, « la finalité de cet audit est d’identifier les causes des difficultés de la structure et de proposer des solutions adaptées et durables ». N’étant que provisoire, les personnes citées ont un mois à compter de la transmission dudit rapport pour faire leurs observations.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 décembre 2016 à 18:02, par Dignité En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Autrement, ils n’ont rien trouvé ! Grande sera la déception du Sinistre et de son mentor aux longues fourchettes ! Mais dans tous les cas, on s’en fout ! Point barre.....

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 18:35, par le maître En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    une structure pour la santé et les gens en font un poule aux oeufs d’or pour leur guise. ce n’est pas étonnant que des bagarres éclatent pour le conseil de gestion. il y a à manger sur le dos et au détriment de la santé populaire. Dieu punira tous au centuple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 18:38, par Zangoté En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Tout ça est bien beau. Que les indélicats répondent de leurs actes. Cependant, ce qui serait plus triste, c’est de penser que c’est en transformant la CAMEG en une société d’état qu’elle sera mieux gérée. Là on ira droit au déficit structurelle de la boîte et à terme à sa privatisation entre copains et coquins comme on l’a vu pour certaines structures telles l’ONATEL, la BACB et j’en passe. Osons espérer que ça n’arrivera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 18:47, par le maître En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Je souhaîte le retour d’un Tom Sank pour que tous ces rapaces disparaissent.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 19:50, par TAZARTCHE En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    HA, eh bien ceci explique cela,
    Nul ne peut être mobilisé que sur la base de ses interêt.
    Je comprend pourquoi le personnel est toujours aux antipodes des crises de cette association,
    marche par ci, soutien par là et sit in par ci.
    SVP, Videz moi tout ce personnel et remplacez tout ça par un autre personnel.
    ils ne sont pas plus Burkinabé que les autres.
    point barre

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 22:54, par KABORÉ En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Ce rapport est plus que édifiant ; félicitation aux gérants de la CAMEG. On nous parlait de milliards alors que ce sont de petites sommes qui plus sont allées dans les poches du ministère. Bravo aux gérants.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 23:06, par Sid Pa Yii En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Quoi la CAMEG était donc le sponsor principal de mon club préféré l’EFO ! Je trouve cela abjecte et souhaite que Lazare Bancé revienne nous expliquer cela clairement !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 23:15, par Amadoum En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Est-ce qu’il revient a la CAMEG de montrer une telle largesse envers des clubs sportifs ? Qui a signe pour decaisser ces fonds qui ont ete donnes aux differents groupes ? J’ai tellement de questions après lecture de l’article. Comment peut-on gerer une organisation de la maniere cite ci-dessus et ne pas rencontrer des difficulties ?

    Que quelqu’un eclaire ma lanterne.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 23:24, par YAMEOGO En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    C’est cela le Faso. Chaque institution utilise les fonds sa guise : la CAMEG partage, la LONAB fait "le bénéfice à la Nation entière, la CNSS deale les villas présidentielles de Ouaga 2000, la CARFO ...........Plus rien ne sera comme avant, CE SERA PIRE.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 11:27, par Société civile En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

      si la CAMEG est une association à but lucrative (chercher argent) elle distribuera son argent comme elle veut pour peu son action ne s’oppose pas à ses objectifs. Pour éviter tout ça, la solution est de nationaliser la CAMEG.

      Répondre à ce message

      • Le 7 décembre 2016 à 15:55, par Apocalypse En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

        Erreur de gawa ! vous avez bien dit "nationaliser la CAMEG" ? Il faut toucher du bois ! Ce que vous oubliez très vite est que nos dirigeants et autres hommes politiques ont une moralité à la OBOUF et une générosité à la GUIRO. Osez et vous verrez ! la CAMEG sous votre format sera une coquille vide et voilà comment ça va se passer : ils revendront les médicaments aux pharmaciens, leurs pharmaciens à moitié prix sous une prétendue subvention. Après, ils diront que l’Etat a des difficultés ou que ce sont les pharmaciens qui doivent à la CAMEG et patati et patata... Faites attention aux sociétés d’Etat. Ce sont des sociétés qui de la part leur mode de gestion et même de part les profils de leurs employés sont habituées plus à dépenser qu’à gérer.

        Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 00:22, par Tokora KAMBOU En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Hum encore de l’amalgame et une belle tentative de noyer le chien pourtant bien portant. Vous dites bien : "Surtout que depuis sa création en 1998, la CAMEG a suscité un grand espoir jusqu’en 2012, où elle était la centrale modèle dans la zone l’UEMOA" ! Le temps utilisé ici "était" n’est rien d’autre qu’une volonté manifeste de nuire et de noircir la CAMEG ! Jusqu’à ce jour 06 Décembre 2016, la CAMEG est la meilleure centrale d’Achat de l’Afrique en matière de procédures, de capacité de stockage, de distribution et de gestion (Cf. dernier audit de l’OMS !). Elle venait juste d’être retenue par la banque mondiale pour approvisionner le Burkina, le Mali et le Niger et c’est sans doute ce qui a réveillé l’appétit gargantuesque de Sali-fou et de son Smaila mais "on s’en fout, point barre" ! La CAMEG est toujours la centrale modèle dans la zone l’UEMOA n’en déplaise aux hyènes et sorciers de malheur qui veulent se repétrie du cadavre de la CAMEG après le diner maléfique avec le diable.
    *Le déficit dans le recouvrement des créances : les créanciers ce sont les structures publiques (CMA, CHR, CHU) : près de 90% des créances de la CAMEG. C’est le ministère de la santé, donc le Ministre de la santé. Les MCD et les DG dinent l’argent des médicaments impunément et ne remboursent pas en toute impunité !
    *Le déficit dans la pré-qualification des fournisseurs et des sources d’approvisionnement : archi faut. La préqualification des médicaments à travers le couple produit-fournisseur est un préalable à toute commande à la CAMEG. C’est la Centrale qui a le meilleur système assurance qualité de la sous région !
    *Le manque de trésorerie pour honorer les factures fournisseurs : archi faut ! les fournisseurs n’aurait pas continué à livrer les médicaments. Ils ne sont pas aussi bêtes ! La CAMEG a toujours affiché un solde très positif
    *La défaillance du Système d’Information en Gestion Logistique (SIGL) : Pa pa pa ! C’est la totale ! Abas !! qui a sorti cette connerie ? En matière de SIGL la CAMEG est loin, très loin même devant ces paires ! La CAMEG utilise le Logiciel Sage Sari 1000, la dernière génération ! Pour preuve dans la sous région, les autres sont encore au Sage 100, certaine centrales se contentent seulement du logiciel Channel juste concu pour gérer des médicaments du dépôt des CSPS et dispensaires !!!!!

    On attends tous le fameux rapport final
    Et je vous dis, nous regretterons tous cette gestion calamiteuse du dossier CAMEG où le pauvre Rock est aux abonnés absent et Tiéba qui ne sait à quel saint se vouer !
    Si tu tues ton chien, c’est la chèvre du voisin qui viendra te mordre. Certes tout n’est pas parfait à la CAMEG, mais franchement la situation est très loin d’être le tableau noir que Smaila et ses apprentis faussaires sont en train de peindre !
    Que Dieu sauve le Faso des cannibales des temps modernes !
    KAMBOU

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 03:38, par GOMDABO En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    j’attends de voir le rapport entier sinon ce qui est cité ici ne sont pas des fautes de gestion . C’est une association qui a ses textes propres et nulle part il n’est écrit que c’était contraire aux textes de l’association. Là, je tire mon chapeau aux différents gestionnaires de la CAMEG parce que ce n’est pas du tout ce à quoi on s’attendait si on connaît le contexte dans lequel cet audit a été demandé .

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2016 à 12:34, par ZIRIPIGDA En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

      Tu sais tout est mis en oeuvre pour discréditer, calomnier et livrer donc la CAMEG à la vindicte de l’opinion nationale.
      Malheureusement, ceux qui"nage " ne savent pas qu’on voit leur dos. Toutes les manigances sont connues .
      Question :
      Il y aura t-il un seul service public, un seul ministère y compris celui de Mr Soumaîla Ouédraogo , qui pourrait à l’issue d’un audit "sortir blanc comme neige" ?
      La bonne gouvernance exige des audits permanents si possible, mais ils ne doivent pas être des occasions de règlement de comptes comme celui diligenté par le ministre de la santé qui n’est pas du tout exempt de toutes reproches. Défi monsieur le ministre

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 06:38, par Gangobloh En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Si ce qui est écrit se conformait , pourquoi n’avoir pas soutenu les pharmacies ou baisser encore le prix et payer les fournisseurs ???

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 07:38, par en clair En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    En clair, Kadeba n’ a pas trempé dans de faux deals. le rapport relève des pratiques des anciens dirigeants qui ont accepté donner des soutiens à des clubs par ci par là. donc supersoum n’ a qu’ a tenir tranquille.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 08:00, par NAMA En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Désolé, mais si telle est la substance de fond du rapport de l’ASCE-LC, nous sommes tenté de conclure qu’il s’est agi de la structure la moins infecte qui soit au Faso.
    Mêmes les districts sanitaires puent le rance financier vue la désuétude du contenu de ce rapport : pas de détournement, ou autres types de travers(nomination complaisante, fausses factures, missions commandées et bien motivées dans bureau, rancoeurs, ...).
    Félicitations aux STAFS précédents et courage à ceux à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 08:18, par Qui le sait En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Juste que vous êtes aigris ou bien c’est pour relancer le débat. C’est trop peu si le rapport se résume à ces éléments. Dans ces conditions, je pense que ce serait une erreur et une manœuvre politicienne ce qui se passe. Si cette société devenait EPE, la suite, on verra le trou noir arriver au galop.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 08:56, par sidako En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    380,950 millions de soutien a l efo moi je ne comprends pas c est 380millions ou bien c est 3 millions 800 mille ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 09:19, par VIIM En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    POURQUOI l’audit ne concerne que la periode 2011 à 2015. je remarque que les audits qui sont menés sous le pouvoir de Salif Diallo ne vont jamais au delà de 2011 (Cas des mines, cas des parcelles, cas de la cameg). Curieusement c’est la période pendant laquelle Salif diallo etait hors du pays qui est concernée par ces audits. Pour revenir au cas de la CAMEG, me basant sur le résumé du rapport que j’ai eu a lire, je ne vois pas d’irrégularité a imputer a la gestion du DG actuelle. les soutien financier apporté par la cameg a des associations n’ont rien d’extraoridnaire et je ne crois pas que ce soit interdit. d’ailleur c’est le meme ministère de a santé qui est un des gros beneficiaire de ces soutiens. D’accord qu’il ya des insuffisances, il faut travailler a les corriger et avancer plutôt que de vouloir tout remettre le statut de la CAMEG en cause.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 10:04, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    LLLLIIIRRRREEE INTERNAUTE 10, IL FAUT ABSOLUMENT LIRE ET RELIRE INTERNAUTE 10. IL FAUT ALLER CHAQUE FOIS A LA SOURCE DE L’INFO
    BURKINABE, LA CAMEG EST NOTRE FIIERTE SON STATUT D’ASSOCIATION UN MODELE DE GRACE LAISSONS CETTE BOITE TRAVAILLER
    IL FAUT RELIRE INTERNAUTE 10, SVP, LISEZ INTERNAUTE 10

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 10:58, par SAGE1 En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Est-ce un résumé objectif du rapport ? j’attends de voir le rapport global.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 11:07, par courage En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Très bonne nouvelle, car cette levée de l’immunité du député SAWADOGO ouvre à coup sure la voie à d’autres levée d’immunité notamment celui impliqué dans le détournement de la TOYOTA V8 au MCA, et dire que c’est que " type " qui lors de la présentation du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur le minier, traitaient de tous les noms d’oiseaux se anciens amis de l’ex partis au pouvoir. Comme quoi dans ce Burkina nouveau ce sont les porcs qui donnent des leçons d’hygiènes aux chevaux.
    Un deuxième député MPP pourrait voir également très bientôt lui aussi son immunité levée, impliqué qu’il est dans le détournement de plus de 2 milliards de CFA au préjudice d’un projet dans le domaine de l’éducation, l’ASCE est sur le dossier et au dernière nouvelle son remplaçant aurait refusé de signer le p v de passation de service à cause ces détournements. Un autre fils de gardien qui roulait en V8 dans ce pays et qui pensait que le fait de devenir député allait lui garantir une impunité

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 11:21, par hum En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Très bonne nouvelle, car cette levée de l’immunité du député SAWADOGO ouvre à coup sure la voie à d’autres levée d’immunité notamment celui impliqué dans le détournement de la TOYOTA V8 au MCA, et dire que c’est que " type " qui lors de la présentation du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur le minier, traitaient de tous les noms d’oiseaux se anciens amis de l’ex partis au pouvoir. Comme quoi dans ce Burkina nouveau ce sont les porcs qui donnent des leçons d’hygiènes aux chevaux.
    Un deuxième député MPP pourrait voir également très bientôt lui aussi son immunité levée, impliqué qu’il est dans le détournement de plus de 2 milliards de CFA au préjudice d’un projet dans le domaine de l’éducation, l’ASCE est sur le dossier et au dernière nouvelle son remplaçant aurait refusé de signer le p v de passation de service à cause ces détournements. Un autre fils de gardien qui roulait en V8 dans ce pays et qui pensait que le fait de devenir député allait lui garantir une impunité

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 11:22, par hasim En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    La stratégie de banalisation s’enclenche mais rassurez-vous que vous perdez votre temps

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 11:51, par TIR En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    L’ASCE est invitée à auditer le PDSEB, en effet une odeur a fort relent de détournement de plus de deux milliards au préjudice de ce projet se susurre et tout est entrain d’être mis en œuvre pour étouffer l’affaire qui mettrait en cause des ministres du gouvernement KABA, un député, un chef coutumier, des entrepreneurs, un directeur du MINEFID et bien d’autre acteurs.
    Des détournement qui avaient court depuis le temps du PEDDEB et qui se sont accentués ces derniers temps. Ces faits avaient été dénoncés à l’époque à l’ASCE qui a demandé à la section de recherches de la gendarmerie de diligenter une enquête mais un p v arrangé n’avait pas permis de poursuivre les auteurs des faits malgré les preuves.
    Les montants détournés ont servi à construire des immeubles, des hôtels, des villas, ( sous prêtes noms ), des fermes, des véhicules pour les maitresses, des V8, des 4x4 pour des amis dont un ministre et un chef coutumier. Elle a servi aussi à financer des campagnes électorales, des manifestations de toute nature.....et à corrompre.
    L’ASCE LC est invitée à auditer très rapidement le PDSEB pour confondre les auteurs de ces actes. un dossier est déjà ouvert à l’ASCE au nom du mis en cause avec des preuves

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 16:07, par kabeemyé En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Na n seka b faã (ils auront tous chaud ). Nous ne sommes plus prêts pour avaler les couleuvres. On s’en fou , point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 19:03, par korodjo69 En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    cest dommage que certaines personnes profitent de la confidentialité du site pr etaler non seulement leur naïveté mais leur méchanceté inscrite sur leur adn.on ne debats pas de choses dont on ne sait rien et dont on ne comprend rien (tazartche) mais on peut legitimrement poser des questions pour pouvoir ensuite tirer des conclusions mais pas linverse

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2016 à 21:49, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Crise à la CAMEG : Ce que relève le rapport provisoire d’audit de l’ASCE-LC

    Hum... On reste un peu sur notre faim. En effet, ce résumé (quand même déjà loin du grand scandale qu’on nous annonçait), ne fait pas ressortir ce qui est clairement contraire aux principes de bonne gestion et/ou illégal, ni quelle est la part de responsabilité imputable à l’actuelle équipe que le ministre et ses gens traitent de voleurs et de magouilleurs sur tous les tons depuis le début de la crise.

    Vivement le rapport détaillé qu’on puisse savoir si le Dr Kadéba a mal géré ou pas, et s’il a détourné et passé des marchés douteux ou pas. On saura alors qui ment ou pas au peuple depuis des mois que dure cette crise créée de toutes pièces par la voracité de quelques uns.

    En attendant, on doit remarquer que cette histoire de prêt interne aux employés est en train de prendre des proportions sérieuses. Rappelons nous que ce sujet a fait l’objet d’une crise au BBDA, les artistes estimant qu’un DG n’avait pas le droit de faire des "prêts scolaires" aux employés avec "leur argent" et les agents réclamant un droit acquis. Si l’état a consacré lui-même le principe de ces "avances sur salaire", on se demande quels textes les encadrent et s’il n’y a pas des abus, notamment dans les structures à autonomie de gestion comme les sociétés d’état, les EPE et autres structures comme la CAMEG. Espérons que l’ASCE/LC répondra à ces questions dans son rapport...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Santé : La CAMEG et les formations hospitalières en quête de thérapie
CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale
Vente de médicaments de la CAMEG à des terroristes : Il n’en est rien, selon l’association
25e anniversaire de la CAMEG : Un cross pour communier avec la clientèle de Fada
25 ans de la CAMEG : L’équipe de Tingandogo remporte la coupe du directeur général
Vingt-cinq ans d’existence : La CAMEG à la rescousse des forces de défense et de sécurité
25e anniversaire de la CAMEG : Des journées portes ouvertes pour mieux faire connaitre l’institution
25 ans de la CAMEG : Les agents donnent leur sang pour sauver des vies
Sortie de crise à la CAMEG : Bilan satisfaisant six mois après
Sortie de crise à la CAMEG : Le nouveau capitaine au gouvernail
Crise à la CAMEG : La fin d’une douloureuse série de onze mois
Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés