Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mardi 8 novembre 2016 à 21h20min
Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

La crise à la mairie de Saponé vient de connaître un nouveau rebondissement. Après l’échec de la tentative des notables de Saponé, qui avaient entrepris une médiation entre le maire et son opposition, et dont Monsieur André-Eugène ILBOUDO s’était fait l’écho le 22 août 2016 sur Lefaso.net, 31 conseillers viennent de déposer ce lundi 7 novembre 2016 une motion de défiance.

Au regard de la loi, portant gestion des collectivités territoriales, il faut 27 conseillers, sur les 80, pour déposer une motion de défiance. Le Haut-commissaire est tenu, au regard de la loi, d’organiser une session dans un délai de 7 jours où la motion sera débattue et votée. Si deux tiers (soit 57) des conseillers vote la motion, « le maire tombe ». Affaire donc à suivre au plus tard le lundi 14 novembre 2016. Voici la motion dans son intégralité.

PREAMBULE

Le dimanche 22/09/2016, la Commune rurale de Saponé, à l’instar des autres communes du Burkina Faso, a voté ses conseillers municipaux. Les urnes ont livré les résultats suivants :
- CDP : 06 Conseillers ;
- MPP : 41 Conseillers ;
- UPC : 33 Conseillers.

Le CDP et l’UPC se sont rangés dans le camp de l’opposition. Ainsi, l’opposition compte 39 conseillers contre 41 pour le MPP.

Le 17/06/2016, Monsieur Idrissa OUEDRAOGO, en tant que délégué de son parti, accompagné par des personnes de ressources de la Zone de Saponé-marché, (Messieurs AloÏse K. OUEDRAOGO, Jean Paul NIKIEMA, Pierre N. SAMNE, Awa DONDASSE) a d’abord rencontré des personnes ressources de Karkuidighin, Saidou Emile OUEDRAOGO, Cyrille DOAMBA, Roger BELEM, Etienne K. DOAMBA), puis Monsieur Jean-Christophe ROAMBA, conseiller municipal et candidat de l’opposition à la Mairie de Saponé.

Objet de ces rencontres : partager les vues sur la nécessité pour que les partis politiques (majorité et opposition) s’entendent en vue d’une gestion consensuelle de la Commune, au regard des résultats quasi-égalitaires des élections du 22 mai 2016, et des difficultés connues de par le passé par les populations de la Commune de Saponé.

Résultats de ces rencontres :
De ces entretiens, il est ressorti essentiellement ce qui suit :
1) Le camp qui remportera le poste de Maire laissera volontairement et automatiquement le poste de 1eradjoint au maire à l’autre camp ;
2) Une fois l’élection du maire achevée, les deux camps demanderont une suspension de séance pour s’entendre sur la ventilation des postes restants, autres que celui du maire et de son 1er adjoint.
C’est sur la base de ce « gentlemen’s agreement » que les deux parties sont allées aux votes pour l’élection du bureau communal.

1. Monsieur le Maire est la principale source des difficultés de fonctionnement de la Commune de Saponé.

Le 19/06/2016, le bureau du Conseil municipal a été élu, sous la supervision de Madame le Préfet de Saponé. A cette séance, monsieur le maire a royalement ignoré ce « gentlemen’s agreement » convenu avec les personnes de ressources de Karkuidighin et le candidat de l’opposition. Il l’a même torpillé. Ainsi, tous les postes à pourvoir ont été occupés par le MPP.

S’estimant avoir été flouée alors qu’elle demandait une gestion consensuelle de la Commune (disposant de près de 50% des Conseillers), l’opposition a annoncé, à sa conférence de presse du 25 juillet 2016, son refus de siéger aux sessions du Conseil municipal. Les médias se sont faits amplement l’écho de la situation.

Afin d’éviter tout pourrissement de la situation pouvant entraîner la mise en place d’une Délégation spéciale, les Autorités de tutelle se sont saisies de la question. Aussi, le 09/08/2016, une réunion regroupant les forces vives de Saponé et présidée par Monsieur le Secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation (en présence de Monsieur le Gouverneur du Centre Sud, de Madame la Haut-commissaire du Bazega et de Madame le Préfet de Saponé), s’est tenue à la Mairie, en vue de trouver des solutions à la crise. Quand les personnes de ressources de Karkuidighin ont invoqué le « gentlemen’s agreement », Monsieur le maire a traité, devant les autorités, leurs dires de mensongers, les mettant au défi de produire la preuve écrite de ce qu’elles avancent. Ce comportement a heurté la sensibilité de tous ceux qui étaient dans la salle. En se comportant de la sorte, Monsieur le Maire a braqué une partie de la population de Saponé contre sa personne et son équipe.

Pourtant, à la question de savoir comment faire pour sortir de la crise, il a été suggéré au MPP de céder des postes à l’opposition afin de favoriser la cohésion même si cela passe par la démission de certains membres du bureau du Conseil.

2. Monsieur le Maire est personnellement responsable de l’échec de toutes les initiatives tendant à trouver une solution à la crise.

- Il a royalement ignoré les conseils des autorités coutumières qui ont reçu les protagonistes à la cour de Naaba Sigri de Saponé le 09 août 2016. Ces personnalités ont recommandé au maire de chercher les moyens de faire participer tous les fils de Saponé à la construction de la Commune.

- Il a littéralement saboté la tentative de conciliation entreprise par des personnes de ressources de Saponé et a même humilié ces dernières par ses propos et comportements lors des réunions convoquées le 13 août 2016 au CPL. (cf le point fait par Monsieur André-Eugène ILBOUDO paru sur le Faso.net du 22 août 2016)
- Le 11/08/2016, Monsieur le maire a convoyé les 41 conseillers du MPP au siège du

Parti, à Ouagadougou, où des membres ont exigé que les Conseillers signent un document les obligeant à « respecter la discipline du Parti », autrement, refuser toute ouverture du Bureau du Conseil à l’opposition. Le Maire refuse le « partage », ont-ils martelé, car, disent-il, « ils ont la majorité, donc ils doivent et peuvent gérer seuls, sans l’opposition, la Mairie ». La suite, on la connaît…

- Il a instrumentalisé, par des propos et par ses actes les populations de la zone de Saponé-marché, dont il est originaire, contre celles de Karkuidighin, en prétendant que la crise à la Mairie de Saponé est une opposition des populations de cette localité à son règne en tant que fils de la zone de Saponé-Marché. Il a ainsi amené ces deux entités au bord de l’affrontement (cf le barrage de la bretelle Saponé-marché, Karkuidighin le 27/08/2016). Les populations de la zone de Saponé-Marché ont posé des actes déplorables : perturbations de la circulation pendant deux (2) jours ; bris de vitres de véhicules, démolition de plaques indiquant la direction de Karkuidighin ainsi que des plaques publicitaires d’Associations et ONGs de la localité.

- Il a rejeté les propositions faites par des éléments de son propre camp tendant à ouvrir le bureau du conseil municipal à l’opposition.

- En tentant de délocaliser la session du Conseil municipal des 14-15 septembre 2016 à Kalghin, malgré la mise en garde de la tutelle (cf. lettre de Madame le Haut commissaire du Bazega en date du 13 septembre 2016) il a montré aux yeux des populations son esprit de diviseur et non de rassembleur. Cette tentative a été durablement vécue par les populations de Saponé, tous partis politiques confondus, comme un acte de haute division des populations qui vivaient jusque-là en parfaite symbiose et en parfaite harmonie. Pour accomplir ce forfait, il a requis la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS), ce jour-là, pour assurer sa sécurité.

3. Monsieur le maire est rejeté par les populations de Saponé

- Les femmes de Saponé ont adressé une lettre à Madame la Haut-commissaire du Bazega pour contester la composition du bureau de la commune en ce que notamment il ne comprend qu’un seul membre résident sur le territoire communal.
- Le 29 juin 2016, les populations de Saponé ont empêché la passation de charges et l’installation du nouveau maire dans les locaux de la Mairie. Cette situation a contraint les Autorités de la tutelle à organiser cette cérémonie à la Gendarmerie à Sabsin (Saponé-marché) sous forte escorte sécuritaire.

- Les mêmes populations ont empêché la tenue de la 1ère session extraordinaire du Conseil municipal convoquée le 27/08/2016. Elles ont jugé cette session inopportune alors que les tentatives de médiation et de conciliation étaient toujours en cours.
- L’absence de quorum à la session des 14-15 septembre, la tenue de la session re-convoquée le 23 septembre 2016 à 39 sur 80 conseillers) et le doute désormais établi que la majorité absolue ne puisse plus réunie expliquent à souhait le rejet de la personne de monsieur Idrissa OUEDRAOGO par les conseillers non seulement de l’opposition mais aussi du MPP.

CONCLUSION

Au regard de tous ces griefs, nous estimons que Monsieur Idrissa OUEDRAOGO est disqualifié pour gérer la Mairie de la Commune de Saponé. Il n’est pas un rassembleur. Pis, il est un diviseur en puissance. Par ailleurs, il n’a pas de parole et manque profondément d’esprit d’intérêt supérieur pour Saponé, toutes choses préjudiciables à l’épanouissement et au développement harmonieux de la Commune de Saponé.

C’est pourquoi, nous soussignés, introduisons par la présente, à l’encontre de Monsieur le Maire, une motion de défiance, conformément aux dispositions des articles 273 à 277 du Code général des collectivités territoriales, et des articles 42 à 45 du décret N° 2006-208 du 15 mai 2006 portant Règlement intérieur type du Conseil des collectivités territoriales.

Fait à Saponé le 06 novembre 2016

Personnes répondant des conseillers signataires :
Jean Christophe OUEDRAOGO, conseiller UPC de Timaneboin
Jean COMPAORE, Conseiller CDP de Tanlilli

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2016 à 14:27, par BILI-BILI En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Dans la vie ; quand tu vois une personne qui explique une situation ; et que c’est lui le Saint blanc comme neige ; et l’autre le Diable ; il faut faire très attention à ce dernier.
    Donc chers amis ; vos propos sont à prendre avec pincettes.

    Oubien Grand frère kôro- Yamyélé ??

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre 2016 à 09:19, par Séve En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

      Parfaitement d’accord, messieurs et dames de l’Opposition, vous avez été naïfs. En politique, il n’y a pas de gentlemen agrement.
      Il faut des investigations pour débusquer les manipulateurs des populations autrefois paisibles de Saponé, ceux qui ont orchestré :
      - le sabotage du conseil extraordinaire du 27/08/2016 (qui l’a fait ?) ;
      - le refus de l’installation du Maire au siège de la Commune qui est Kalkuidguin (qui l’a fait ?).
      Voilà pourquoi :
      - cette installation a été délocalisée ;
      - le précédent conseil devait se tenir ailleurs qu’à la mairie puisque les populations sont instrumentalisées par les prétendus éclairés venus de Ouaga.
      Pardon, Oppposition, vous voyez, par votre faute nous avons été bloqués en revenant d’un mariage le 27/08/2016, jour même du Conseil que vous avez cafouillé dans la matinée.
      Laissons les populations boire leur Kiapalo ensemble, elles n’ont pas besoin de ça.
      Nous sommes RiDiCuLeS.
      Tonton Kuilga, faut calmer tes gars ! un mandat c’est juste 5 ans.

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 14:32, par désiré En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Du n’importe quoi ! vous avez quasi dit égalité des conseillers opposition majorité vous n’avez pas dit égalité des conseillers. Même dans le cas d’une égalité parfaite du nombre de conseillers entre deux partis la loi prévoit comment départager les candidats à un poste. En démocratie il n’ y a pas de quasi égalité il y a la majorité qui est égale à la moitié plus un point barre ; que le gagnant gouverne que le perdant s’oppose. C’est quelle histoire de fourre tout veut on faire en appelant tout le monde à la gestion de la commune. On peut apporter sa contribution sans être membre du bureau. Merde alors

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 15:03, par Tie En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Si réellement tous les conseillers veulent le developpement de Saponé, il devrait pas avoir de problème. Est-ce qu’en politique, les fils doivent se diviser ? non. Il est important que chacun mettent de l’eau dans son vin. Le conseil est déjà installé. Si les autres n’ont pas poste est-ce que cela les empêche d’apporter leur pierre à la construction de Saponé ? Je pense que si vraiment les fils veulent le bien de Saponé c’est de cesser ce bras de fer qui n’arrange personne. la politique passe mais les relations humaines et culturelles entre fils de Saponé, feront de ce que Saponé sera aujourd’hui et demain

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 16:05, par bouba En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Venez et voyez. La commission parlementaire doit faire un tourn a sapone. Le maire à déjà commencé la vente de parcelle de sapone marche. Voyez Jean Paul Tim soba pour plus de details

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 16:28, par Kosyam En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    La démocratie est un luxe pour l’Afrique disait Jacques Chirac. Si réellement il y avait une entente entre les partis, on peut trouver leur déception fondée. Sinon, en politique il y a une majorité et une opposition. Les premiers gouvernent sur la base de leur programme et les seconds s’opposent sur les éventuelles insuffisancesur constatées dans la gestion. Pour ma part, c’est déjà un grand pas que de faire une motion de défiance. C’est un bel exemple de démocratie et en partie on peut dire à Chirac que nous ne considérons pas la démocratie comme un luxe.
    En tout état de cause les élus de Sapone sauront défendre l’intérêt supérieur de cette belle commune pur le réel plaisir de ses populations.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 17:22, par baloum En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

      Les élus municipaux de Saponé sont des gens responsables. Même au pus fort de la crise ils n’ont pas cassé même une herbe dans la Mairie de Saponé. Le Maire se moque de tout le monde sauf 6 personnes que nous ne nommerons pas. Nous les conseillers municipaux nous allons voter en bloc pour démontrer que Saponé est plus grand qu’un parti politique fut-il au pouvoir. Naaba Kuud yelame ti Kum sao yaandé. La mort vaut mieux que la honte. Et ce Maire ne va pas nous honnir ni nous diviser.

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 21:10, par manga ville En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    LES GARS NE VOUS ETONNEZ PAS A SAPONE Y A PAS UN SEUL lettré !!! au lieu de venir orendre l’exemple a manga vous restez dans votre obscurentisme d’antent
    ce sont de vrais paysants

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 23:04, par Armel En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Messieurs de l upc.A l arrond 07 votre maire fraudeur aux concours de 2015 a refuse le mpp dans son bureau.pourquoi voulez vous qu on vous donne des postes a sapone ?je demande aux citoyens du 07 de se lever comme un seul homme pour chasser seydou compaore fraudeur des concours de 2015.condamne a 12 mois ferme le 23 octobre ,peine confirme en appel le 1 avril 2016.il n a plus la qualite morale pour etre maire.articles 255 ,270,et 272 du code general des collectivitees locales

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 08:45, par Tig-Ré En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Mes amis la démocratie est dure mais c’est comme ça. Il faut attendre les prochaines élections. Est ce que Zéphirin se plaint parce qu’il n’a aucun ministre. C’est même les députés CDP qui disaient de laisser la majorité gouverner et l’opposition s’opposer. C’est ça la démocratie. Comme la population est contre le maire à prochaine élection il sera balayé et c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 10:01, par TUNWENDE En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Les gens votent les individus pas réellement les partis. Tôt ou tard ça se ressent. L’argent on le prend et on le bouffe. L’individu reste même si à long terme il meurt. Sa valeur intrinsèque demeure. André Eugène se battait pour Saponé avant la politique. C’est quelqu’un qui a de la valeur. Même si on n’aime pas quelqu’un on ne peut dire qu’il nage en soulevant la poussière.
    Beaucoup ont crié que ces interventions étaient des ’’non évènements’’ attendons de voir en tout Koanda vous attend pour partager son expérience.
    Entre nous Mr André Eugène le jour je passerai à Saponé je réclamerai mon chapeau car j’ai dit Saponé et vous avez dit chapeau

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre 2016 à 13:54, par ivonne marion En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

      Le problème est que ce maire ne connaît rien de sapone. Il est parachuté. Si son parti était intelligent il devrait lui demandé de démissionne car soit le maire reste et le Mpp connaîtra la débandade ou soit le maire part et le M pp reste. A sapone il ne font pas les choses à moitie. Au temps de Issa Tiendrébéogo l,ODPMT savait qu,il devait triché pour avoir des voies. En un mot soit le maire gagne et le M pp perd soit le mpp gagne et le maire perd. Même dans le camp du mpp c,est la position officieuse puisque la consigne est de ne rien dire en haut.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 11:12, par neya boukari En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Dans cette même petite localité de Saponé où les gens sont souvent des frères et des cousins, on parle de Saponé Marché et de Karkuidighin. Après on parlera dans le même quartier des Ilboudo et des Ouédraogo ou des Rouamba. Très dangereux tout ça !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 16:22, par Mafoi En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    En mathématique 41 n’est pas quasi égal à 39 alors qu’en politique,on s’appuie sur les maths.Ainsi celui qui gagne une élection dans un scrutin majoritaire à 50.00001% est déclaré vainqueur et peut donc constituer son équipe de travail,son gouvernement comme bon le semble.Alors je ne comprends pas bien cette histoire de partage de postes.Maintenant que l’actuel maire ne soit pas à la hauteur,c’est autre chose puisque n’étant pas du coin mais dans ce cas,il appartient au MPP de faire le bon choix pour le seul bonheur des habitants de Saponé.En conclusion,je trouve la démarche de l’opposition grotesque mais bon....nous sommes au Faso où chacun cherche là où il y a mangement.Tchurrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 23:10, par AZ En réponse à : Saponé : Motion de défiance à l’encontre du maire Idrissa Ouédraogo

    Chers conseillers de l’opposition, pourquoi vous laissez vos dirigeants mentir à tel point ? Dites leur réellement ce que vous avez vécu et comment vous vous êtes comportés le jour du vote du bureau communal et lors de la première session extraordinaire. Vous les induisez en erreur pour diviser en accusant Saponé Marché de tous.
    Et je vois que vous êtes tous analphabètes en politique. Même si ........ comment vous osez croire à cela !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés