Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

An II de l’insurrection populaire : La Boucle du Mouhoun a rendu hommage aux martyrs

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire • • jeudi 3 novembre 2016 à 15h18min
An II de l’insurrection populaire : La Boucle du Mouhoun a rendu hommage aux martyrs

La Région de la Boucle du Mouhoun, à l’instar des autres régions du pays, a rendu un hommage aux martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015. Cette commémoration s’est faite à travers le baptême d’une rue de la ville de Dédougou suivi de la marche et l’observation de la minute de silence à 9h30 mn. Une délégation gouvernementale conduite par Jean Martin Coulibaly, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, a pris part à la commémoration.

L’insurrection populaire intervenue dans notre pays les 30 et 31 octobre 2014 et la tentative de coup d’Etat du 16 septembre 2015 ont entrainé de nombreuses pertes en vie humaine, causé de nombreux blessés et dégâts matériels. En hommage à ces hommes et femmes qui sont tombés pour la cause de la patrie lors de ces événements, le Gouvernement a décidé d’instaurer une journée d’hommage aux martyrs, le 31 octobre de chaque année, sur toute l’étendue du territoire national. En exécution de cette décision gouvernementale, la région de la Boucle du Mouhoun a rendu, ce 31 octobre 2016, un hommage aux martyrs à travers un certain nombre d’activités durant quatre jours dont le clou a été le baptême de rue en la mémoire des martyrs à Dédougou et la marche suivie de la minute de silence en synchronisation avec la radio nationale.

En effet, tôt le matin, la population de la ville de Dédougou a pris d’assaut la place de la femme pour le grand rassemblement. Dès l’arrivée des autorités, le premier acte de cette commémoration a été le baptême d’une rue dénommée « Rue des martyrs » avant de procéder à la marche sur environ une distance d’un kilomètre. A la place des martyrs, en synchronisation avec la radio nationale, la minute de silence a été observée par les marcheurs puis l’exécution en chœur de l’hymne national. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Stanislas Bado

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’insurrection populaire racontée par Dr Emile Paré
An 4 de l’insurrection : La ligue des jeunes du Burkina appelle à plus de civisme
An 4 de l’insurrection : Une coalition d’OSC de Bobo rend hommage aux martyrs
4e anniversaire de l’insurrection : A Dédougou, la population a brillé par son absence
An 4 de l’insurrection populaire : Une coalition d’OSC réclame justice pour les martyrs
An 4 de l’insurrection populaire : A Ouahigouya, la société civile se démarque de la commémoration
An 4 de l’insurrection populaire : Gaoua rend hommage aux martyrs
Insurrection d’octobre 2014 : « Une occasion ratée »,
selon l’organisation des peuples africains (OPA)
Burkina Faso : Les insurgés de la dernière heure ont conduit le pays dans l’impasse, selon l’UPC
An 4 de l’insurrection populaire : Le triomphe de la loi du plus fort
4ème anniversaire de l’insurrection populaire : Programme officiel
4e anniversaire de l’insurrection : Le gouvernement et les OSC font le point des acquis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés