Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > CAMEG • • jeudi 27 octobre 2016 à 21h00min
Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

La saga judiciaire de la CAMEG (Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux), n’est pas près de finir. La décision du juge d’appel qui était prévu pour être rendu ce jeudi 27 octobre 2016 a été renvoyée. Du coup, les protagonistes de cette crise devront patienter encore.

Le juge de la Cour d’Appel de Ouagadougou, tout comme le 13 octobre dernier, a décidé du renvoi, pour la seconde fois, du délibéré. Les protagonistes de cette crise devront, donc attendre le jeudi 3 novembre 2016, pour savoir si la décision du juge des référés sera confirmée ou infirmée par la Cour d’Appel.

Cette procédure devant la Cour d’Appel fait suite à la décision du juge des référés le mardi 13 septembre 2016, ordonnant la cessation des troubles manifestement illicites à l’encontre de la CAMEG, à Dr Salifou Konfé et Dr Damien Koussoubé (‘’nouveau’’ PCA et ‘’nouveau’’ DG contestés). Me Rodrigue Bayala, défense de ces derniers, avait interjeté appel. Il demande donc, l’annulation de la décision du juge des référés. Par contre, Me Jean-Charles Tougma et Me Prosper Farama, défense de la CAMEG, représenté par Jean Chrysostôme Kadéba (DG), demandent la confirmation de la décision du juge des référés.

Par ailleurs, ce vendredi 28 octobre, les protagonistes de la crise CAMEG seront devant le Conseil d’Etat. La haute juridiction administrative, devra se prononcer sur le sursis à exécution ordonné par le tribunal administratif de Ouagadougou le 25 août dernier, en ce qui concerne l’interruption du mandat de Dr Bokar Kouyaté, Président du Conseil d’administration de la CAMEG par le ministre de la Santé, Smaïla Ouedraogo.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 octobre 2016 à 18:30, par dernier avertissement En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Docteur Bocar Kouyaté, il faut savoir que l’époque des François COMPAORE est à jamais révolu et il sera intéressant d’engager un bras de fer inutile au soir de ta carrière. Le gouvernement à moins d’être irresponsable ne te permettra pas de remplir tes poches avant de partir. Ou bien la honte n’existe pas chez toi. En plus tu es entrain de foutre la carrière du petit Kadéba en l’air

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2016 à 21:41, par "LE VIEUX" En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

      VOUS NE CONNAISSEZ PAS DR KOCAR. IL N’A JAMAIS ÉTÉ PROCHE D’UN HOMME POLITIQUE. CHAQUE FOIS LES DIFFÉRENTS MINISTRES ONT EU RECOURS A LUI POUR SES COMPETENCES, SA SAGESSE ET SES CAPACITÉS MANAGERIALES. IL A DIRRIGÉ LES CENTRES DE RECHERCHE DE NOUNA ET LE CNRFP DE OUAGA QUI FONT AUJOURD’HUI LA FIERTÉ DU BURKINA. C’EST LE TRES COMPETENT MINISTRE BOUDA SEYDOU QUI A FAIT APPEL A LUI EN 2010 EN TEMPS QUE CONSEILLER TECHNIQUE.

      A LA VEILLE DE SA RETRAITE, LE MINIMUM ETAIT DE LUI ACCORDER UN PEUT PLUS D’EGARD QUE DE S’ACHARNER CONTRE LUI.
      C’EST VRAIMENT TRÊS MECHANT DE DÉRRANGER LA QUIETUDE D’UN DES DOYENS QUI A CONSSACRER TOUTE SA VIE POUR ASSOIRE LE SYSTEME DE SANTÉ ACTUEL DU BURKINA.

      JE DEMANDE AUX PROCHES DU MINISTRE SMAILA DE L’APPROCHER
      POUR QU’IL METTE L’EAU DANS SON VIN EN PRENANT L’EXEMPLE DU TRES COMPETENT ET SAGE MINISTRE SAWADOGO FILGA. IL N’YA PAS DE HONTE A RECULER.
      SON MENTOR A ATTEINT UN POINT DE NON RETOUR MAIS LUI SMAILA EST TOUJOUR JEUNE.

      Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 19:02, par kiemde i En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    réactif. le mandat de Dr Bocar Kouyaté n’a pas été interrompu par le ministre mais par le PCA Dr Konfe Salifou

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 19:18, par Sidbii En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Bsr a tous. Internaute La Cour, tu vas trop vite en besogne ! Tu sera bientot edifie.!

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 19:58, par Le Roi En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Les rares personnes à profiter de cette crise sont certainement les étudiants en droit et autres juristes . Cette affaire pourrait à mon avis être synthétisée en 100 études de cas . Bref , j’image que chacun des protagonistes a dû se payer au moins 2 bonnes paires de chaussures à force de défiler devant les juges .
    En vérité en vérité : il n’ y aura ni vrai gagnant ; ni vrai perdant .... Sauf Bocar qui ne réalise pas (et tout le monde est d’accord ) ; que son temps est passé . Quand même ! Smaila et Kadéba pourrait ne pas avoir l’âge de son premier fils !

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 20:20, par Adolfo En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    A l’internaute 1. Ce que tu ne sais pas le combat se deroule entre le ministre de la sante appuyer par le president de l’assemble et son et Dr Kadeba, Dr Bokar appuyer certainement par un membre du gouvernement tapis dans l’ombre. Pour te dire que ces deux docteurs ne risque rien meme s’il perdait le procès. Pose toi la question à savoir si reellement le president Roch et son premier ministre soutenait le ministre de la sante, il ya longtemps la crise etait fini. Dr Kadeba n’est pas un enfant pour se laisser manipuler

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 20:29, par Le Roi En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Les rares personnes à profiter de cette crise sont certainement les étudiants en droit et autres juristes . Cette affaire pourrait à mon avis être synthétisée en 100 études de cas . Bref , j’image que chacun des protagonistes a dû se payer au moins 2 bonnes paires de chaussures à force de défiler devant les juges .
    En vérité en vérité : il n’ y aura ni vrai gagnant ; ni vrai perdant .... Sauf Bocar qui ne réalise pas (et tout le monde est d’accord ) ; que son temps est passé . Quand même ! Smaila et Kadéba pourraient ne pas avoir l’âge de son premier fils !

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 00:58, par Tokora Kambou En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    AH qu’on finisse avec cette crise qui n’a que trop duré ! Le Ministre de la santé, Dr Smaila outrepasse son droit dans cette affaire. C’est sans doute Salifou Diallo qui le flatte pour espérer mettre toutes les grosses boites à sous dans leur besace maléfique et diabolique. Ils veulent maintenant cuire eux même le repas du diable !
    A écouter l’ambassadeur des USA Sidpawalemdé lors de sa rencontre avec le Président Rock, il ne semble pas approuver les bêtises de Smaila. Quand quelqu’un pose un acte et personne ne semble comprendre, alors soit il est tres intelligent, soit il est tro bete. Il n’est pas encore tard ? Courage à Dr Kadba et Kouyeté.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 07:37, par Compatriote depuis l´Allemagne En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Je ne connais pas tous les protagonists personellement. Cependant je vais parler du PCA Dr. Kouyaté.
    Bien vrai que je n´ai pas trop travaillé ce dernier mais les quelques 02 rencontres que j´ai eu avec lui lors de déplacement en Allemagne temoignent de son integrité et de sa capacité à livrer un travail de haute qualité. Ici en Allemagne beaucoup de personnes ressources reconnaissent en lui un être très compétent et patriotique. En rappel le centre de recherché de Nouna est une réalité aujourd´hui grace à son engagement personel et à sa capacité d´anticiper. En plus il a su mettre à plusieurs reprises son temps et ses compétences au service de la nation toute entière. Nous devrions en être très fier et inspire. Le fait d´avoir été longtemps conseiller ne veut pas dire qu´on approvait toutes les action de son ministre. Dr. Kouyaté sortira avec le temps tôt ou tard grandi de cette affaire. C´est dommage que les politiciens (Salif et suite) ne soient pas aptes à analyser la situation avec discernement.

    Il y a environ deux semaines de cela, le ministre de la Santé à fait un déplacement ici en Allemagne (Berlin) pour une conference. Mais le resultat n´était pas vraiment très honorable. C´est dommage que l´on investisse autant d´energie pour détruire ce qui fonctione apparement. Que de temps perdu !

    La verité finira par triompher quelque soit le temps.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 08:55, par SAGE1 En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    vraiment cette crise m’écœure. quand on fait confiance à un individu et qu’on le nomme ministre et après qu’on le laisse seul combattre un système ce n’est pas juste ni loyale. Cela montre en réalité le visage de la politique : lamentable et fait de coup bas.

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2016 à 10:12, par NENE En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

      C’est ce que je pense aussi. Cette affaire est très difficile à comprendre. Monsieur le Ministre courage ! Ne baissez pas les bras. La vérité triomphera tôt ou tard.
      Messieurs les membres du gouvernement, en quoi le ministre de la santé a fauté au point que vous ne lui accordez pas votre solidarité ? Pensez à ce qui peut vous arriver aussi dans votre environnement avec des effrontés comme ces gens qui décident de s’opposer de la sorte à leur ministre de tutelle.
      Nous attendons impatiemment que Monsieur Maïs prenne ses responsabilités.

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre 2016 à 15:41, par ELKABOR En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

        Si personne ne soutient le Ministre de la Santé c’est qu’il est sur le mauvais chemin et personne ne veut le suivre dans ses élucubrations à part son parent Président de l’Assemblée Nationale, qui croit berner les gens par des formules choques devant des députés suivistes !. L’insurrection dont nous fêtons l’anniversaire a ouvert les yeux de beaucoup de gens. Prenons patience seulement, Smaila finira par rebrousser chemin ou se faire débarquer comme un malpropre du Gouvernement. On est où là ?

        Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:30, par La justice a 2 balles En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Et Le traffic de médicaments de Kadéba comme le paracétamol et l’ibuprofène... On en parle ???? Ou bien est ce que ce n’est pas du tout important, il faut malgré tout, protéger son poste juteux

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:54, par mb En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Je voudrais savoir pourquoi, le Ministre de la santé refuse d’aller rencontrer le premier Ministre, lorsque celui-ci la convoqué avec le DG sortant afin qu’ils trouvent ensemble un terrain d’entente dans cette affaires. M. le ministre vous êtes jeune et le Ministre Kaba est votre grand frère avant tout, un peu du respect pour lui. l’arrogance ne paie jamais

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2016 à 14:57, par Ka En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

      Mon frère, comme je l’ai dit dans un de mes messages, le premier ministre Kaba Thieba n’a aucun poids contre les deux premiers ministres qui sont Salif Diallo et son poulain le ministre de la santé. Roch Kaboré et son premier ministre fantôme sont insultés aux yeux du peuple et les partenaires internationaux, à cause de ce problème de la CAMEG, dont ils ne peuvent pas y mettre le nez. La CAMEG est un ‘’’MACHIN’’’ pour Salif Diallo, et personne, même pas le président du Faso ne peut s’approcher de ce machin juteux de ressources et vital pour un peuple meurtri par ce même Diallo. Les juges ont déjà leur blé, et leur jeu n’est que de berner le peuple. Que Dieu vienne en aide au peuple Burkinabé.

      Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 12:32, par Bintoa En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Y en a marre de cette histoire ! La dengue est là, pas assez de réactif, les formations sanitaires sont bondées de malades, la ville (Pas le centre des touristes !) est super sale. Que faisons nous ! Quelles sont les responsabilités que le 1er ministre devait prendre ? Y en a vraiment marre de ce pays où chacun fait ce qui lui plait !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 12:45, par Sidpawalmde En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Cette crise est du à l’entêtement du ministre de la santé Dr Smaila et son cabinet Issouf Traoré. ils agissent en despote et croient que le ministere est un royaume. Ils sont jeunes , cela ne veut pas dire etre idiots. Il faut savoir ecouter. A mon sens ce qui arrive dans leur carriere depasse ce qui est passé. Alors reflechis un peu. meme si on t’envoi faut savoir t’envoyer. Nul n’est eternel sur cette terre ! Imaginer une seconde que le sort agit en imprevu ! Vous comprendrez que vous n’etes rien et que du sublime au ridicule , il y a qu’un pas. D’autres repartiront enseigner les collegiens en Brousse.
    Meme si vous n’avez pas pitié de vous , ayez pitié des pauvre qui ne pourro,nt pas soigner pour cause de rupture de medicament !

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 12:55, par Un jour le soleil se levera En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Pour ceux qui ne se rappel pas du début de cette crise.Lisez la note de mise en intérim de trois mois du MS adressé au DG KADEBA. Cette note fut insultante pour le MS et pour son conseiller juridique.Comment lui MS avait oublier que c’était le PCA et non lui qui devrais le faire ?
    Le MS avait pris comme prémière décision la validation du documents transmis par la transition il serait félicité a l’heure actuelle.
    Sachons raison gardé,Le MS saivait bien la bonne voix pour résoudre le problème.Il a preferé le racourci qui malheureuse devient maintenent plus long kil n’est pensait.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 13:23, par Achille OUEDRAOGO En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Si Roch est incapable de faire appliquer une décision de son conseil de ministre, qu’il démissionne et que les magistrats désignent un président intérimaire pour terminer son mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 13:33, par NAAM En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Le Conseil d’Etat a décidé quoi finalement sur cette affaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2016 à 08:50, par Justice En réponse à : Crise à la CAMEG : La Cour d’Appel de Ouagadougou a encore renvoyé le délibéré

    Le Conseil d’Etat à annulé les sursis. Cela signifie que le nouveau conseil d’administration est toujours en fonction et que les décisions prises par ce nouveau conseil sont les seules à être valides. Kadeba a de sérieux problèmes actuellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Santé : La CAMEG et les formations hospitalières en quête de thérapie
CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale
Vente de médicaments de la CAMEG à des terroristes : Il n’en est rien, selon l’association
25e anniversaire de la CAMEG : Un cross pour communier avec la clientèle de Fada
25 ans de la CAMEG : L’équipe de Tingandogo remporte la coupe du directeur général
Vingt-cinq ans d’existence : La CAMEG à la rescousse des forces de défense et de sécurité
25e anniversaire de la CAMEG : Des journées portes ouvertes pour mieux faire connaitre l’institution
25 ans de la CAMEG : Les agents donnent leur sang pour sauver des vies
Sortie de crise à la CAMEG : Bilan satisfaisant six mois après
Sortie de crise à la CAMEG : Le nouveau capitaine au gouvernail
Crise à la CAMEG : La fin d’une douloureuse série de onze mois
Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés