Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

« La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > CAMEG • LEFASO.NET | Marcus Kouaman • lundi 17 octobre 2016 à 00h06min
« La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

Après son long exposé sur la situation qui prévaut à la CAMEG (Centrale d’Achat des médicaments essentiels et génériques et des Consommables Médicaux), suite aux questions des députés Joseph Sama et Anselme Somé, les élus ont pris la parole. Tantôt pour féliciter le ministre de la santé, tantôt pour soulever d’autres inquiétudes. C’était ce vendredi 14 octobre 2016 à l’Assemblée nationale.

Unanimement, les députés dans leurs interventions ont reproché au ministre et au gouvernement leur manque de communication dans cette affaire. Ce que l’intéressé a reconnu. Tout comme des pics, des termes du genre « Quand on veut lever un lièvre, on peut découvrir un lion », « lorsqu’on lève un lièvre, il faut le poursuivre et pour le poursuivre, il faut être bien chaussé », étaient lancés au ministre par les députés, avec une dose d’humour.

Comment le ministre s’est-il arrangé pour se mettre à dos tout le personnel de la CAMEG et le SYNTSHA (Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale) ? Il n’en est rien, clame Smaïla Ouedraogo. Pour lui, le personnel n’est pas contre lui sinon, Dr Kadéba, DG sortant qui refuse de partir, ne procèderait pas à des changements de certains directeurs de service. En ce qui concerne le Syndicat, ils veulent tout simplement la clarification des textes et que la CAMEG soit transformée en société d’Etat. Et c’est ce que l’équipe sortante refuse d’accepter. Selon lui, « la CAMEG est une association voyou et nous en sommes tous responsables ».

Pour ce qui est des ruptures en médicaments dans les centres de santé, le ministre rassure la plénière. Il affirme que ces ruptures existaient bien avant cette crise, donc cela n’a rien à avoir avec ce qui se passe à la CAMEG. Pour lui, même si la CAMEG ne fournit plus de médicament, la direction de la pharmacie est à mesure de le faire.

« Cette nébuleuse a des tentacules »

Le président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo a encouragé le ministre dans son combat actuel. « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse qui a été construite », et avait comme fournisseurs en médicaments, des vendeurs de meubles et de tomates, clame-t-il, très remonté. « Vous avez levé le lièvre, mais il semble plus gros que vous ne le pensiez… Monsieur le ministre, votre erreur a été de croire que vous poursuivez un petit lièvre. C’est plutôt une meute d’hyènes que vous poursuivez » laisse-t-il entendre.

Le Président de l’Assemblée nationale dit soutenir la lutte du SYNTSHA en ce qui concerne l’érection de la CAMEG en société d’Etat. Et invite le ministre à aller dans ce sens. Il se demande comment l’Etat peut donner autant de milliards à une association, soit-elle d’utilité publique et n’avoir aucun regard dessus. Pour lui « cette nébuleuse a des tentacules » là où le ministre n’imagine même pas et même dans la presse. Par ailleurs, il a invité le ministre de la santé à communiquer et à prendre des décisions fermes afin que cette crise qui a été transformée en crise nationale, alors qu’elle n’en est pas une, prenne fin le plus rapidement possible pour le bonheur des citoyens.

Après la plénière, le ministre de la santé a bien voulu s’exprimer sur la participation ou non du personnel de la CAMEG à la commission de relecture des textes mise en place, le blocage du compte trésor de l’association et de son silence depuis le début de cette crise. Nous y reviendrons.

Vos commentaires

  • Le 16 octobre 2016 à 11:40, par ABDOUL NAS En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    C ’est vrai ! l’Etat ne controle pas la cameg.Une veritable nebuleuse.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 11:43, par Le prévoyant ! En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Qui ne se rappelle pas de ses gros marchés de route et DE table BANC donnes à Malick Diallo petit frère de Salifou Diallo. Il y eu meme un reportage sur les route barrées par l’entreprise DE Malick Diallo. Il y eu beaucoup d’accident sur les axes Yako-Tougan ET Didyr - Tougan à cause de la mauvaise exécution de ces marchés. La fin a été désastreuse.
    Je voudrais une commission d’enquête parlementaire sur ces marchés fallacieux et mafieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 12:00, par Marius En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Les déclarations du ministre de la santé Smaila Ouédraogo le 14 Octobre 2016 lors d’une question orale à l’Assemblée nationale sont de vaines tentatives de redorer son blason. Comme on le dit, tout ce qui se conçoit librement s’énonce clairement et les mots pour le e viennent aisément. Les téléspectateurs qui ont suivi l’intervention du ministre à la RTB télé, ont constaté que le tempérament impulsif du ministre a été mis à nu publiquement à tel point qu’il avait des difficultés pour trouver des mots pour s’exprimer calmement. Il était obligé de confirmer ce caractère en disant qu’il a tempérament agité qu’il n’a pas pu contenir devant son secrétaire général dans le traitement du dossier CAMEG. Des députés de l’opposition qui ont rappelé au ministre des propos et actes contradictoires dans l’affaire CAMEG n’ont pas eu de réponses crédibles et tout laisse croire que le ministre veut s’imposer par tous les moyens pour s’accaparer le contrôle de la CAMEG à des fins inavouées surtout qu’il s’agit d’une structure sanitaire financée à coups de milliards. Les félicitations de complaisance adressées par des députés du parti (MPP) du ministre ,confirment la volonté de politisation du ministère de la santé, à travers ce ministre qui fait figure de chargé de mission politique et non de personne soucieuse de l’amélioration des conditions sanitaires des populations, que l’on prend en otage par le blocage du fonctionnement de la CAMEG pour des conflits d’intérêts claniques et politiques. Que le ministre et son mentor politique et autres supporters flatteurs sachent que le mal qu’ils sont en train de faire dans la santé publique, se retournera tôt ou tard contre eux et ils répondront de leurs actes devant l’histoire. On ne peut pas tromper et brimer tout le peuple tout le temps. Il y a un temps pour chaque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 15:42, par DAMOCLES En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Voilà qui est plus que clair à présent. Gorba a enfin parlé. Alea jacta est...

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 16:08, par Sidonie En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Qualifier la CAMEG de nébuleuse mafieuse veut dire qu’il en sais beaucoup de choses sur ce établissement, c’est pour cela que l’on force les choses.
    Dans ce cas c’est le moment pour lui de tout nous avant qu’on ne passe à des enquêtes ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 17:18, par CAMEG En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    On se connait dans ce pays : Vouloir placé sa famille, ses amis dans une entreprise aux œufs d’or, on dit de n’importe quoi pour berner le peuple. Rappelez-vous du Koussoubé placé à la commune de BOBO ? C’est le même scénario pour la CAMEG qui brase des millions pour les familles des gouvernants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 17:35, par boris En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    les masques tombent. les vrais responsable de ce bordel montre leur visage. qi’il nous disent en quoi, la cameg est mafieuse. sans des preuves tangibles, c’est une insulte aux membre de cette association. le vrai enjeu dans cette histoire, c’est l’erection de la cameg en societé d’etat avec un dg a la solde, par nommination sous le pretexte du caractere strategique de la cameg. tout ceci dans le but de mettre la main sur les ressources la structures. sinon dites moi, ya quelle bonnes societé d’etat qui marche bien dans ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 18:43, par Jean Gabriel Yaméogo En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Je veux bien donner du crédit aux assertions du Ministre de la santé et du Président de l’Assemblée. A supposer que ces assertions soient bien fondées et vraies, cela autorise-t-il le Ministre à s’asseoir comme un quidam sur les décisions judiciaires ? Je pense que si nous voulons combattre l’incivisme, les hautes autorités doivent donner l’exemple. En refusant d’obtempérer aux injonctions de la justice, cela n’est, ni plus ni moins, qu’un acte des plus inciviques.

    Sur le fonds de la crise, pourquoi le Ministre n’a pas pris de précautions élémentaires avant de se lancer, comme un va-t-en guerre, dans la destitution des dirigeants de la CAMEG ? C’est comme en justice, vous pouvez avoir raison dans le fond et perdre un procès à cause de la forme. Et quand on est Ministre, c’est le BA-BA qu’on doit savoir. Cette gestion emprunte d’amateurisme puéril d’un dossier, somme toute mineur, laisse penser le peu de sérieux qu’on met dans la nomination des ministres et autres DG (CNSS ?). Nonobstant l’insurrection populaire historique, le copinage prend encore le dessus sur la compétence. Cela est fort dommageable pour toute la nation. Après, l’on s’étonne de la morosité de l’économie sans compter les crises structurelles sectorielles (santé, éducation, infrastructures).

    Tant que les premiers responsables ne mettront pas l’intérêt supérieur du pays en avant au lieu du favoritisme et du clientélisme, on fera encore longtemps du surplace. Voilà bientôt un an que RMCK est au perchoir : 29 novembre 2015-29 novembre 2016. Que peut-on retenir de réalisation substantielle au cours de cette année : nada !!! Rien que du réchauffé !

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 19:09, par Holà ! En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    La sortie médiatique du ministre de la santé à travers une question orale à l’Assemblée nationale le 14 Octobre 2016 n’est pas fortuite. Elle vise bien des objectifs de soutien anachronique et indu à un ministre qui est en train de commettre une sorte de génocide sanitaire contre les populations par le blocage du fonctionnement de la CAMEG. Elle cherche aussi à influencer le dossier CAMEG dont la suite judiciaire n’est pas encore rendue. Le ministre de la santé est passé maître dans l’art nuisible du trafic d’influence pour tenter de justifier ses actions aux antipodes de la bonne gouvernance administrative. En effet, en prétendant devant des députés que le Président du Faso lui a remis une liste de 30 agents indélicats au ministère de la santé pour sanctions, il fait une immixtion grave dans les prérogatives des organes de contrôle d’Etat à des fins partisanes de règlements de comptes. Qui a dressé cette liste. Est-ce le Président du Faso qui n’est pas un contrôleur d’Etat ? Est-lui-même ? Le ministre prouve encore par cet agissement, ses habitudes anormales de faire fi de la hiérarchie administrative. Un ministre répond d’abord de son supérieur hiérarchique immédiat qui est le Premier ministre et non le Président du Faso. Cela atteste encore de la mégalomanie du ministre de la santé qui distillait auparavant des informations selon lesquelles, ce serait lui qui aurait conçu la politique sanitaire du Chef de l’Etat, comme si un tel programme présidentiel n’est pas le fruit des réflexions et contributions d’autres acteurs de la santé. Comment le Chef de l’Etat peut trouver parmi l’ensemble des ministères, seulement une liste de 30 agents indélicats dans le seul ministère de la santé ? Si cette liste existe, qu’elle soit publiée afin que les uns et les autres fassent prévaloir leurs droits au cas où il s’agirait d’une chasse injuste aux sorcières pour s’accaparer des postes juteux du ministère de la santé par le ministre et son clan d’amis et partisans politiques du Yatenga. Il est temps que le ministre cesse de prendre des vessies pour des lanternes. Son parcours professionnel ne démontre aucunement qu’il est le patriote le plus sincère et travailleur du Faso. Bien au contraire, sa trajectoire l’illustre négativement comme la pire espèce d’opportuniste sans conviction idéologique et politique et comme un anarchiste en quête de ses intérêts personnels au détriment de l’intérêt général.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2016 à 08:46, par Zangoté En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

      Je suis d’accord avec vous sur certains points notamment sur le respect de la hiérarchie. Si c’est vrai qu’il a reçu la liste des agents indélicats directement des mains du président du Faso, alors là c’est très grave. Cela veut dire que le Président saute son PM pour travailler directement avec les ministres. C’est fort possible car on a vu comment il a reglé la question des magistrats en escamottant le PM et le ministre de la justice.On me dira que ça toujours été comme cela. Je suis d’accord mais le MPP devrait s’évertuer à mieux faire même si on sait que c’est des transfuges du CDP donc ayant reçu les mêmes mauvaises pratiques et les pires sortes de formations politiques. La mémoire en défense du président de l’Assemblée Nationale en dit long et j’ai même peur pour lui. Il faut qu’il mette une dose à son esprit régionaliste sinon il va emporter avec lui tout le régime actuel.Rappelez-vous que vous êtes face à des jeunes assoiffés de justice et qu’il vaut mieux pour vous de bien vous comporter. On ne le dira pas assez : gens du MPP, faites en sorte à ne pas remettre le pays sens dessus dessous.

      Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2016 à 22:22, par NE NOUS LAISSONS PAS AVOIR ! En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

       ?
      Pourquoi d’ailleurs l’appelle-t-on toujours "jeune ministre" ? Pour justifier ses erreurs et précipitations ?

      Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 20:33, par "LE VIEUX" En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    JE PENSE QUE CE SALIFOU EST ENTRAIN DE CONFONDRE LES ÉPOQUES. LE PEUPLE EST EN AVANCE SUR LUI ET IL L’APPRENDRA A SES DEPENS.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2016 à 08:48, par Zangoté En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

      Je suis d’accord et le MPP devrait s’évertuer à mieux faire même si on sait que c’est des transfuges du CDP donc ayant reçu les mêmes mauvaises pratiques et les pires sortes de formations politiques. La mémoire en défense du président de l’Assemblée Nationale en dit long et j’ai même peur pour lui. Il faut qu’il mette une dose à son esprit régionaliste sinon il va emporter avec lui tout le régime actuel.Rappelez-vous que vous êtes face à des jeunes assoiffés de justice et qu’il vaut mieux pour vous de bien vous comporter. On ne le dira pas assez : gens du MPP, faites en sorte à ne pas remettre le pays sens dessus dessous.

      Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 02:29, par Tokora Kambou En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Enfin les masques sont tombés. On sait désormais qui tire les ficelles ou les cordes car tout se voit et se sait. Disons le net, c’est vraiment regrettable. Mr Salifou Diallo, vous auriez dû vous taire et attendre que la justice se prononce ! Hélas, vous ne vous êtes pas montré digne de votre rang. On sait mieux où vous voulez en venir et pourquoi Smaila bombe tant le torse. En réalité, vous voulez vous accaparer de la CAMEG et en faire votre boite à lait !
    Bande de prédateurs, c’est vous les voyous et les mafieux en réalité. Mais Dieu ne dort pas !
    Vous avez fini de diner avec le diable, maintenant vous voulez préparer les plats vous même !
    Du courage !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 04:21, par TUUK-SOMDE En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Le Nouveau DG de la CAMEG a-t-il été nommé sur appellant à candidature comme le prévoit les textes ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 07:40, par vériténoire En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Que le ministre soit du MPP, UPC, CDP etc. peu importe, son argumentaire est limpide et tangible pour nous autres qui ne cherchions que la vérité.
    Les DG passés ont eu la chance mais celui-ci ne devait pas s’en tirer en toute impunité, y compris son PCA. Ils doivent être durement sanctionnés pour que ça serve de leçon aux prochains.
    Quant aux propos de Salif DIALLO, c’est vrai que ce monsieur est mal placé pour donner des leçons mais force est de reconnaitre que ce qu’il a dit est vrai.
    Il faut urgemment restructurer la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 07:46, par warbita En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Mr le ministre l’AN reconnais que vous avez perdus le combat contre la CAMEG que vous avez sous estime.vous etes dans l’illegalite totale en tant que membre d’une association d’utilite publique et perturbateur. Les partenaires internationnaux risques de se retirer pour creer une coordination des MEG qui echapera totalement aux petites manigances locales.Certains sont entrain de torpiller le programme de Roch.Le ministre aurait du demander d’annuler simplement le recepisse cameg pour obliger ses dirigeants a accelerer le changement de statut .retrogradez pour mieux accelerer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 07:46, par Cheick Omar En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Quel beau spectacle ! Un président de l’Assemblée nationale derrière son filleul qui remet en cause une structure qui a grandement contribué à l’approvisionnement du pays en médicaments essentiels et génériques. Et dans leur stratégie de démantèlement de la CAMEG affirment soutenir la déclaration du Syntsha appelant à l’érection de la structure en société d’Etat. faut-il en rire ou en pleurer ? C’est la fin programmée d’une structure qui faisait la fierté de notre pays et qui, décidément suscite aujourd’hui la convoitise des plus hautes autorités du pays. Des voleurs qui crient aux voleurs.
    Salifou Diallo qui ose dire que la CAMEG est un nébuleuse, que c’est pathétique de la bouche de ceux qui ont contribué à la faillite de nombre de sociétés d’Etat du Burkina, poussant à la misère des centaines de travailleurs et leurs familles. Et ce sont les mêmes mafieux qui crient à la mafia. Dites-moi, bonnes gens, comment ces messieurs ont agit pour que des centaines de milliards de nos francs soient passés en pertes dans des projets morts-nés tels que : projet gomme arabique, barrages souterrains, des milliers de pompes qui n’ont même pas profité aux habitants des villages bénéficiaires...projets, projet, projet...Et le drame, c’est qu’il n’y a plus personne au sein du nouveau ancien pouvoir pour crier la fin de la récréation avant qu’il ne soit trop) tard. Quel bilan peut-on faire de ces projet pharaoniques que le peuple burkinabè continuent de pays aux bailleurs de fonds. Et ce sont ces messieurs qui osent parler aujourd’hui d’une nébuleuse mafieuse avec des tentacules. Mon intime conviction est que le peuple burkinabè n’est pas dupe et la vérité jaillira bientôt. Que Dieu bénisse nos cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 08:14, par Ayatola En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Grand merci au Président Salif Diallo pour ce déballage sur la Cameg. Vraiment on ne savait pas que même nos plus hautes autorités étaient au courant que la Cameg était une mafia digne de ce nom et bien réglée sur une omerta impénétrable. C’est justement la perpétuation de cette omerta enclenchée et maintenue par le ministre de la santé qui est insoutenable. Quand on veut mettre de l’ordre, il y a un minimum de transparence qui est requis dans les actes. Que nenni, on nous plonge d’avantage dans un flou artistique sans nul pareil. On ne nous donne pas les raisons objectives qui motivent le choix des nouveaux dirigeants, ce qui laisse planer l’ombre du clientélisme et de la copinerie alors même que des textes régissent déjà la nomination des DG. Ce qui est incompréhensible dans tout ça, c’est le silence assourdissant des autres partenaires qui pourtant représentent les plus grosses parts d’actions. Ce n’est que récemment qu’il viennent de publier un communiqué dont la vacuité est à la hauteur de sa fugacité.
    L’histoire ne se répète pas, les hommes quant eux, présentent de troublantes similitudes qui les conduisent, lorsqu’ils sont placés dans des situations comparables, à agir et à réagir de manière quasi identique. Pourquoi est ce que notre passé ne nous guide pas dans nos choix, lui qui est pourtant plein de leçons très enrichissantes. Sachons pour une fois taire ces remues ménages de chiffonniers pour nous consacrer à l’essentiel, le bonheur des Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 08:39, par SATT En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Il est évident que la CAMEG doit devenir une société d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 08:47, par AL AMINE En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    la vérité n’est pas toujours du coté du nombre.les gens veulent le changement mais ils ne veulent pas qu’on touchent à des secteurs parce que chacun y est par intérêt.silence,on développe.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 08:52, par entouca En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    M. le Ministre je vs ai écouté, bravo à vs pour ce combat si noble. Quand c’est bon, il faut le dire ! je vs apprécie ! Allez jusqu’au bout ! Félicitation

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 09:51, par aaa En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Tout comme François Compaoré dont le comportement a sali et détruit son frère Blaise c’est de cette même manière que Salifou Diallo souffrira du comportement de son frère le ministre de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 10:51, par vendeur En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    salifou diallo tu devrais avoir maintenant honte. tu as pris l assemble pour mieux t exhiber et te faire voir
    . tu veux gouverner à la place de ROCH. tu savait très bien que si tu te présentaitsà la présidence du FASO aucun rat ne t’aurait voté.
    Il nya pas plus mafieux que toi. tu veux que tout tourne auteur de ta personne et tes cammardes le savent.
    Tu as raison toi tu pourras achete des produits en europe puisque tu as beaucoup volé.
    Ou etait tu quand blaise compaore était au pouvoir ?
    Pourqoui la justice donne son verdict et vous ne respectez pas ? Lincivisme se constate au niveau même de l’etat.
    DEs prédateurs, des hiboux au regardsgluant. Bande de traites.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 11:01, par ziguehi En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Salif pense etre intelligent pourtant il n’etait qu’un instituteur quand Thomas SANKARA l’a reperé. il nous parle de mafia de la CAMEG et des parcelles des anciens dignataires pourtant ce sont eux les anciens dignataires. salif tu te souvient des marchés frauduleux que tu as octroyé à ton Frère Malick ? il les a tous mal executés. tu viens aujourd’hui nous parle de justice et de mafia. DABO Boukary tu es au courant de sa disparition. arrêter de nous distraire avec les histoires qui ne valent pas la peine. le pays est en insécurité grandeur nature, le chomage est son extase, la famine est aiguet et vous trouvez toujours le moyen de faire la guerre à des freres bukinabé de CAMEG ? Explique nous comment tu as pu s’approprier des 235 parcelles que tu as à Ouahigouya.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 11:04, par Mamon Yélé En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Association voyou, nébuleuse mafieuse,... est d’autres bizarreries ont été créées par la banque mondiale avec la complicité de l’Etat et du système de Blaise COMPAORE. Ceux qui ont monté le système se connaisse car tout le monde sait que notre "Blaiso national" était plus à l’aise en tuerie qu’en cogitation. La nébuleuse dont le système de Blaise COMPAORE est maître d’ouvrage a été imaginée avec la Banque mondiale et d’autres PTF dans le processus de libéralisation avec d’autres structures que sont les Faso-Baara, DIPAC, MEBF, qui bénéficient de plus de crédit pour gérer les fonds publiques que les structures étatiques en ignorant royalement la déclaration de Paris et le retour à la responsabilisation des Etats demandeurs.
    Dans cette crise il faut se référer à ces institutions et PTF pour qu’ils soient comptables au bilan. Des questions doivent être posées à la communauté des bailleurs de fonds sur la nécessité ou non pour l’état burkinabé souverain, si jamais cet état existe de payer ces crédits dilapider avec leur complicités actives ?
    Je ne suis pas un révolutionnaire mais ici je demande que l’ingérence de ces PTF dans la gestion de notre pays soit établie. Nous sommes encore sous la tutelle des institutions de Breton-Woods et les échecs sont véritablement les leurs car tous les modèles de développement et de gestion sont impulsés et parfois dictés par eux. Ceux (les PTF) engagés dans la CAMEG ne pourront s’en laver les mains. Il faut qu’ils ne se contentent pas de dire des inquiétudes car dans les faits ils sont les véritables acteurs qui ont acceptés que les commandes soient faites à des vendeurs de tomate. C’est encore eux qui peuvent désigner le vainqueur ici et pas notre justice décriée.
    Le Ministre et le Président de l’Assemblée veulent-ils dénoncer le "voyou" qu’ils ont enfanté alors qu’ils ont été consentants, et ont été fécondés sans viol (pour ne pas dire qu’ils ont copulé) pour sa conception ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 11:08, par veriteur En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    C’est de la meme façon aveugle que Blaise s’est enteté et il est parti en plein midi !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 12:02, par Miniroun En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Il se peut que ce soit par bonne volonté que le gouvernement souhaite tant de changements à la Cameg. Mais il n’est pas nécessaire que la Cameg soit une société d’État pour se conformer à des règles de gestion publiques. Par ailleurs il y a des organes de contrôle et de justice pour ramener les dirigeants de cet organisme sur le droit chemin. Le gouvernement a plus à faire avec des institutions qui ne fonctionnent pas qu’à se focaliser sur ce qui marche plus ou moins. Il est certain qu’il faut une réforme à la Cameg. Mais cela nécessite seulement un encadrement technique de l’Etat et non d’un transfert de responsabilité !
    L’évolution du problème laisse croire à des non-dits qui pourraient être entre autres une volonté de main mise.
    Ensuite le gouvernement doit se conformer à la décision de justice. Il doit être le premier à croire à cette institution que nous voulons tous forte. Le doit soutenir sa justice. La sortie du président de l’AN me paraît imprudente de sa part. Il a peut-être cru faire les commentaires mais il ne fait que grossir le lièvre qu’ils ont levé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 12:21, par Dedegueba SANON En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Donc même le boss reconnait que c’est une "nébuleuse mafieuse" ? Lui même n’est il pas le parrain d’un groupe mafieux voulant avoir le contrôle de la CAMEG via son protégé ?
    Ainsi nous les usagers sommes victimes d’une "guerre de cartel du medicament" ?
    Les choses sont claires, je comprends pourquoi "Supersoum" a fait le show à l’hémicycle...
    Nous avons tout compris, et c’est navrant d’insulter l’intelligence de tout un peuple.
    Gare et gare...

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 13:04, par Issa En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Je suis d’avis avec l’internaute 11Tokora Kambou . Monsieur le président de l’assemblée nationale se sert du parlement pour protéger son poulain par esprit purement régionaliste Le cinéma auquel s’est livré le ministre de la santé veut dire quoi ? Que les juges ne regardent pas bien les dossiers avant de les juger ? Quadviendra t’il si la justice confirme ses verdicts ultérieurs en défaveur du camp ministériel ? Non non Mr le PAN votre parti pris était trop flagrant et cela ne vous honore pas .Rappelez vous que dans ce pays il y avait des " si tu fais ,on te fait et il n’y a rien" .Savez vous ou se trouvent ceux qui tenaient ces propos aujourd’hui ? Votre supposé puissance ne doit pas vous conduire à encourager les dérapages du ministre de la santé ou à lui faire qu’il peut tout se permettre et il n’y aura rien .C’est qui est sur pour sauver votre poulain ,vous l’encouragez dans son projet macabre de génocide sanitaire pour parvenir à ses fins .Avez vous lu les inquiétudes des PT F sur ce dossier CAMEG inquiétudes diplomatiquement émises mais qui alertent les burkinabé sur les gros risques que court leur pays sur le plan de lapprovionnement en médicaments ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 13:16, par titi En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    bravo au ministre de la santé pour tous ces eclaircissements. ces gens doivent etre poursuivis pour faux et usage de faux. quand aux soutiens du DG a l’interne, le nouveaux PCA doit prendre des sanctions en leurs encontre pour avoir soutenu un fautif. Malheure à ceux qui n’ont que le C.E.P et qui aspirent au poste de transitaire car ce reve sera douloureux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 13:23, par titi En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Bravo au président de l’assemblée pour ses propos patriotes et revolutionnaires. tout le peuple vous soutien. il faut etre un homme de votre trempe pour pouvoir cracher ses verités. ceux qui sont contre sont ceux là meme que vous avez teraassé sur le champs politique et leur seule arme:les injures

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 15:43, par passakziri En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    A mon Avis Salif Diallo fut-il président de l’AN en fait trop sur ces commentaires zêlés. C’est bien lui qui a placé le ministre de la santé ou il est, C’est encore lui qui a placé Celestin Koussoubé ( un ancien député ayant soutenu de fait la modification de l’article 37 ) président de conseil régional, c’est encore lui qui par la main du ministre de la santé essaye de placer le fils de Koussoubé à la tête de la CAMEG peut-être pour contrôler personellement cette "nebuleuse " ? N’est-ce pas une patrimonialisation des ressources du pays ca ? Qu’aviez vous alors à raprocher à Blaise si aujourd’hui vos gestes et faits apparaissent encore pire, votre conspuation au cimetière de Gounghin devrait vous amener à refléchir un peu. Soyons sérieux un jour.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 17:02, par Réalisme En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Certaines erreurs de forme et de fond ont été commises sous la transition en 2015 .Elles étaient essentiellement dues à la précipitation dans l’adoption de lois et de décisions sans analyse objective de leur pertinence et opportunité. Si la transition qui ne disposait que d’une année et qui avait des parlementaires peu expérimentés en matière de législation peut avoir des circonstances atténuantes pour certains actes incongrus, les tâtonnements et errements actuels de l’Assemblée nationale ne sont pas tolérables. Les taxes foncières votées en 2016 par l’assemblée nationale sont fortement contestées par les populations et même par le syndicat des travailleurs des impôts qui accusent le régime de vouloir faire payer sa mal gouvernance par les populations. Paradoxalement, le président de l’Assemblée Salif Diallo qui a soutenu le vote de cette loi, fait ensuite volte-face pour déclarer que l’imposition de la taxe foncière sera injuste tant qu’il n’aura pas une informatisation du cadastre, car certains risquent de payer et d’autres pas .Voilà un exemple de cacophonie et de précipitation pour des décisions non muries. Le même régime avait proposé en conseil des ministres, la création de postes de secrétaires généraux adjoints dans les ministères et ce projet fut un mort-né suite à la réprobation populaire pour l’inutilité d’une telle décision. Pendant que le ministre de la santé s’est rendu tristement célèbre avec l’affaire CAMEG et que cela est en train de créer une asphyxie du système sanitaire national, le président de l’Assemblée le pousse publiquement à aller de l’avant dans ses actes impopulaires, sous le prétexte qu’il existe une mafia à nettoyer à la CAMEG. Le ministre de la santé n’est pas un exemple de patriote compétent et honnête pour apporter des changements qualitatifs dans la santé publique. Ces comportements et soutiens anachroniques de l’Assemblée nationale ne crédibilisent pas l’institution et ne rassurent pas sur la qualité du travail parlementaire. Ce serait encore une gaffe monstrueuse si le président du parlement oriente les transformations statutaires de la CAMEG de la forme associative à celle d’une société d’Etat .Car, les bailleurs de fonds ne soutiendrons plus la CAMEG et elle n’aura pas de capacités propres d’avoir une santé économique à l’instar de la SONABEL ,de l’ONEA ou de la CNSS pour assurer l’approvisionnement normal des services de santé publics dont la trésorerie est faible et paralysée par la lenteur administrative de déblocage de fonds. Ce serait un projet qui mourra de sa belle mort comme la SONAPHARM, cette société d’Etat, autrefois chargée de l’approvisionnement en médicament. De même, le blocage actuel de la CAMEG ne pourra être efficacement supplée par des officines privées qui ne continueront pas d’approvisionner les services de santé publics à crédit pendant longtemps et s’exposer à la faillite, puisque les circuits de paiements étatiques sont extrêmement longs. Que les autorités (Président du Faso, Premier ministre, Président de l’Assemblée nationale) prennent le temps et le soin de bien penser leurs projets avant de décider. Qu’ils s’entourent de conseillers éclairés et crédibles et non pas d’opportunistes décriés comme le ministre de la santé et sa bande d’incompétents régionalistes agités.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 17:11, par Démission En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    La langue, selon Esope, est la meilleure et la pire des choses. C’est pourquoi l’on dit souvent qu’il faut remuer sa langue 77x7 avant de parler pour s’assurer qu’on ne racontera pas des contre-vérités et inepties. Le ministre de la santé en déclarant tout de go à l’Assemblée nationale qu’il n’est pas intéressé par un poste de ministre insinue t-il par là qu’il a été obligé d’accepter la fonction de ministre malgré lui par une imposition d’une tiers personne ? Voilà encore une preuve pour démontrer que le ministre Smaila Ouédraogo n’est pas conséquent dans ses actes et propos. Quand on ne veut pas un poste, on démissionne dignement. Alors, monsieur le Président de l’Assemblée, si votre petit Smaila dit qu’il ne veut pas de poste de ministre, dîtes lui de rendre sa démission et vous trouverez d’autres cadres plus conséquents et compétents pour réussir le développement du système sanitaire national. Alors Gorba, ne soutenez pas quelqu’un qui vous fait ainsi publiquement la foutaise.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 19:14, par ouedraogo En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Il n’est jamais tard pour bien faire, si les audites révèlent des malversations, les responsables doivent répondre. certe on ne peu pas ignorer le passé mais on doit pas continue dans la malversation. je pense que les responsables veulent le changement et nous devons allez dans la même direction.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2016 à 10:59, par Ego En réponse à : « La CAMEG est une nébuleuse mafieuse », Salifou Diallo, président de l’Assemblée nationale

    Arrêtons de tourner autour du pot
    1, La CAMEG a été crée par l’Etat
    2, Le principale client de la cameg est l’état (les 73 districts sanitaire, les CHR et CHU )
    3, Le contrôle de la cameg doit donc revenir a l’état
    pour le reste arrêté de nous pomper l’air avec votre histoire d’association c’est une simple question de bon sens !!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Santé : La CAMEG et les formations hospitalières en quête de thérapie
CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale
Vente de médicaments de la CAMEG à des terroristes : Il n’en est rien, selon l’association
25e anniversaire de la CAMEG : Un cross pour communier avec la clientèle de Fada
25 ans de la CAMEG : L’équipe de Tingandogo remporte la coupe du directeur général
Vingt-cinq ans d’existence : La CAMEG à la rescousse des forces de défense et de sécurité
25e anniversaire de la CAMEG : Des journées portes ouvertes pour mieux faire connaitre l’institution
25 ans de la CAMEG : Les agents donnent leur sang pour sauver des vies
Sortie de crise à la CAMEG : Bilan satisfaisant six mois après
Sortie de crise à la CAMEG : Le nouveau capitaine au gouvernail
Crise à la CAMEG : La fin d’une douloureuse série de onze mois
Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés