Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

Accueil > Actualités > DOSSIERS > CAMEG • • samedi 24 septembre 2016 à 02h00min
Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

Les protagonistes de l’affaire CAMEG (Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux) se trainent une fois de plus devant les tribunaux.

Cette fois, c’est le camp de Dr Salifou Konfé et Dr Damien Koussoubé (PCA et DG nouvellement nommés mais contestés) qui monte au créneau. Ces derniers attaquent Dr Bokar Kouyaté et Dr Jean Chrysostôme Kadéba (« anciens » PCA et DG) devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour faux et usage de faux sur les statuts de la CAMEG ce 30 septembre 2016. Les plaignants demandent pour l’occasion 250 millions comme dommages et intérêts.

Par ailleurs, les avocats-conseils du camp Konfé, ont fait appel de la décision du juge des référés, ordonnant la cessation des troubles manifestement illicites à l’encontre de la CAMEG. La Cour d’appel de Ouagadougou devra statuer sur cet appel le 13 octobre 2016.

Notons que la bataille au niveau de la juridiction administrative n’est pas encore à son terme. Le Conseil d’Etat devra se prononcer dans les jours à venir sur les sursis à exécution ordonnés par le Tribunal administratif.

Nous y reviendrons.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 septembre 2016 à 16:19, par caoot En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Honteux, honteux et pitosement HONTEUX ET SCANDALEUX. Qui va nous sauver de cette HONTE NATIONALE

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 16:28, par rassagl-yé En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    J’espère que cette fois fois ci le synthsa va laisser pour ne pas influencer la décision des juges.
    Cela permettra à nous les profanes de comprendre pourquoi le ministre y tient et qu’est ce que l’équipe kadeba cache à la CAMEG. Nous on veut tout savoir.

    Dans le cadre de la bonne gouvernance et de la transparence, je pense qu’il faut aussi publier la grille salariale du DG au gardien de la CAMEG et les différents avantages des membres du conseil d’administration pour nous permettre aussi de se faire une idée pourquoi les agents ne veulent pas de changement.
    Les burkinabé ont droit à savoir ce qui se passe dans cette boite et cela nous permettra d’apporter notre contribution à telle ou telle équipe et à faire des propositions à travers ce canal de lefaso.net que nous bénissions du profond de notre coeur..

    Longue vie à toi lefaso.net et vive les forumistes

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 16:33, par lee free En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    A quand la fin de ce feuilleton CAMEG ? A ce rythme, l’on risque de perdre inutilement le temps devant les tribunaux car les avocats du camp Konfé et Koussoubé ne vont respecter que le verdict qui leur donnerait raison. Alorsque jusqu’à présent, les tribunaux au regard des faits et du droit, ont toujours tranché en faveur des Docteurs Kadeba et Kouyaté. Dans un état de droit, l’on doit respecter les décisions judiciaires même si elles nous donnent pas raison. La population souffre déjà du manque de médicaments dans les formations sanitaires du fait de la situation qui prévaut à la CAMEG. Tous ceux qui entretiennent cette crise pour des intérêts égoîstes et personnels seront tenus pour responsables de l’augmentation des taux de morbidité et mortalité de la population aussi bien urbaine que rurale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 16:55, par Le fils En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Ca sent maintenant la corruption et la manipulation au plus haut Niveau en vue. On verra donc si on peut oser parler reellement d’independence de la justice au BF. C’est clair que le petit Ministre est sous des ordre maintenant. C’est une affaire qui le depasse maintenant. Seule la justice pourra sauver notre pays de cette guerre des elephants par lievres interposes. Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:05, par lewang En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Sincèrement il ne faut pas qùn groupuscule à intérêts inavoué nous pollue l’air avec cete affaire de CAMEG. Comment se fait il que c’est pas la CAMEG qui se plaint de ce faux et usage de faux et c’est des individus comme vous et moi qui se plaignent.? A titre de quoi ? Il faut que là justice aussi se fasse respecter là. Comment cette plainte peut être encore recevable avec tout ce que vous avez déjà tranché ? Ou bien c’est pour enrichir ces vautours d’avocats ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:13, par sexy En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    regarder moi des voleurs qui demandent à etre dedommagé ? reveillez vous chers amis Kadeba et Koussoubé car nous ne somme plus sous l’ere compaore... les choses ont changé.. vous modifié les textes de la CAMEG a votre guise pour pouvoir piller notre argent l’argent du pauvre contribuable pendant 16 ans et maintenant qu’un jeune ministre audacieux honette et integre decide de retablir l’ordre des choses et vous crier sur les toits qu’il est venu pour s’immiscer dans la gestion de votre association ? vous oubliez que c’est l’argent du contribuable qui a servi a creer cette association que vous réclamer etre les peres fondateurs ???? honte a vous.... plus rien ne sera comme avant...

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:20, par sankara En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    HONTE A VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:21, par Lionceau En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Faux et usage de faux ? Alors là !? J’ai l’impression qu’on a dépassé les mondanités.

    J’espère que les acteurs se rappelleront qu’un mauvais arrangement vaut souvent mieux qu’un bon procès.

    Tout le monde sait qui a tort et qui a raison dans cette affaire, et surtout qui est le plus fort. Arranger ça au lieu de vous offrir en spectacle ridicule et de faire perdre du temps de l’argent et de l’énergie à tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:27 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Des questions au avocat - conseil du camp Konfé et Koussoubé :
    1) Quel est le rôle des administrateurs représentants l’Etat dans une organisation
    2) qui devait faire paraitre la modification du passage du mandat des administrateurs et du DG dans le journal officiel en 2000 ?
    3) Pendant 12 ou 14 ans, l’Etat ne s’est - il pas aperçu que les modifications portées au CA de 2000 sur les mandats des administrateurs n’avaient pas été publiées ?
    4) Au cas où il y aurait négligence de la part des administrateurs datant est - ce à ceux d’aujourd’hui de porter ce fardeau ?
    5) De quels documents doivent disposer un CA et un DG pour fonctionner est - ce les status ou est - ce la parution au journal officiel ?
    6) Enfin que sont les documents auquel doit se référer un Administrateur et / ou un DG qui vient (viennent) de prendre service

    J’aimerai savoir. Par un grand père.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:31, par zindsoaba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Décidément ça commence à nous pomper l’air.dites moi combien peut couter ces différentes procédures (avocats frais diverd)et qui les prend en charges.j’espère que c’est sur leur fond propre sinon gars à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:40, par Wendlassida En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Internaute 2. Soyons sérieux dans nos contributions. Même si nous avons un parti pris. Alors la charité bien ordonné commence par soi même. commencez donc à publier votre titre fonction et salaire .

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:46, par zindsoaba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Qui supporte le coût de ces procédures. J’espère que c’est sur fond propre

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:53, par Boris En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Curieux ! C’est le camp de Konfe qui attaque, mais ce sont les membres du camp Kadeba que vous nous presentez avec leur avocat !

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:55, par Aflelou En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Putain que c’est dégoûtant , dégoûtant, mille fois dégoûtant , le comportement de tous les acteurs de cette crise . Je ne suis pas juriste mais n’aurait il pas été plus intelligent d’attendre d’abord le verdict de l’appel des avocats de KONFE et Koussoube avant que eux n’engage leur action contre Kouyate et KADEBA ? En le faisant avant , c’est à quel titre puisque qu’ils ne sont pas reconnus d’abord comme PC A et DG légal de la CAMEG ? Je le dis encore , ils sont fous ,tous fous ,mais ils sont fous et il faut bien que quelqu’un ou une organisation quelconque se décide à mettre fin à cette nauséabonde crise dont les conséquences pourraient être épouvantables dans les jours à venir, si on se réfère aux échos qui montent des formations sanitaires au sujet de ruptures imminentes et sérieuses de médicaments .Et la demande de dommages et intérêts à hauteur de 250 000 000 francs me paraît sincèrement indécente et maladroite . Donc , chacun ne cherche que de l’argent dans cette affaire quoi ? Quand on est sensé se battre , pour l’honneur ,la morale , pour l’intérêt général ,on ne met pas l’argent en avance pour son profit personnel . Putain ,de putain quels minables personnes toutes ces individus inconscients qui s’entredéchirent autour de la CAMEG .Pouah ...

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 17:59, par Lysine En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Des épisodes en vue !
    C’est normal qu’ils (équipe Konfé) épuisent tous les recours possibles ! C’est ça aussi la justice ! Etant donné que l’exécutif s’en est remis à la justice pour ne pas en parler aux conseil des Ministres passés !
    Aussi, l’ASCE est actuellement à la CAMEG pour voir la gestion de la boîte durant les 5 dernières années ! D’après que l’équipe d’Ibriga y sera pendant 2 mois pour tout regarder !
    Le problème, pendant tout ça aucun fournisseur ou bailleur ne pariera sur la CAMEG !!
    On est vraiment dans la merde.....

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 18:00 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    le ministre a prêter son palabre à ses deux là et se met en rentrait comme s’il était étranger à tous ça. vraimentl pitoyable.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 18:05 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Les plaignants demandent pour l’occasion 250 millions comme dommages et intérêts. Hummmmm !!!! Allez-y comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 18:55, par sniper En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Occasion de voir comment ce tripatouillage des textes de la Cameg sera apprecie par notre justice et nos faiseurs d’opinion. D’apprécier aussi qui est qui dans le marigot national.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 19:05, par Une femme au foyer En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Franchement ! c’est honteux, scandaleux ! Et dire que nous avons souffert pour rien !! A quand le vrai changement ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 19:14, par AHDMA En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Les ruptures en medicaments et consommables est monaie courante dans les formations sanitaires(FOSA). Ahuri d’ententre ce pleonasme pour defendre quiconque. Que le syntsha section OUAGA sache qu’il a d’autres chats a fouetter que ses demeles politiks. Ok. Laissons l’ancienne equipe diriger. Le bilan, sera a la portee de tous pour bientot. Dieu guide la justice dans ses deliberations.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 19:24, par Bouba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Logiquement si la justice était logique avec elle-même, elle devait déclarer cette plainte irrecevable puisque Konfé et Koussoubé ne peuvent rien faire au non de la CAMEG. En quelle qualité ? puisqu’ils n’ont pas été reconnus et ont leur a ordonné de cesser les troubles à l’ordre public. Même s’ils ont fait appel de la décision du juge des référés, ils doivent attendre les résultats. Si j’étais un juge, je rentrerais dans l’histoire en envoyant ces deux mafieux-là à la MACO pour troubles à l’ordre public. Ils tireraient des leçons de l’adage qui dit "si on t’envoie, il faut s’avoir t’envoyer toi-même". En tout ca, en attendant, ils ne sont rien et ils n’ont aucune qualité à agir au nom de la CAMEG, à plus forte raison déposer une plainte.
    Konfé et Koussoubé. même si vous n’avez pas honte, pensez à vos enfants. Quel image, vous leur laisser comme héritage au yeux de leurs amis et connaissances ? Pendant ce temps le machiavel qui vous utilise et manipule est tapis tranquille dans l’ombre alors que vous votre nom est gâté

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 19:30, par la verite En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    ce pays court à sa perte. Dieu nous sauver. Konfe et koussoube gâtent leur nom pour rien.noubliez pas ce qui est arrivé au suiviste du clan Compaoré. l’histoire est un éternel recommencement et les faits sont têtus.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 19:38, par HADMA En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Parlez surtout du ral-le-bol des agents de sante suites a la mise en oeuvre de la gratuite, plutot que des millionnaires et milliardaires de la cameg et demembrements. Voyez qu’il s’agit d’assauts de pique-assiettes ou d’assiettes de pique-assauts aux quels syntsha doit se soustraire. SYNTHSA ! Il est temps de reclamer vos droits : Medecin en categorie P ; Attaches en A1 ; Infirmiers/ Sages-Femmes d’Etat en A3(BAC+3) ; statut special...

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 20:41, par sidsoba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Mr ou Mme Lewang, justement il ne faut pas q’un groupuscule à intérêts inavoué s’accapare de la CAMEG au détriment de tous les burkinabé. C’est pourquoi il faut gratter et gratter encore. Parce qu’on a l’impression que cette histoire de la CAMEG cache des choses et que des gens se cachent sur son statut d’association pour défier l’autorité de l’Etat (Association créée par l’Etat). On a même l’impression que la corruption a déjà fait son effet dans la justice et on nous parle d’indépendance de la justice comme si cela suffisait pour garantir une vraie justice. La justice des hommes sera toujours partiale ( motivée ou forcée) !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 22:29, par L’Indigné En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Pourquoi les burkinabè n’aiment plus la vérité ? C’est à cause de Zida me dira-t-on ! A suivre les débats le camp de Kouyaté doit trembler par ce que incessamment quelqu’un doit connaître le fond du geole ! Manifestement il y a du faux, n’en déplaise aux SYNTSHA et compagnie

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 22:43, par gohoga En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    On va se savoir. Si quelqu’un à quelque part a détourné 250 millions, il doit payer c’est aussi simple que ça. Bouba tu n’es pas justice. Toute plainte déposée à la justice doit être traité même si ça va contre votre compréhension. Dans une affaire décidée par le juge de 1er instance, dès qu’il y a appelle, le verdict du premier jugement suspendu jusqu’à ce que la cour supérieur vide sa saisine. C-A-D infime ou confirme la décision du 1er juge. Même après, les parties peuvent encore se pourvoir devant juridictions supérieurs : Conseil d’Etat pour les décisions rendu par le Tribunal Administratif et Cour de Cassation pour les arrêts de la Cour d’Appel.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre 2016 à 22:46, par hasim En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Economisez vos salives de partisans.Je vois que le clan KADEBA a déja commencer le jugement avant le 30 septembre mais C’est mieux de mettre toute votre pourriture à la disposition des hommes de Luc Marius Ibriga. Je vous dit que beaucoup de ces internautes auront honte de leurs commentaires à la publication des résultats de l’audite de l’autorité superieure de controle de l’Etat en cours actuellement.Restez la à vous faire manipuler.Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 03:08, par Tokora En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Chers Konfé et Koussoubé, vous n’êtes même pas encore reconnus et vous réclamez déjà 250 millions. Voici la preuve que vous ne venez que pour pillez les ressources de la CAMEG sur recommandation de votre minable commanditaire. Bandes de misérables !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 03:22, par lina En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    C est vraiment une honte 250 millions de francs. Qui defend meme ces types la ?il y a des gens qui sont nes avant la honte. Pourquoi ils ne sont pas capables d attendre leur tour ; le ministre ne veut pas s’avouer vaincu. Ok. C est maintenant qu ils realisent qu il y a une entorse aux statuts ? n importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 03:26, par lina En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Merci Bouba tu es lucide.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 04:46, par IBK En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Que la justice nous libère de ces imposteurs, usurpateurs et arrogants ! Ce ministre et sa clique n’ont rien à proposer car ils n’ont rien compris besoins actuels du système de santé. Sentant proche de la défaite, ils cherchent une brèche pour s’engouffrer pour semer le doute dans tête des honnêtes citoyens et espérant retourner la situation en leur faveur.
    Si l’ASCE est à la CAMEG, qu’elle poursuive ses investigations sur la gestion des 5 dernières années au ministère de la santé non seulement sur le plan financier mais aussi sur le plan organisationnel avec des directions et des projets créées pour des individus, la mise à l’écart de certaines compétences et des corps de métier, le favoritisme de tout genre et j’en passe.
    Que les anciens nouveaux seigneurs sachent que les recettes du passé basées sur l’intimidation (RSP ), le mensonge et la corruption à ciel ouvert ne marcheront plus !
    Le peuple ne peut plus et ne doit plus accepté les pertes de temps inutiles : Soumaila a lamentablement échoué et il doit en tirer toutes les conséquences s’il lui reste encore, une dignité (les taupes n’en ont jamais ).
    Vive le SYNTSHA !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 06:32 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    pourquoi réclamer 250 millions pour dommages et intérêts ? vous allez pas laisser tout ce désordre et trouver du médicament pour la population.A 7 mois de la fin du mandat des membres du conseil d’administration de bocar, on continue de se comporter de la sorte.c’est vraiment honteux, et vous pensez que ces koussoube et confe voulaient travailler pour le pays.pauvre pays pauvre population honte à vous.avant même la crise si vous saviez que y avait des malversations, il fallait faire venir ASCE et attendre les résultats que de réagir de la sorte. si c’est au niveau du sommet aussi que le combat s’effectue il est temps de mettre fin pour le bien de la population en particulier les malades.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 09:22, par cè qoi meme cette affaire ? En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Si cette CAMEG ne devient une société qui paye des dividendes à l’Etat à l’issue de cette affaire, nous même population allons descendre partout ou besoin sera y compris à la direction générale de la cameg. Ne jouez pas quand même avec les sous publics ! comme de DG de société d’Etat l’exécutif a démis et y a rien !! c’est ça nous voulons ! celui qui veut la liberté, il crée sa société à lui et se PDG éternellement dans les statuts ! ça cè son problème !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 09:32, par évitons la honte En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Vraiment...laissez le monsieur finir son mandat.
    Problème de justice, problème L’ASCE, tout ça pour le déstabiliser. Je parie qu’on trouvera de quoi à dire, des irrégularités dans sa gestion visant à le condamner.
    Ou L’ASCE était avant tout ça ?
    Je voudrais rappeler qu’ il y a des situation de justice graves et flagrantes, des détournement ou des malversation qui sont là et sans dénouement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 09:46, par Emmanuel En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Il y a rupture de stock de médicaments dans les formations sanitaires. Imaginez le nombre de morts dans nos centre de santé chaque jour depuis le début de cette crise. Pour votre information mon frère a perdu son bébé de 2 mois causé par cette rupture. Paix à son âme, beaucoup de courage à nous.
    Comment mettre en œuvre la politique de gratuite dans une telle situation ?
    Serait-il une volonté manifeste de mettre en péril cette fameuse politique ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 10:40 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    ou vous nous acceptez comme nouvelle équipe dirigeante, ou vous nous donnez 250.000.000 à titre de dommages-intérêts car cette somme représente à peu près le montant qu’on aurait empoché pendant notre administration. voilà un peu l’impression que nous inspire cette situation : une question de fric, par ricochet, on vient à la CAMEG pour se faire du fric, rien que du fric.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 10:56, par kouadio En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Blaise savait ce que ce trio allait entrainer dans ce pays. Et voila moins de deux ans son depart, le spectacle que donne notre pays : sans âme, sans dignité. Sinon l’humilité et la raison devaient guider toutes ces actions et entreprises de nos premiers responsables. Je pense que c’est l’occasion d’abroger cette loi qui appelle a candidature et trouver un moyen de nommer les cadres et les chasser quand ils sont incompetents coupables de detournement

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 11:00, par le sage En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Ce ministre prendra la honte de sa vie. Des proces sont en vue... de nouveaux proces : PADS, CHR de Tenkodogo..... Le mepris du ministre pour la loi ou du moins son inculture et sa cecité intelectuelle vont se reveler bientot........

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 11:41, par Wenkato En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    SI LES RSS FONT PAS ATTENTION, LA PROCHAINE INSURRECTION N’EST PAS LOIN. ATTENTION !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 11:50, par daody En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    DONC C’EST L’ARGENT VOUS VOULEZ ? AVEC LES RUPTURES DES PRODUITS DANS LES SERVICES DE SANTÉ C’EST PAS VOTRE PROBLÈME. VOUS METTEZ LE POPULATION OÚ DANS TOUT ÇA ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 12:01 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    N’importe quoi, on vous reconnaît aucun droit à la cameg, vous ne pouvez donc rien réclamer.
    Il faut d’abord avoir le droit d’exercer au sein de la cameg, maintenant si l’autre camp vous de travailler, vous pourrez les attaquer en justice, malheureusement vous n’êtes personne pour pour revendiquer quoi que ce soit au nom de cameg.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 12:12, par vraie vraie En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Chacun trouve ce qu’il cherche. Un individu qui défit l’autorité ne peut que se retrouver dans une situation pareille. On connaît quand un problème commence mais on ne peut pas prévoir la fin. C’était beaucoup plus sage de plier bagages d’autant plus que vous n’êtes pas aussi lucide que ça. Que la justice parte jusqu’au bout car il n’y a jamais une justice partielle. Courage aux agents de la CAMEG. Eux aussi n’ont pas joué un jeu franc. Les agents doivent simplement défendre leurs acquis, la relecture de leur statut que de se mêler dans ce combat où c’est eux les vrais perdant. Courage courage courage.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 12:22, par Sansan En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    L’héritage des 27 ans à complètement désorganisé dans tous les domaines. On a des délinquants chefs d’entreprise, président d’institutions et même ministre. Le ministre de la santé est prototype de Ministre délinquant qui utilise l’appareil d’Etat pour assouvir leur ambitions personnelles. A voir le niveau pitoyable de ses partisans qui polluent la qualité des débats sur les forums de discussion.
    Je demande au juges de restaurer la dignité des Burkinabé en ramenant les délinquants à leur place réelle qu’est la prison : seule une justice indépendante peut sauver ce pays qui est au bout du gouffre. Il faut arrêter les mauvaises pratiques érigées en règle de gouvernance qui plombe toute initiative de développement et de progrès.
    Il faut réduire à néant les forces obscures et rétrogrades !

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 13:38, par sid En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Comme le 24, je pense qu’il y a quelque chose de flou dans cette affaire. Et certaines personnes qui affichent leur refus catégorique de ce qui peut ressembler à la vérité.Dommage ! Mais on les comprend. On comprend aussi les avocats ; mais au niveau des juges, on ne veut pas de coup d’éclat, on a simplement BESOIN de la VÉRITÉ c’est-à-dire de la VRAIE JUSTICE.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 14:01 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    SVP éclairez ma lanterne quand une personne morale demande des dommage c’est pour la structure ou c’est pour sa propre poche ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 14:20, par Azania En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Bonjour Chers Internautes,
    Nous tous réclamons la justice et des décisions justes. La justice a exigé et obtenu sa liberté afin de mieux fonctionner. Noue l’espérons tous. Chacun doit jouer en toute intégrité et en toute rrdponsabilité son rôle pour que notre démocratie balbutiante grandisse bien.
    Je trouve par conséquent déplacé que des internautes qui sont bien loin de la chose juridique et même du fond de dossier se permettent de tirer des conclusions, d’accuser, de condamner à tord et à travers. Avant de parler renseignons nous, prenons conseil et surtout prenons garde de ne pas nous jeter dans de fausses analyses sur la base de ce que nous avons entendu au risque de se faire manipuler.
    La honte est pour celles et ceux qui ne prennent pas la précaution minimale de se renseigner et avoir assez de prudence pour éviter les pièges. Les avocats jouent leurs rôles et les juges et magistrats diront la loi. Tous ces jeux de manches, communiqués, intrigues des avocats afin d’ameuter l’opinion publique ignorante sur ces sujets est de bonne guerre. C’est leur stratégie mais cela ne signifie pas qu’ils nous racontent la vérité. Nous nous faisons manipuler.
    Une question cependant qui me taraude est le rôle des syndicats. De quoi se mêlent ils des affaires d’un conseil d’administration et de la nomination de DG. Cela toucherait il la grille salariales, les avantages des employés. Cela est gauche pour un syndicat et je ne ctois pas que les syndicats sont dans leurs rôle.
    Ils prétendent que la situation peut provoquer des ruptures de fournitures de médicaments ! Et sur cette base entendent justifier leur parti pris dans le bras de fer et exploiter l’opinion publique pour aller au delà de leurs attributions. Je souhaite que le syndicat ( et ils vont se reconnaitre) revienne à la défense des travaileurs et évite de se mêler à ces types d’affaires qui ne sont pas de leur ressort. Cela va participer à affaiblir la lutte syndicale. Déjà qu’elle suffisamment inféodée à certains groupuscles communisants qui n’ont pas encore effectués la mue nécessaire pour s’adapter à cet environnement du 21 ème siècle.
    Je tiens à préciser que d’autres syndicats à la Cameg ont conseillé à leurs millitants de s’éloigner de cette affaire car cela ne relève pas d’eux.
    Si nous voulons une république bien gouvernée et une démocratie exemplaire chacun doit commencer par jouer correctement sa partition au lieu d’empiéter sur les prérogatives des autres. Le syndicat n’est pas un parti politique et non plus un conseil d’administration. Même si il participe à la vie de la nation, il doit savoir rester dans ses prérogatives.
    Sur ces propos , je souhaite vraiment inviter les uns et les autres à plus de lucidité et de maturite et ne pas participer à ces mise en scène que je qualifie de malsaine et de poudre aux yeux. Nos émotions ne diront pas le dtoit mais servirons le menteur.

    bonne journée à tous

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 14:35, par DEBOUSSOLE En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    FRANCHEMENT JE SUIS DEPASSE ET DEBOUSSOLE. QUI PEUT ME DIRE AU JUSTE CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER A LA CAMEG SVP ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 15:12, par Lesage En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    J’ai tout simplement honte et suis carrément dégoûté de affaire CAMEG qui aurait pu se régler sans tous ces bruits de casseroles. J’ose croire et reste persuadé que le ministre de la santé a été mal orienté sur la conduite à tenir dans la gestion de ce dossier. Car bien conseillé cette question aurait été réglé en moins d’une semaine et on en parlait plus.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 17:59, par le pacifique En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Ecoeuré par la cecité intelectuelle du ministre de la Santé : de nouvelles affaires en vues pour son department... PADS.... CHR de Tenkodogo pour les meme raisons que la CAMEG. Les proces seront lancer bientot. Son vrai visage apparaitra au grand jour.... plus de derobade.
    on peut changer de Directeur a tout moment, Il faut simplement respecter un minimum de regles et de courtoisie.

    Le ministre aurait pu convoquer les interreses et leur faire comprendre que sa volonter de ne pas continuer avec eux, de ce fait Ils se separaient a l’amiable suivant un protocole d’accord negocier....

    C’est comme cela que se comportent les gens responsqbles et respectueux du droit....

    On ne fait pas le fou parce que l’on se croit tout permis. Le Burkina Faso n’est pas un etat voyou, aussi les responsable politiques doivent observer un minimum de respect des textes.... et mettre la maniere dans leur agissements.

    Quelque soit le resultat du proces le ministre en sorte perdant car ayant fait preuve de legereté dans ses prises de decisons.... et surtout de manque de clairvoyance, partant le gouvernement en sortira discredited, le MPP fragiliser et Salif Diallo plus que jamais contestable.....il perd le benefit d’inattaquable car malmener dans l’opinion a cause des agissements d’un de ses soi-disant protégé... ainsi il aparait qu’il ne soit plus a l’abri de tirs ciblés et pas aussi invulnerable,.... attention a la fin des mythes....!!!!

    Merci au ministre de la Santé d’avoir contribuer a demistifier les decisions du conseil des ministres... DESORMAIS elles sont attaquables ici au Faso et le seront davantage si l’executif ne se ressaisi pas !!!!

    Ainsi va la construction de notre democratie.

    Plus rien ne sera comme AVANT !

    Que le Droit soit dit !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 20:42, par Bouba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    @ Azania,
    On comprend bien votre souhait de voir les syndicats se contenter de la défense des intérêts de travailleurs et vous laisser tranquillement "dîner entre diables" toutes les ressources de ce pays. Mais les syndicats savent que s’ils vous laissent "diner" toutes les ressources du pays, ils en pâtiront car leurs revendications ne seront pas satisfaites. C’est pourquoi ils prennent les devant car leurs revendications ne pourront aboutir que s’ils s’engagent dans une lutte pour la transparence, la justice, la bonne gouvernance, la liberté et la démocratie, une lutte contre la mal-gouvernance, la corruption, le pillage des ressources de la nation. Vous vous croyez rusé, mais les syndicats du Burkina ont compris cela depuis 1966 où ils ont mis fin au régime despote de Maurice Yaméogo. Ils l’ont compris également en jouant un rôle actif face à l’entêtement de Bise Compaoré à vouloir confisquer la démocratie en modifiant l’article 37 qui abouti à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Ils l’ont compris également en prenant leur responsabilité devant l’histoire dès les premières heures du coup d’État du 16 septembre 2015. Ils ne se laisseront pas berner par des raisonnement bidons comme vous le faîtes.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre 2016 à 22:02, par bintoa En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    J ai tellement honte de cette triste et sordide affaire que je ne veux même plus entendre parler. Pauvre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 04:32, par hawk En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    C’est de la non assistance à personne en danger. Des gens meurent dans ce pays à cause de ces irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 06:26, par çazoulie En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    décidément il faut que les premiers responsables trouvent une solution une bonne fois pour tous.on ne peut pas comprendre que il ya des individus qui cherche seulement à se remplir les poches tandis qu’ il ya des ruptures des médicaments dans nos CSPS et hôpitaux.si la justice n’est pas capable de mettre fin à ces vacarmes qu’il dépose leurs tenu noir noir là et nous foutre la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 07:57, par Rakiswende En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Il faut que les syndicats laissent les juges travailler en toutes consciences sans influence aucune. Parce qu’a chaque fois que le délibéré ne leurs conviendrait pas, ils reviendront a la charge contre les décisions judiciaires sous prétexte que patati patata... les raisons ne manqueront pas. Toute chose qui est de nature a dégrader la situation et a faire perdurer la résolution du problème.
    Autre solution radicale : C’est de relire les textes de la CAMEG et recruter d’autres Staff que ces deux protagonistes. Et mettre en place une cellule de suivi/contrôle rigoureuse et intransigeante.
    Bon courage a Faso.net

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 08:34 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Je ne vois rien de mal ici. Dans un état de droit quand on n’est pas satisfait d’une décision de justice on fait appel. Et a ce que je sache personne n’a dit que leur plainte n’est pas fondée. On ne peut pas faire des omelettes sans casser des oeufs. Une structure qui s’occupe de la santé des populations mérite d’être credible dans son fonctionnement. Je ne vois rien de mal ici a moins qu’on ait peur de la manifestation de la verite. Wait and see. La cameg n’a pas encore fini de nous reveler ses secrets.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 08:35, par naayirr En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    les status de la cameg n’ont pas ete rediges par Kadeba ni Bocar ils sont venus les appliquer comme ils etaient attaquez vous plutot a toute l’association cameg c’est elle qui en est l’auteur pas les applicateurs. De plus c’est une guerre d’interet qui creve les yeux rien ne sera benefique pour la population quel que soit l’issue Pour le moment on manque de medicaments pour assurer la gratuite qui chancelle deja meme pas un an de mise en oeuvre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 09:02, par lecitoyen burkinabé En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Le ministre Ismaïl doit être poursuivis par les juges pour mise en danger de la santé de nos pauvres population ....

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 09:59, par URGENT En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    L’affaire CAMEG a pris une tournure dangereuse pour la santé publique au Burkina. Ce conflit d’intérêts et de personnes ne doit pas continuer à mettre en péril la vie des populations. En effet, le feuilleton judiciaire est en train de se déployer sur le temps avec des procès prévus pour le 30 septembre, le 13 Octobre 2016 avec sans doute des appels interminables entre les deux camps qui se disputent de façon éhontée la gestion de la CAMEG. Des blocages dans le circuit d’approvisionnement en médicaments par la CAMEG se manifestent déjà car, les fournisseurs ne veulent pas courir des risques de prendre des engagements avec une direction hybride de la CAMEG sans savoir qui détient la légalité finale. Pendant ce temps, les autorités gouvernementales se comportent comme la grande muette face à ce drame qui va compromettre la fragile politique sanitaire du président du Faso notamment, en ce qui concerne la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans. C’est un abus de langage en comparant les autorités à la grande muette car, en réalité, face à un tel désordre, si c’était un régime de la grande muette, elle aurait vite pris ses responsabilités en mettant de l’ordre dans la CAMEG pour préserver la santé des populations. Le ministre de la santé qui est à la base de ce méli mélo et de l’atmosphère délétère au ministère de la santé devrait être remercié pour permettre à un autre ministre dans le cadre d’un léger ou profond remaniement ministériel de rétablir la sérénité à la CAMEG et de redonner confiance aux partenaires techniques et financiers ainsi qu’à la population. Quand on est décrié de la sorte, il est impossible de pouvoir continuer de diriger un ministère avec des résultats probants. On ne s’impose pas aux administrés, on fait plutôt un travail d’équipe avec eux. Monsieur le ministre de la santé, vous avez publiquement échoué dans la gestion du ministère. Vous pouvez humblement remettre votre démission à ceux qui avaient cru que vous pouviez réussir la mission. Vous êtes jeune et pourriez avoir encore le temps et la chance d’apprendre la politique et la gestion des affaires publiques. Vous pouvez siéger à l’Assemblée nationale en votre qualité d’élu du Yatenga et vous forger une carrure politique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 10:34, par DIALLO En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    M. le ministre de la santé, épargnez nous ces gaspillages de ressources. Solution simple, relecture du statut de la CAMEG puis nouveau conseil d’administration. Dans cette relecture, la CAMEG devrait devenir une société d’état. Ainsi, nous saurons tous se qui circule à la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 11:31, par opposition irresponsable En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Et l’opposition politique dans tout ça ? Certes l’UPC avait fait une déclaration sur cette affaire ,mais au regard des graves risques sanitaires que fait courir cette crise pour le peuple burkinabé tout entier cette affaire ne mérite t’elle pas une marche ou un meeting de toute l’opposition politique pour secouer un peu le PF et le PM pour qu’ils y mettent fin .

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 14:37 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    On comprend bien la position de certains qui sont payes pour poster des commentaires légers. Au lieu de reconnaitre les faits ils appellent les partis et mouvements de la société civile a leur secours. Si le ministre de la santé doit etre limoge car il est dans lalégalité je pense qu’on serait reparti 27 ans en arrière. Que les gens ne se laissent pas intoxiqués par ceux qui au lieu de pousser la reflexion au dela de leur panse attaquent un gouvernement et un ministre qui abattent un travail enorme.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 17:06, par samsam En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Ceux qui pensent que le ministre est à remercier se trompent car c’est le ministre le plus courageux. Il sait que le ministère de la santé a besoin de tous les corps de métier. Regardez seulement les nominations (sur decret ou en conseil des ministres) : paramédicaux, pharmaciens,médecins etc sont valorisés plus question qu’un seul corps s’approprie toutes les nominations. Ceux qui criaient partout que c’eux ou rien ont appris à leurs dépens. Pire ils font semblamnts si non contre verse nous a permis de comprendre que ce CA fonctionne dans l’illégalité depuis longtemps. Il faut les ballayer ces corrompus. Tu as le soutien du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 17:15, par soyons sérieux En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Poste 61 parfaitement d’accord. L’affaire CAMEG caché beaucoup de non dit. Le futur héro dans cette crise sera le ministre de la santé. Je suis convaincu pour ça. Car le personnel même a commencé à comprendre qu’ils étaient.manipulés. bref on attend voir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 18:36, par Dedegueba SANON En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    " Croquignol" et " Ribouledingue" qui attaquent pour faux et usage de faux ? On aura tout vu.
    Vraiment ce " SuperSoum" est trop fort.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 18:51 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Webmaster pourquoi mon post qui est une vraie solution a ce probleme n’est pas passe ?
    je rebelotte en disant que le President du Faso doit utiliser le fait du prince pour tout broyer : postes de nouveaux et anciens pca et dg, procedures et decisions rendues, anciens textes et nouveaux textes, statut de la cameg de 1992, 1998, reformes de 2000 et je ne sais quoi. C’est l’ unique solution puisque nous foncons droit sur le mur comme COMPAORE Blaise avec prevenu Tandja qu’il foncait droit vers le mur et qui lui aussi n’a pas evite le mur. Tandja en prison et lui en exil, l’exil n’etant ni plus ni moins qu’une prison morale et psychologique amere : c’est la mort dans l’ame.
    La sante du peuple burkinabe n’est pas negociable.
    En attendant cette solution idoine, que DIEU MAUDISSE LES DICTATEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 20:13, par Attention ASCE-LC En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    L’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) doit éviter d’agir sous la pression. Elle devrait mener librement et en connaissance de cause des investigations dans les services publics censés gérer des fonds importants du dénier public. Pour une question de crédibilité, elle devrait dans ses rapports faire des mentions de félicitations et d’encouragements aux structures contrôlées pour la bonne gestion selon l’orthodoxie budgétaire. Il ne faudrait pas se contenter de présenter seulement des cas d’irrégularités. Il faudrait aussi faire cas des bonnes pratiques pour qu’elles servent d’exemples. Il ne faut pas attendre qu’il y ait des crises scandaleuses comme dans le cas de la CAMEG pour que l’ASCE-LC se dépêche comme un malvoyant pour y mener des investigations sous la pression populaire. Des investigations dans de telles circonstances frisent un téléguidage avec des idées préconçues pour servir probablement la cause de ceux qui tirent les ficelles et qui veulent par moult stratégies, atteindre leurs ambitions caverneuses d’Ali Baba. J’ai parlé au nom de l’objectivité et du droit et souhaiterais selon le jargon judiciaire consacré, dire que tout cela, il sera dressé procès verbal.

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre 2016 à 23:26 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Que la justice fasse son travail en toute indépendance et vivement que la vérité triomphe. le rapport de l’asce sur la gestion de Bance en 2012 nous eclaire un peu sur la gestion de cette boite.J’invite les internautes a en prendre connaissance. Ils comprendront que le prolongement des mandats ont été effectués pour que les patrons se remplissent les poches pendant longtemps. On comprend également l’attitude de ce groupuscule de personnel habitue du laxisme et de l’impunité sous l’ère kadeba. Heureusement que tout le personnel n’est pas dans ce lot. Ils savent qu’avec une nouvelle direction leurs petits business au sein de la Cameg prendront fin. Courage aux travailleurs vertueux qui font bien leur travail en toute honnêteté.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 00:09, par Bouba En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Internaute 61, bien au contraire c’est vous qui êtes payé pour balancer des messages mensongers sur le forum. On vous connait. Quel légalité, le ministre a sur ce dossier lui qui a été désavoué à plusieurs reprises devant les tribunaux. Aurait-il osé se comporter comme un délinquant vis-à-vis de la loi, s’il n’avait pas le protection de son mentor. De toute façon toute chose a une fin. Ce sont les Kolgweogos qui vont rattraper certains à la frontière du Niger si ça continue comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 06:39 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Regarde ils commencent a flipper déjà car ils voient que leur fin est proche. Comment des intellectuels peuvent ils dechirer une page dans des statuts pour la remplacer. C’est pas serieux. On verra comment ils vont se defendre de cette lourde faute.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 08:32, par Moise En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Tout ceux qui pensent qu’il faut remercier le ministre de la santé se trompent lourdement car ce n’est pas en cassant un thermomètre qu’on fera baisser la fièvre. Il faut plutot des solutions durables. Le problème de la CAMEG est un problème structurel et loin d’être un problème de personne. Suis d’accord que des intérêts individuels sont en jeux dans toute entreprise mais il faut aller au dela. Un nouveau ministre à la santé de nos jours va créer plus de problèmes et de brouilles que l’actuel qui a déjà mis en place son équipe
    Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 08:47, par Wend-Kato En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Cette histoire commence à me faire rire .konfé et koussoubé ont-ils perdu la tète ? c’est vraiment honteux et lamentable que des gens qui se disent responsables se comportent de la sorte. Dans tout ça est ce que le ministre de la santé mesure l’ampleur des dégâts qu’il est en train de causer ? DIEU ne dort pas !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 10:50, par issa En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Internaute 70 Moïse ,dans un conflit de ce genre ,la meilleure des solutions c’est plutôt de virer tous les acteurs impliqués dans la crise y compris le ministre de la santé pour repartir sur de nouvelles bases avec de nouveaux acteurs qui pourront travailler à obtenir un çonsensus autour de l’avenir de la CAMEG .

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 10:53, par Dedegueba SANON En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    "Croquignol et Ribouledingue" qui attaquent pour faux et usage de faux ? On aura tout vu avec "superSoum".

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 12:18 En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    Vive Smaila Ouedraogo et courage au gouvernement. Plus rien ne sera comme avant. Vite que l’audit de la Cameg nous situe sur ce qui se passe a la Cameg.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 13:31, par Le Burkinabè En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    A Azania,

    Je vous comprend bien en disant que les syndicats ne doivent pas se mixer dans cette affaire CAMEG c’est votre droit de penser.
    Mais quand la centrale syndicale a lancer le mot d’ordre de grève illimité contre le putsch de GUEGUERE vous n’avez rien dit.
    Les syndicats ne se mixe pas à tout azimut mais une affaire prend une tournure de haute importance comme affaire CAMEG. Tout Burkinabè digne d’un homme intègre doit s’y intéresser et si il y a lieu de chasser la pourriture de nos soit gouvernant, qu’on le fasse. La santé de la population n’est pas une affaire du seul président de la république ni du premier ministre encore moins un pauvre petit ministre soit disant protégé et intouchable.
    Il y a eu des intouchables dans ce pays qui ont fait la pluie et beau temps mais le moment venu, ils ont pris les frontières.
    Il faut comprendre que le peuple Burkinabè intègre est indivisible et si vous manger dans les mêmes casseroles que les bonzes d’aujourd’hui, s’achez que l’homme du pays réel est toujours au parfum des choses.
    Pour un pays qui se veux démocrate, un ministre ne peux pas prendre en hottage la santé de la population et vous dite de se taire et regarder.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:09, par Société civile En réponse à : Crise à la CAMEG : Les protagonistes encore devant le Tribunal ce 30 septembre 2016

    A mon avis le SYNTSHA devrait s’abstenir de toute intervention dans l’affaire de la CAMEG, qui est une structure privée associative ; il y a par contre des sérieux problèmes à l’hôpital Yalgado pour lesquels le SYNTSHA devrait s’investir. N’est-pas chers collègues et collaborateurs ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Santé : La CAMEG et les formations hospitalières en quête de thérapie
CAMEG : « Si je ne me sentais pas capable, je ne serais pas venue », Dr Anne Maryse Khaboré, nouvelle directrice générale
Vente de médicaments de la CAMEG à des terroristes : Il n’en est rien, selon l’association
25e anniversaire de la CAMEG : Un cross pour communier avec la clientèle de Fada
25 ans de la CAMEG : L’équipe de Tingandogo remporte la coupe du directeur général
Vingt-cinq ans d’existence : La CAMEG à la rescousse des forces de défense et de sécurité
25e anniversaire de la CAMEG : Des journées portes ouvertes pour mieux faire connaitre l’institution
25 ans de la CAMEG : Les agents donnent leur sang pour sauver des vies
Sortie de crise à la CAMEG : Bilan satisfaisant six mois après
Sortie de crise à la CAMEG : Le nouveau capitaine au gouvernail
Crise à la CAMEG : La fin d’une douloureuse série de onze mois
Crise à la CAMEG : Bientôt la fin ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés