LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Lutte contre le terrorisme au Burkina : La première région militaire se dote de nouvelles compétences

Publié le samedi 10 septembre 2016 à 16h30min

PARTAGER :                          
Lutte contre le terrorisme au Burkina : La première région militaire se dote de nouvelles compétences

La menace terroriste pèse sur le Burkina et il faut trouver les moyens pour y faire face. A ce titre, les forces armées nationales s’évertuent à s’adapter à ce fléau. Du 8 août au 9 septembre 2016, le Groupement des forces anti-terroristes (GFAT), de la première région militaire, a bénéficié d’une formation sur cette problématique. La cérémonie de fin de formation a lieu ce vendredi 9 septembre 2016, à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA).

Le Groupement des forces anti-terroristes de la première région militaire dont le poste de commandement est implanté dans la garnison de Kaya, bénéficie désormais de nouvelles compétences dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Issus des garnisons de Kaya, de Dori et de Ouahigouya, ces 46 hommes ont été formés durant cinq semaines sur plusieurs modules. Il s’agit notamment d’un rappel sur les conflits armés, un aperçu sur les engins explosifs improvisés, le secourisme au combat, le combat, l’instruction sur le tir au combat et le tir.

« Un accent particulier a été mis sur le combat et le tir. Cela nous a permis de mieux maitriser nos armes et d’améliorer nos compétences au tir » a indiqué Mahamoudou Naon, représentant du personnel du GFAT.

Pour le colonel major Raboyinga Kaboré, chef d’Etat-major de l’armée de terre, cette formation répond à l’objectif du commandement qui est de « disposer au sein des trois régions militaires, une capacité de réaction rapide ».

Fruit d’une coopération entre les forces armées nationales du Burkina et les forces armées américaines, cette formation est selon David Young, premier conseiller à l’ambassade des Etats-Unis, le signe d’une vision partagée entre les deux Etats. « Nous voyons la première région militaire comme le fondement d’une force professionnelle pour les soldats, des défenseurs capables et à mesure de contrer avec succès les menaces sécuritaires auxquelles les citoyens du Burkina et de l’Afrique font face » a-t-il noté.

Dans cette dynamique, les stagiaires ont exprimé le souhait que ces types de formations soient multipliées, au regard des multiples menaces dans leur zone de responsabilité.

Ainsi, le chef d’Etat-major de l’armée de terre a interpellé les éléments de la GFAT sur l’immense mission qui les attend. « Je voudrais vous adresser mes vives félicitations (…). Le plus dur est donc à venir pour vous, car il s’agira maintenant de répondre aux attentes du commandement et de la nation » a-t-il souligné.

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations aux différents stagiaires. A cet effet, le meilleur tireur, le meilleur tireur en temps en stress et le leadeur du groupe ont été distingués. Ces 46 stagiaires qui ont bénéficié d’une formation sur la lutte anti-terroriste étaient au départ 50 hommes dont un (01) officier, cinq (05) sous-officiers, quarante-quatre (44) militaires de rang. En effet, quatre (04) stagiaires ont été recalés pour des raisons diverses (blessures, insuffisance de résultats au tir).

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Messages

  • S’il vous plait,quand vous faites vos formations, gardez le silence. Vos adversaires peuvent s’en servir. Agissez sur le terrain. C’est tout !!!

  • C’est grave quoi !!!
    C’est une formation pour que l’on dise que les USA forment des gens ici ou quoi ?
    Est ce que avant les terroristes osaient s’attaquer au Faso ? NON ! Ne me dites pas que c’est à cause des amitiés passées par ce que les touaregs avaient essayé dans le nord, au milieu du reingne de Blaise mais si on les payait de revenir, ils refuseront.
    Dites, ils ne vous ont pas appris ordre serré aussi ?
    Même à la formation CDR on avait appris tout ce que vous avez citer.
    C’est plutôt ordre serré qu’ils sont venues apprendre à nos gars ; c’est à dire : Vous faites ce que les USA disent ou on vous fait chasser aussi. Ils sont tous les mêmes Français et Américains. On attend le jour où quelqu’un nous conduira vers le Puissant OURS.
    Ils sont fous ces occidentaux ; ils créés DAESH et ils viennent pour nous instruire comment se défendre contre DAESH. Qui vous a dit que DAESH viendra ici ?
    C’est comme dans les bandes dessinés : Venez voir comment le bandit sera pendu après le jugement. Annonçait Billy the kid après avoir désigner le juge.
    Vous avez créer un monstre, gardez le chez vous et ne venez pas le combattre chez nous car il n’est pas ici. Ne l’attirez pas chez nous si non le monstre et son propriétaire seront mis dehors.
    Pour mieux comprendre ce qui se passe au Burkina, suivez sur ce forum les acclamation des frères à l’autre fuyard.
    Web master, laisses passer.

  • Bonjour.A quand les affectatations de ces militaires formés aux postes de polices,douanes et gendarmeries ;sites minier du Nord qui sont régulièrement attaqués par des terroristes.A Quoi sert une t elle formation si ces elements ne sont pas affectés la ou le terrorisme est déjà actifs.

  • S.V.P, ce n’est pas une formation mais c’est un recyclage. Je m’explique : avant on les avait formé pour mater le peuple et maintenant on les recycle pour protéger le peuple. Espérons qu’ils vont tous bénéficier de ce RECYCLAGE.

  • Nous vous soutenons de tout coeur. Que le tout puissant vous accompagne et vous benisse. Courage, courage. .....

  • Ensemble combattons l’Etat Islamiste et son dieu de diable. Leur ! Allah n’est pas miséricordieux et il n’accepte pas la repentance. Dès que tu voles un œuf ou une corde, que tu confesses ton péché ou pas, que tu te repentes ou pas, il n’en a cure : Il t’ampute la main sans anesthésie. Quand tu courtise avec élégance et charme une autre femme que ta femme, il te met dans un trou profond jusqu’au cou et plusieurs de ces diables venus de nul part te lapident la tête jusqu’à la mort. Les cailloux ne doivent pas être trop petits au point de ne pas être de vrais cailloux, ni trop gros pour te tuer trop vite. Tu dois mourir à petit feu. L’Allah des djihadistes est un dieu inhumain et cruel. Leur Allah est l’antithèse de Dieu, puisque le vrais Dieu que nous croyons tous est miséricordieux. Il est amour, il est clément. Tant dit que l’Allah des de l’Etat Islamiste n’a aucune qualité de tolérance, que de la cruauté pour détruire : Nous vous souhaitons un bon combat, et que le vrais Allah miséricordieux vous protège.

  • Simon est incompétent
    Webmaster maan sougri ayi sabari laisse couler

  • .
    Bien d’accord avec les internautes 1 et 2 !

  • Très belle initiative, mais comment définit ton le terrorisme ?, avant de pouvoir entreprendre une quelconque lutte à son encontre, Comme une maladie, a ton pris le temps d’analyser le phénomène, ses origines, son anatomie, et sa mutation ?
    90% de la population dira que les terroristes c’est ceux qui viennent poser des bombes et nous tuer. La presse méli mélo a aussi énormément contribué à créer parfois la confusion entre le terrorisme, le djihadisme et l’Islamisme. Au delà de toutes ces considérations ou ces clichés déformés, la lutte contre le terrorisme imposera le développement d’une stratégie prenant en compte un cadre logique.

    Lutter contre le terrorisme, c’est aussi refuser que des chefs rebelles qui alimentent le terrorisme au Nord du Mali en tuant des civiles et des militaires Maliens viennent fouler le sol du Burkina en déambulant dans des hôtels de luxe, parfois au frais du contribuable. Bref ! Demandez à Gilbert Diendéré, il a plusieurs fois négocier avec eux pour la libération d’otages. Logiquement il doit pouvoir nous aider à les localiser et à les éliminer.

    En 2006, je suis passé par le Ghana pour aller rendre visite à ma famille à Abidjan, Entre Noé et Aboisso, j’ai été plusieurs fois traité de "terroriste" à chaque corridor où je devais présenter mon passeport Burkinabé. Normal, puisque dans la tête de ces forces de l’ordre Ivoirienne, le Burkinabé était dans le temps perçu comme un terroriste et même brulé vif, non pas parce qu’il est coupable, mais parce que les actions de son pays ou de son président font de lui un potentiel terroriste.

    De la réputation d’Hommes intègres, je me retrouve traité de terroriste, parce que quelque part, quelqu’un à mal agit.

    De la perspectives de ceux qui m’ont traité de terroriste, ils avaient raison, pour la simple raison qu’ils se sentaient agressés par des Burkinabé et ont le droit de défendre leur patrie comme tout bon patriote le fera.

    De ma perspective de citoyen burkinabé, je me sentais injustement accusé et trouve que mon pays a eu tord de soutenir et d’héberger une rebellion, au lieu d’entamer une franche médiation pour réconcilier des frères voisins.

    Des milliers de Burkinabé ont été traités de "Terroristes" ou de "Rebelles" en Côte d’Ivoire, parce que des autorités au Burkina ont favorisé cette situation à travers des décisions totalement contraires aux aspirations du peuple. C’est peut être par là que je commence à me poser des questions, quand on me traitre de terroriste, alors que je n’ai jamais ôté la vie d’un Ivoirien.

    Pour paraphraser, je dirais : « Je suis citoyen du Burkina Faso et j’ai une part de responsabilité dans ce que fait mon pays. J’aimerais le voir agir selon des critères moraux respectables. Cela n’a pas grande valeur morale de critiquer les crimes de Zida, de Blaise ou de la transition – même s’il est nécessaire de le faire, et de dire la vérité et de rendre JUSTICE. Je n’ai aucune influence sur la politique des autres pays, mais j’en ai, jusqu’à un certain point, sur la politique du Burkina Faso ».

    Webmaster, tu es libre de supprimer ou de laisser passer mon post. C’est ta conscience qui te jugera.... Bien à toi.

  • Je suis d’accord avec Internaute # 1, Silence. Non, ils ne disent pas tout. Qui est bete et fou ??? Ce n’est qu’un echantillon, qu’on forme ici et maintenant, et puis on divulgue pour tenter de justifier la defaite subie ici et la. La realite est tout autre ; ils se battent quotidiennement sans que le peuple ne sache comment. Il faut leur donner le credit qui leur revient. Il est deja trop pour tergiverser sur les details (comme le fait Internaute # 2, Tanga).

  • Vous croyez que les terroristes ont peur de vos tactiques et techniques de combat ? N.O.N

    Pour lutter efficacement contre le terrorisme, il faut encourager la bonne gouvernance et abolir la fracture sociale. Tant que les "uns" mangeront et que les "autres" les regarderont manger, il y aura toujours des révolutions.

    Ces armées occidentales combattent depuis combien de temps les terroristes dans les différentes contrées du globe ? Sont-elles parvenues à les éradiquer ? N.O.N

    Pourquoi les attentats sont plus fréquents en France et en Belgique que dans les autres pays européens ? C’est parce que c’est le même style et la même méthode de gouvernance à savoir créer des citoyens de seconde zone.

    Encore faut-il que les chefs militaires ne se soucient que de leurs panses car tant que les primes ne seront pas versées aux soldats, ils ne risqueront jamais leurs vies pour des "connards" de politiciens.

  • Nous ne pourrons jamais lutter contre le terrorisme dès lors que ce sont ces mêemes terroristes qui doivent nous guider a lutter contre ce fleau.
    Tout le monde entier est conscient que ce sont les occidentaux mêmes qui sont et qui ont crée ces terroristes. Que font des militaires africains posant une photo avec des terroristes ?

    Soyons conscients de la situation et laissons cette hypocrisie.

    Merci

  • Je suis de l’avis de l’intervenant No 1 : Dans la lutte contre le terrorisme, la discrétion comme le système Américain de la CIA a la hauteur des DOZOS et des Kolg Weogo de Mané qui prennent leurs cibles par surprise et dans la discrétion reste efficace. Dans le continent Africain un seul chef d’état peut être louer pour son courage et sa force de frappe pour dissuader les terroristes, ‘’’’c’est le président Idriss Deby. Un fou, à toujours peur d’un autre fou plus fou que lui, Deby joue le fou dangereux avec les terroristes, avec une armée formé discrètement et sans bruit pour contrer ces diables de terroristes. Comme me disait un sous-officier camerounais, si tous les Etats Africains avaient des armés et des présidents comme le TCHAD les terroristes trouveront sur leur chemin des fous plus que des fous. Partout où l’armée Tchadienne se présente pour donner une main forte, les adversaires savent qu’ils ont devant eux des valeureux formés pour attaquer et mourir pour une cause. Un officier Burkinabé en mission au Mali disait de l’armée Tchadienne, ‘’’pour la première fois nous côtoyons des personnes former pour tuer et se faire tuer sans peur.’’’ Deby officier de l’armée qui a chasser Abré, connait le combat de mort avec les libyens qui ne faisaient aucun cadeau quand il faut tuer. Oui un homme doit avoir quelque chose dans la tête, mais aussi dans le pantalon, le Président Deby à les deux : Pendant que d’autres chefs d’Etats tremblent devant les terroristes avec des gros mots sans solution, Deby a sa solution, ‘’’être toujours au front avec des actes, et non des gros mots sans passé à l’acte.’’’ Comme il le dit, mes paires présidents sont des femmes et des hommes sans solution quand il faut attaquer BOKO HARAM et les autres terroristes par des grand coups comme je le fais. Pour moi, Idriss Deby Itno, est un Président qui n’a pas peur, le seul dans le continent qui n’hésite pas à engager avec ses hommes pour faire face à tous les dangers. La valeur d’un homme d’Etat ne se tienne pas seulement à ses paroles, mais aux actes. C’est comme il a fait savoir qu’au Gabon un seul a gagné la présidence aux yeux de tous les observateurs, mais il refuse de se mettre avec des personnes qui n’ont pas les couilles de dire la vérité a Ali Bongo et veux jouer les caméléons devant un peuple Gabonais qui sait la vérité. Deby met toujours en veille nos grands bavards et caméléons présidents comme Maky et autres. Merci Deby, et si la vérité s’éclate un jour au Gabon, par exemple, si la mère d’Ali Bongo joue le franc jeux, en donnant raison a Jean Paul Ping, le peuple Gabonais vous doit leur reconnaissance. Comme dans la guerre contre BOKO HARAM dont beaucoup de peuple vous doit des reconnaissances à cause de la bravoure de votre armée.

  • La seule manière de lutter contre le terrorisme c’est de ne pas se mêler des affaires des terroristes.
    Les pays visés par ces terroristes savent pourquoi ils sont attaqués. Ils sont eux mêmes les premiers terroristes.
    Quand la France tue les populations africaines ou asiatiques pour installer ses valets locaux comment appelle t’on cela ?
    Quand les USA tuent des arabes pour leur pétrole ou des sud américains pour profiter de leur richesse comment appelle t’on cela ?
    Quant à boko haram la France l’a créé pour attaquer les pays africains qui ont un fort potentiel de développement afin de pouvoir leur proposer son aide et profiter de leurs richesse.
    Que la cedeao et la cemac levent une force conjointe pour nettoyer bokom haram et on verra si la France ne criera pas à " violation des droits de l’homme" ici.
    Tom Sank tu aura tjrs raison en disant : " l’esclave qui se plait dans son esclavage ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort".

  • C’est bien de juger. C’est bien de dire ce qu’on pense. Tout ce que vous dite vient de votre pensee. Posez vous la question. Est ce que je suis militaire ? Est ce que je suis politicien ? Vous ne saviez pas vraiment ce qu’il ya en bas. C’est pas tout ce qu’on touche qui est du diama. Donc il est bon de parler mais mesurons ce qu’on dit.
    Ramenons nous a lodre. Sachez quelque chose. Quelqun qui ne parle pas cest quelqun de tres dangereux. Montrez a letat burkinabe ce que vous etes. Ils ont vu le 30 et 31 octobre. Il veront pire s’il continue.
    Internaute 9 goulogoule je suis daccord avec toi. Jai vecu pareil en europe et sa fait mal.

  • a mon avis, ce n’est pas nécessaire de divulguer ce genre d’information. L’ennemi fait plus que cela mais dans le silence. Courage à nos FDS

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique