Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Enseignement supérieur : WASCAL ouvrira un Master en changement climatique et informatique à l’UO1 Pr Joseph Ki-Zerbo

Accueil > Actualités > Environnement • • mardi 6 septembre 2016 à 23h30min
Enseignement supérieur : WASCAL ouvrira un Master en changement climatique et informatique à l’UO1 Pr Joseph Ki-Zerbo

En 2017, le Centre ouest-africain de service scientifique sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (WASCAL) ouvrira une école de Master « Base de données, changement climatique et informatique » à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo. Mais avant, les experts se sont réunis à Ouagadougou au cours d’un atelier, ce mardi 6 septembre 2016 pour analyser et valider le concept note, les curricula et signer le protocole d’accord.

Débutée le samedi 3 septembre dernier, la semaine du WASCAL continue de dérouler ses activités. Après les journées portes ouvertes, voici venu l’atelier qui va consacrer la mise en place d’un programme de Master « Base de données, changement climatique et informatique » à l’Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo. Avant la création de cette nouvelle école qui sera affiliée au Département des Sciences Appliquées de l’Université, les différents acteurs impliqués dans le processus se sont retrouvés pour la validation des curricula et la signature du protocole d’accord entre WASCAL, financé par le ministère allemand de l’éducation et de la recherche (BMBF), et l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par Urbain Coulidiati, secrétaire d’Etat à la recherche scientifique et à l’innovation.

Selon lui, le programme de Master dotera les jeunes chercheurs de l’expertise nécessaire dans la conception de bases de données, la gestion des données sur le changement climatique, la gestion des supercalculateurs et le langage des machines, etc. Ce qui est nécessaire à la mise en place de stratégies d’atténuation et de mesures d’adaptation contre les changements climatiques qui affectent beaucoup les populations d’Afrique sub-saharienne.

Cette école de Master vient s’ajouter aux quatre déjà existantes et aux six écoles doctorales logées dans des universités d’Afrique de l’Ouest qui ont formé jusque-là 158 cadres. Le président de l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo, Pr Rabiou Cissé a donc exprimé sa joie de voir son université abriter les travaux pour la mise en place du futur programme, programme qui va permettre de renforcer la coopération technique avec WASCAL. Ce Master « Base de données, changement climatique et informatiques » va, selon lui, former dix apprenants par an et il est prévu pour débuter en 2017.

Il n’y a pas que la mise en place d’une école de Master qui soit important aux yeux de WASCAL. Il y a aussi la construction de son centre de compétences sur un terrain de 4ha que lui a offert l’Université de Ouagadougou. Ce centre de compétence, à en croire les experts, a pour but de servir de centre d’observation, de collecte et de centralisation des données. Il mettra en œuvre des activités de recherche, développera des services climatiques et environnementaux divers et servira enfin de centre de formation d’étudiants et d’accueil de chercheurs. Sa construction est prévue pour janvier 2017 mais en attendant le partenaire financier qu’est le ministère allemand de l’éducation et de la recherche (BMBF) a tenu à jeter un coup d’œil sur le site situé en face de l’UO1 Pr Joseph Ki-Zerbo et à quelques mètres de la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Accès à l’eau potable : Les femmes de Loropéni appellent au secours
Commune de Seytenga : Le MBDHP/Séno organise une journée de salubrité
Actions climatiques au Burkina Faso : L’état des lieux dressé à travers deux rapports
Sécurisation des corridors biologiques n°1 et n°2 : Un message de plaidoyer livré au Ministre Batio Nestor Bassière
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité national de suivi fait le point des activités
Ministère de l’Environnement : Le programme budgétaire 088 passé en revue
Journée mondiale des toilettes 2019 : « Pour la santé et la dignité humaine, agissons ! »
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés