LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Université Ouaga II : Pas de date exacte d’ouverture, selon son président Stanislas Ouaro

Publié le samedi 27 août 2016 à 23h00min

PARTAGER :                          
Université Ouaga II : Pas de date exacte d’ouverture, selon son président Stanislas Ouaro

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu ce vendredi 26 août 2016, le comité technique interministériel chargé de réfléchir sur les solutions aux problèmess que connaît l’Université Ouaga 2. Durant presque trois heures d’horloge, les membres de ce comité sont venus lui rendre compte de l’état d’avancement de leurs travaux.

« On ne peut pas donner de date exacte pour l’ouverture de l’université Ouaga II. », affirme Stanislas Ouaro, président de l’université Ouaga II ; même s’il aurait souhaité que cela puisse se faire en octobre prochain. La cause, l’arrêt depuis mars 2014 du chantier de construction de cette université. Pour mettre fin à cette situation de blocage et permettre à l’université de rejoindre ses locaux dans les plus brefs délais, un comité interministériel a été mis sur pied. Ce comité est chargé de discuter avec les populations de Saaba et de Loumbila afin de permettre la reprise des travaux de constructions. Quelques jours donc après le début de leurs concertations, les membres du comité sont venus faire le point au Premier ministre.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le comité a déjà eu des rencontres avec les populations de Saaba et de Loumbila et que les négociations ont débuté « pour que tout ce qui est comme préoccupations soient levées et que les travaux de bornage et de construction des équipements et des infrastructures puissent démarrer. », annonce Joachim Somda, superviseur du comité technique interministériel. Il se dit également optimiste quant à l’issue heureuse des concertations entreprises avec les populations.

Les principales préoccupations des populations

Les griefs des populations en ce qui concerne la construction de l’université Ouaga 2 sont nombreux. Selon les explications de Stanislas Ouaro, le principal grief concerne le nom donné à l’université sur le chantier. Sur les pancartes des entreprises chargées de la construction, le chantier est nommé « université Ouaga 2 Gonsin », ce qui n’aurait pas plu aux populations d’autres villages environnants. A cela s’ajoute le fait que les populations se demandent à quel village appartient le site sur lequel est construit l’université. Selon Stanislas Ouaro, cette question sera réglée une fois le processus d’expropriation achevé, c’est –à-dire après le recensement des biens et des personnes qui sont sur le site, ce qui permettra de déterminer à qui appartient le site.

Les populations ont également soulevé des préoccupations concernant l’indemnisation qu’elles souhaiteraient conséquente.

A toutes ces préoccupations, le comité a prêté une oreille attentive et a rassuré les populations quant à l’engagement du gouvernement à préserver les intérêts des populations. Par ailleurs, elles peuvent se pourvoir en justice si elles ne sont pas satisfaites des indemnisations qu’elles percevront, explique Stanislas Ouaro, président de l’université Ouaga II.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Toi Ouaro La, Ne Te Fou Pa Des Gens, Comment On Peut Bloquer Un Projet A Cause D’un Nom Inscrit Sur Une Pancarte !? On Voit Clairement A Travers Vos Paroles Que Vous Ne Comptez Pas Indemniser Consequemment Ces Pauvres Paysans. Ce Qui Est Sure, Pas D’indemnisations Consequentes, Pas D’université.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique