Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • vendredi 12 août 2016 à 04h18min
Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 11 août 2016, en séance ordinaire, de 10 H 30 mn à 15 H 30 mn, sous la présidence de
Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.
Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté un décret portant stratégie révisée de la mise en délégation du service public de la gestion de l’Aéroport international de Ouagadougou-Donsin.

L’adoption de ce décret permet de mettre en œuvre le processus de création d’une société d’économie mixte chargée de la gestion de l’Aéroport international de Ouagadougou-Donsin.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Le Conseil a adopté trois (03) rapports.

Le premier est relatif à un décret portant organisation administrative du territoire et attributions des chefs de circonscription administrative au Burkina Faso.

L’adoption de ce décret permet le renforcement du dispositif réglementaire au profit des dépositaires de l’autorité de l’Etat.

Le deuxième concerne un décret portant nomination de Commissaires de police.

L’adoption de ce décret permet de nommer soixante-cinq (65) policiers stagiaires au grade de Commissaire conformément à l’article 78 de la loi n° 045/2010 AN du 14 décembre 2010 portant statut du personnel de la Police nationale.

Le troisième rapport est relatif à l’état des lieux de la décentralisation au Burkina Faso 2006-2014.

Il ressort des deux premières phases (1993-2003 et 2004-2015), d’importants acquis engrangés, mais des défis restent à relever à travers des réformes profondes pour un recadrage du processus de décentralisation.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les dispositions idoines en vue d’engager les réflexions sur les nouveaux référentiels de concert avec l’ensemble des acteurs pour la mise en œuvre de la troisième phase de la décentralisation au Burkina Faso.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

Le Conseil a marqué son accord pour l’achat d’un immeuble au profit de la Chancellerie du Burkina Faso à Pretoria en Afrique du Sud pour un montant de trois cent vingt et un millions cent quatre-vingt-six mille cinq cent dix (321 186 510) francs CFA.

Cette opération fait suite à la procédure d’acquisition inachevée engagée depuis 2010 et qui s’est soldée par une importante perte financière pour l’Etat.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 07 juillet 2016 entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) relatif au financement du projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU).

D’un montant d’environ 55 milliards francs CFA, ce financement, d’une durée de 6 ans, contribuera à améliorer la connectivité du transport et à optimiser le potentiel économique dans les zones urbaines et rurales ciblées.

Le second rapport est relatif à la signature d’un contrat avec l’opérateur de satellite Eutelsat pour le transport des programmes TNT.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à ladite société pour un montant prévisionnel de un milliard cent sept millions quatre cent treize mille neuf cent cinquante-quatre (1 107 413 954) francs CFA TTC.

Le financement est assuré par le budget de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), gestion 2016.

I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE, DES MINES ET DES CARRIERES

Le Conseil a adopté deux (02) rapports.

Le premier est relatif à une demande de signature de convention minière entre la société minière KONKERA SA et l’Etat du Burkina Faso.

Dénommé « Batié Ouest », le projet minier de la société KONKERA SA est localisé dans la région du Sud-ouest, Province du Noumbiel, Commune de Batié.

Les réserves minières sont estimées à 28,585 tonnes d’or brut et couvrent une superficie de 64,34 km² pour une durée d’exploitation de 7 ans.

L’exploitation du gisement permettra de générer 187 emplois permanents au niveau de la mine et 85 emplois au niveau des sous-traitants. Les retombées fiscales sont estimées à quatre-vingt-dix-huit milliards quatre cent quarante neuf millions dix neuf mille (98 449 019 000) francs CFA.

Le Conseil a marqué son accord pour la signature de la convention entre la société minière KONKERA SA et l’Etat du Burkina Faso.

Le second rapport est relatif à un permis d’exploitation industrielle de grande mine d’or de la société OREZONE BOMBORE SA, dans la commune de Mogtédo, Province du Ganzourgou, Région du Plateau Central.

Les réserves minières sont estimées à 39,600 tonnes d’or brut et couvrent une superficie de 25 km² pour une durée d’exploitation d’environ 10 ans.

L’exploitation du gisement permettra de générer 957 emplois pendant la construction et 657 emplois directs permanents durant l’exploitation. Les recettes fiscales sont estimées à cent cinquante-huit milliards deux cent trente-neuf millions huit cent quatre-vingt-onze mille huit cent quarante-deux (158 239 891 842) francs CFA.

Le Conseil a marqué son accord pour l’octroi du permis d’exploitation industrielle de la mine d’or à la société OREZONE BOMBORE SA.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’étranger a fait au Conseil une communication relative à la visite d’amitié de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, au Tchad et au Congo Brazzaville du 08 au 10 août 2016.

Au cours de son séjour, le Président du Faso a assisté à la cérémonie d’investiture du Président tchadien, Monsieur Idriss DEBY ITNO, le 08 août 2016 à N’Djamena, au Tchad.

Au Congo Brazzaville, le Président du Faso et le Président Dénis Sassou N’GUESSO se sont entretenus sur des questions bilatérales, régionales et internationales les 9 et 10 août 2016.

Le Président du Faso a rencontré une délégation des Burkinabè résidents dans ces pays frères.

II.2. Le ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle a fait au Conseil une communication relative à la célébration de la Journée internationale de la jeunesse (JIJ) le 12 août 2016.

Au Burkina Faso, l’édition 2016 sera célébrée autour du thème : « Education civique des jeunes, un instrument de prévention des violences ».

III. NOMINATIONS

II.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU PREMIER MINISTERE

Le Capitaine Moïse Moussa Wendpanga KABORE est nommé Aide de camp en remplacement du Commandant Wendpagnandé Edmond SAKANA.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

- Monsieur Bienvenu Claude Valéry BADO, Mle 130 317 X, Magistrat, catégorie P, 2ème grade, 3ème échelon, est nommé Conseiller technique.

Sont nommées Commissaires de police les personnes dont les noms suivent pour compter du 07 février 2015 :

- Monsieur Namagna TRAORE, Mle 46 680 ;

- Monsieur Aboubakary SIRIBIE, Mle 46 697 ;

- Monsieur Boureima TRAORE, Mle 46 798 ;

- Monsieur Hamado TASSEMBEDO, Mle 102 423 ;

- Monsieur R. Edouard OUEDRAOGO, Mle 111 457 ;

- Monsieur K. Gustave DABIRE, Mle 111 471.

Sont nommées Commissaires de police les personnes dont les noms suivent pour compter du 10 juillet 2016 :

- Monsieur Tinkouma André ZONGO, Mle 119 418 ;

- Monsieur Boureima OUEDRAOGO, Mle 119 420 ;

- Monsieur Barry Ibrahim CISSE, Mle 119 408 ;

- Monsieur Pierre Lagoun ZALLA, Mle 111 447 ;

- Monsieur Lamissa BONKO, Mle 46 682 ;

- Monsieur Boudassida Roger TARBAGDO, Mle 46 752 ;

- Monsieur Konlaré Sadock HIEN, Mle 46 696 ;

- Monsieur Yacouba KABORE, Mle 107 219 ;

- Monsieur Lamoussa SESSOUMA, Mle 111 442 ;

- Monsieur Dofini Firmin SENI, Mle 111 443 ;

- Monsieur Madi OUEDRAOGO, Mle 119 417 ;

- Monsieur Mahamadi OUEDRAOGO, Mle 111 445 ;

- Monsieur Lassané NABOLLE, Mle 111 465 ;

- Monsieur Ousmane KIEMDE, Mle 102 417 ;

- Monsieur Zem-Wendé Elisé KOARA, Mle 217 569 ;

- Monsieur Hounkami TAMINI, Mle 46 734 ;

- Monsieur Daoud TRAORE, Mle 111 452 ;

- Monsieur Djibril HIE, Mle 217 586 ;

- Monsieur Boukary ZONGO, Mle 111 453 ;

- Monsieur Maurice TAOKO, Mle 217 578 ;

- Monsieur Jean Claude BASSOLE, Mle 111 477 ;

- Monsieur Adama SANKARA, Mle 119 423 ;

- Monsieur Soungalo Isidore SANOU, Mle 111 438 ;

- Monsieur Tegawindé Antoine KORBEOGO, Mle 119 415 ;

- Monsieur Kito Yaya SOULAMA, Mle 101 337 ;

- Monsieur Mahamadi SAVADOGO, Mle 46 707 ;

- Monsieur Charles KIEMTORE, Mle 111 468 ;

- Monsieur Olivier BAGUIMZANRE, Mle 46 767 ;

- Monsieur Vinsou SANOU, Mle 46 709 ;

- Monsieur Moussa DIAO, Mle 111 469 ;

- Monsieur Maouibadan NEBIE, Mle 283 354 ;

- Monsieur Moussa THIOMBIANO, Mle 283 334 ;

- Monsieur Toukoumnogo Prosper KINDA, Mle 283 336 ;

- Monsieur Zoewintallé Eric ZOMBRE, Mle 283 343 ;

- Monsieur Jeano NADEMBEGA, Mle 283 353 ;

- Monsieur Arsène Ragnimwindé KABORE, Mle 283 355 ;

- Monsieur Wendlanam Moïse KABORE, Mle 283 352 ;

- Monsieur Babiwefouga Aboubacar TIETIEMBOU, Mle 283 356 ;

- Monsieur Honoré TRAORE, Mle 283 350 ;

- Monsieur Abdoul Rasmané GANAM, Mle 283 359 ;

- Monsieur Marcel KAFANDO, Mle 283 340 ;

- Madame Noaga Véronique NIODGO, Mle 283 346 ;

- Monsieur Lamoussa Clément YAMEOGO, Mle 283 360 ;

- Madame Wend-Lasida Florence SAWADOGO, Mle 283 342 ;

- Monsieur D. Pascal Ghislain SOME, Mle 283 341 ;

- Monsieur Bayi NIGNAN, Mle 283 344 ;

- Monsieur Baguiri Dieudonné BOLEANE, Mle 283 347 ;

- Monsieur Hazi IBRIGA, Mle 283 357 ;

- Monsieur Arnaud Léandre SANOU, Mle 283 358 ;

- Monsieur Josué ZABSONRE, Mle 283 333 ;

- Monsieur Abdoul MANDE, Mle 283 349 ;

- Monsieur Bewiligri Flavien ILBOUDO, Mle 283 339 ;

- Monsieur Sombéwendin P. Fresnel ZONGO, Mle 283 337 ;

- Monsieur Armel Benoît OUEDRAOGO, Mle 283 361 ;

- Monsieur Wilfried SANON, Mle 283 335 ;

- Monsieur Dô Jacques Abel SANOU, Mle 283 351 ;

- Monsieur Salif YERBANGA, Mle 283 338 ;

- Madame Bintou OUEDRAOGO, Mle 283 345 ;

- Monsieur Yirminta Boris 1er Jumeau BOUA, Mle 283 348.

C. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’ETRANGER

- Monsieur Philippe SANDWIDI, Mle 97 442 E, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Pretoria, en Afrique du Sud ;

- Monsieur Wendemanagdé Edouard OUEDRAOGO, Mle 104 402 D, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, au Saint Siège, au Vatican ;

- Monsieur Issa BANCE, Mle 104 410 A, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Doha au Qatar ;

- Monsieur Lossin SERE, Mle 105 155 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Abuja au Nigeria ;

- Madame Sonia Fatimata OUEDRAOGO, Mle 104 409, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Brasilia, au Brésil ;

- Monsieur Lafarayiri Abdoul Kader YAGO, Mle 105 161 K, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Nairobi au Kenya ;

- Monsieur Amadou TRAORE, Mle 105 165 C, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à New Dehli, en Inde ;

- Monsieur Claver BATIONO, Mle 229 944 G, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Accra, au Ghana ;

- Monsieur Oumarou KOLOGO, Mle 208 201 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Moscou, en Russie ;

- Monsieur Antoine BADO, Mle 229 941 Y, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Nairobi, au Kenya ;

- Monsieur Alban YAMEOGO, Mle 118 850 N, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Copenhague, au Danemark ;

- Monsieur Belko DIALLO, Mle 97 966 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Taipei, en République de Chine Taiwan ;

- Monsieur Issaka BONKOUNGOU, Mle 118 857 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Ottawa, au Canada ;

- Monsieur Rasmané CONGO, Mle 229 942 E, Conseiller des affaires étrangères, est nommé Deuxième Conseiller, Conseiller juridique au Consulat général du Burkina Faso, à Abidjan, en Côte d’Ivoire ;

- Monsieur Adama KINDO, Mle 208 204 A, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Pretoria, en Afrique du Sud ;

- Monsieur Moussa LOUE, Mle 118 854 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième Conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso, à Rabat, au Maroc ;

- Monsieur Ben Omar TINDANO, Mle 105 223 V, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Consul adjoint au Consulat général du Burkina Faso, à Lagos, au Nigeria ;

- Monsieur Kiswindesida Aristide KABRE, Mle 208 202 Y, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Consul adjoint au Consulat général du Burkina Faso, à Lomé, au Togo ;

- Monsieur Idrissa Nénin SOULAMA, Mle 91 917 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Consul adjoint au Consulat général du Burkina Faso, à Abidjan, en Côte d’Ivoire ;

- Monsieur Antoine SANGA, Mle 97 971 P, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Consul Adjoint à Ségou au Mali.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

- Monsieur Patrice Apahié NABIAS, Mle 130 228 N, Magistrat, 1er grade, 4ème échelon est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Brahima SERE, Mle 130 304 U, Magistrat, 1er grade, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;

- Monsieur Mwinzié Eric DA, Mle 130 230 B, Magistrat, 1er grade, 4ème échelon, est nommé Secrétaire permanent de la Commission nationale de l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (SP/CONAHDA) ;

- Madame Clémence Estelle Flore PARE/COMPAORE, Mle 130 314 E, Magistrat, 1er grade, 1er échelon est nommée Chef du département des activités juridictionnelles et de la formation du SP/CONAHDA ;

- Monsieur Piè Bruno KOULIBALY, Mle 130 449 D, Magistrat, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Chef du Département des activités normatives du SP/CONAHDA ;

- Madame Wendmi Rachel TIENDREBEOGO, Mle 203 374 R, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon, est nommée Directrice de la Maison d’arrêt et de correction de Tougan ;

- Madame Ramata OUEDRAOGO Mle 203 381 T, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon, est nommée Directrice de la Maison d’arrêt et de correction de Kongoussi ;

- Monsieur Cyrile TRAORE, Mle 59 952 A, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Ouahigouya ;

- Monsieur Micaïlou TRAORE, Mle 240 050 P, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Koupéla ;

- Monsieur Amidou ZERBO, Mle 113 366 X, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur de la Maison d’arrêt et de correction de Diapaga.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

- Madame Brigitte Marie Suzanne W. COMPAORE/YONI, Mle 59 641 G, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice générale adjointe du budget ;

- Madame Wendkouni Edith ILLY/KOAMA, Mle 119 318 Y, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée, Directrice des affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat (DAIE) ;

- Monsieur Amadou Saoud SONDE, Mle 35 929 D, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de l’équipement de l’Etat et des dépenses communes (DEPC) ;

- Monsieur Gislain William TOE, Mle 119 323 N, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la comptabilité matières ;

- Monsieur Papa ZOUGOURI, Mle 51 200 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de l’informatisation et des statistiques budgétaires ;

- Monsieur Vincent de Paul YAMEOGO, Mle 91 240 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur des reformes budgétaires à la Direction générale du budget ;

F. MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

- Monsieur Coubabaou Clément SOME, Mle 26 360 F, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 3ème classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Boucle du Mouhoun ;

- Monsieur Denis VIMBOUE, Mle 47 594 Z, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation des Cascades ;

- Monsieur Y. B. Bonaventure MEDA, Mle 34 622 U, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Centre ;

- Monsieur Idrissa Pascal TIENDREBEOGO, Mle 47 540 D, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, grade intermédiaire, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Centre-Est ;

- Monsieur Evariste Marie Wend-Yam GUIBRE, Mle 36 120 J, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, grade intermédiaire, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Centre-Ouest ;

- Monsieur Roger KABORE, Mle 35 485 B, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Centre-Sud ;

- Monsieur Abdoulaye ILBOUDO, Mle 49 892 W, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation de l’Est ;

- Madame Ouamnogma Bernadette YOUGOU/SAWADOGO, Mle 21 707 P, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, classe exceptionnelle, 2ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Education nationale et de l’alphabétisation des Hauts-Bassins ;

- Madame Téné Amandine RAMDE/ILBOUDO, Mle 55 925 H, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Nord ;

- Madame Ahoua KABORE/ILLY, Mle 36 629 B, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 3ème classe, 1er échelon, est nommée Directrice régionale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Plateau-Central ;

- Madame Angéline NEYA/DONBWA, Mle 30 162 Y, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Sahel ;

- Monsieur Managabamba Marius ZOUNGRANA, Mle 18 359 C, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Sud-Ouest ;

- Monsieur Elie OUEDRAOGO, Mle 20 289 Z, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Bam ;

- Monsieur Koffi DAH, Mle 26 646 W, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Bougouriba ;

- Monsieur Bakary TRAORE, Mle 35 152 G, Inspecteur de l’enseignement du secondaire, 3ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Comoé ;

- Monsieur Ziannouè Serge SOME, Mle 21 779 F, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Ioba ;

- Monsieur Boureima SAWADOGO, Mle 25 083 E, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Komandjari ;

- Madame Tontié Colette SOURABIE/SIRI, Mle 55 912 L, Inspecteur de l’enseignement du secondaire, 2ème grade, 2ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Léraba ;

- Monsieur Parzoum SANKARA, Mle 43 552 H, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Loroum ;

- Monsieur Souleymane Jules BILGO, Mle 28 662 U, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Namentenga ;

- Monsieur Kayaba NATAMA, Mle 40 667 A, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de l’Oudalan ;

- Monsieur Charles Alfred YONI, Mle 29 931 E, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Passoré ;

- Monsieur Seydou OUEDRAOGO, Mle 58 477 Z, Inspecteur de l’enseignement secondaire, Catégorie P4, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Sanguié ;

- Madame Ambètourna Odile OUEDRAOGO/HIEN, Mle 15 943 A, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 12ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Sanmatenga ;

- Monsieur Noraogo Alfred SAWADOGO, Mle 13 318 N, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Soum ;

- Monsieur Adama DAYO, Mle 256 911 L, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Sourou ;

- Monsieur Moumouni TAMINY, Mle 53 512 D, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Tuy ;

- Monsieur Etienne GNOUMOU, Mle 92 462 G, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Yagha ;

- Monsieur Harouna KIEMDE, Mle 40 808 S, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Yatenga ;

- Monsieur Fousseni OUADEBA, Mle 30 679 M, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Zondoma.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

- Monsieur Simon SANOU, Mle 215 980 P, Médecin de Santé publique, catégorie A, 4ème échelon, est nommé Directeur des services informatiques et de la télésanté.

H. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DES AMENAGEMENTS HYDRAULIQUES

- Madame Augustine Denise BADO, Mle 130 276 F, Magistrat, catégorie P, 1er grade, 2ème échelon, est nommée Conseiller technique.

I. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

- Monsieur Vurê Hervé Romaric SOMDA, Mle 216 300 J, Ingénieur du Génie rural, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’approvisionnement en eau potable ;

- Madame Noaga Florence KABORE/YANOGO, Mle 208 107 S, Ingénieur du Génie rural, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de la règlementation et du suivi des organismes de Bassins transfrontaliers (DRSOBT) ;

- Monsieur Lokou Pascal NAKOHOUN, Mle 78 203 C, Ingénieur hydrologue, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des études et de l’information sur l’eau ;

- Monsieur Julien COMPAORE, Mle 41 437 Z, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur de la coordination des projets et programmes ;

- Monsieur Toro BORO, Mle 27 053 V, Ingénieur du Génie rural, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur de la programmation et du suivi évaluation (DPSE) ;

- Monsieur Omar KOMI, Mle 248 054 G, Conseiller en études et en analyse, économiste, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;

- Monsieur Ousmane OUEDRAOGO, Mle 207 914 Y, Economiste planificateur, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;

- Madame Joanna Marie Delphine N’TSOUKPOE/LOMPO, Mle 203 316 V, Ingénieur du Génie rural, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de la recherche, de l’appui-conseil et de la promotion de l’assainissement ;

- Monsieur Fousseni PALENFO, Mle 103 676 V, Ingénieur du Génie rural, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la planification stratégique et du suivi évaluation.

J. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

- Monsieur Alidou KOBRE, Mle 23 19 325 H, Conseiller en développement du secteur privé, Catégorie C2, 2ème échelon, est nommé Directeur du développement institutionnel et de l’innovation ;

- Monsieur Yacouba BILA, Mle 212 301 W, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la concurrence et de la répression des fraudes.

K. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

- Madame Hariguietta CONGO/ZONGO, Mle 23 899 J, Administrateur des affaires sociales, 2ème classe, 7ème échelon, est nommée Directrice générale de la solidarité nationale ;

- Madame Malimata OUATTARA/MILLOGO, Mle 23 126 J, Administrateur des affaires sociales, 2ème classe, 7ème échelon, est nommée Directrice générale du Fonds national de solidarité ;

- Monsieur Boukary SAVADOGO, Mle 47 770 D, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Secrétaire permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP/COMUD/Handicap) ;

- Monsieur Sansan Jean Yves KAMBOU, Mle 51 250 J, Ingénieur documentaliste, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur du Centre d’information, de formation et de recherche-action sur la femme et le genre (CIFRAFG) ;

- Monsieur Payirwendé PASGO BILA, Mle 96 938 S, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur financier et comptable du Fonds national de la solidarité ;

- Monsieur Fidèle Kalanfé Damba OUOBA, Mle 55 721 Y, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de l’Administration des finances de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) ;

- Monsieur Lebinoua NIKIEMA, Mle 55 711 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef du Département de l’administration et des finances au SP/CONASUR ;

- Monsieur Rateba Ephrem Francis YAMEOGO, Mle 91 670 X, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chef du Département de l’Administration et des finances au Secrétariat permanent du Comité national de lutte contre la pratique de l’excision (SP/CNLPE) ;

- Monsieur Abdoul Karim TIENDREBEOGO, Mle 47 774 V, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille de l’Est ;

- Monsieur Innocent Stanislas TUINA, Mle 78 085 V, Administrateur des affaires sociales, est nommé Directeur provincial de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille de la Bougouriba ;

Monsieur Sié Pascal PODA, Mle 55 810 N, Inspecteur d’éducation spécialisée, est nommé Directeur provincial de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille du Kénédougou.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. PREMIER MINISTERE

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le premier nomme les personnes ci-après Membres du Conseil de régulation de l’Autorité de la commande publique pour un premier mandat de trois (03) ans :

Au titre de l’Administration publique

- Monsieur Dramane MILLOHO, Mle 28 616 L, représentant le Premier ministère, en remplacement de Monsieur François Xavier BAMBARA ;

- Monsieur Justin NIKIEMA, Mle 47 686 S, représentant le ministère chargé des Finances ;

- Monsieur Michel KAFANDO, Mle 39 679 C, représentant le ministère chargé des Infrastructures, en remplacement de Monsieur Victorien TOE.

Au titre de la société civile

- Monsieur Mengognan Marcel YIGO, représentant le Réseau national de lutte anti-corruption.

Le second nomme Monsieur Dramane MILLOHO, Mle 28 616 L, Président du Conseil de régulation de l’Autorité de régulation de la Commande publique.

B. MINISTERE DE l’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté un décret portant nomination d’Administrateurs au Conseil d’administration de l’Ecole nationale des régies financières (l’ENAREF) pour un premier mandat de trois (03) ans :

Au titre des enseignants permanents de l’ENAREF

- Monsieur Augustin SALAMBANGA, Mle 22 117 X, Conseiller des affaires économiques ;

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale

- Monsieur Francis PARE, Mle 48 184 C, Conseiller en gestion des ressources humaines ;

Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure

- Monsieur Halidou OUEDRAOGO Mle 28 120 T, Administrateur civil ;

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement

- Monsieur Wenceslas WASSO, Mle 212 353 V, Conseiller en économie et développement.

C. MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil a adopté un décret portant nomination d’Administrateurs représentant l’Etat au Conseil d’administration de la Centrale d’achats des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) pour un mandat de deux (02) ans :

Au titre du ministère de la Santé :

- Monsieur Salifou KONFE, Mle 32 489 G, Médecin de santé publique ;

- Monsieur Pazangwendé Brice Evance ZOUNGRANA, Mle 80 540 D, Pharmacien ;

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

- Madame Mariame HIEN/ZERBO, Mle 0 231 939 J, Assistant à l’UFR sciences juridiques et politiques ;

Au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :

- Monsieur Hippolyte DAH, Mle 27 766 A, Conseiller des Affaires économiques.

D. MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Madame Delphine Marie Désiré SAMADOULOUGOU/ZONGO, Mle 17 620 Y, Conseiller des affaires économiques, Membre au Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement, en remplacement de Monsieur Dramane YARO admis à la retraite dont elle achève le mandat.

E. MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté trois (03) décrets :

Le premier renouvelle le mandat d’Administrateurs des personnes ci-après au Conseil d’administration de la Minoterie du Faso (MINOFA) pour un dernier mandat de trois (03) ans :

Au titre du Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat

- Monsieur Charles Eugène NABOLLE, Mle 23 675 W, Administrateur civil ;

Au titre du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale

- Monsieur Wenpagnangdé Roland SAWADOGO, Mle 57 928 K, Inspecteur de travail ;

Au titre du ministère des Ressources animales et halieutiques

- Monsieur Dasmané TRAORE, Mle 47 633 D, Ingénieur agroalimentaire.

Le deuxième nomme Monsieur Somtigméda Lambert ZONGO, Mle 208 087 N, Administrateur des services financiers, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration de la Minoterie du Faso (MINOFA), en remplacement de Monsieur Fousseni SIDIBE.

Le troisième décret renouvelle le mandat de Monsieur Charles Eugène NABOLLE, Mle 23 675 W, Administrateur civil, représentant l’Etat au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Président du Conseil d’administration de la Minoterie du Faso (MINOFA) pour une dernière période de trois (03) ans.

F. MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

Le Conseil a adopté cinq (05) décrets.

Le premier porte nomination d’Administrateurs au Conseil d’administration de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

- Monsieur Michel SABA, Mle 43 994 A, Professeur des lycées et collèges ;

- Madame Kis-Wend-Sida Angeline Virginie NIKIEMA, Mle 46 600 V, Conseiller des affaires culturelles.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

- Monsieur Sayouba ZOUNGRANA, Mle 52 172 K, Inspecteur du Trésor.

Au titre du ministère de la Communication et des relations avec le Parlement :

- Monsieur Valéry SAMA, Mle 216 752 M, Administrateur du cinéma et de l’audiovisuel.

Au titre de la Commune de Bobo-Dioulasso :

- Monsieur Ambroise SONON, Mle 01 024 A, Inspecteur du Trésor.

Au titre du Conseil régional des Hauts bassins :

- Monsieur David SANON, Mle 56 165 F, Professeur certifié de dessin d’art.

Au titre des Associations professionnelles de la culture :

- Monsieur Moussa KAFANDO, Coordonnateur de l’espace rencontre jeunesse de Dafra.

Au titre des Entrepreneurs culturels :

- Monsieur Urbain KAM, Association pour la Sauvegarde et la promotion du patrimoine culturel et artistique (ASPAC).

Au titre du personnel de la Maison de la culture de Bobo :

- Monsieur Abdoul Kader Boniface ZERBO, Mle 200 468 Y, Administrateur du cinéma et de l’audiovisuel.

Le deuxième décret nomme Monsieur Michel SABA, Mle 43 994 A, Professeur certifié des lycées et collèges, Président du Conseil d’administration de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso (MCB), pour un mandat de trois (03) ans.

Le troisième porte nomination d’Administrateurs au Conseil d’administration de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB), pour un mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

- Monsieur Abdoulaye DIONI, Mle 216 780 F, Administrateur des services touristiques en remplacement de Madame Hadjiratou DICKO ;

- Monsieur Mambourou SOMA, Mle 225 862 X, Conseiller des affaires culturelles, en remplacement de monsieur Salfo Jean-Claude BANDE.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

- Monsieur Moustapha NIGNAN, Mle 111 136 Z, Administrateur des services financiers, en remplacement de madame Aissata OUEDRAOGO.

Au titre du ministère de la Communication et des relations avec le Parlement :

- Monsieur Allassane TRAORE, Mle 23 504 C, Journaliste, en remplacement de monsieur Soulémane OUEDRAOGO.

Au titre du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique :

- Monsieur Benoit DOAMBA, Mle 29 249 F, Inspecteur des eaux et forêts, en remplacement de monsieur Pierre KAFANDO.

Au titre du Personnel :

- Monsieur Bouraima SANOU, Mle 23 04 104 S, Comptable, en remplacement de madame Diènéba TRAORE.

Le quatrième porte nomination d’Administrateurs au Conseil d’Administration du Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/Afrique) pour un mandat de trois (03) ans.

Au titre des Signataires de l’Accord portant création du CERAV/Afrique :

- Monsieur Stanislas MEDA, Mle 17 760 A, Conseiller en sciences et technique de l’information et de la communication, Administrateur représentant le Gouvernement du Burkina Faso ;

- Madame Guiomar ALONSO CANO, Spécialiste du programme au Bureau régional de l’UNESCO à Dakar (BREDA), Administrateur représentant la Directrice de l’UNESCO.

Au titre des Etats africains :

- Monsieur Moustapha NAMI, Conservateur principal des Monuments et des sites, Administrateur représentant le Royaume du Maroc ;

- Monsieur Jean Omer NTADY, Conseiller aux Arts figuratifs, expositions et Musées, Administrateur représentant la République du Congo.

Au titre des Organisations à vocation régionale de la Société civile culturelle :

- Monsieur Hamadou MANDE, représentant le Conseil régional Afrique de l’Institut international de théâtre ;

- Monsieur Lupwishi M’BUYAMBA, représentant l’Observatoire des politiques culturelles en Afrique (OCPA) ;

- Monsieur Pierre ROUAMBA, représentant la Fédération panafricaine des Cinéastes (FEPACI).

Au titre de la tutelle financière :

- Monsieur Mahama OUEDRAOGO, Mle 59 667 E, Inspecteur du Trésor, Administrateur représentant le ministère de l’Economie, des finances et du développement.

Au titre du CERAV / AFRIQUE :

- Monsieur Parfait P. KAPIOKO, Mle 225 880 E, Directeur de la documentation de l’information et de la statistique (DDIS), Administrateur représentant le Personnel.

Le cinquième décret nomme Monsieur Stanislas MEDA, Mle 17 760 A, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, Président du Conseil d’administration du Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV/AFRIQUE) pour un mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Vos commentaires

  • Le 11 août 2016 à 20:27, par Cequejenpense En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Les personnes bien avisees savent que le voyage du President Roch au congo n’est aucunement une visite de travail. Quel travail meme entre les interets congolais et burkinabe ? En realite, il s’agissait une introduction pour les interets maconniques (franc macon) dont Sassou Nguesso est un maitre incontournable en Afrique. Ils ont ete rejoint par le tout nouveau president Beninois egalement. Roch a t-il besoin d’aller visiter les fermes et le village du President Sassou pour se rendre compte que l’agriculture et la transformation des produits agricoles doivent etre au coeur des actions pour notre developpement ? NON. Il s’agissait simplement d’une prise de langue maconnique pour faciliter leur (Roch et Talon) entrees dans certains milieux et en retour ils doivent accompagner les interets des entrepreuneurs et lobby Franc macon. Les mois a venir nous en diront plus.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 20:34, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    La parité hommes/femmes ne semble pas la chose la mieux partagée chez les commissaires de police hein !

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 20:44 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Kaba a viré son aide de camp.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 20:58, par bobn’donbin En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Enfin le chamboulement au Mena ! Esperons vivement que ca va aller comme sur des roulettes ! Si non pas simple a certains niveaux !
    Le mena ne devrait quand mem pas valser tous les anciens dr mess ou drena ! ou bien celui du centre nord fera l’exception ? wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 21:10, par Coulb En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Le SG Congo du Samae à eu ceux qu’il voulait depuis à Abidjan la lutte est fin janvier . Félicitation à monsieur Soulama et bienvenue chez nous !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 22:00 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Felicitation au ministre de l education nationale pour ce vaste mouvement dans son departement notamment la nomination de nouveaux directeurs regionaux et provinciaux. On apelle ca avoir du courage. C est ce courage qui manque au ministre de la sante pour changer les directeurs regionaux de la sante nommes soit depuis l aire compaore soit depuis la transition. C est deplorable ce qui se passe dans ce ministere.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2016 à 23:01, par tunwende En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Kora yam yélé je t’ai dit qu’on retire pas ce que les gens volent au Burkina. Je te donnai l’exemple ďes maires. Et bien voit le cas de l’ambassade du Burkinæ en l’Afrique du sud. On a dit perte sèche et cè tout. On crée dès impots pour fatiguer ld peuple. Prenez l’argent chez ces indélicats. D’ailleurs fouiller voir les dégâts que le même responsable a commis à la fermeture de l’ ambassade du Burkina en Iran. Ayez pitié du Peuple

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 00:11 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    1) Ainsi donc l’aide de camp a été remercié.
    2) Félicitations à ceux qui ont été promus directeurs. Il me semble que beaucoup de jeunes sont promus et au ministère de l’économie beaucoup de femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 00:42, par yibal En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    j’ai pitié du Ministre de l’ENA. comment il vas gérer ces nominations aux couleurs de frustration entre les inspecteurs ( 1er degré et secondaire). A mon avis il fallait garder les deux directions régionales qui à alléger les services. même si comparaisons n’est pas raison, le Ministère de l’économie à six directions régionales. pourquoi le MENA qui est le plus gros ministère en terme de couverture du territoire, en terme d’effectif d’agents, aussi vital comme l’économie, le MENA se résume à une direction régionale ? ou bien l’Education n’est plus une priorité au Faso ? il faut souvent bien penser la politique éducative. je ne souhaite pas. mais ça sera difficile la cohabitation sur le terrain. je prends pour exemple la mise en œuvre difficile du continuum.à cause des états d’âmes de certains enseignants du secondaire avec la bénédiction de Ouattara Moussa en son temps.
    Chacun pense qu’il est supérieurs à l’autre alors qu’il ne peut pas enseigner à la place de l’autre. je salue la clairvoyance du Ministre Filiga, favorable à ce nouveau découpage pour l’ex MESSRS pour le mise en œuvre effective du continuum.
    vivement que les acteurs s’accordent sur le terrain et que chacun reste dans son domaine en fonction de son statut.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 00:49 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Eh le faso, regarderr au Ministere de la santé on nomme un medecin comme directeur des services informatiques et de telesanté.
    ce poste necessite un professionel des TIC mais pad un medecin qui est utile en diagnostique et therapie ou projet de santé
    mais comme c’est un partage de poste, ce ministre aussi commence à deraper.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 06:17, par RANCUNIER En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Très bon boulot au MENA, la valse des DR, qu’ils laissent la place aux jeunes qui sortent des écoles. Parmi ces anciens parait-il y en a qui sont nés DR et ils passent leur temps à piétiner les administrés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 07:34, par Yatenga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    S’il y a un ministre dont les agissements suscitent une indignation générale,c’est bien le ministre de la santé.Les services de santé et de renseignement peuvent investiguer sur ce fait.Un peu partout dans la ville de Ouagadougou ,non seulement dans les services de santé mais aussi dans des débats publics de citoyens,la mauvaise réputation du ministre de la santé est évoquée.On lui reproche de n’avoir aucune considération envers le personnel de santé à l’exception du groupe de ses amis et promotionnaires médecins qu’il veut promouvoir à tout prix par des nominations à des postes administratifs pour des intérêts financiers.Le cas de la CAMEG a suffisamment défrayé la chronique où le ministre s’entête à vouloir à remplacer le DG malgré le renouvellement de son contrat pour 3 dernières années par une personne proche de son mentor politique du nord.Le hic,c’est que le ministre se targue trop d’être promu par le président de l’Assemblée nationale.Mais malheureusement ses mauvais agissements ne font pas honneur au président du parlement qui ne voudrait pas voir son nom mêlé à des maladresses et dérives d’un ministre.Affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 08:00, par Payim En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Au Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Donnez nous plus d’éclaircissement sur les différents postes. En effet, l’on a noté trois nominations qui méritent plus d’éclaircissement. Il s’agit :
    1) MR X est nommé Directeur de la programmation et du suivi évaluation ;
    2) MR Y est nommé Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;
    3) MR Z est nommé Directeur de la planification stratégique et du suivi évaluation

    Si ces postes sont relèvent des différentes Directions Générales , il faut préciser ces directions générales, dans le cas contraire, on est dans une confusion totale

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 08:40, par Noaga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Mme Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement , notre Collègue Ghislain William Toe nomé Directeur de la Comptabilité Matiere est compromis dans des deals de marchés publics au MENA avec un entrepreneur de sa région ou il était co exécutant de chantiers . Faites une petite enquête seulement ! Voir Les chèques Émis et endossés par cet opérateur . No comment.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 08:45, par Sidpayétka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    BONJOUR A TOUS !
    Que se passe-t-il au Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ? Est - on obligé de morceler une direction pour atteindre ses objectifs ? Si ce n’est pas politique ni égoïste ce n’est pas non plus technique ni ingénieur pardon ingénieux. Du reste on pourrait a la limite qualifier cela de "se chatouiller pour rire" ou pire, une masturbation intellectuelle pour se faire plaisir tout en créant volontairement ou involontairement un/des conflit(s) de compétence sans précédent. Çà ne peut que faire "flop !" et encore "flop !". Pardon, il faut se ressaisir et se réveiller pour faire du ministère un ministère d’Ingénieurs ingénieux et arrêter de manquer de jugeote. Jugez - en vous même par ces nominations aux postes ci après :

    " ..........Directeur des études et de l’information sur l’eau ;

    - ...........Directeur de la coordination des projets et programmes ;

    - ..........Directeur de la programmation et du suivi évaluation (DPSE) ;

    - ..........Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;

    - ........... Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;

    - ............Directrice de la recherche, de l’appui-conseil et de la promotion de l’assainissement ;

    - ...........Directeur de la planification stratégique et du suivi évaluation."

    Si les deux premiers postes sont clairs et distincts et indiscutables, les deuxième, troisième, quatrième et sixième postes sont sujets a objection. Pourquoi ne pas en faire une seule et même direction (voire une direction générale si çà vous chante) et avec des services bien étoffés pour plus d’efficience (technique et financière). Le cinquième poste pourrait être fusionné ou rattaché au poste no 1 et il y a foui. çà marche. Faut pas que le politique va rendre les ingénieurs complices d’un certain incivisme technique a outrance qui ne dit pas son son nom tel le cas des chantiers de forages en saison hivernal !!!!!!!!!!!!!!! Moi je cultive mon jardin et tout est meilleur dans le monde des meilleurs possibles (Cf. Voltaire dans Panglos). A wotooooooo !!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 08:54, par LeScienCeur En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Rien que des récompense entre bon camarade. Continuer avec ces nominations à tout hassard qui continue dans la culture de la médiocrité. A peine je n’ose qu’il faut être un médiocre pour espérer glaner quelque chose dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 09:54, par BILL En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    MATDSI,si tous les ministères fermaient les différents postes,les administrateurs civils n’auront aucune responsabilité dans les autres départements.En quoi le poste de représentants de l’Etat doit être exclusivement réservé aux administrateurs civils,où est le pouvoir discrétionnaire du Président du Faso.C’est simple les diplomates feront comme vous et on verra la suite.Le MATDSI a encore été induit bêtement en erreur par ses cadres qui ont un esprit obstru .Pourquoi cherchez ou tenez vous à chaque fois d’être à la une de l’actualité.
    Ce ministère va brûler lui-même de l’intérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 10:24, par souleymane En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    bon vent au ministre de la santé avançons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 10:56, par KAZ En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Je pense qu’en dehors de l’Administration du Territoire, les Administrateurs civiles ne doivent plus prétendre à un autre poste ailleurs, parce que chaque corporation va défendre son territoire. La bagarre va commencer pour certains dans quelques instants. C’est prévisible !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:06, par Ouedraogo Alphonse En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Ce qui se passe à la CAMEG est inadmissible
    On ne peut pas permettre au Ministre de violer les textes de la sorte
    Trop c’est trop !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:20 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Laisser le ministre de la sante travailler. Il a le droit de nommer qui il veut a la place qu il faut. Les autres ministres sont entrain de nommer pourquoi ya pas de polemique. Nous encourageons le ministre de la sante a apporter du sang neuf en changeant tous les dg les drs et les mcd sinon rien ne va.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:26, par Horus En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Le ministre la Santé persiste dans son arrogance et son irresponsabilité en nommant son type, Konfé au Conseil d’Administration de la CAMEG dans l’optique de sauter l’actuel PCA Kouyaté. Ce ministre ne sème que la merde autour de lui et se targue d’être intouchable car étant l’un des bons petits de Salif Diallo. Son mentor, Salif à intérêt à le rappeler à l’ordre parce Smaïla est celui là-même qui risque de provoquer l’effondrement complet du système sanitaire du Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:27, par Rimouski En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    c’est une.veritable OPEA(offre publique d’achat )que les inspecteurs du secondaire viennent d’opérer sur le MENA en s’arrogeant les plus importantes directions.Ce qui du reste s’explique. leurs homologues du primaire sont atteints par une sorte d’atavisme qui les empêche de rayonner. dans le même corps des IEPD vous avez B1/A1.A3/A1.A2/A1a chaque niveau après deux ans de formation. le problème de ce corps c’est sa classification catégorielle.tant que cette question n’est pas résolue ils demeureront toujours sous ordre

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 11:33, par savadogo En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    A MR le MATDSI a quand la nomination d un officier sapeur pompier commandant la BNSP actuel est du genie militaire il n est pas sapeur pompier

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 12:00, par zoetyande En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Il est grand temps de mettre en œuvre votre programme de bonne gouvernance dans les diverses nominations. au ministère du commerce, je vois que les choses ne bougent pas alors que ’est là-bas les gros problèmes. faites un tour également dans certaines sociétés d’état où des bilans sont falsifiés pour boucher de gros trous que les DG et leur cercle ont creusé en 2015 et continuent à le faire parce qu"ils savent qu’il n’y aura rien contre eux. trop de pagaille et d’affaires louches à la pétrolière nationale du faso (M. le PM lui-même en a fait le constat lors de l’AG/SE) mais rien ne se fait. on attend de faire un pas en avant pour être dans le gouffre et certains pourront mettre en œuvre le plan de privatisation commencé depuis 2006.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 12:11 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    La région des Hauts-Bassins est sans Directeur régional de budget depuis plus d’une année. Et cette situation freine beaucoup l’exécution du budget dans cette partie du pays. Au cas où le ministre manquerait de compétence je peux lui proposer mes services.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 13:50, par ouedraoog biiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Internaute 22 et autres, le ministre de la santé, c’est bien M. S. Ouédraogo ! Il nomme qui il veut, pourvu que celui-ci soit à la hauteur !
    Jugez-le à l’heure du bilan !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 14:04 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    A l’internaute 10 : le médecin ne se résume pas à soigner un individu malade ; il est polyvalent : et sa formation en TIC fait de lui un médecin de santé publique

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 14:29, par pypas En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    je ne comprend pas certains burkinabé qui s,acharnent contre la mesure concernant les administrateurs civils.,un corps qui a trop souffert de la politisation de l,administration au temps de blaiso,on a même vu des infirmiers laissés leur blous pour devenir haut commissaire et quand on veut rectifier le tir aujourd’hui on trouve que les magouilles de la compaoroae était mieux.yakoo

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 15:17, par Somda Metuolé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Il n’est pas normal que le ministre de la santé viole les textes de la CAMEG
    Évitons de créer des précédents dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 15:26, par sidnooma En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Monsieur le MENA, et dans les ENEP ? Changez les incompétents et pas les muter. Renseignez-vous, rien ne va dans certaines ENEP.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 15:41 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Internaute 14 si ce que vous dites est vrai, pourquoi ne pas déposer une dénonciation formelle à l’ASCE ? c’est gratuit, c’est civique et c’est citoyen. merci !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 15:42, par probleme d’argent En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    mon prési n’oublié pas ces vieux loup qui se cache derrière ces bissons florissantes :
    ils sont là depuis la créations de le ODP/MT jusqu’à nos jours. Le peuple a la liste consulté les

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 16:28, par yanoonbala En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    internaute 26 a raison , la région des hauts-Bassins n’a pas de directeur régional du budget. A
    chaque fois il faut envoyer les dossiers à dédougou pour signature, c’est dommage pour un gouvernement qui veut un changement et lutte pour l’interêt général de son peuple. soit MINEFID n’est pas au courant ou elle fait semblant puisque le DG et le DG adjoint du Budget ont été nommés. MINEFID reveille toi.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 17:39, par Confidences En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Dites moi honnêtement ce que recherche le ministre de la santé par son arrogance et sa volonté de se prendre pour le centre de l’univers.Tenez ! Il déclare sans modestie dans certains milieux que c’est lui qui a écrit la politique sanitaire du programme du président Roch Kaboré. Or,un tel document est le fruit des réflexions et amendements de plusieurs spécialistes de la santé.Aucun conseiller du président du Faso ne se vante d’avoir proposé tel projet ou programme au président.Ainsi,le ministre de la santé démontre son amateurisme politique et ses carences dans la conduite des affaires administratives.De ce fait, aucun responsable ne devrait lui confier des secrets.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 19:49 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Toutes ces critiques envers le ministre de la sante est l oeuvre de quelques medecins qui ont peur de perdre leur poste de nommination. Comme ils savent qu ils sont des incompetents ils commencent a mettre les battons dans les roues du ministre pour qu il echoue. N ayez pas peur d operer vos changements car vous aurez le soutien de la majorite des acteurs de la sante.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 20:08, par Ma Traoré En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Je ne comprends ces jaloux qui ont une haine maladive contre le ministre de la santé. Ce ministère n’est pas la propriété privée des voleurs du régime Compaoré qui, sous le couvert de contrats fabriqués à couts de millions veulent saper les efforts du gouvernement actuels et mettre à rudes épreuves la santé des populations. Nous sommes tous des burkinabès et les mensonges et les vérités peuvent être vérifiés. Je demande à ceux qui veulent la vérité de faire un tour à l’hôpital de l’amitié de Koudougou. Ils constateront si oui ou non l’hôpital fonctionne normalement. Dans cet hôpital, le Dg a perdu toute son autorité et tout le monde est devenu son propre patron. Pour avoir une photocopie, le personnel soignant doit négocier et bien négocier avec les secrétaires et parfois même avec les stagiaires.Pour recevoir les soins dans le cadre de la gratuité, il faut négocier.Certains agents exigent d’être payés pour faire leur propre travail. Bref, c’est le laisser aller dans cet hôpital et le silence des autorités inquiètent plus d’un. Si dans ces conditions on demande de remettre les agents au travail, est ce une méchanceté ? Ce qui se passe actuellement à l’hôpital de Koudougou n’est pas un cas isolé. Dans ces conditions le ministre de la santé doit impérativement opérer des changements sans état d’âme ou avoir la mort des milliers d’hommes dans la conscience. Donc laissons le docteur Smaila OUEDRAOGO mettre de l’ordre car ceux qui écrivent contre lui sont des gens payés par certains Dg et Dr pour pouvoir mieux voler. A t-on besoin d’etre ami d’un Dg pour aller en mission ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 21:09, par la vérité En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    internaute 23 si vous ne maîtrisez pas un domaine évitez de se prononcer ou bien vous êtes du corps mais question de niveau pour comprendre:sinon le diplôme de base de l’IPED est le BEPC les autres diplômes si il en dispose ne sont que des avantages qu’il a eu pour y parvenir à ce titre rapidement par contre son collègue du secondaire a pour diplôme de base le bac. meme avec le doctorat pour être inspecteur du secondaire il faut être conseillé d’abord.en plus le mena actuel n’est pas la propriété de l’enseignement primaire

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 21:43, par ASSANA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Que dieu assiste le ministre de la santé pour punir ceux qui sabotent ses actions et ses ambitions

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 22:26, par Somda Metuolé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Monsieur le Ministre de la santé
    Faites vous conseiller par un bon juriste désormais, si non vous aurez des problèmes a la CAMEG.
    Vous êtes peut être de bonne foie . Mais s’il vous plait consultez souvent un bon juriste avant de poser certains actes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2016 à 23:13, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Petit rectificatif intervenant de 21h09 ,"la vérité" .Les enseignants du secondaire général sont recrutés avec le BAC+2 (deug2=prof de CEG) ou BAC+3(Licence =prof de Lycée) minimum.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 07:22, par L’Indigné En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Internaute 23, pr votre gouverne retenez que désormais le MENA n’est plus le cycle primaire uniquement mais l’ensemble de trois ordres d’enseignement : le pré-scolaire, le primaire et le secondaire. Il peut arriver que nous soyons obnubilés par les intérêts, mais il n’y a pas de débat que les inspecteurs du secondaire deviennent les nouveaux maitres dans cette configuration par ce que ayant les grades les plus élevés. C’est plutôt l’inverse qui est scandaleux tel par exemple de constater que des pools d’inspection du secondaire sont sous la direction d’un IEPD. Quels signaux voulons-ns envoyer à nos propres enfants ? De grace, ne mélangeons pas tout ! Ou bien c’est encore une question de niveau de compréhension ? A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 08:04, par L’Indigné En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Pour le comprendre, il faut être aussi de ce niveau, internaute 41. Sais-tu qu’après trois années d’enseignement au primaire un breveté est reclassé à BAC+2 ? Quelle bizarrerie !

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 08:09, par Harro sur internaute 37 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Internaute 37 Ma Traoré. Vous faites partie du groupuscule de copains et copines du ministre de la santé qui bénéficiez de ses soutiens et avantages divers pour faire son avocat du diable.Si un DG ou un DR est supposé coupable d’actes indélicats,des structures étatiques de contrôle et de sanction existent pour faire ce qui doit l’être.Ce ne sont pas des griots éhontés du ministre qui devriez vous substituer à ces structures de contrôle de gestion.Vous et votre ministre êtes plutôt préoccupés pour prendre la place de tous les responsables administratifs du ministère pour en tirer profit.L’administration est une continuité et non la chasse gardée d’un ministre affairiste et compagnies.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 08:30, par konorie En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    INTERNAUT 28 , l’argument de polyvalence du médecin ne tient pas de nos jours car beaucoup porte juste le titre par le système de défense en ligne , de vrais tricheurs certains .trouve d’autres arguments

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 10:27, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Effectivement "l indigné".

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 11:38 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Felicitation aux administrateurs civils et a Mr. le Ministre de l’Aministration Territorial pour ce courage et ce pas de Géant en matière de Dépolitisation et de promotion du professionalisme et du mérite dans l’administration Publique.
    Cela peut révolutionner les nominations et partant, le fonctionnement de l’administration publique si PAUL KABA THIEBA généralise cette mesure à l’ensemble des corps de méttier.

    Par exemple qu’est-ce que le Ministre de la Fonction Publique attend pour prendre une telle mésure pour les postes de Directeur des Ressources Humaines ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 11:56, par Bissanté En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Nominations au MENA. ça manque de logique. Si des CASU et profs certifiés peuvent être nommés DRENA ou DPNA pourquoi pas des conseillers pédagogique de l’enseignement secondaire ? Dites-moi les gars monsieur le MENA a-t-il oublié que ce corps d’éminents éducateurs existe ? A ma connaissance aucun d’eux/elles n’a encore été nommé même comme agent de liaison. copie à revoir monsieur le MENA.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 14:46, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Mr "l indigné",on peut dire aussi que ce tord causé au professeur de CEG n est que de courte durée.Car,n oubliez pas que dès son admission à l examen du CAP/CEG,il quittera la catégorie B1 pour attérir en A2 ,alors que l instituteur certifié,même admis au concours des Institutteurs Principaux(IP) ne sera classé qu en A3.Il lui faudra encore être admis au concours des conseillers pédagogiques itinérants pour rattraper le prof certifié de CEG en A2.Encore qu entre temps,ce dernier aurait fini avec son examen du CAPES,pour devenir Prof certifié des lycées et colléges (A1) ou admis au concours des inspecteurs du premier dégré (A1).Alors que le CPI (A2) devra attendre encore 3 ans pour prétendre à ce concours des IEPD.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 16:23, par espoir99 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Sous prétexte de retombées économiques et sociales peu visibles jusque là, tout le territoire national du Burkina Faso est en train d’être bazardé. L’or c’est bon, il est même difficile de ne pas s’y donner quelques temps mais de là à vouloir morceler et vendre tout le pays aux sprinter d’intérêts et de croissance économique, il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir du pays. L’expérience a démontré qu’après l’or c’est toujours la misère, la descente aux enfers pour les communautés mal orientées par rapport à l’opportunité. Il faut qu’il y ai des mesures fortes pour que tout ce que l’or occasionne comme perturbations sur les plus social, environnemental, économique soient minutieusement étudiées et prises en compte dans le cadre d’un plan mitigation et de relèvement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 août 2016 à 17:31, par bon sens En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Que le MENA sache que certaines de ses nominations ne seront pas acceptées ! Qu’il nomme des CPI comme DPENA. ! si les IEPD qui sont C/CEB acceptent d’être coiffés par des C.P.I alors les encadreurs (et tout le personnel) du secondaire accepteront d’être coiffés par les IEPD ! Il est mieux de garder les 2 DR !!! A bon entendeur........

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2016 à 07:04, par sensation En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    @ sens la fonction prime le grade.
    Pas seulement à l’armée. Quelle bande de jaloux et d’intrigants certains internautes. Ah dja,les jaloux meurent à l’aube après une nuit d’agonie dans la réflexion en mal....

    Répondre à ce message

  • Le 14 août 2016 à 23:52, par bon sens En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    internaute 52 ; sensation,
    Quand on manque d’argument on verse dans les insultes ! Très dommage pour un débat d’idées !
    la fonction prime sur le grade ! soit ! et on le dit toujours ! Mais répondez à ma question : Les IEPD qui sont C/CEB accepteront ils d’être sous les ordres des CPI qu’on nommeraient comme DPENA ? question très simple !! les lecteurs et internautes apprécieront !

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2016 à 01:51, par tout le monde payera sa compromission En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Bon vent aux nouveaux DRENA et merci de visiter les responsables d’établissement surtout des Hauts-Bassins

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2016 à 10:46 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Aux internautes 51, 52, 53 et autres, retenons qu’il aurait fallu un meilleur équilibre dans l’attribution des postes de DRENA. Les IEPD n’ont rien à envier aux IES en termes de gestion du système éducatif à ce niveau, car ils le faisaient déjà très bien. N’oubliez pas que les IEPD sont au plafond, et que beaucoup seraient allés plus loin s’il y avait d’autres concours ! Ne mélangeons donc pas les choses !
    Si on juge les IEPD pas suffisamment aptes à gérer le système éducatif, que l’on leur permette alors d’aller plus loin ; on ne peut pas être au plafond et être en même temps incapable.

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2016 à 12:01, par Al pacino En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    C’est un secret de polichinelle que le jeune ministre de la santé est sur la bonne voie tant et si bien que certains potentats tremblent à chaque conseil de ministre et tentent de le vilipender par tous les moyens.
    Après avoir vainement tenter de saboter la mesure phare de gratuité, ces oiseaux de mauvaise augure se lancent dans une macabre campagne de dénigrement. Dr Smaila s’est affranchi des groupuscules affairistes qui dirigeaient jadis le ministère dans l’ombre.Sinon, quand Guiguemdé a été nommé directeur général de la santé de la famille, il a nommé djeneba Sanou directrice de la santé de la mère et de l’enfant, après qu’il ait été promu SG, djénéba est devenu par la suite directrice général de la santé et quand guigemdé a été nommé ministre, djeneba est devenu son SG. Et qui a bronché ? Pire, pour remplacé djénéba à la DGS, il a nommé Pratrice Combary jusqu’à alors coordonnateur du PNLP.celui-ci devenait le supérieur hiérarchique direct du directeur de la lutte contre la maladie dont relève le PNLP. Et qui a bronché ? Pourquoi Smaila ne peut-il pas nommé des fidèles ?Mr le ministre ,continuez dans cette volonté de changement car c’est pour cela que son Excellence RMCK a été élu. Comme disait Antoine de Saint Exupéry " changer, c’est muer alors qu’il n y a pas de mues joyeuses".
    Seulement ,je suis d’avis avec l’internaute 10 que un médecin de santé public n’est à sa place à la tête des services informatiques et de la télésanté

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2016 à 23:43, par mise au point pour internaute 55 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Internaute 55, personne ne remet en cause la compétence des IEPD dans la gestion du système éducatif pour ce qui concerne son volet primaire ! C’est leur domaine ! Mais de là à vouloir les envoyer au secondaire, c’est autre chose ! Quant à la question des concours, les IES aussi peuvent encore aller loin s’il y’en avait encore ! Nous demandons seulement que chacun reste dans son ordre d’enseignement ! Le secondaire regorge d’assez de ressources pour se gérer ; de même le primaire n’a pas besoin du personnel du secondaire pour se gérer ! Ce n’est nullement une remise en cause des compétences de qui que ce soit !

    Répondre à ce message

  • Le 16 août 2016 à 08:24, par Kabaco En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Je veux des éclaircissements au niveau de la nomination des membres des conseils d’administration. Est-ce que un responsable d’un EPE peut-il être nommé PCA d’un autre EPE ? Est-ce un SG d’un ministère peut-il être nommé PCA d’un EPE ? Je suis totalement perdu par ces nominations dans certains conseils d’administration au niveau du ministère de la culture.

    Répondre à ce message

  • Le 18 août 2016 à 13:50, par Expert En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce jeudi 11 Aout 2016

    Je suis d’accord avec vous, internaute n°15. Toutes ces soit disant "directions" devraient être logées dans la Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS) et se transformer en services. Ainsi, les soit disant "nouveaux directeurs" devraient se contenter des postes de chef de service tout simplement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés