LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

L’Université Ouaga II recrute dans les filières suivantes : ▼▼

Publié le lundi 12 septembre 2016 à 00h00min

PARTAGER :                          
L’Université Ouaga II recrute dans les filières suivantes :  ▼▼

PARTAGER :                              

Messages

  • Non à la privatisation de nos universités publiques !!!

    Où voulez-vous qu’un étudiant burkinabé issu de famille moyenne puisse avoir 2 850 000 FCFA (50 000+2 000 000 + 50 000+750 000) pour se former pour un master en finance quantitative dans une université publique ? S’il vous plait arrêter cette affaire de copins et de coquins pendant qu’il est encore temps. L’Université Ouaga 2 c’est pour tous les burkinabé. Et votre affaire là ressemble à du commerce qui a cours dans certaines écoles supérieures de la place où l’on est assuré d’avoir son diplôme pour avoir versé une somme colossales. L’UO2 ne doit pas être un lieu de vente de diplôme. Que dire même de la qualité de la formation quand on sait que vous peinez à faire venir les enseignants "missionnaires" dont vous parlez.

  • Internaute 1 je suis tout a fait d’accord avec toi.Nos universités publiques sont tombées dans le mercantilisme.Il faut un contrôle sérieux et une bonne régularisation de nos universités afin qu’elles puissent être des université pour tous les burkinabés et non des universités réservées à la classe bourgeoise.Sinon comment comprendre que les frais d’inscriptions dans nos université publiques dépassent même ceux des université privées ?A qui profite ces sommes colossales ?

  • internaute 1 et 2 je suis parfaitement d’accord avec vous sur tout les points.Vu le montant de la scolarité je croyais a une université privée.les autorités doivent revoir.

  • franchement je suis d’avis avec vous. c’est inconcevable !!!!!! et en plus on peut s’inscrire à 50 000 f sans avoir la place. ou allons nous ?

  • On n est pas obligé de faire un master si les moyens font defaut
    Cessez de rever ou adapez vous aux conditions
    C est la loi de la vie
    Le crapeau sait qu il ne peut voler haut alors il se contente de rester au sol
    Courage

  • Nous sommes parents mais nous reconnaissons avec vous que même un fonctionnàire honnète en catégorie A1,avec un salaire de 350 000 par mois, avec les autres charges ne peut pas prendre en charge ces frais de scolarité. Et dire que c’est dans une université publique. Que vont faire les universités privées. Revoyez les coûts. Merci

  • pa, tu as une tres mauvaise comprehension du developpement. Tous les fils et filles de ce pays ne doivent pas areter leurs etudes ou se parquer dans des filieres juste parce qu’ ils ont eu la malchance de naitre dans une famille demunie. Ce n’est pas a ce prix qu’ on aura une societe emergente ou les privileges sont retransmis de facon intergenerationnelle. Il te reste beaucoup a apprendre de la vertu de la justcie sociale. A long terme, personne ne gagne par ces sortes de sordides exclusions.

  • Mr la ou internaute n°7,vous devez être sur une autre planète et moi j’ajoute que justice doit être pour le commun du Burkinabè sans justice le pauvre n’a qu’un seul issu : lamenter avec son Dieu. Et je sais que Mr Pa n’a aucune considérations pour la pauvreté et si une personne évolue dans ces genres de diversion,soit il est malhonnête et plus rien point.

  • Pourquoi vous ne lisez pas les annonces avant d’intervenir. Il s’agit de formations continues destinées à des personnes qui ont quitté l’université, qui ont une situation professionnelle et qui savent exactement ce qu’elles recherchent. Ces gens là savent pourquoi ils acceptent de payer ces montants. Il est temps que les burkinabè redescendent sur terre et se reveille de 27 ans de valium pour affronter la réalité. Seydou qui va payer est parti alors quelqu’un doit payer.

  • Bonjour.
    Comme toujours c’est pour les gens de Ouagadougou. Je suis un travailleur en région à 200km de Ouagadougou intéressé par la licence professionnelle en Protection et Droits de l’Enfant mais comme il n’ya pas de cours à distance alors c’est peine perdue pour moi.

  • pa si un Homme ne respecte pas la dignité des autres cela signifie qu’il n’est pas un être de dignité.
    Moi je pense comme certaine personne que les autorités et intellectuels actuels de notre pays le Burkina Faso sont des gens qui ont bénéficié des avantages qui leurs ont été offerts par les autorités de la Haute-Volta et maintenant qu’ils sont montés, ils ont retirer l’échelle.
    Quand feu KY Zerbo disait qu’on pouvait donner gratuitement l’enseignement au primaire, très peu de gens l’ont crus. Aujourd’hui c’est chose faite. Et aucun fonctionnaire burkinabé ne souffre de cette mesure. Voilà que le Président actuel RMKK a aussi adopter la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans et les femmes.
    Oui, je crois que le Burkina Faso peut donner une éducation et une formation de qualité à ses filles et fils. Oui, je crois que l’internat est possible.

  • pa, c’est avec les autres qu’on est ce qu’on est. Sans les autres on est rien et on ne sera rien.
    Internaute 9, même si on est déjà en fonction. Combien touche le fonctionnaire comme salaire ? Et sa famille ? Plusieurs facteurs rendent la vie chère (électricité, aliments, carburant, scolarité des enfants.
    Ce qui est grave c’est la qualité de la formation qui n’est pas bonne. La preuve combien des enfants de notre pays vont ailleurs pour chercher mieux

  • Bonsoir s’il vous plaît comment peut on procéder pour s’inscrire en master à l’université ouah I Josef ki-zerbo ?. Je suis étudiante au Togo merci

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Offre de formation en cybersécurité du 15 mai au 20 juillet 2024
Appel à candidature pour deux bourses de doctorat (2020-2024)