Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde vοyаit tοus lеs mοtifs qui lеs рrοduisеnt.» Duc François de La Rochefoucauld

Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • samedi 9 juillet 2016 à 00h20min
Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 8 juillet 2016, en séance ordinaire, de 10 H 00 mn à 15 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

I . DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Le Conseil a adopté cinq (05) rapports.

Le premier est relatif à la construction de la cité des forces vives à Kaya dans le cadre du 11 décembre 2016.

Six cent vingt-quatre (624) parcelles ont été dégagées, dont six cent neuf (609) mises à la disposition des forces vives de la région du Centre-Nord, en vue d’accroître l’offre de logements à cet effet.

A la date du 23 juin 2016, l’état d’avancement des travaux se présente ainsi qu’il suit :

Cité A (Dondolé) : 14 villas achevées, 107 en finition dont deux duplex et 29 terrains nus ;
Cité B (Béog-tenga) : 23 villas achevées dont 10 logements sociaux, 122 en finition dont 5 duplex R+1 et 13 terrains nus.

Les autres chantiers sont à des stades divers notamment au niveau de la fondation, du soubassement et du chainage.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre toutes les dispositions idoines en vue de la livraison des infrastructures au plus tard le 25 novembre 2016.

Le deuxième concerne un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement des comités de jumelage au Burkina Faso.

Ce décret consacre la création des comités d’arrondissement de jumelage et des dispositions particulières applicables aux membres du bureau exécutif.

Son adoption permet de combler les insuffisances du décret n°2009-645/PRES/PM/MATD/MEF du 8 septembre 2009 et d’améliorer le corpus juridique de la coopération décentralisée au Burkina Faso.

Le troisième rapport est relatif à un décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CONACOD).

L’adoption de ce décret permet à la CONACOD d’accomplir efficacement ses missions pour le renforcement de la coopération décentralisée au Burkina Faso.

Le quatrième porte sur l’institution d’un système de guichet unique des associations.

Plusieurs acteurs de l’administration publique interviennent dans le processus de traitement des dossiers d’associations dont 2 717 ont été traités en 2014, 2 063 en 2015 et 965 à la date du 20 avril 2016.

L’adoption de ce rapport permet de doter notre pays d’un guichet unique des associations en vue de la mise en place d’une cartographie réelle des associations et d’une meilleure coordination des actions du gouvernement à l’endroit de ces associations.

Le cinquième rapport est relatif à une opération d’assainissement du fichier des partis et formations politiques légalement reconnus au Burkina Faso.

L’adoption de ce rapport permet de disposer d’informations fiables sur les partis et formations politiques et de prendre les mesures qui s’imposent pour un meilleur suivi des partis et formations politiques dans notre pays.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a examiné deux (02) projets de loi.

Le premier porte création de la Cour d’appel de Fada N’Gourma.

La création de la Cour d’appel de Fada N’Gourma vise à rapprocher la Justice des justiciables, à désengorger la Cour d’appel de Ouagadougou, en vue de permettre le traitement des dossiers dans les meilleurs délais.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

Le Second projet deloi porte création des Tribunaux du travail de Dori et de Fada N’Gourma.

La création de ces juridictions vise à rapprocher la Justice des justiciables dans les zones où les conflits individuels ou collectifs de travail sont de plus en plus récurrents.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a examiné deux (02) projets de loi et adopté un rapport.

Le premier projet de loi est relatif à la loi de finances rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat gestion 2016.

Au titre des ouvertures de ressources, le montant s’élève à trois cent trente trois milliards trois cent un millions cent soixante seize mille (333 301 176 000) francs CFA dont trente milliards (30 000 000 000) francs CFA au titre des recettes propres et trois cent trois milliards trois cent un millions cent soixante seize mille (303 301 176 000) francs CFA au titre des ressources extraordinaires.

Les ouvertures ont permis de combler les déficits budgétaires enregistrés lors de la première loi de finances rectificative et de prendre en charge de nouvelles dépenses à hauteur de trente-quatre milliards trois cent quatre-vingt-dix millions neuf cent quatre-vingt-neuf mille (34 390 989 000) francs CFA dont dix milliards huit cent quatre-vingt-dix millions neuf cent quatre-vingt-neuf mille (10 890 989 000)francs CFA au titre de l’incidence financière de la loi 081 relative au reversement des fonctionnaires dans la nouvelle grille et dix milliards (10 000 000 000) francs CFA au titre des impayés dus aux fournisseurs.

Le budget de l’Etat, gestion 2016 se chiffre en ressources et en dépenses à la somme de mille neuf cent quarante cinq milliards deux cent douze millions six cent quatre-vingt-quatorze mille (1 945 212 694 000) francs CFA contre mille neuf cent quatorze milliards trois cent vingt et un millions sept cent cinq mille (1 914 321 705 000) francs CFA dans la première loi de finances rectificative.

L’épargne budgétaire s’établit définitivement à soixante-deux milliards cinq cent soixante-treize millions cinq cent trente-trois mille (62 573 533 000) francs CFA contre cinquante milliards trois cent soixante-quatorze millions cinq cent vingt-deux mille (50 374 522 000) francs CFA dans la loi de finances rectificative, soit une amélioration de 24,22%.

Le besoin de financement est entièrement couvert.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

Le second projet de loi concerne une demande d’autorisation de mesures d’urgence pour alléger les procédures de passation et d’exécution des marchés publics et des délégations de service public pour l’exécution du budget gestion 2016.

Ce projet de loi vise à garantir l’efficacité et l’efficience dans l’exécution des dépenses d’investissement.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

Le rapport est relatif à un décret portant règlementation du choix des classes en matière de transport aérien des agents de l’Etat, de ses démembrements et des organismes publics.

Ce décret limite désormais le nombre d’agents publics pouvant voyager en classe affaires.

L’adoption de ce décret contribue à la mise en œuvre effective des mesures de réduction du train de vie de l’Etat.

NOMINATIONS

II.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Sont nommées Hauts-commissaires de province, les personnes dont les noms suivent :

Région de la Boucle du Mouhoun

Madame Ouo Bibata BAMOUNI/TRAORE, Mle 75 654, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province des Balé ;
Monsieur Rasmané OUEDRAOGO, Mle 72 205, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province des Banwa ;
Monsieur Alfred OUARE, Mle 28 136, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Kossi ;
Monsieur Moussa ZABRE, Mle 28 152, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Mouhoun ;
Madame Mariama KONATE/GNANOU, Mle 49 439, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Nayala ;
Monsieur Nouzélé K. KAFANDO,Mle 28 145, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Sourou.

Région des Cascades

Madame Salimata DABAL, Mle 91 139, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province de la Comoé ;
Madame B. Madeleine TRAORE/BICABA, Mle 85 089, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province de la Léraba ;

Région du Centre

Monsieur Boureima SAWADOGO, Mle 28 203, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Kadiogo

Région du Centre-Est

Monsieur Kouliga Albert ZONGO, Mle 59 766, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Boulgou ;
Monsieur Antoine Marie Silvanus DOUAMBA, Mle 23 648, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Koulpelgo ;
Monsieur Auguste KINDA, Mle 91 868, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Kouritenga.

Région du Centre-Nord

Monsieur Ambroise OUEDRAOGO, Mle 105 199, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Bam ;
Madame M. Yvette NACOULMA/SANOU, Mle 59 773, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Namentenga ;
Monsieur Wendnongma E. Bruce SAWADOGO, Mle 200 366, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Sanmatenga.

Région du Centre-Ouest

Monsieur Amidou SORE, Mle 23 665, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Boulkiemdé ;
Madame Anasthasie SAWADOGO/SAWADOGO, Mle 28 128, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Sanguié ;
Monsieur Emmanuel OUEDRAOGO, Mle 59 716, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Sissili ;
Madame Clarisse Marie Esther OUEDRAOGO/ZOUNGRANA, Mle 19 954, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Ziro.

Région du Centre-Sud

Madame Sy Assétou BARRY/TRAORE, Mle 23 670, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Bazèga ;
Monsieur Kikaba Jean KAREMBIRI, Mle 18 550, Commissaire divisionnaire de Police, est nommé Haut-commissaire de la Province du Nahouri ;
Monsieur Sayouba SAWADOGO, Mle 28 530, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Zoundwéogo.

Région de l’Est

Monsieur Ousmane BALIMA, Mle 28 160, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Gnagna ;
Monsieur Aboubakar TRAORE, Mle 23 633, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Gourma ;
Monsieur N. W. Eugène ZONGO, Mle23 709, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Komandjari ;
Monsieur Lamine SOULAMA,Mle23 676, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Kompienga ;
Monsieur Félix DABONE, Mle59 766, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de la Tapoa.

Région des Hauts-Bassins

Monsieur Jérémie Kouka OUEDRAOGO, Mle 28 124, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Houet ;
Monsieur François de Salles Charlemagne NAMA, Mle 28 142, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Kénédougou ;
Madame Orokia ONADJA/BARRO, Mle 59 704, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Tuy.

Région du Nord

Madame Pascaline W. SAWADOGO/NANA, Mle 97 428, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Loroum ;
Monsieur Adama Jean Yves BERE, Mle 91 922, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Passoré ;
Madame Seni KABOU, Mle 23 643, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Yatenga ;
Madame Hawa KABORE, Mle 104 421, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Zandoma.

Région du Plateau-Central

Monsieur Robert ZOUNGRANA, Mle 28 175, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Ganzourgou ;
Monsieur Irma F. R. ZOUNGRANA, Mle 75 237, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Kourwéogo ;
Madame Emilienne YANOGO/KOUMSAGA, Mle 23 597, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province de l’Oubritenga.

Région du Sahel

Monsieur Daouda TRAORE, Mle 23 851, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province de l’Oudalan ;
Madame Irène COULIBALY, Mle 28 164, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Séno ;
Monsieur Mohamed DAH, Mle 23 695, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Soum ;
Monsieur Laurent BADO, Mle 212 176, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Yagha.

Région du Sud-Ouest

Madame Aminata TARNAGDA, Mle 91 870, Administrateur civil, est nommée Haut-commissaire de la Province du Bougouriba ;
Monsieur Pagnon BADO, Mle 23 558, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Ioba ;
Monsieur Yaya SANOU,Mle 28 119, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Noumbiel ;
Monsieur Ram Joseph KAFANDO, Mle 91 943, Administrateur civil, est nommé Haut-commissaire de la Province du Poni.

Sont nommés Secrétaires généraux de province, les Administrateurs civils dont les noms suivent :

Région de la Boucle du Mouhoun

Monsieur Abdoulaye HEMA, Mle 104 426, Province des Balé ;
Monsieur Sié Bruno TRAORE, Mle 59 760, Province des Banwa ;
Monsieur Abou ZOURE, Mle 118 971, Province de la Kossi ;
Monsieur Sanne Bom Jean-Baptiste SOME, Mle 98 019, Province du Mouhoun ;
Monsieur R. Jean OUEDRAOGO, Mle 200 345, Province du Nayala ;
Monsieur Lucien GUENGUERE, Mle 91 945, Province du Sourou.

Région des Cascades

Monsieur Tiga Emile VALEA, Mle 212 174, Province de la Comoé ;
Monsieur Dominique Wendpanga BANDAOGO, Mle 104 420, Province de la Léraba.

Région du Centre

Monsieur Boureima TIENDREBEOGO, Mle 91 931, Province du Kadiogo.

Région du Centre-Est

Monsieur Siaka BARRO, Mle 212 398, Province du Boulgou ;
Monsieur Emile W. Firmin BAMAS, Mle 25 756, Province du Koulpélgo ;
Monsieur Abraham Y. SOMDO, Mle 105 205, Province du Kouritenga.

Région du Centre-Nord

Madame Aminata SORGHO/GOUBA, Mle 212 181, Province du Bam ;
Monsieur Toussaint MEDA, Mle 75 413, Province du Namentenga ;
Monsieur Amadé BOINA, Mle 32 454, Province du Sanmatenga.

Région du Centre-Ouest

Madame Marie Edith YAMEOGO, Mle 24 611, Province du Boulkiemdé ;
Madame Téné Justine ILBOUDO, Mle 220 656, Province du Sanguié ;
Monsieur Boulaye TAMANI, Mle 91 927, Province de la Sissili ;
Monsieur Balili BADYEL, Mle 73 697, Province du Ziro.

Au titre de la Région du Centre-Sud

Monsieur Sahabani ZEBA, Mle 28 517, Province du Bazèga ;
Madame Mama ZANFARA/TRAORE, Mle 26 854, Province du Nahouri ;
Monsieur T. Armand DAMBRE, Mle 118 968, Province du Zoundwéogo.

Région de l’Est

Monsieur Harouna SISSAO, Mle 57 943, Province de la Gnagna ;
Madame Bernadette ADENYO/SERME, Mle 220 665, Province du Gourma ;
Monsieur Siaka SANOU, Mle 104 425, Province de la Komandjari ;
Monsieur Koudtiga Théophile OUEDRAOGO, Mle 59 772, Province de la Kompienga ;
Monsieur Jean-Marie KIENTEGA, Mle 105 186, Province de la Tapoa.

Région des Hauts-Bassins

Monsieur Abdallah Pathé SANGARE, Mle 229 854, Province du Houet ;
Monsieur Karim OUEDRAOGO, Mle 105 201, Province du Kénédougou ;
Monsieur Jean-Pierre VOGNA, Mle 98 021, Province du Tuy.

Région du Nord

Monsieur Saïdou GUIGMA, Mle 91 937, Province du Loroum ;
Monsieur Idrissa YANOGO, Mle 67 353, Province du Passoré ;
Monsieur Souleymane NAKANABO, Mle 105 193, Province du Yatenga ;
Monsieur Siaka de Issa OUATTARA, Mle 23 621, Province du Zandoma.

Région du Plateau-Central

Monsieur Ibrahim BOLY, Mle 98 002, Province du Ganzourgou ;
Monsieur Inoussa KABORE, Mle 28 108, Province du Kourwéogo ;
Monsieur Patrice KIELEM, Mle 105 191, Province de l’Oubritenga.

Région du Sahel

Monsieur Babi ZIDA, Mle 91 926, Province de l’Oudalan ;
Monsieur Boukaré KINDA, Mle 220 662, Province du Séno ;
Monsieur Maurice KONATE, Mle 105 189, Province du Soum ;
Monsieur Abdoul-Manguidou OUEDRAOGO, Mle 105 198, Province du Yagha.

Région du Sud-Ouest

Monsieur Saïdou SAKIRA, Mle 105 203, Province de la Bougouriba ;
Monsieur Tasséré NAKOULMA, Mle 59 770, Province du Ioba ;
Monsieur Salif TRAORE, Mle 105 208, Province du Noumbiel ;
Monsieur Seydou OUATTARA, Mle 23 631, Province du Poni.

Sont nommés préfets de département les personnes dont les noms suivent :

Région de la Boucle du Mouhoun

Province des Balé

Monsieur Aboubacar SANOGO, Mle 260 018 G, Administrateur civil, Département de Bagassi ;
Monsieur Larba KIEBRE, Mle 220 578 W, Secrétaire administratif, Département de Bana ;
Monsieur T. Juste OUEDRAOGO, Mle 238 015 F, Administrateur civil, Département de Boromo ;
Monsieur K. Benjamin OUEDRAOGO, Mle 116 926 L, Secrétaire administratif, Département de Fara ;
Monsieur Mahamadou SARAMBE, Mle 91 890 L, Secrétaire administratif, Département de Oury ;
Madame S. Blanche Evelyne YAMEOGO, Mle 200 348 T, Secrétaire administratif, Département de Pa ;
Monsieur Adama ZOUNDI, Mle 229 963 Z, Secrétaire administratif, Département de Pompoï ;
Monsieur T. Joseph SAWADOGO, Mle 105 292 H, Secrétaire administratif, Département de Poura ;
Monsieur Sambologo SIMPORE, Mle 74 902 E, Secrétaire administratif, Département de Siby ;
Monsieur Adama OUEDRAOGO, Mle 105 279 W, Secrétaire administratif, Département de Yaho ;

Province des Banwa

Monsieur Ziriyilimda Donald BOUGOUMA, Mle 238 074 Z, Secrétaire administratif, Département de Balavé ;
Monsieur G. S. Urbain Léopold SEGUEDA, Mle 84 227 Z, Secrétaire administratif, Département de Kouka ;
Monsieur Janvier Hilarion SANON, Mle 506 875 N, Adjudant-chef, Département de Sami ;
Monsieur Lieguiné SOME, Mle 216 895 A, Secrétaire administratif, Département de Sanaba ;
Monsieur Zakaria NEYA, Mle 105 195 K, Administrateur civil, Département de Solenzo ;
Monsieur Mathias DJOLGOU, Mle 203 234 N, Secrétaire administratif, Département de Tansila ;

Province de la Kossi

Monsieur Mahdi ZONOU, Mle 212 043 T, Secrétaire administratif, Département de Barani ;
Monsieur Daouda NABALOUM, Mle 247 342 H, Secrétaire administratif, Département de Bomborokuy ;
Monsieur Souleymane SANKARA, Mle 105 285 H, Secrétaire administratif, Département de Bourasso ;
Monsieur Victor Lamoussa BANABA, Mle 98 027 J, Secrétaire administratif, Département de Djibasso ;
Monsieur Bazan BAZONGO, Mle 105 260 L, Secrétaire administratif, Département de Dokuy ;
Monsieur Urbain COMPAORE, Mle 220 572 M, Secrétaire administratif, Département de Doumbala ;
Monsieur Noufou ROUAMBA, Mle 203 215 A, Secrétaire administratif, Département de Kombori ;
Monsieur W. Serge ZOUNDI, Mle 98 038 S, Secrétaire administratif, Département de Madouba ;
Monsieur René KARAMBIRI, Mle 220 660 W, Administrateur civil, Département de Nouna ;
Monsieur Sébastien KABORE, Mle 207 761 B, Secrétaire administratif, Département de Sono.

Province du Mouhoun

Monsieur Moumouni OUIBIGA, Mle 203 212 P, Secrétaire administratif, Département de Bondokuy ;
Monsieur Firmin BASSOLE,Mle 117 043 P, Administrateur civil, Département de Dédougou ;
Monsieur Adama SAWADOGO, Mle 220 597 D, Secrétaire administratif, Département de Douroula ;
Monsieur Ibrahim Siellé KONE, Mle 203 243, Secrétaire administratif, Département de Kona ;
Madame Joceline SANON, Mle 229 966 R, Secrétaire administratif, Département de Ouarkoye ;
Monsieur W. Jean Baptiste OUEDRAOGO, Mle 91 598 H, Secrétaire administratif, Département de Safané ;
Monsieur Etienne TIENDREBEOGO, Mle 73 847 K, Secrétaire administratif, Département de Tcheriba.

Province du Nayala

Monsieur Tinga OUEDRAOGO, Mle 104 504 P, Secrétaire administratif, Département de Gassan ;
Monsieur Hamidou YAMEOGO, Mle 260 480 G, Secrétaire administratif, Département de Gossina ;
Madame A. N. Clarisse RAMDE/ZOUGMORE, Mle 74 532 C, Secrétaire administratif, Département de Kougny ;
Monsieur W.Martial OUEDRAOGO, Mle 220 631 W, Administrateur civil, Département de Toma ;
Monsieur Salif KABORE, Mle 220 619 R, Secrétaire administratif, Département de Yaba ;
Monsieur Adama ZOUNGRANA, Mle 69 499 Z, Secrétaire administratif, Département de Yé.

Province du Sourou

Monsieur Jacob Wendpouiré OUEDRAOGO, Mle 220 628 A, Secrétaire administratif, Département de Di ;
Monsieur Rasmané OUEDRAOGO, Mle 200 343 X, Secrétaire administratif, Département de Gomboro ;
Monsieur Bobodo Sayouba SANKARA, Mle 105 284 Z, Secrétaire administratif, Département de Kassoum ;
Monsieur Yacouba ZEBA, Mle 229 903 Z, Administrateur civil, Département de Kiembara ;
Monsieur Ouandaogo OUIYA, Mle 212 107 W, Secrétaire administratif, Département de Lanfiera ;
Monsieur Oumarou SOMANDA, Mle 203 220 L, Secrétaire administratif, Département de Lankoué ;
Monsieur Mahama OUEDRAOGO, Mle 203 252 H, Secrétaire administratif, Département de Toeni ;
Monsieur Saïba ZOROME, Mle 91 933 G, Administrateur civil, Département de Tougan.

Région des Cascades

Province de la Comoé

Monsieur Idrissa GAMSONRE, Mle 118 961 R, Administrateur civil, Département de Banfora ;
Madame Edwige Oho KAMBOU, Mle 236 073 L, Secrétaire administratif, Département de Bérégadougou ;
Monsieur Laurent BOUGOUMA, Mle 27 681 K, Officier de Police, Département de Mangodara ;
Monsieur Inoussa OUEDRAOGO, Mle 260 037 Z, Secrétaire administratif, Département de Moussodougou ;
Monsieur Alphonse SAVADOGO, Mle 212 171 E, Administrateur civil, Département de Niangoloko ;
Monsieur Makido SAWADOGO, Mle 91 107 L, Secrétaire administratif, Département de Ouo ;
Monsieur Abdouramane 1er Jumeau SINKA,Mle 212 029 T, Secrétaire administratif, Département de Soubakaniedougou ;
Monsieur Sayouba OUEDRAOGO, Mle 203 257 C, Secrétaire administratif, Département de Sideradougou ;
Monsieur B. Clément HIEN, Mle 212 012 N, Secrétaire administratif, Département de Tiefora.

Province de la Leraba

Monsieur Emile YAMEOGO, Mle 200 383 R, Secrétaire administratif, Département de Dakoro ;
Madame Antoinette KABORE/OUEDRAOGO, Mle 212 105 E, Secrétaire administratif, Département de Douna ;
Monsieur Noé DAKIO, Mle 24 426 J, Officier de Police, Département de Kankalaba ;
Monsieur Prosper BAYILI, Mle 105 259 Z, Secrétaire administratif, Département de Loumana ;
Monsieur Y. Narcisse SOMDA, Mle 220 641 G, Secrétaire administratif, Département de Niankorodougou ;
Madame Ouinnongué Hélène SAWADOGO, Mle 212 118 E, Secrétaire administratif, Département de Oueleni ;
Monsieur Gorko Ibrahim SAWADOGO, Mle 30 778V, Administrateur civil, Département de Sindou ;
Madame B. Brigitte BAKYONO/BONDE, Mle 23 664 B, Secrétaire administratif, Département de Wolonkoto.

Région du Centre

Province du Kadiogo

Monsieur Herman ZERBO, Mle 200 388 L, Administrateur civil, Département de Komki-ipala ;
Monsieur Balemany SERISSOUMA, Mle 117 050 V, Administrateur civil, Département de Komsilga ;
Monsieur Amidou COMPAORE, Mle 91 941 Y, Administrateur civil, Département de Koubri ;
Madame Salimata SANOU,Mle 97 289 R, Administrateur civil, Département de Pabré ;
Monsieur Lokré P. Julien LOMPO, Mle 220 663 Y, Administrateur civil, Département de Saaba ;
Monsieur K. Laurent KONTOGOM, Mle 118 964 P, Administrateur civil, Département de Tanghin-Dassouri.

Région du Centre-Est

Province du Boulgou

Monsieur Souleymane IRA, Mle 83 876 J, Secrétaire administratif, Département de Bané ;
Monsieur Désiré BADOLO, Mle 200 281, Administrateur civil, Département de Bagré ;
Monsieur Philippe OUEDRAOGO, Mle 57 367 F, Secrétaire administratif, Département de Béguédo ;
Madame Nazihan TAMINI/KOHO, Mle 229 973, Secrétaire administratif, Département de Bissiga ;
Monsieur Pascal SAWADOGO, Mle 17 885 F, Officier de Police, Département de Bitou ;
Madame A. Biriaza SOMDA, Mle 74 414 Z, Secrétaire administratif, Département de Boussouma ;
Monsieur Abdoulaye TAO, Mle 212 127 Z, Administrateur civil, Département de Garango ;
Monsieur Bélili Césaire BATIONO, Mle 200 285 E, Secrétaire administratif, Département de Komtoega ;
Monsieur Atjieguiwé Christian ABO, Mle 98 026 U, Secrétaire administratif, Département de Niagho ;
Monsieur Corentin Tobélo KY, Mle 104 431 E, Administrateur civil, Département de Tenkodogo ;
Monsieur Logossina OUATTARA, Mle 117 047 H, Administrateur civil, Département de Zabré ;
Monsieur Mahamadi TAPSOBA, Mle 212 128 R, Secrétaire administratif, Département de Zoaga ;
Monsieur Hamadou OUIYA, Mle 212 106 U, Secrétaire administratif, Département de Zonsé.

Province du Koulpelgo

Monsieur Désiré KIEMDE, Mle 212 082 M, Secrétaire administratif, Département de Comin-Yanga ;
Monsieur Hassan K. TRAORE, Mle 200 378 A, Secrétaire administratif, Département de Dourtenga ;
Monsieur Soulymane OUERMI, Mle 236 081 V, Secrétaire administratif, Département de Lalgaye ;
Monsieur Harouna OUEDRAOGO, Mle 200 340 V, Administrateur civil, Département de Ouargaye ;
Monsieur Loukoumani AOUBA, Mle 105 255 A, Secrétaire administratif, Département de Sangha ;
Monsieur Brahiman TRAORE, Mle 91 376 G, Secrétaire administratif, Département de Soudougui ;
Monsieur Germain BASSON,Mle 46 728 Y, Officier de police, Département de Yargatenga ;
Monsieur Danioudou KOUDA, Mle 260 024 C, Secrétaire administratif, Département de Yondé.

Province du Kouritenga

Monsieur Philippe Nongdo KABORE, Mle 91 921 B, Secrétaire administratif, Département de Andemtenga ;
Monsieur Lassina ZONGO,Mle 220 650 K, Secrétaire administratif, Département de Baskouré ;
Monsieur Soualyé OUOBA, Mle 212 108 G, Secrétaire administratif, Département de Dialgaye ;
Monsieur Drissa SANOGO, Mle 200 355 F, Secrétaire administratif, Département de Gounghin ;
Madame Diane Rosalie PARE, Mle 212 109, Secrétaire administratif, Département de Kando ;
Monsieur Sindi Issaka ZAGRE, Mle 229 867, Administrateur civil, Département de Koupela ;
Monsieur Moussa OUEDRAOGO, Mle 105 202 K, Administrateur civil, Département de Pouytenga ;
Monsieur Gossognénè BORO, Mle 91 955 B, Secrétaire administratif, Département de Tansobtenga ;
Monsieur Mahamoudou CONSIGUI, Mle 105 263 N, Secrétaire administratif, Département de Yargo.

Région du Centre-Nord

Province du Bam

Monsieur Dénis ILBOUDO, Mle 116 920 X Secrétaire administratif, Département de Bourzanga ;
Monsieur Rasmané KIEMTORE, Mle 116 923 U, Secrétaire administratif, Département de Guibaré ;
Monsieur Sombeniwendé NIKIEMA, Mle 212 091 H, Administrateur civil, Département de Kongoussi ;
Monsieur Moussa TRAORE, Mle 220 605 F, secrétaire administratif, Département de Nasseré ;
Monsieur Wend-wôoga Sylvère SOUBEAGA, Mle 220 643 B, Secrétaire administratif, Département de Rollo ;
Monsieur Seydou TAPSOBA, Mle 220 644 R, Secrétaire administratif, Département de Rouko ;
Madame Kiswendsida Marguerite BADINI, Mle 117 038 W, Secrétaire administratif, Département de Sabcé ;
Monsieur François Janvier LESSOGO, Mle 220 622 S, Secrétaire administratif, Département de Tikaré ;
Madame Maïmouna SAWADOGO/OUEDRAOGO, Mle 74 807 R, Secrétaire administratif, Département de Zimtenga.

Province du Namentenga

Monsieur Issouf OUEDRAOGO, Mle 220 627 L, Secrétaire administratif, Département de Boala ;
Monsieur S. Jean-Baptiste OUEDRAOGO, Mle 229 893 N, administrateur civil, Département de Boulsa ;
Monsieur Alfred Loti ZERBO, Mle 203 226 X, Secrétaire administratif, Département de Bouroum ;
Monsieur Jean Christophe KONDITAMDE, Mle 220 581 S, Secrétaire administratif, Département de Dargo ;
Monsieur Herman MILLOGO, Mle 220 623 E, Secrétaire administratif, Département de Nagbingou ;
Monsieur Ignace K. Basile SYAN, Mle 212 126 D, Secrétaire administratif, Département de Tougouri ;
Monsieur Abdoulaye ZONGO, Mle 229 955 B, Secrétaire administratif, Département de Yalgo ;
Monsieur Aristide MEDAH, Mle 200 325 Y, Secrétaire administratif, Département de Zeguedeguin.

Province du Sanmatenga

Monsieur Modeste HIEN, Mle 105 268 J, Secrétaire administratif, Département de Barsalgo ;
Monsieur S. E. Jovite Honorat ZOUNGRANA, Mle 74 845 A, Secrétaire administratif, Département de Boussouma ;
Monsieur N. Bernard SAWADOGO, Mle 203 217 J, Secrétaire administratif, Département de Dablo ;
Monsieur Martin BAKO ; Mle 118 960 F, Administrateur civil, Département de Kaya ;
Monsieur Nomwendé Abdoulaye KANAZOE, Mle 117 045 S, Administrateur civil, Département de Korsimoro ;
Monsieur Djibril OUEDRAOGO, Mle 105 280 H, Secrétaire administratif, Département de Mané ;
Monsieur Idrissa GANAME, Mle 201 116 E, Secrétaire administratif, Département de Namissiguima ;
Monsieur Tigassè Marc DJEWO, Mle 220 617 A, Secrétaire administratif, Département de Pensa ;
Monsieur Karim OUEDRAOGO, Mle 229 945 R, Secrétaire Administratif, Département de Pibaoré ;
Monsieur Simplice TRAORE, Mle 200 382 C, Secrétaire Administratif, Département de Pissila ;
Monsieur Bia TOPAN, Mle 75 963 G, Secrétaire Administratif, Département de

Région du Centre-Ouest

Province du Boulkiemdé

Madame Aïcha DEME, Mle 220 616 C, Secrétaire administratif, Département de Bingo ;
Monsieur Karim Wetongon Hervé SANOU, Mle 79 396 S, Secrétaire administratif, Département de Imasgo ;
Monsieur Lassané GUIGMA, Mle 200 305 B, Secrétaire administratif, Département de Kindi ;
Monsieur Zième KAM, Mle 200 310 M, Secrétaire administratif, Département de Kokologho ;
Monsieur Hamidou DIPAMA, Mle 238 028 X, Administrateur civil, Département de Koudougou ;
Monsieur B. Siéma BADOLO, Mle 29 446 A, Secrétaire administratif, Département de Nanoro ;
Monsieur Yakouba OUEDRAOGO, Mle 200 349 U, Secrétaire administratif, Département de Nandiala ;
Monsieur Pierre NIKIEMA, Mle 57 361 E, Secrétaire administratif, Département de Pella ;
Madame Assèta NOMBRE, Mle 72 607 A, Secrétaire administratif, Département de Poa ;
Madame T. Germaine OUOBA, Mle 229 989 F, Secrétaire administratif, Département de Ramongho ;
Monsieur Tingandé ZOUNDI, Mle 229 888 Y, Administrateur civil, Département de Sabou ;
Madame Thérèse ILBOUDO/ZONGO, Mle 229 946 M, Secrétaire administrative, Département de Siglé ;
Monsieur S. Gérard FARMA,Mle 236 068, Secrétaire administratif, Département de Soaw ;
Monsieur Adama BARRY, Mle 220 566 Y, Secrétaire administratif, Département de Sourgou ;
Monsieur Saïdou KABRE, Mle 73 835 R, Secrétaire administratif, Département de Thyou.

Province du Sanguié

Monsieur Nestor TOE, Mle 212 135 H, Secrétaire administratif, Département de Dassa ;
Monsieur Yaya BENGALI, Mle 105 262 A, Secrétaire administratif, Département de Didyr ;
Monsieur M. Ibrahim SANKARA, Mle 105 283 K, Secrétaire administratif, Département de Godyr ;
Madame Aguira ROUAMBA, Mle 238 045 Y, Secrétaire administratif, Département de Kordié ;
Monsieur Moumouni KERE, Mle 71 783 R, Secrétaire administratif, Département de Kyon ;
Monsieur Ernest NANA, Mle 83 940 P, Secrétaire administratif, Département de Pouni ;
Monsieur Boukaré KAFANDO, Mle 212 078 P, Administrateur civil, Département de Réo ;
Monsieur Bêbê Eric HIEN, Mle 247 302 P, Secrétaire administratif, Département de Ténado ;
Monsieur Noaga OUEDRAOGO, Mle 91 888 Y, Secrétaire administratif, Département de Zamo ;
Monsieur Martin ZOUNDI, Mle 220 651 T, Secrétaire administratif, Département de Zawara.

Province de la Sissili

Monsieur Salifou TRAORE, Mle 111 451 U, Officier de police, Département de Bieha ;
Monsieur Adama OUEDRAOGO, Mle 102 412 S, Officier de Police, Département de Boura ;
Monsieur Moctar ILBOUDO, Mle 238 025 V, Administrateur civil, Département de Léo ;
Monsieur Tidjane OUATTARA, Mle 117 048 G, Secrétaire administratif, Département de Nebielianayou ;
Madame Kadiatou OUAGA, Mle 212 093 N, Secrétaire administratif, Département de Niabouri ;
Madame G. S. Delphine KONDOMBO, Mle 72 657 E, Secrétaire administratif, Département de Silly ;
Monsieur Rémi W. SAWADOGO, Mle 74 884 K, Secrétaire administratif, Département de To.

Province du Ziro

Monsieur Drissa KONATE, Mle 229 984 N, Secrétaire administratif, Département de Bakata ;
Monsieur Adama BONKOUNGOU, Mle 236 064 H, Secrétaire administratif, Département de Bougnounou ;
Monsieur Bahona SOULAMA, Mle 24 475 C, Officier de Police, Département de Cassou ;
Monsieur Moumouni OUEDRAOGO, Mle 220 629 B, Secrétaire administratif, Département de Dalo ;
Monsieur K. Noël SANOU, Mle 238 043 W, Secrétaire administratif, Département de Gao ;
Monsieur André LANKOADE, Mle 238 017 X, Administrateur civil, Département de Sapouy.

Région du Centre-Sud

Province du Bazèga

Madame T. Emilienne LANKOANDE, Mle 98 049 D, Secrétaire administratif, Département Doulougou ;
Monsieur Kiswendsida Fidèle NIKIEMA, Mle 200 329 X, Secrétaire administratif, Département de Gaongo ;
Madame Minata OUEDRAOGO, Mle 212 104 N, Secrétaire administratif, Département de Ipelcé ;
Monsieur Hamado ZEBA, Mle 105 309 D, Secrétaire administratif, Département de Kayao ;
Monsieur Harouna KARAMBIRI, Mle 200 312 B, Administrateur civil, Département de Kombissiri ;
Madame W. Edwige SANOU/OUEDRAOGO, Mle 96 042 E, Administrateur civil, Département de Saponé ;
Madame Aimée Michelle OUEDRAOGO/KABORE, Mle 23 680 G, Secrétaire administratif, Département de Toécé.

Province du Nahouri

Monsieur Antoine PARE, Mle 203 213 C, Secrétaire administratif, Département de Guiaro ;
Monsieur Ambroise KABORE, Mle 229 871 X, Administrateur civil, Département de Po ;
Monsieur Abdoul Kader KONFE, Mle 231 895 J, Administrateur civil, Département de Tiébélé ;
Monsieur Adama ZERBO, Mle 229 980 E, Secrétaire administratif, Département de Zecco ;
Monsieur Kalifa NEBIE, Mle 247 337 S, Secrétaire administratif, Département de Ziou.

Province du Zoundweogo

Monsieur Noufou PORGO,Mle 105 282 X, Secrétaire administratif, Département de Béré ;
Madame Salamata PITROIPA/OUEDRAOGO, Mle 23 650 Z, Secrétaire administratif, Département de Bindé ;
Monsieur Hamidou SAWADOGO, Mle 201 128 C, Secrétaire administratif, Département de Gogo ;
Monsieur Jean Paul KABORE, Mle 200 308 Z, Administrateur civil, Département de Gom-Boussougou ;
Monsieur Moumini SAWADOGO, Mle 212 117 K, Secrétaire administratif, Département de Guiba ;
Monsieur Tingani Florent DABONE, Mle 200 293 T, Administrateur civil, Département de Manga ;
Monsieur Binjamin ZALVE, Mle 200 387 X, Secrétaire administratif, Département de Nobéré.

Région de l’Est

Province de la Gnagna

Monsieur Amadou SANOGO, Mle 220 593 X, Secrétaire administratif, Département de Bilanga ;
Monsieur Honoré Frédéric PARE, Mle 98 013 B, Administrateur civil, Département de Bogandé ;
Monsieur Namwinbaonimé MEDA, Mle 238 056 B, Secrétaire administratif, Département de Coalla ;
Monsieur Mwin-Come Jean Eudes SOME, Mle 203 221 U, Secrétaire administratif, Département de Liptougou ;
Monsieur Félix Balibi BENAO, Mle 31 695 J, Officier de Police, Département de Manni ;
Monsieur Moumouni SEYNOU, Mle 29 077 W, Officier de Police, Département de Piela ;
Monsieur Hamidou LANKOANDE, Mle 203 245 H, Secrétaire administratif, Département de Thion.

Province du Gourma

Monsieur Lasmané KABORE, Mle 73 644 A, Secrétaire administratif, Département de Diabo ;
Monsieur Wendkelgda KOLOGO, Mle 238 058 P, Secrétaire administratif, Département de Diapangou ;
Monsieur Romains KYELEM, Mle 117 046 V, Administrateur civil, Département de Fada N’Gourma ;
Madame Julienne SOURWEMA/NIKIEMA, Mle 74 310 Z, Secrétaire administratif, Département de Matiakoali ;
Monsieur Moussa SAVADOGO, Mle 105 288 F, Secrétaire administratif, Département de Tibga ;
Monsieur Antoine TIENDREBEOGO, Mle 201 166 J, Secrétaire administratif, Département de Yamba.

Province de la Komandjari

Monsieur Ousséni DEME, Mle 91 949 Z, Secrétaire administratif, Département de Bartiébougou ;
Monsieur Yako KORO, Mle 88 140 20 196, Adjudant, Département de Foutouri ;
Monsieur Lallé dit Siaka YAO, Mle 220 647 H, Administrateur civil, Département de Gayéri.

Province de la Kompienga

Monsieur Inoussa OUEDRAOGO, Mle 229 975 Y, Secrétaire administratif, Département de Madjoari ;
Monsieur Housséni SIDIBE, Mle 212 123 F, Administrateur civil, Département de Kompienga ;
Monsieur Batibié BAZIE, Mle 212 070 M, Administrateur civil, Département de Pama.

Province de la Tapoa

Monsieur Amidou KONATE, Mle 212 085 B, Administrateur civil, Département de Diapaga ;
Monsieur Salifou DIALLO, Mle 82 160 96 649, Adjudant-chef, Département de Botou ;
Monsieur Bassidiki OUATTARA, Mle 220 626 N, Administrateur civil, Département de Kantchari ;
Monsieur Sibiri SARAMBE, Mle 74 490 V, Secrétaire administratif, Département de Logobou ;
Monsieur Zoumana TRAORE, Mle 229 969 C, Secrétaire administratif, Département de Namounou ;
Monsieur Rasmané ZALLE, Mle 236 089 D, Secrétaire administratif, Département de Partiaga ;
Monsieur Narcisse Jean Jacques DEGNY, Mle 200 296 B, Secrétaire administratif, Département de Tambaga ;
Monsieur Abdoulaye BARRY, Mle 236 057 B, Secrétaire administratif, Département de Tansarga.

Région des Hauts-Bassins

Province du Houet

Monsieur Daouda SANGARE, Mle 98 016 H, Administrateur civil, Département de Bama ;
Monsieur Yacouba SAWADOGO, Mle 54 587 Y, Administrateur civil, Département de Bobo-Dioulasso ;
Monsieur Saidou OUEDRAOGO, Mle 203 254 K, Secrétaire administratif, Département de Dandé ;
Monsieur Moumouni SAGNON, Mle 220 638 L, Administrateur civil, Département de Faramana ;
Monsieur Abdoulaye KABORE, Mle 105 269 K, Secrétaire administratif, Département de Fo ;
Monsieur Pabéouindé OUEDRAOGO, Mle 23 602 J, Secrétaire administratif, Département de Karangasso-Sambla ;
Monsieur Jean SARE, Mle 212 114 C, Secrétaire administratif, Département de Karangasso-Vigué ;
Monsieur Roger TIENDREBEOGO, Mle 238 038 L, Secrétaire administratif, Département de Koundougou ;
Madame Rahmatoul Aïcha ZOROME/KINDO, Mle 85 044 K, Secrétaire administratif, Département de Lena ;
Madame Rasmata OUEDRAOGO, Mle 247 341 B, Secrétaire administratif, Département de Padema ;
Madame D. Cathérine ILBOUDO/KYENDREBEOGO, Mle 105 278 V, Secrétaire administratif, Département de Peni ;
Monsieur Paul OUEDRAOGO, Mle 203 253 W, Secrétaire administratif, Département de Satiri ;
Monsieur Sibiri TOUGMA, Mle 200 375 C, Administrateur civil, Département de Toussiana.

Province du Kénédougou

Monsieur Salifou SANKARA, Mle 220 639 M, Secrétaire administratif, Département de Banzon ;
Monsieur Elie OUEDRAOGO, Mle 212 098 T, Secrétaire administratif, Département de Djigouèra ;
Monsieur Ousmane TRAORE, Mle 91 959 N, Secrétaire administratif, Département de Kangala ;
Monsieur Idrissa ZOROME, Mle 29 154 R, Officier de Police, Département de Kayan ;
Monsieur David AYORO, Mle 212 058 L, Administrateur civil, Département de Koloko ;
Monsieur D. B. Séckou OUEDRAOGO, Mle 91 919 G, Secrétaire administratif, Département de Kourinion ;
Monsieur Boubakar RABO, Mle 247 374 T, Secrétaire administratif, Département de Kourouma ;
Monsieur Djermité HIEN, Mle 19 26 A, Adjudant-chef major, Département de Morolaba ;
Monsieur P. Amédée OUEDRAOGO, Mle 98 057 B, Administrateur civil, Département de N’Dorola ;
Monsieur Valérie BAMA, Mle 91 978 T, Administrateur civil, Département de Orodara ;
Monsieur B. Adama GUEMBRE, Mle 238 067 T, Secrétaire administratif, Département de Samoghohiri ;
Monsieur Moussa dit Eric SAWADOGO, Mle 201 129 D, Secrétaire administratif, Département de Samorogouan ;
Monsieur Désiré ILBOUDO, Mle 73 826 R, Secrétaire administratif, Département de Sindo.

Province du Tuy

Monsieur Silamane ZONGO, Mle 201 142 K, Secrétaire administratif, Département de Bekuy ;
Madame Kaliguèta CONGO/TIENTEGA, Mle 72 603 U, Secrétaire administratif, Département de Bereba ;
Madame Cathérine KANKOUAN, Mle 262 080 F, Secrétaire administratif, Département de Boni ;
Madame Sambètérfa KAMBIRE/HIEN, Mle 200 307 K, Secrétaire administratif, Département de Founzan ;
Monsieur Bassouleymane OUATTARA, Mle 212 095 R, Administrateur civil, Département de Houndé ;
Monsieur Dieudonné ZEIDA, Mle 238 031 B, Secrétaire administratif, Département de Koti ;
Monsieur Oumarou SANDWIDI, Mle 91 920 V, Administrateur civil, Département de Koumbia.

Région du Nord

Province du Loroum

Monsieur Sankagdia M. NABA, Adjudant-chef Major, Département de Banh ;
Monsieur Souleymane SANON, Mle 98 034 K, Secrétaire administratif, Département de Ouindigui ;
Monsieur Séraphin Hervé DABIRE, Mle 220 615 S, Secrétaire administratif, Département de Sollé ;
Monsieur Siaka KONE, Mle 200 318 K, Administrateur civil, Département de Titao.

Province du Passoré

Madame Louise Arzouma NIKIEMA, Mle 200 328 W, Administrateur civil, Département de Arbollé ;
Monsieur Polycarpe K. ZIDA, Mle 32 445 L, Secrétaire administratif, Département de Bagaré ;
Monsieur Adama KOUSSOUBE, Mle 105 190 K, Administrateur civil, Département de Bokin ;
Madame Azèta SAWADOGO, Mle 105 290 U, Secrétaire administratif, Département de Gomponsom ;
Monsieur Inoussa TIENTGA, Mle 238 033 G, Secrétaire administratif, Département de Kirsi ;
Monsieur Salifou TAO, Mle 105 294 K, Secrétaire administratif, département de La-todin ;
Monsieur Zérôme W. SARAMBE, Mle 200 360 S, Secrétaire administratif, Département de Pilimpikou ;
Monsieur Hamidou ZONGO, Mle 117 054 L, Administrateur civil, Département de Samba ;
Madame Augustine YANOGO, Mle 91 880 A, Administrateur civil, Département de Yako ;

Province du Yatenga

Monsieur Bruno Sibiri TAMALGO, Mle 212 032 S, Secrétaire administratif, Département de Barga ;
Monsieur Noaga Y. TIMBANGOU, Mle 103 803 C, Secrétaire administratif, Département de Kain ;
Monsieur Décapist Jean Malgou HIEN, Mle 91 947 Z, Secrétaire administratif, Département de Kalsaka ;
Monsieur Ratéba DAOUEGA, Mle 236 066 N, Secrétaire administratif, Département de Kossouka ;
Monsieur Hamidou ZOUNDI, Mle 70 058 U, Secrétaire administratif, Département de Koumbri ;
Monsieur Issa BONI, Mle 220 571 F, Secrétaire administratif, Département de Namissiguima ;
Monsieur Bassanma KO, Mle 105 187 H, Administrateur civil, Département de Ouahigouya ;
Monsieur Harouna SANON, Mle 200 356 S, Secrétaire administratif, Département de Oula ;
Monsieur Mahamoudou ZABSONRE, Mle 94 375 T, Secrétaire administratif, Département de Rambo ;
Monsieur Rasmané ZOUNGRANA, Mle 238 018 H, Secrétaire administratif, Département de Séguénéga ;
Monsieur Ali TRAORE, Mle 260 481 P, Secrétaire administratif, Département de Tangaye ;
Monsieur Baowend-som Sylvestre BAGAGNIAN, Mle 212 061 R, Secrétaire administratif, Département de Thiou ;
Monsieur Christophe OUEDRAOGO, Mle 247 335 H, Secrétaire administratif, Département de Zogoré.

Province du ZONDOMA

Madame Koumbou Abzèta SORE, Mle 200 367 A, Secrétaire administratif, Département de Bassi ;
Monsieur D. Nongueba KOUDA, Mle 236 074 X, Secrétaire administratif, Département de Boussou ;
Monsieur Valentin GNANOU, Mle 220 654 B, Administrateur civil, Département de Gourcy ;
El hadji Oumar ZERBO, Mle 79 403 U, Secrétaire administratif, Département de Lèba ;
Monsieur Ousmane DICKO, Mle 74 863 Z, Secrétaire administratif, Département de Tougo.

Région du Plateau-central

Province du Ganzourgou

Monsieur Boubié S. Arnaud IDO, Mle 229 965 M, Secrétaire administratif, Département de Boudry ;
Monsieur Abdoulaye SAWADOGO, Mle 200 361 Z, Secrétaire administratif, Département de Kogho ;
Monsieur Guibrina PACERE, Mle220 635 N, Secrétaire administratif, Département de Meguet ;
Monsieur Mohamed DAO, Mle 247 519 C, Administrateur civil, Département de Mogtedo ;
Monsieur Mimtiri Tahirou OUEDRAOGO, Mle 247 340 U, Secrétaire administratif, Département de Salogo ;
Madame A. Louiselle TOURE/YANKINE, Mle 78 895 A, Secrétaire administratif, Département de Zam ;
Monsieur Christophe KABORE, Mle 98 006 D, Administrateur civil, Département de Zorgho ;
Monsieur Moumini ZERBO, Mle 229 962 B, Secrétaire administratif, Département de Zoungou.

Province du kourweogo

Monsieur Roland K. GUINGUERE, Mle 118 962 X, Administrateur civil, Département de Boussé ;
Madame Adèle L. OUEDRAOGO, Mle 23 644 E, Secrétaire administratif, Département de Laye ;
Monsieur Noël KONKOBO, Mle 220 583 L, Secrétaire administratif, Département de Niou ;
Madame R. Aimée OUEDRAOGO, Mle 91 602 K, Secrétaire administratif, Département de Sourgoubila ;
Monsieur Lucien KINDA, Mle 105 274 N, Secrétaire administratif, Département de Toeghin.

Province de l’Oubritenga

Monsieur Ibrahim KOUSSE, Mle 91 948 A, Secrétaire administratif, Département de Absouya ;
Madame Ingrid Laeticia W. KAFANDO, Mle 212 079 N, Administrateur civil, Département de Dapelgo ;
Madame Noëlie KABORE, Mle 88 870 T, Administrateur civil, Département de Loumbila ;
Monsieur Inoussa TAPSOBA, Mle 200 371 K, Secrétaire administratif, Département de Nagréongo ;
Monsieur Silvère Y. SAWADOGO, Mle 98 036 E Secrétaire administratif, Département de Ourgou-Manega ;
Monsieur Idrissa KINDO, Mle 91 929 T, Administrateur civil, Département de Ziniaré ;
Madame Laliguèta CONGO/TIENTEGA, Mle 72 603 U, Secrétaire administratif, Département de Zitenga ;

Région du Sahel

Province de l’Oudalan

Monsieur Issa ZEBA, Mle 21 214 C, Secrétaire administratif, Département de Déou ;
Monsieur Pierre W. KOANDA, Mle 238 022 F, Administrateur civil, Département de Gorom-Gorom ;
Monsieur Abdoulaye TRAORE, Mle 91 936 Y, Secrétaire administratif, Département de Markoye ;
Monsieur Patice Sigapinda KABORE, Mle 27 661 N, Officier de police, Département de Oursi ;
Monsieur François Kouka SAWADOGO, Mle 13 854 U, Officier de police, Département de Tin-Akoff ;

Province du Seno

Monsieur Oumarou SINARE, Mle 106 122 X, Secrétaire administratif, Département de Bani ;
Monsieur Tiébilé GANOU, Mle 91 985 E, Administrateur civil, Département de Dori ;
Monsieur Luc W. T. D HIEN, Mle 238 066 R, Secrétaire administratif, Département de Falagountou ;
Monsieur Salif NANDEBEGA, Mle 116 925 S, Secrétaire administratif, Département de Gorgadji ;
Monsieur Alassane Cheick KIRAKOYA, Mle 105 275 X, Secrétaire administratif, Département de Sampelga ;
Monsieur Sylvain BICABA, Mle 57 732 N, Officier de police, Département de Seytenga.

Province du Soum

Monsieur Wendpouiré Théophile ZONGO, Mle 212 042 F, Secrétaire administratif, Département de Arbinda ;
Monsieur Xavier BAKO, Mle 238 081 X, Secrétaire administratif, Département de Baraboulé ;
Monsieur Pascal BOUDA, Mle 116 974 B, Secrétaire administratif, Département de Diguel ;
Monsieur M. Lamine TRAORE, Mle 238 008 U, Administrateur civil, Département de Djibo ;
Monsieur Issouf NADEMBEGA, Mle 212 460 M, Secrétaire administratif, Département de Kelbo ;
Monsieur Adama SAOUADOGO, Mle 91 889 Z, Secrétaire administratif, Département de Koutougou ;
Monsieur Sibiri Claude MANDE, Mle 91 877 Y, Secrétaire administratif, Département de Nassoumbou ;
Monsieur Regma ZONGO, Mle 116 937 L, Secrétaire administratif, Département de Pobé-Mengao ;
Monsieur Salif OUEDRAOGO, Mle 203 256 E, Secrétaire administratif, Département de Tongomayel.

Province du Yagha

Monsieur Wend Dabo Francis OUEDRAOGO, Mle 203 211 H Secrétaire administratif, Département de Boundore ;
Monsieur Braïman BAYOULOU, Mle 211 751 L, Officier de police, Département de Mansila ;
Monsieur Félix OUEDRAOGO, Mle 212 100 E, Administrateur civil, Département de Sebba ;
Monsieur Fiè Dénis TRAORE, Mle 220 646 K, Secrétaire Administratif, Département de Solhan ;
Monsieur Moussa Jérôme KABORE ; Mle 82 196 799, Adjudant-chef major, Département de Tankougounadié ;
Monsieur Abdou GUEBRE, Mle 84 180 97 655, Adjudant-chef, Département de Titabe.

Région du Sud-Ouest

Province de la Bougouriba

Monsieur Hamado RAMDE, Mle 201 162 N, Secrétaire administratif, Département de Bondigui ;
Monsieur Adama BIDIGA, Mle 238 001 J, Administrateur civil, Département de Diébougou ;
Monsieur Aboubacar, YAMEOGO Mle 116 990 W, Secrétaire administratif, Département de Dolo ;
Monsieur Aloys OUANGO, Mle 203 225 L, Secrétaire administratif, Département de Nioronioro ;
Monsieur Salfo OUEDRAOGO, Mle 116 987 R, Secrétaire administratif, Département du Tiankoura.

Province du Ioba

Monsieur M. dit Moussa SOMA, Mle 247 535 A, Administratif civil, Département de Dano ;
Monsieur Silas NACANABO, Mle 212 088 D, Administratif civil, Département de Dissin ;
Monsieur B. Olivier BATIONO, Mle 220 611 Z, Secrétaire administratif, Département de Gueguere ;
Monsieur Yacouba BARRO, Mle 116 973 R, Secrétaire administratif administratif, Département de Koper ;
Monsieur Amadou KABORE, Mle 201 119 H, Secrétaire administratif, Département de Niego ;
Monsieur Issaka KABORE, Mle 212 457 K, Secrétaire administratif, Département de Oronkua ;
Monsieur Mahamadi SAWADOGO, Mle 220 598 T, Secrétaire administratif, Département de Ouessa ;
Monsieur Kassoum SO, Mle 201 152 Z, Secrétaire administratif, Département de Zambo.

Province du Noumbiel

Monsieur Daouda GANNO, Mle 200 304 T, Administrateur civil, Département de Batié ;
Monsieur Michel D. P. YELEMOU, Adjudant-chef major, Département de Boussoukoula ;
Monsieur Eric KONATE, Mle 91 952 R, Secrétaire administratif, Département de Kpuere ;
Monsieur Sibiri NEBIE, Mle 203 248 F, Secrétaire administratif, Département de Legmoin ;
Monsieur Albert OUIYA, Mle 212 020 S, Secrétaire administratif, Département de Midebdo ;

Province du PONI

Monsieur Soumaïla SANON, Mle 220 595 V, Secrétaire administratif, Département de Bouroum-Bouroum ;
Monsieur Amadou TRAORE, Mle 229 986 U, Secrétaire administratif, Département de Boussera ;
Monsieur Passiguyele OUEDRAOGO, Mle 29 192 G, Officier de police, Département de Djigoue ;
Monsieur Drissa HEMA, Mle 105 184 R, Administratif civil, Département de Gaoua ;
Monsieur T. Djibril TOU, Mle 220 645 Z, Secrétaire administratif, Département de Gbomblora ;
Monsieur Robert KOUDOUGOU, Mle 105 276 H, Administratif civil, Département de Kampti ;
Monsieur Laambila Auguste Anselme OUEDRAOGO, Mle 203 251 B, Secrétaire administratif, Département de Loropeni ;
Monsieur Amado BIKIENGA, Mle 91 956 B, Secrétaire administratif, Département de Malba ;
Monsieur Gnilé Hervé KONKORA, Mle 24 533 V, Officier de police, Département de Nako ;
Monsieur Yawal Maurice BADO, Mle 105 177 X, Secrétaire administratif, Département de Perigban.

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

Monsieur Abdoulaye ZONGO, Mle 75 297 K, Ministre Plénipotentiaire, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur général adjoint du Protocole d’Etat ;
Monsieur Karim Ouépia IDOGO, Mle 105 154 H, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier Conseiller, Conseiller juridique auprès du Consulat général du Burkina Faso à Abidjan ;
Monsieur Augustin COULIBALY, Mle 53 578 C, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

Monsieur Noaga KANLA, Mle 25 752 Y, Inspecteur de la jeunesse et des sports, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
Monsieur Soumaïla BITIBALE, Mle 118 940 C, Enseignant-Chercheur, 1ère catégorie, 6ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
Monsieur Abdoulaye TRAORE, Mle 238 637 C, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de l’insertion professionnelle et de l’emploi ;
Monsieur Pascal OUEDRAOGO, Mle 225 917 W, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur du suivi des actions d’insertion professionnelle et de l’emploi ;
Monsieur Massi dit Bertin TRAORE, Mle 246 752 E, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, est nommé Directeur de l’économie informelle ;
Monsieur Barnabé BADOLO, Mle 208 100 J, Economiste planificateur, 1ère catégorie, 4ème échelon, est nommé, Directeur de la coordination des projets et programmes ;
Monsieur Bouakarou GNESSIEN, Mle 117 523 H, Ingénieur des travaux statistiques, 1er grade, 2ème échelon, est nommé Directeur des statistique sectorielles ;
Monsieur Fousseni BELEM, Mle 237 917 H, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur du suivi de l’éducation et de la capitalisation ;
Monsieur Ilyasse SAWADOGO, Mle 104 286 V, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la formulation des politiques ;
Madame Adissa DIALLO/ILBOUDO, Mle 220 377 P, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice de la prospective et de la planification opérationnelle ;
Monsieur Salifou KABORE, Mle 117 350 W, Conseiller de jeunesse d’éducation permanente, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chargé d’études ;
Monsieur Bakary MILLOGO, Mle 36 352 Y, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P3, 3ème classe, 1er échelon, est nommé Chargé d’études ;
Madame Irène Ida Odette ZEBA/KAM, Mle 33 240 T, Attachée en droits humains, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Chargé d’études.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE ET DE LA FAMILLE

Monsieur Martin SANOU, Mle 46 406 N, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Conseiller technique de la Secrétaire d’Etat chargée des Affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion ;
Monsieur Sansan Victor Bountounonté HIEN, Mle 46 388 D, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Secrétaire permanent du Conseil national pour l’enfance ;
Monsieur Zébo Salif ZERBO, Mle 11 395 E, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
Madame Bintou ZAMPALIGRE/OUEDRAOGO, Mle 15 998 M, Administrateur des affaires sociales, est nommée Inspecteur technique des services ;
Madame Halimata SAVADOGO /OUEDRAOGO, Mle 18 688 K, Administrateur civil, 2ème classe, 8ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;
Madame Patricia ZAÏDA/BAMBARA, Mle 26 957 F, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 12ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

Monsieur Paul KINDA, Mle 51 985 L, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
Monsieur Léonard SAVADOGO, Mle 21 413 T, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur général de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) ;
Madame Edwige Ninon YAMEOGO/SANKARA, Mle 220 410 Z, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice générale de la protection et de la promotion de la femme ;
Monsieur Koudbi Jérôme YAMEOGO, Mle 26 964 L, Administrateur des affaires sociales, catégorie A1, 12ème échelon, est nommé Directeur général de l’encadrement et de la protection de l’enfant et de l’adolescent ;
Monsieur Lucien YANOGO, Mle 43 805 R, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille du Sahel ;
Madame Solange SOME/SOMDA, Mle 43 788 S, Administrateur des affaires sociales, 1er grade, 5ème échelon, est nommée Directrice provinciale de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille du Houet ;
Monsieur Joseph TOE, Mle 51 703 A, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille du Ioba ;
Monsieur Atcho Albert SOME, Mle 51 701 F, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de la femme, de la solidarité nationale et de la famille du Noumbiel ;
Monsieur Drissa TOU, Mle 82 022 L, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de la femme, de la solidarité nationale et de la famille du Poni.

AU TITRE MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Monsieur Sombenome SABA, Mle 24 242 S, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur régional du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique de la Boucle du Mouhoun ;
Monsieur Pingaté LAMIEN, Mle 47 797 J, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique des Cascades ;
Monsieur Zakaria Mamadou BAÏLE, Mle 20 258 R, Inspecteur des eaux et forêts, catégorie A1, 14ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre ;
Monsieur Ousmane DEMBELE, Mle 22 482 E, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-est ;
Madame Mariam DOUAMBA/ZOUNDI, Mle 31 934 L, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-Nord ;
Monsieur Nebila Jérémie NAGALO, Mle 46 070 U, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-Ouest ;
Madame Géneviève Joséphine TIOYE/ZABRE, Mle 16 088 K, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 10ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Centre-Sud ;
Monsieur Barnabé KABORE, Mle 046 082 U, Inspecteur des eaux et forêts, catégorie A, 4ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique de l’Est ;
Monsieur Tigasse Anakouba BASSOROBOU, Mle 41 679 A, Inspecteur des eaux et forêts, catégorie A2, 14ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique des Hauts-Bassins ;
Monsieur Moctar SANOGO, Mle 46 071 B, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Nord ;

Madame Haoua FOFANA, Mle 47 792 P, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Plateau-Central ;
Monsieur Andéma KABRE, Mle 25 024 D, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Sahel ;
Monsieur Simon DRABO, Mle 24 234 H, Inspecteur des eaux et forêts, catégorie A1, 9ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Sud-Ouest.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

Monsieur Ayouba ZONGO, Mle 238 596 L, Technicien supérieur de cinéma et de l’audiovisuel, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme des Balé ;
Monsieur Ahmed OUEDRAOGO, Mle 238 610 X, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 2ème échelon est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Bam ;
Monsieur Augustin KAHOUN, Mle 76 157 C, Assistant des affaires culturelles, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du Tourisme des Banwa ;
Monsieur Sinaly DJIBO, Mle 116 907 D, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Ganzourgou ;
Monsieur Ibrahima OUEDRAOGO, Mle 238 344 V, Assistant des affaires culturelles, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme de la Gnagna ;
Monsieur Djibril BOLY, Mle 212 402 L, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Kadiogo ;
Monsieur Gouinkouni Bernard SABA, Mle 216 713 G, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Kénédougou ;
Monsieur Daniel BAYALA, Mle 226 305 Y, Assistant des affaires culturelles, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Kouritenga ;
Monsieur Gnami Jean Baptiste DAKUYO, Mle 238 101 A, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Mouhoun ;
Monsieur Michel KABORE, Mle 225 887 N, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Namentenga ;
Monsieur Momadi DAKISSAGA, Mle 238 607 V, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 2ème échelon, est Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Nayala ;
Monsieur Domèarigbè Achille MEDA, Mle 246 690 A, Technicien supérieur du cinéma et de l’audiovisuel, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Noumbiel ;
Monsieur Assane ROMBA, Mle 216 772 J, Conservateur, restaurateur de musée, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme de l’Oubritenga ;
Monsieur Moukéila SALAMBERE, Mle 225 822 D, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme de la Tapoa ;
Monsieur Salif KOETA, Mle 238 338 R , Assistant des affaires culturelles , 1ère classe , 2ème échelon , est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Tuy ;
Monsieur Salifou TIEMTORE, Mle 216 635 T, Assistant des affaires culturelles, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Yagha ;
Monsieur Célestin TRAORE, Mle 22 658 Y, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Ziro.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.

Le Premier porte nomination des personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina Faso (AGETIB) pour un premier mandat de trois ans :

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du changement

Monsieur Lamoussa YAO, Mle 96 945 K, Inspecteur du Trésor.

Au titre du ministère de la Fonction Publique, du travail et de la protection sociale

Monsieur Ouanongo Joseph SANDOUIDI, Mle 18 551 D, Inspecteur du travail.

Au titre du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique

Monsieur Tidjani ZOUGOURI, Mle 46 640 N, Inspecteur des eaux et forêts.

Le second décret porte nomination des personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration de l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina Faso (AGETIB) pour un dernier mandat de trois ans :

Au titre du ministère des Transports, de la mobilité et de la sécurité routière

Monsieur Boukaré ILBOUDO, Mle 21 469 U, Ingénieur des travaux publics.

Au titre du ministère de l’Urbanisme et de l’habitat

Monsieur Piga Joachim NIKIEMA, Mle 24 634 T, Ingénieur géomètre.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Vos commentaires

  • Le 9 juillet 2016 à 02:43 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Moussa Soma, tu vas a Dano comme prefet ? Avant d’ arriver la- bas, tu es deja un SOME honoraire mais le jour ou tu quittes tu reprends ton vilain nom de bandji- minla -la. Avant toi, il y avait le petit emmerdeur de Sirima qui ne sait pas jouer ballon avec ses pieds et qui lane la balle. On appelle ca comment encore- la, que hanboule ou quoi encore ?.. Bonne arrivee pour servir tes maitres.Il etait le proviseur du Lycee de Dano. C’est moi qui l’ ai chasse parce qu’ il emmerdait trop mon oncle, le Grand- pere de Soma Issa.Soma Issa, tu as fait comment meme pour perdre ton joli nom de Dabire pour devenir un Soma comme les grimpeurs d’ arbres-la ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 07:04, par Ali En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Dans une interview parue dans le journal aujourd’hui au Faso le 7 juillet 2016,le ministre de la santé a tenu des propos qui dévoilent qu’il est visiblement un soutien à l’anarchie qui prévaut dans son département. Il déclare que le rapport de force est en défaveur du DG de l’hôpital de Tenkodogo et on attend la lettre d’explication de celui de Koudougou. De quel rapport de force parle t-il ? Des mouvements d’humeurs téléguidés des agents du SYNTSHA ? Le ministre doit comprendre que dans le règlement des conflits administratifs, c’est la voie légale qui doit être utilisée pour faire valoir des arguments de droit. Il ne sied pas de parler de rapport de force car, la force brute qui peut être instrumentalisée, vise généralement à se détourner des règles de droit pour des règlements de comptes. Pourquoi c’est au ministère de la santé que les grèves et autres actions de revendications syndicales visent toujours la chasse à l’homme ?Une telle réalité donne raison à ceux qui pensent que la motivation première du ministre de la santé est d’orchestrer des conflits juste pour pouvoir nommer ses amis ,parents et copains politiques dans les directions des hôpitaux et autres services de santé comme la CAMEG où existent de grands financements. Il n’hésite même pas à remettre en cause le mécanisme d’appels à candidatures pour la sélection des DG par compétences. Les DG des CHR de Tenkodogo et Koudougou sont issus du système d’appels à candidatures pour des contrats de 3 ans renouvelables une fois. Il veut ramer à contre courant de cette règle de bonne gouvernance qui a droit de cité de nos jours, juste pour ses intérêts claniques. Qu’il ait la sagesse de demander à son collègue ministre du commerce qui a opté de passer par l’appel à candidatures pour le prochain choix du DG de la Chambre de commerce pour plus de transparence. Puisque le Premier ministre Thieba a décidé de renvoyer de son gouvernement tout ministre qui se rendrait coupable de corruption, qu’il analyse bien les comportements des ministres qui s’entêtent à remettre en cause les règles de bonne gouvernance par le système d’appels à candidatures des DG des sociétés d’Etat, d’EPE. Les tentatives de corruption pourraient justifier ce refus obstiné de bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 07:20, par sidnoma En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Toutes mes félicitations à Mme la ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille qui sans offenser son syndicat commence à recadrer les nominations. C’est ça la grandeur d’esprit et beaucoup de nos dirigeants gagneraient à s’y conformer. Au travail maintenant Mme/Mr les travailleurs sociaux

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 07:45, par DABARE En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Merci monsieur le ministre, porte parole pour le compte rendu. Juste vs signaler une coquille dans la partie "nominations au conseil d’administration." Il s’agit du ministère de l’économie, des finances et du DÉVELOPPEMENT et non ministère de l’économie, des finances et du CHANGEMENT. Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 08:06, par Prémonition En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Ceux qui veulent passer par le subterfuge de l’adoption d’une nouvelle constitution pour une 5è république veulent supprimer le poste de Premier ministre pour pouvoir bloquer la possibilité du Chef de l’Etat de diriger. Ils veulent un poste de vice-président car ils cherchent coûte que coûte à diriger ce pays à la place de Roch .Ils sont en train de s’accaparer les postes stratégiques à grands budgets à travers les nominations qui viennent des nombreux ministres de leur clan. Ils sont en train de confiner Roch dans un rôle de président protocolaire afin de régner eux -mêmes en chefs exécutifs du pays. Avec leurs méthodes de pensée unique et de dictature, le Burkina n’est pas encore sorti de la zone de turbulence. Ils oublient que le bâton qu’ils utilisent contre le peuple pourrait se casser sur leur tête. Il faut bannir à jamais la pensée unique dans une démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 08:39, par Simple contributeur En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Très bonne mise en page du Faso.net pour Android. Sincères félicitations et encouragements pour l’excellence.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 09:31, par Cequejenpense En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Bon c’est long hein ces nominations au MATDS. On dirait resultats du CEP. Lol. Bon, cote prefet et SG c’est un peu diversifie. Mais chez les Haut commissaire la on dirait 80% sont mossi. Mes esclaves mossi n’aiment pas la region du Sahel ?
    Point positif- la plupart sont du ministere de l’administration territoriale.

    Je ne demande ce que feront tous ces DP de la culture quand on sait que y a pratiquement pas de budget pour la culture surtout pour les provinces. C’est un peu comme les DP du Sport.

    Je suggere qu’on nomme un expert avec 2 techniciens comme collaborateur par province pour une mission d’un an. Objectif recenser les opportunites locales, les pratiques, ceremonies, talents, etc. Puis faire une proposition d’agenda culturel provincial, un projet de formation des jeunes et d’accompagnement des talents (musique, sculpture, bronze, etc). Prevoir leur financement dans le budget national avec l’appui des partenaires. Creer une loi reglementant le sponsoring et le mecenat. De maniere a ce que le sponsoring par les entreprises ne soit pas limite aux seules evenements des plus grandes villes alors meme que ces entreprises font du business a l’interieur du pays. Mais comme le sponsoring meme est un business et qu’on ne peut pas forcer qlq1 a sponsoriser la ou il estime qu’il n’a pas bcp d’interet, il faut une autorite de controle (une sorte de guichet) qui recoit copie de toute les demandes de sponsoring et copie de tous les document d’accord ou de refus. Ensuite est preleve un certain pourcentage sur les montants pour financer les activites des petites villes. Ce guichet pourrait etre egalement un intermediaire pour faciliter l’acces des petits evenements de province aux sponsors qui sont tres souvent dans grandes villes. Aussi, faut-il encorager le sponsoring local par des PME locales.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 10:03, par Valea En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Parlant de la réfection de l’avenue de Tengsoba, Monsieur le ministre des transports, vous venez de débuter votre fonction et c’est les prêts qui vous intéressent de premier abord pour les mettre sur le dos du contribuable burkinabé, ne trouvez-vous pas que c’est malsain ? C’est tout à fait normal que le Japon ne vous donne pas « un engagement ferme » à cet instant-là. Le Japon avant de s’exécuter à raison de vous étudier d’abord quand à votre probité, pour savoir qu’il n’a pas affaire à un gouvernement de truands. Et votre manière de faire dès votre prise de service laisse penser que ça y ressemble. Voilà pourquoi les choses se sont compliquées. Dites-nous à partir de quand le gouvernement japonais n’a pas donné un engagement ferme. C’est un point important pour comprendre le pourquoi. De grâce Monsieur le ministre, ayez pitié de notre peuple laborieux et ne prenez pas les prêts à gauche et à droite pour lui porter sur la tête à cause des prébendes et compromettre l’avenir de nos enfants. Quittez dans ça, ce n’est pas bien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 10:28, par Fatao En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    On nous dit que la transition a passé trop de marchés par entente directe. Aujourd’hui, ce qui se passe au niveau des appels d’offres ne sont pas loin de là. Un exemple. Prenez l’appel d’offre du Ministère des ressources animales et Halieutiques concernant la fourniture d’aliments bétail en vrac et d’aliments bovins. Pour l’année passée et voir les résultats. Le même appels d’offre de cette année dont le dépôt des dossiers est prévu pour le jeudi 14 juillet 2016 est encore monter pour SOFAB-SA. Et c’est de voir à qui appartient cette SOCIETE, vous alliez vite comprendre que ce pays sera difficile à maitrise. Et vivement que le gouvernement trouve des moyens sanctionner genre de pratique. On attend donc les résultats de cette appel d’offre et je reviendrais sur la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 10:32, par Fatao En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    On nous dit que la transition a passé trop de marchés par entente directe. Aujourd’hui, ce qui se passe au niveau des appels d’offres ne sont pas loin de là. Un exemple. Prenez l’appel d’offre du Ministère des ressources animales et Halieutiques concernant la fourniture d’aliments bétail en vrac et d’aliments bovins. Pour l’année passée et voir les résultats. Le même appels d’offre de cette année dont le dépôt des dossiers est prévu pour le jeudi 14 juillet 2016 est encore monter pour SOFAB-SA. Et c’est de voir à qui appartient cette SOCIETE, vous alliez vite comprendre que ce pays sera difficile à maitrise. Et vivement que le gouvernement trouve des moyens sanctionner genre de pratique. On attend donc les résultats de cette appel d’offre et je reviendrais sur la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 11:16 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Bravo aux monistres de l’environnement

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 12:17, par sanou En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    a mr le president du faso roch critian kabore ignorance conduit l homme ou il ne va jamais aime depuis votre prise de pouvoir les militaires sont devenu votre ennemi meme pas une faveur pourtant tous les autres fonctionnaires on eu gain de cause meme l article 081 ne concerne pas les militaires en oubliant que si les militaires n etaient pas venu des autres garnison pour empecher le coup d etat du rsp presentement vous simon et salif etaient loin du burkina simon ne dira pas le contraire mais asseyez vous le pire reste a venir

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 12:44, par adama En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    a mr le MATDS SIMON COMPAORE comme les officiers ne veulent pas prendre leur responsabile meme si c est un sous officier faut nommer comme commandant BNSP c est encor mieux que actuel commandant BNSP qui est la uniquement rien que pour ces interets si non c est comme un cultivateur qui n a jamais fait l ecole epuis on lui demande d etre enseignant qu est ce qu il va dire aux eleves c est son cas un du genie militaire ne peut pas venir etre commandant BNSP d autres personnes on refuse quand ils ont ete consulte effectivement ils etaient pas des pompiers mai lui meme si la BNSP n existe pas c est n est pas son probleme si non il pouvait refuse aussi au profit d un pompier

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 14:24, par piqqbool En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Le ministre du developpement de l’économie numérique et des postes na toujour rien a dire en conseil des ministres alors que les informaticiens sont en grogne.On dit que sui cherche trouve et qui trouve supporté.le future nous dira

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 14:45, par Eleve de maternelle En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    A propos des cités des forces vives il ya lieu de revoir le format de ces infrastructures pour les adapter au besoin réel et à la capacité de financement des villes où la fête est célébrée.
    624 parcelles pour Kaya me semble exagéré. A raison de 25 millions par villa cela fait plus de 16 milliards d’investissement à réaliser ce qui me semble irréaliste. 350 à 400 parcelles me semble raisonnable et suffisants sur la base d’objectif de réalisation effective. En général ces projets de cité des forces vives constitue des opportunités pour certains malins d’avoir des parcelles sur lesquelles ils font la fondation et arrêtent le chantier en vue de revendre la parcelle après la fête ce qui n’est pas conforme à l’esprit de la cité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 15:21, par Jeunedame seret En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    MINISTÈRE DE TRANSPORT... on veut dépêcher les prêts pour vite infiltrer et exagérer les détournements ; voire excuser les mauvais travaux de chantier. Esprit d’irresponsabilité oblige ! ET SI JAPON N’AVAIT RIEN PROMIS ? monsieur le ministre, hâtez-vous LENTEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 15:26, par Merci En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Internaute ton inquiétude est vraie, pareil pour les appels d,offres lances pour la construction dès ceg et lycées dans lès régions du nord, plateau central et autres, ce fut une mascarade l,asce gagnerait à vérifier les dossiers à ce niveau tout à été taillé sur mesure compromettant déjà la qualité dès ouvrages à venir

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 15:34, par Agent CHR Tenkodogo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Une véritable tragédie est entrain d’être mise en œuvre dans les hôpitaux publics du BURKINA Faso ,tragédie parfaitement orchestrée à partir du ministère de la santé . Pour récupérer les directions générales des hôpitaux ,un groupe de médecins trop pressés n’ont pas trouvé mieux que de mettre en place un plan diabolique et sadique fut il au prix de nombreuse pertes en vies humaines . Ce plan consiste tout simplement à orchestrer des crises multiples dans les hôpitaux avec comme principale revendication le départ du DG et par voie de conséquence la remise en cause de la procédure d’appel à candidatures pour le recrutement des DG ,bien que cette procédure n’est pas spécifique aux hôpitaux . C’est une mesure qui s’applique à toutes les sociétés d’état et tous les EPE du BURKINA FASO .Comment un seul ministre va se lever pour remettre en cause une mesure issue du premier ministère ?Le ministre est tellement pressé qu’il s’est trahi en dévoilant publiquement qu’il est le chef d’orchestre des crises aux CHR de Tenkodogo et Koudougou .Comment peut on rendre responsable des difficultés des hôpitaux les seuls DG en omettant volontairement tous les maux qui minent le bon fonctionnement des dits hôpitaux et dont la plupart ne dépendent pas de la bonne volonté des DG ,alors que les vrais agents indélicats de nos services de santé sont ceux la mêmes qui dirigent les syndicats surtout le Syntsha ? Que l’on fasse une enquête sur le comportement et les pratiques malsaines de ce Mr BATINGA du CHR de Tenkodogo et je vous assure que l’opinion tombera à la renverse . À lire effectivement l’interview du ministre, doit- on comprendre qu’il est un promoteur du hoologanisme dans nos hôpitaux et que la règle de droit n’a aucun sens pour lui ? En tous cas ,si l’on n’y prend garde, aucun DG ne pourra encore diriger un hôpital dans ce pays .Depuis l’affaire de SEGUENEGA en 2011 ,les agents de santé en général et certains responsables des sous sections et militants du SYNTSHA en particulier, se croient tout permis et n’ont aucun respect ni pour leurs supérieurs les médecins , ni pour les responsables administratifs .Malheureusement ,Monsieur le ministre par cette sortie vient de mettre de l’eau à leur moulin, juste parce qu’il veut récupérer les directions générales des hôpitaux et autres structures de santé pour ses parents ,amis copains et copines .Espérons que le président du FASO et le Premier ministre seront assez vigilants pour ne pas suivre ce ministre dont les frasques vont inévitablement détruire à terme tout le système de santé burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 16:15 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    je me demande pourquoi on n’aime nommer generalement des femmes comme haut-commissaire ou gouverneur dans la region des cascades. Faut-il en conclure que les Goins et assimilés aiment les femmes....comme dirigeants ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 16:20, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Vraiment nous Burkinabè n allons jamais changer.
    M adressant à l internaute de 8h06 "Prémonition"(??)
    - Sur quoi fondez vous vos spéculations ? Rien de rien ?
    - Une nouvelle constitution attendue depuis la fin de la transition ?
    - Une constitution que tous les partis politiques à la présidentielle avaient dans leur agenda en cas de victoire ?
    - Une nouvelle constitution dont les rédacteurs choisis n ont meme pas encore siégé ?
    - Une constitution qui sera rédigée par 92 membres ?
    - Des membres de la commission qui viennent de toutes les sensibilités politiques et sociétales et non uniquement du MPP et alliés ?
    - Une constitution dont les propositions seront adoptées par consensus(foi du chef de file de l opposition ZEPH) et non à la majorité ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 17:36, par Agent CHR Tenkodogo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Le Centre Hospitalier Régional de Tenkodogo a connu durant près de 3 mois, une perturbation dans son fonctionnement du fait d’une avalanche de mouvements d’humeurs d’agents de santé, militants du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale(SYNTSHA).Des amalgames sont faits entre les revendications syndicales et les règles de gestion administrative et financière. Une situation de dérive administrative et financière sur fond de règlements de comptes masqués, risque de déboucher sur une saignée absurde du trésor public si le gouvernement ne met pas un terme à cette stratégie machiavélique.

    Les attitudes du SYNTSHA diffèrent fondamentalement de celles des autres syndicats du Burkina Faso. En effet, la mission cardinale des syndicats se résume à la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs. Ainsi, les revendications syndicales qui visent la revalorisation des salaires, des indemnités, des outils et matériels de travail sont tout à fait légitimes même s’il appartient aux administrés et aux gouvernants de trouver un compromis réaliste pour satisfaire ces revendications. Ainsi, récemment des syndicats de la magistrature, de l’inspection du travail, des Finances ont mené des mouvements de grève, de revendications de meilleures conditions de travail et de vie sans cibler des attaques personnelles de règlements de comptes. Par contre, le SYNTSHA s’est singularisé dans le dénigrement de responsables de la santé dont il exige in fine la démission, chaque fois qu’il organise des mots d’ordre de grèves, avec des revendications diluées dans l’objectif principal de cabale politique qui sous-tend généralement ses luttes.
    Un précèdent dangereux risque de se produire au CHR de Tenkodogo si le gouvernement n’y met pas vite de l’ordre. Comment comprendre que le directeur général dont le contrat de 3 ans, qui a été renouvelé en février 2016 pour résultats satisfaisants, se trouve actuellement victime d’un chantage orchestré par le SYNTSHA, pour exiger sa démission, sans même attendre les résultats d’un audit que le syndicat exige ? Cela ressemble à une fuite en avant, avec un sentiment de doute qu’il puisse exister des fautes graves nécessitant la rupture du contrat du DG. Comment comprendre aussi que le syndicat et le Conseil d’Administration de l’hôpital explorent des voies amiables de départ du DG avec des propositions de paiements des années restantes de salaires et d’intérêts et dommages qui avoisineraient 40 millions de FCFA ?Si le DG est réellement coupable de fautes graves de gestion, il incombe aux structures habilitées de contrôle d’Etat, dont l’Autorité supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption, la Cour des Comptes de se saisir du dossier .Le SYNTSHA et autres syndicats n’ont pas pour rôle, la nomination et le licenciement des agents de la Fonction publique. Cela relève du rôle régalien du gouvernement en conseil des ministres, après des avis motivés et des faits établis en toute légalité. Le DG a aussi le droit d’ester en justice s’il estime être victime d’une rupture abusive de son contrat avant terme. Dans le bras de fer qui prévaut au CHR de Tenkodogo, ce sont primordialement les malades et les populations qui sont victimes de cette situation de blocage du fonctionnement normal de l’hôpital. On sacrifie ainsi la vie des malades sur l’autel des intérêts égoïstes et des querelles nauséabondes de personnes. Si le DG devrait ainsi quitter son poste avec un paiement de ses droits à hauteur de 40 millions de FCFA, il ne sortirait sans doute pas perdant de ce conflit avec ce pactole et continuera d’exercer ailleurs en sa qualité de fonctionnaire. Ce serait une hémorragie absurde dans le trésor public pendant que les hôpitaux ont besoin d’argent pour l’achat de consommables médicaux. Des DG de la CAMEG ont été par le passé fortement indemnisés pour les pousser abusivement vers la sortie au profit des clubs d’amis politiques. C’est cette même logique que d’aucuns voudraient perpétuer au ministère de la santé. Autres temps, autres mœurs. Il est temps de changer de fusil d’épaule. Ce disque de la mauvaise gouvernance est rayé et il est important que les uns et les autres comprennent cela et opère le changement nécessaire de mentalité et de comportement. L’opinion publique a suffisamment une mauvaise appréciation de certains agents de santé qui ne cessent de défrayer la chronique. Chaque fois qu’un médecin chef de service ou un directeur d’hôpital veulent engager des actions rigoureuses de lutte contre des mauvaises pratiques dans la santé, des agents indélicats se réfugient derrière le SYNTSHA pour exiger le départ des responsables. Ce sont des méthodes qui visent à décourager le dévouement des responsables engagés pour la bonne gouvernance dans l’intérêt supérieur de l’Etat.
    Par conséquent, il appartient vivement au gouvernement, en particulier au Premier ministre et au Président du Faso de diligenter des investigations crédibles pour démasquer ce complot qui vise à rendre impossible l’administration normale des hôpitaux par certains agents de santé qui ignorent leurs prérogatives et les règles de gestion administrative et financière d’un Etat républicain. Il sied de lutter contre les mauvaises pratiques de santé d’agents indélicats qui risquent de compromettre la politique sanitaire du Président Roch Marc Christian Kaboré qui suscite dès ses premiers moments, de la satisfaction pour la gratuité des soins des enfants de moins de 5 ans, la gratuité des césariennes etc…

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 21:02, par sadjo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Apparemment, il n’y a pas de femmes compétente au MJFIP pour occuper des postes de responsabilité. Monsieur le ministre, à l’image de vos collègues, songez en prendre en compte l’aspect genre dans la constitution de votre équipe afin de vous conformer aux normes internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 21:15, par dolo En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    M. Le DGIPE Sansan Kambiré du MJFIP , vous serez le seul responsable de ce qui arrivera dans votre direction. Vous laissez des agents compétents de votre direction pour faire nommer vos frère en christe qui ne sont pas rompu aux questions d’emploi. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 21:25, par lafia En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Félicitation à M. Traoré Abdoulaye au mjfip pour sa confirmation à son poste de directeur nonobstant la volonté obscure de son DG incompetent de l’écarter, n’eut été la vigilance de la hiérarchie. Bon vent à toi mon directeur

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 21:41, par poko En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Héh ! Le ministre en charge de la Jeunesse est apparemment masculiniste. Il passe son temps à nommer des hommes au détriment des femmes. Les postes au paravant occupés par les femmes sont à présent occupés par des hommes alors que ceux des hommes sont toujours occupés par ces derniers. Nous sommes déçu du DRH SAKRÉ OUEDRAOGO qui se dit président de la cellule genre du ministère alors qu’il n’est que le président des perdiems des ateliers genre. Il pourchasse permanemment les ateliers genre au détriment des différents membres de la cellule sans être capable de plaider pour la prise en compte de la question au niveau de la responsabilisantion des agents. Se proclamant homme fort dans le staff de son ministre pour les nominations, c’est plus que decevant

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 22:39, par Le neveu En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Félicitation au Dr Bitibalé au MJFP, svp, ne nous abandonne pas totalement à l’uo2.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 00:13 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Le ministre de la femme doit commencer à revoir sa copie. Sur 15 nominations il n’y a qu’un seul Conseiller d’éducation féminine (agent d’ex ministère de la promotion de la femme) et les 14 sont des agents de l’ex ministère de l’action sociale. Quelque chose ne va pas car c’est une fusion de 2 ministères donc il faut en tenir compte. On ne revendique pas l’égalité mais l’équité !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 09:32, par Ras. En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Inernaute 2 et 18,on t’a démasqué. Tu es la même personne. Tu as été trahis par ton style.Les textes ce sont des humains qui les rédigent. Le ministre de la santé est un ministre d’un gouvernement qui a été élu,et toi tu es quoi ?Si le DG du CHR de Tenkodogo a faute et que le personnel à travers le SYNTSHA ne le veut plus,qu’ il s’en aille,il n’est pas le seul burkinabé à ppivoir occuper ce poste.Il a perdu LE bras de fer,qu’ il s’en aille ou qu’ on le limoge tout simplemenr.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 09:32, par Citoyen decu En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Internaute n°2 je te soutiens car tu dis vrai de la vérité.
    Quand on parle de rapport de force,il faut s’assurer si cela est légale (un rapport légal). Ne soutenez pas aveuglement les syndicats et autres ,car de la sorte demain ils diront qu’ils ne veulent pas de vous même ministre parce que vous ne les soutenez pas même s’ils n’ont pas du tout raison.Aucun responsable ne pourra travailler ,décider sereinement.
    Vous êtes là pour toute l’administration sanitaire ou pour une partie ?

    Revoyez votre copie cette fois-ci.Je vous apprécies beaucoup positivement mais ici,vous avez pris le décor à vive allure Mr mon Ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 09:48, par ca suffit...... En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Internaute n°21, chapeau à toi.C’est la pure vérité.
    Le ministre est prévenu car s’il cautionne de telles pratiques,il ne doit pas être étonné si d’aventure elles se retournaient contre son proche entourage et lui-même.
    Quand certains syndicats deviennent des refuges surs des agents indélicats et que l’administration centrale cerise sur le gâteau soutien cela, oublions la lutte pour la bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 10:46, par yembi En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    merde ! ils ont saute mon oncle. sniff !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 12:53, par lassane En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Vous les gens de la santé ,vous nous fatiguez avec vos règlements de compte . Sauf erreur de ma part, il me semble qu’au cours d’un conseil des ministres ,le ministre de la santé avait annoncé la tenue prochaine des États généraux des hôpitaux burkinabé qui devaient permettre de débattre de tous les problèmes de nos hôpitaux .Pourquoi ne pas attendre à cette occasion pour débattre de la gestion et gouvernance des hôpitaux publics ? En ce moment ,s’il y a des réformes à faire dans ces histoires de choix des DG par appel à candidature ,cela peut se faire après une évaluation objective de la pertinence de cette procédure .A mon avis ,après avoir lu le fameux interview ,le ministre n’aurait pas dû s’appuyer sur les cas des CHR de Tenkodogo et de Koudougou pour remettre en cause la procédure d’appel à candidatures qui n’est pas l’apanage de son seul ministère .Il aurait dû simplement dire que la question sera débattue à ces états généraux . En profitant des crises ci-dessus pour évoquer cette question cela le rend forcément suspect et donne l’impression qu’il en veut plutôt à des individus qu’à une règle .Messieurs de la santé inscrivez cette affaire à l’ordre du jour des états généraux des hôpitaux et arrêtez d’offrir ce spectacle ridicule à l’opinion nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 17:21, par Kere Wendpagninde Adrien En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Besoin d’un diplomate en Guinée Équatoriale, nous avons tous exprimer que plus rien ne sera comme avant.
    Les ressortissants burkinabé vivant en Guinée Équatoriale ont besoin d’un grand changement.
    Merci de ne pas tardé les chose en notre faveur

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 17:42, par PILOTAGE A VUE En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Véritablement, le ministre de la santé fait un pilotage à vue de son ministère. Initialement, il avait voulu orienter le thème des états généraux de la santé sur la fonction publique hospitalière. Il s’agissait de voir comment renforcer la présence des médecins dans les hôpitaux publics par un cadre règlementaire avec des engagements et motivations de telle sorte que les médecins n’abandonnent pas les hôpitaux publics pour les cliniques privées mieux rémunérées. Mais voilà que le ministre fait volte-face par un changement du thème de ces états généraux prévus pour juillet 2016.Il place maintenant ces assises sous l’angle de la perspective de l’assurance maladie universelle. Une situation qui démontre que le ministre n’a pas une vision claire et une politique cohérente en matière de santé pour le Burkina. Puisqu’il fuit les débats contradictoires, sources de solutions réalistes, on verra s’il pourra transformer ces assises en un congrès de convives avec ses promotionnaires et amis, dans l’optique de servir de bases arrières pour persister dans ses actions décriées de règlements de comptes et de nominations d’intérêts claniques. Ce qui est sûr, professeurs agrégés de médecine, pharmaciens et autres cadres frustrés par les frasques du jeune ministre l’attendent au tournant pour lui signifier les bonnes règles de gestion du département de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2016 à 06:36 En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Internaute numéro 13 ,sachez que le colonel YELEMOU n’a jamais demander a venir a la BNSP.C’est plutôt la mésentente, l’incompréhension , l’aigraire entre Officiers qui a occasionné tout cela. Le commandement n’est pas une affaire de sous officiers.Réglez vos différends et laisser la Troupe en dehors.Vous pensiez nous trompez ?Écrire en mauvais français pour faire croire que c’est l’œuvre d’un de la troupe.Le col Yelemou fait ce qu’il peut.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2016 à 09:25, par Camille En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Au titre des ouvertures de ressources, le montant s’élève à trois cent trente trois milliards trois cent un millions cent soixante seize mille (333 301 176 000) francs CFA dont trente milliards (30 000 000 000) francs CFA au titre des recettes propres et trois cent trois milliards trois cent un millions cent soixante seize mille (303 301 176 000) francs CFA au titre des ressources extraordinaires
    Les ouvertures ont permis de combler les déficits budgétaires enregistrés lors de la première loi de finances rectificative et de prendre en charge de nouvelles dépenses à hauteur de trente-quatre milliards trois cent quatre-vingt-dix millions neuf cent quatre-vingt-neuf mille (34 390 989 000) francs CFA dont dix milliards huit cent quatre-vingt-dix millions neuf cent quatre-vingt-neuf mille (10 890 989 000)francs CFA au titre de l’incidence financière de la loi 081 relative au reversement des fonctionnaires dans la nouvelle grille et dix milliards (10 000 000 000) francs CFA au titre des impayés dus aux fournisseurs.

    L’épargne budgétaire s’établit définitivement à soixante-deux milliards cinq cent soixante-treize millions cinq cent trente-trois mille (62 573 533 000) francs CFA contre cinquante milliards trois cent soixante-quatorze millions cinq cent vingt-deux mille (50 374 522 000) francs CFA dans la loi de finances rectificative, soit une amélioration de 24,22%.

    Le besoin de financement est entièrement couvert



    Ce sont là des infos capitales. Maintenant qu’on n’entende plus parler de manque ou de non prise en compte par le CNT pour faire fasse aux cris des travailleurs de l’Etat. A bon entendeur.....

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 11:27, par Sanyirvièl En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Bon Dieu, j’aimerai savoir si la gestion du pouvoir d’état se limite seulement à la nomination des travailleurs, que dis-je, à la valse des agents indésirables du système dans le Burkina profond au profit des amis et complices du pouvoir ?
    Que de nominations depuis le changement de gouvernement !...que gagne le pays dans ces nominations sans aucune objectivité ? Absolument RIEN ; imaginez tout les tracas que les intéressés et leurs familles, les usagers des services publics vont subir du fait de ces affectations liés aux déplacements pour rejoindre leurs postes après les longs moments de passation de services, les inscriptions des enfants dans les nouvelles écoles, ou tout ce temps d’absence que les intéressés utiliseront pour se retrouver en famille au cas où toute la famille ne pourra rejoindre le nouveau poste d’affectation !
    Les fonctionnaires ne peuvent jamais être motivés par de telles pratiques. A peine ils arrivent dans une localité qu’on les affectent dans une autre !!
    ARRËTEZ CES PRATIQUES QUI N’HONORENT PAS L’INTELLIGENCE DE NOS CADRES AUX YEUX DES BAILLEURS IL Y VA DU DEVELOPPEMENT REEL DE NOTRE PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 11:53, par MI En réponse à : Compte rendu du conseil des ministres du vendredi 8 juillet 2016

    Monsieur le Ministre des Infrastructures,à quoi sert votre présence en conseil des Ministres.Lors de la campagne, avez vous parcouru les différentes localités du pays ? Avez-vous constaté l’état de nos voies ?On vous attend au tournant ! Et puis, qu’attendez-vous pour les nominations dans les directions régionales, la transition n’est-elle pas fini ?Sinon,certains DR pourraient être chassé par leurs collaborateurs directs pour manque de considération et de dialogue et pour une gestion opaque.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés