Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • • vendredi 8 juillet 2016 à 21h00min
Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

Ce jeudi 7 juillet 2016 a eu lieu la cérémonie officielle d’inauguration de la mine d’or de Yaramoko, exploitée par Roxgold Sanu. Cette mine est située dans la commune de Bagassi, dans la province des Balés. Première mine d’or souterraine du Burkina Faso, elle prévoit employer près de 400 personnes.

« Un témoignage d’espoir et de progrès pour toute la région et également pour le Burkina Faso. », c’est ainsi que le Premier ministre Paul kabaThiéba qualifie la mine de Yaramoko, exploitée par Roxgold, une société canadienne.

Elle rapportera plus de 100 milliards de F CFA à l’Etat burkinabè durant ses dix ans de vie. Cette mine qui compte parmi les 20 gisements d’or au monde ayant les plus hautes teneurs en or du monde avec 15,80 g/t d’or, exploitera 23 tonnes d’or sur dix ans. Ce 7 juillet 2016, le Premier ministre a procédé à la coulée du premier lingot d’or de la mine dont la construction a coûté environ 100 milliards de F CFA.

L’Etat burkinabè détient 10% du capital de la mine qui emploiera pas moins de 400 personnes dont 200 nationaux selon André Baya, directeur général de Roxgold Sanu. « Nous avons aujourd’hui une équipe qui dépasse les 400 personnes. Pendant la construction à un certain moment, on avait plus de 1000 personnes qui travaillaient chez nous. Et notre priorité a toujours été de recruter localement. On a plus de 200 employés qui sont originaires de la commune de Bagassi. »

Préserver l’environnement, une priorité

En ce qui concerne les conséquences environnementales de l’exploitation de la mine, le ministre de l’énergie, des mines et des carrières Alfa Oumar Dissa a tenu à rassurer la population : « L’étude d’impact du projet sur l’environnement social, économique et écologique qui a été entreprise et validée par le ministère en charge de l’environnement a permis aux populations riveraines, aux collectivités locales et aux organisations écologiques d’exprimer leurs attentes. »

Le PDG de Roxgold John Dorward a également rappelé que la mine étant souterraine, l’impact environnemental est limité.

Ce qui n’a pas empêché la société de planter 25 000 arbres dans la zone et de recycler ou traiter tous les déchets qu’elle produit.

Le volet social n’est pas également en reste. En effet, dans le domaine de l’éducation, la société canadienne a offert des bourses d’études à des élèves nécessiteux de la commune et a financé la formation de la mise à niveau des enseignants de Bagassi. Elle a aussi financé la formation de 20 jeunes au Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré et a apporté son soutien technique et financier aux femmes de la localité pour la production de soumbala et de savon. Elle a également offert un groupe électrogène à l’hôpital de Boromo.

Toutefois, le maire de la commune de Bagassi, Mihin Lombote a soumis des doléances aux responsables de la mine. Il s’agit entre autres de la réfection de la route Bagassi-Wahabou, qui est difficilement praticable en saison pluvieuse.
En rappel, Roxgold détient six permis d’exploration pour d’autres régions du Burkina Faso. Elle pourrait également étendre la mine de Yaramoko en exploitant le gisement en profondeur ou en développant d’autres gisements dans la même zone.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2016 à 16:10, par paysannoir En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Venez canadiens, chinois, indiens, américains, français ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;y a de l’or à piller au Burkina. y a un environnement gratuit à détruire, de l’eau à polluer sans payer.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 19:13 En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Internaute 1 : ...juste qu’il faut verser une contrepartie financière à l’état, employer des nationaux qui chôment et soutenir l’activité économique !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 22:51, par Ouedraogo kassoum En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Bonsoir que les autorités suis les mines du Burkina pour plus de développement dans chaque commune exploité regarder le Ghana on voix les trasse des minne exploité dans chaque commune fait un efor pour que les burkinabé profit de leur développement

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 23:35 En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    D’accord avec paysannoir pour son ironie. Les companies minières doivent faire très attention aux problèmes environnementaux qu’elles pourraient léguer au pays. Les autorités doivent jouer la carte de non complaisance dans ce domaine.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 08:24, par Monminier En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Avons-nous les cadres aguerris pour les analyses fines de toutes les implications de ces mines ? Quand quelqu’un connait plus que vous, vous êtes à sa merci. S’il veut il vous dit la vérité et agit en conséquence. S’il veut il vous dit une démi vérité que vous prendrez pour vérité. S’il veut, il vous dit une vérité d’aujourd’hui qui sera mensonge dans 50 ans et lui il le sait.
    Bonjour et bienvenue cher minier ROXGOLD et à travers vous, tous ces miniers qui viennent chercher l’argent chez nous. On vous aime on en profite mais acceptez qu’on ouvre l’œil.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 08:34, par ATS En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Le danger n’est pas toujours du cote que vous croyez. Il est plus tot du cote de l’explotation artisanale, souvent faite de maniere sauvage, clandestine et incontrolee dans le mepris total des regles en matiere de sante et securite, encore moins en matiere de protection de l’environnement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 11:40, par Amadoum En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot : PRESERVER L’ENVIRONEMENT, LA PRIORITE DE QUI ?

    Pour Roxgold Sanu, le jeu est fait et je souhaite a l’entreprise succes et bonne collaboration avec les habitants de la region et du pays tout entier.

    Malgre toutes les realisations et les promesses de developpement de la region, il faut que nous comprenions que la raison d’etre de Roxgold Sanu est de faire des sous pour ses actionnaires, ni plus ni moins. Elle n’est pas une organisation caritative.
    Toute inquietude qui releve de la destruction environementale de notre pays est notre responsabilite et je pense que nous avons assez de savoir et savoir faire pour nous en occuper. Nul n’a tout le savoir a tout moment, mais si nous regardons autour de nous et a travers le monde, nous pouvons apprendre des autres et defendre nos interets d’une maniere adequate.

    Maintenant, esperons que les autorites qui ont conduit les negociations et fait les etudes en aval avaient vraiment les interets de la region et de la nation a coeur. De cet espoir, doit naitre l’espoir que nous laisserons un environement sur toute l’etendue du territoire, ou il fait bon vivre pour nos enfants et nos petits enfants.

    Bon vent et succes au partenriat Burkina Faso et Roxgold Sanu !

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 15:27, par La kaa yi san En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Je viens pour attirer l’attention de l’opinion nationale en général et celle en particulier de la commune de Bagassi sur certains faits suffisamment graves. Il s’agit de ces nombreux jeunes embauchés par la société minière parmi lesquels une centaine a fait l’objet de renvoi la semaine d’avant la visite du premier ministre sans aucune explication et plus de 80% de ces mêmes jeunes ont été repris un a un au cours de la semaine de la visite du chef gouvernement sans aucune explication. Et certains noms comme M. Bassolé et M. Troaré, ce sont eux, qui font la pluie et le bon temps. Le découragement se lit sur de nombreux visages quand à la précarité de leur emploi. Comment comprendre que la cinquantaine de jeunes filles et jeunes garçons recrutés et formés durant trois ans par Roxgold Sanu peine à obtenir des contrats de travail suffisamment clairs ? Ces jeunes disent vouloir demander une audience afin de rentrer le PDG de Roxgold toute chose que ces messieurs cités plus haut refusent ? Pour un petit témoignage d’un correspondant de la radio « voix des Balé », en ces termes, « Il est facile d’accéder au Président du Faso qu’au site minier de Roxgold ». Certains diront à cause de la sécurité du site peut être ? loin s’en faut mais à cause de certain zèle de l’entourage du PDG. Ceci n’est que l’iceberg de la situation.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2016 à 08:17, par Thién En réponse à : Exploitation minière : Roxgold Sanu a coulé son premier lingot

    Les gouvernements du Burkina Faso se ressemblent par leur manque de vision de développement.
    Comment peut-on accepter que de telles compagnies aillent exploiter l’or dans ces villages difficiles d’accès sans en faire une des conditions préalables d’exploitation de cet or ? De bagassi à Ouahabou il n’y a que 37 kilomètres difficiles d’accès en hivernage avec au moins quatre ponts impossibles à franchir. Pourquoi ne pas commencer à goudronner ce petit tronçon d’abord ? pourquoi laisser toutes ces remorques gâter cette voie davantage ? Après l’exploitation de l’or les ressortissants n’auront que leurs yeux pour pleurer !
    Quel Etat responsable peut se comporter de la sorte ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
Exploitation artisanale de l’or : Les acteurs discutent de leurs difficultés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés