Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 22 juin 2016 à 05h28min
Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 22 juin 2016, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.
Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

I . DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

Le Conseil a examiné un projet de loi portant autorisation de ratification de la Charte de l’Organisation de coopération islamique (OCI), adoptée le 14 mars 2008 à Dakar au Sénégal.
L’adoption de cette Charte vise la mise en conformité de la législation de notre pays avec celle de l’OCI et les principes de la Charte des Nations Unies et du droit international.
Le Conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

Le Conseil a adopté un décret portant barème des honoraires des mandataires judiciaires dans les procédures collectives d’apurement du passif.
Ce décret fixe le barème des honoraires des mandataires judiciaires désignés en qualité d’expert au règlement préventif, de syndic de redressement judiciaire ou de syndic de liquidation des biens et de syndics contrôleurs dans les procédures collectives d’apurement du passif.

Son adoption vise à conformer la règlementation de notre pays avec l’Acte uniforme de l’OHADA portant organisation des procédures collectives d’apurement du passif.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté douze (12) rapports.
Le premier est relatif à l’appel d’offres international restreint accéléré N°2015-0005/MDENP/SG/DMP du 28 décembre 2015 pour la construction d’une liaison sur fibre optique entre Ouagadougou et Pô jusqu’à la frontière du Ghana + bretelle Bagré Pôle dans le cadre du projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF).

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise HUAWEI INTERNATIONAL pour un montant de sept millions neuf cent quatre-vingt-quatre mille cent quatre-vingt-cinq (7 984 185) dollars US, soit quatre milliards sept cent soixante-seize millions cinq cent trente-huit mille six cent soixante-seize virgule vingt-cinq (4 776 538 676,25) francs CFA TTC, avec un délai d’exécution de six (06) mois hors saison des pluies.
Le financement est assuré par les crédits IDA (don N° : H712-BF).

Le deuxième est une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 15 avril 2016 à Washington entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA).
D’un montant de trente millions de dollars US, soit environ 15 milliards francs CFA, cet accord est destiné au financement du Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne.

Le troisième est une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 04 avril 2015 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA).
D’un montant de trente-cinq millions de dollars US, soit environ 17,5 milliards francs CFA, cet accord est destiné au financement additionnel du Projet Santé de la reproduction en vue d’améliorer l’utilisation et la qualité de la santé de la reproduction et des services VIH/SIDA sur le territoire national avec un accent particulier sur les pauvres et les plus vulnérables.

Le quatrième est relatif aux résultats des investigations et audits post crise de 2014.
Ces investigations et audits, réalisés par l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC) avec l’appui de l’Inspection générale des finances (IGF) et des Inspections techniques des ministères (ITS), avaient pour objectifs non seulement de constituer une situation de référence à la prise de fonction du Gouvernement de Transition mais aussi, d’assainir et de moraliser la vie publique afin de restaurer la confiance entre le citoyen et l’Etat.
Ces investigations ont concerné 48 structures administratives et démembrements de l’Etat (EPE, projets et programmes, fonds nationaux), 13 collectivités territoriales relativement aux lotissements, 5 régies d’avances, 10 comptes de dépôts et 254 commandes publiques.
Les principaux constats qui se dégagent sont relatifs au non-respect des textes en matière de passation des marchés publics.
Les audits ont révélé le non-respect des procédures de passation et la mauvaise exécution financière, la mauvaise planification, la mauvaise exécution budgétaire, des faiblesses et des dysfonctionnements dans la gestion des lotissements dans la plupart des arrondissements contrôlés.
Le montant des malversations constatées s’élève à un milliard cinq cent soixante-seize millions trois cent vingt-quatre mille neuf cent vingt-six (1 576 324 926) francs CFA.
Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la mise en œuvre effective des recommandations de l’ASCE-LC et la prise de sanctions administratives idoines à l’encontre des auteurs de mauvaise gestion sans préjudices des poursuites judiciaires à mettre en œuvre par les structures compétentes.

Le cinquième est un décret portant réglementation générale de l’utilisation des véhicules de l’Etat, de ses démembrements et des autres organismes publics.
L’adoption de ce décret vise entre autres à optimiser l’utilisation des véhicules de l’Etat, à rationnaliser les dépenses liées à l’acquisition et à la gestion des véhicules, à renforcer le respect du bien public et à réduire le train de vie de l’Etat.

Le sixième est relatif à une autorisation pour la passation d’un marché par entente directe pour l’aménagement du site du Projet Centre de formation professionnelle/Centre d’incubation (CFP/CI) de Ouagadougou.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise ERO BURKINA SARL pour un montant de cent soixante-quatorze millions trois cent quatre-vingt-neuf mille deux cent dix-neuf (174 389 219) francs CFA TTC avec un délai d’exécution de cinq (05) mois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2016.

Le septième est relatif aux résultats des travaux de dépouillement de l’appel d’offres international N°2015-01/CO/SG/DEPI/CEGEPCO du 20 mars 2015 pour les travaux d’assainissement des ex-secteurs 16,19 et 24 de la ville de Ouagadougou et des travaux confortatifs dans le cadre du premier sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques de Ouagadougou (SPAQPO).

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché au groupement OK/SGTM/GC pour un montant de trois milliards deux cent cinquante-trois millions cent vingt-six mille neuf cent quatre-vingt-quatorze (3 253 126 994) francs CFA TTC avec un délai d’exécution de douze (12) mois hors hivernage.
Le financement est assuré par le Fonds africain de développement (FAD) et le budget de l’Etat.

Le huitième est relatif aux résultats de l’appel d’offres pour la réalisation des travaux de construction du nouvel aéroport international de Ouagadougou-Donsin, lot 2B.2 (piste de ronde).
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché au Groupement d’entreprise TSR GTI International/SONAF-SARL pour un montant de un milliard neuf cent quatre-vingt-seize millions cent seize mille soixante (1 996 116 060) francs CFA TTC avec un délai d’exécution de douze (12) mois.
Le financement est assuré par le budget MOAD, gestion 2016.

Le neuvième est relatif à une autorisation de conclusion de trois (03) contrats par la procédure d’entente directe à titre de régularisation.
Le Conseil a marqué son accord pour la conclusion des contrats avec les entreprises suivantes :
-  AGENCE D’ARCHITECTURE D’ENGINEERING ET DE DESIGN Sarl, pour le suivi contrôle des travaux de construction de la Maison du Burkina à Abidjan, d’un montant d’un milliard six cent millions (1 600 000 000) francs CFA Hors taxes ;
-  Le cabinet CONSEIL INGENIERIE COORDINATION ORGANISATION PREVENTION EN COTE D’IVOIRE (CICOP-CI), pour l’assistance et la coordination des travaux de construction de la Maison du Burkina à Abidjan, d’un montant de sept cent cinquante millions (750 000 000) francs CFA Hors taxes ;
-  VERITAS, pour le contrôle technique et la vérification des matériaux et équipements dans la construction de la Maison du Burkina à Abidjan, d’un montant de deux cent millions (200 000 000) francs CFA Hors taxes.
Le montant total des attributions s’élève à deux milliards cinq cent cinquante millions (2 550 000 000) francs CFA Hors taxes.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2016.

Le dixième est relatif aux résultats de l’appel d’offres ouvert pour les travaux d’aménagements de 54 km de pistes rurales dans le cadre du Projet d’aménagements de routes de désenclavement interne.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché au Groupement d’entreprises GJF/SEG-NA Sarl pour un montant de un milliard trois cent vingt neuf millions quatre cent quatre vingt deux mille quatre cents (1 329 482 400) francs CFA TTC, avec un délai d’exécution de douze (12) mois y compris la saison pluvieuse.
Le financement est assuré par le Fonds africain de développement (FAD) et le budget de l’Etat.

Le onzième rapport est relatif à deux (02) décrets portant respectivement classement indiciaire des emplois de fonctionnaires du corps de la Garde de sécurité pénitentiaire et régime indemnitaire et avantages en nature alloués au personnel de la Garde de sécurité pénitentiaire.
L’adoption de ces décrets consacre une revalorisation indiciaire en vue de donner au corps du personnel de la Garde de sécurité pénitentiaire des meilleures conditions de travail.

Le douzième rapport est relatif au document de programmation budgétaire et économique pluriannuel (DPBEP) 2017-2019.
L’adoption de ce document permet de se conformer aux nouvelles directives 2009 formant le nouveau cadre harmonisé des finances publiques adoptées par les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine.
Le DPBEP devient le document de référence pour le cadrage budgétaire et son adoption doit être soumise à un Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) au Parlement.

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté un décret portant modification du décret N°2015-1385/PRES/TRANS/PM/MICA/MEF/MJDHPC du 20 novembre 2015 portant approbation des statuts de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

L’adoption de ce décret permet de lancer le processus électoral de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso en 2016 qui mettra fin au mandat de la délégation spéciale.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur a fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso aux 10ème Journées européennes de Développement du 14 au 18 juin 2016 à Bruxelles en Belgique et de sa visite au Grand Duché de Luxembourg.
Au cours de son séjour, le Président du Faso a animé un panel sur le partenariat, le développement et l’emploi des jeunes, rencontré les burkinabè de Belgique, échangé avec les Autorités de la Commission de l’Union européenne, de la Belgique et du Grand-Duché du Luxembourg.
Il a par ailleurs rencontré le Président de la République Centrafricaine.
Le séjour du Président du Faso a permis de mobiliser la somme de 460 millions d’euros au profit du PNDES.

II.2. Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure a fait au Conseil le bilan de la mise en place des exécutifs locaux sur toute l’étendue du territoire national.
A la date du 22 juin 2016, il ressort que sur un total de 361 communes, 334 maires ont été déjà désignés.

Cependant, on note que dans certaines localités, la mise en place des Conseils municipaux a été émaillée de troubles avec des pertes en vie humaine et des destructions de biens publics et privés.

Le Conseil déplore les pertes en vie humaine et condamne fermement ces agissements qui n’honorent pas l’image de notre pays.
Il présente ses condoléances aux familles éplorées et félicite les forces de défense et de sécurité pour leur engagement.

Il appelle l’ensemble des acteurs à plus de retenue et de sens de patriotisme en vue de l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays.
Les procédures judiciaires sont engagées pour situer les responsabilités afin que les coupables répondent de leurs actes devant la justice.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

-  Monsieur Jean-Baptiste ZOUNGRANA, Mle 27 837 Z, Administrateur des affaires sociales, Catégorie A, 9ème échelon, est nommé Secrétaire général.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

-  Monsieur Issaka OUEDRAOGO est nommé Directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT).

C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE, DES DROITS HUMAINS ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

-  Madame Léontine Marie Florence ZOMBRE/ZIDA, Magistrat de grade exceptionnel, est nommée Chargé de missions ;
-  Monsieur Xavier BAYALA, Mle 130 234 T, Magistrat, grade terminal, 1er échelon est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Issa Saferiba FAYAMA, Mle 130 274 L, Magistrat, 1er grade, 2ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Gnéblessier Simplice PODA, Magistrat, grade exceptionnel, est nommé Inspecteur général des Services ;
-  Monsieur Maurice Auguste Pouikondo NIKIEMA, Mle 130 195 H, Magistrat, grade exceptionnel, 2ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Madame Pauline OUEDRAOGO/YABRE, Mle 130 185 X, Magistrat, grade exceptionnel, Catégorie P5, 3ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Bélibi Sébastien DAILA, Mle 130 405 L, Magistrat, 2ème grade, 3ème échelon, est nommé Directeur du développement institutionnel et de l’innovation ;
-  Monsieur Roch Omar BOUGOUMA, Mle 255 961 S, Ingénieur des travaux informatiques, 1ère catégorie, 1er échelon, est nommé Directeur des services informatiques ;
-  Monsieur Koudaogo Alexis KALMOGO, Mle 247 505 T, Conservateur d’archives, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur des archives et de la documentation.

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

-  Monsieur Lassané OUEDRAOGO, Mle 46 247 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Conseiller technique du ministre délégué chargé du Budget ;
-  Monsieur Vieux Abdoul Rachid SOULAMA, Mle 58 436 H, Administrateur des services financiers, catégorie A, 6ème échelon, est nommé Directeur général du Budget ;
-  Monsieur Boureima TIROUDA, Mle 111 102 V, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre d’éducation spécialisée et de formation (CESF) ;
-  Monsieur Nosyaba BASSEME, Mle 55 739 A, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) ;
-  Monsieur Ouessene OUEDRAOGO, Mle 58 460 E, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole de formation et de perfectionnement des travaux publics (EFP-TP) ;
-  Monsieur Ali Badara DICKO, Mle 24 910 H, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut national de formation en travail social (INFTS) ;
-  Monsieur T. Carmel Parfait YAMEOGO, Mle 56 720 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut des hautes études internationales (INHEI) ;
-  Monsieur Rigobert Marcel Marie KANGUEMBEGA, Mle 29 797 D, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Office national des aires protégées ;
-  Monsieur Denys HIEN, Mle 50 048 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Office national de sécurité routière (ONASER) ;
-  Madame Mariame COULIBALY/OUATTARA, Mle 19 728 C, Comptable, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Agent comptable du Centre de formation professionnelle de Ouagadougou (CFPO) ;
-  Madame Marie Christine OUEDRAOGO, Mle 27 957 E, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Agent comptable de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso ;
-  Madame Fatimata KAMBOU/NASSA, Mle 19 722 U, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Agence nationale de biosécurité ;
-  Madame Pêgwendé Louise SAWADOGO/KABORE, Mle 59 897 E, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Ecole nationale de garde et de sécurité pénitentiaire ;
-  Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Mle 208 028 P, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Groupement d’intérêt public-Agence de l’eau de la Comoé (AEC) ;
-  Monsieur Pouraogo Désiré DJIGUEMDE, Mle 208 014 G, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNV-B) ;
-  Monsieur Gérard BAKOALA, Mle 208 010 Y, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Fada N’Gourma ;
-  Monsieur Moussa DIALLO, Mle 104 867 Y, Inspecteur du Trésor, ère classe, 2ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Bobo-Dioulasso (ENEP-Bobo) ;
-  Monsieur Issaka OUBDA, Mle 208 027 D, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Groupement d’intérêt public-Agence de l’eau du Mouhoun ;
-  Monsieur Réléouindé KASSOGA, Mle 24 883 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut géographique du Burkina (IGB) ;
-  Monsieur M’Pa Sanon SANOGO, Mle 216 179 S, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre national des manuels et fournitures scolaires (CENAMAFS) ;
-  Monsieur Boubacar SALO, Mle 208 032 M, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre hospitalier universitaire Sourou SANON de Bobo-Dioulasso ;
-  Monsieur Brahima BELEM, Mle 53 560 U, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole nationale des enseignants du primaire de Gaoua ;
-  Madame Salimata SEONE, Mle 119 298 B, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Agent comptable du Musée national du Burkina (MNB) ;
-  Monsieur Isaac COMPAORE, Mle 216 163 J, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre régional pour les arts vivants en Afrique (CERAV Afrique) ;
-  Monsieur Aristide Marie Edmond TOUGMA, Mle 216 457 F, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable du Groupement d’intérêt public-Agence de l’eau du Gourma (AEG) ;
-  Monsieur Ferdinand BAMOUNI, Mle 111 109, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Agent comptable du Groupement d’intérêt public-Agence de l’eau du Liptako (AEL).

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ALPHABETISATION

-  Madame Pamagni Delphine BITIE, Mle 233 757 N, Ingénieur d’application en informatique, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice des services informatiques ;
-  Monsieur Etienne OUEDRAOGO, Mle 33 205 Z, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la formation initiale du personnel enseignant ;
-  Monsieur Tiambè DIOMA, Mle 20 808 N, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur de la recherche en éducation non formelle ;
-  Monsieur Yilké Augustin KOUDOUGOU, Mle 18 285 C, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur des archives et de la documentation ;
-  Monsieur Bénéwendé Bonaventure SEGUEDA, Mle 48 454 W, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des statistiques sectorielles ;
-  Monsieur Larba Dieudonné ZOTIN, Mle 52 305 M, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème classe, 1er échelon, est nommé Directeur de l’encadrement pédagogique des personnels enseignants ;
-  Madame Patindé Michaëline KIEMA/WUBDA, Mle 43 235 W, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice de la coordination des projets et programmes ;
-  Monsieur Hamadou DIALLO, Mle 30 476 G, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur du développement de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire ;
-  Monsieur Anayidwendé Nicodème OUEDRAOGO, Mle 117 495 Y, Juriste, catégorie 1, 3ème échelon, est nommé Directeur des affaires juridiques et du contentieux ;
-  Monsieur Emmanuel BADO, Mle 21 708 D, Professeur certifié des lycées et collèges, 2ème classe, 9ème échelon, est nommé Directeur du développement de l’enseignement post-primaire et secondaire général ;
-  Monsieur Jean Bernard BAKO, Mle 25 033 A, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle ;
-  Monsieur Banikoué BAZONGO, Mle 41 795 G, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;
-  Madame Rasmata OUEDRAOGO, Mle 44 006 F, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, classe terminale, 1er échelon, est nommée Directrice de la promotion de l’éducation inclusive, des filles et du genre ;
-  Madame Habibata TONE/OUEDRAOGO, Mle 36 637 X, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 3ème classe, est nommée Directrice de la formation continue des personnels de l’éducation ;
-  Madame Hawa CONOMBO/ZOURE, Mle 15 526 C, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 11ème échelon, est nommée Directrice du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;
-  Madame Edimbié Namassoé Clarisse BATIONO/NAGALO, Mle 45 180 P, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 5ème échelon est nommée Directrice provinciale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation des Balé ;
-  Monsieur Dramane DERME, Mle 49 906 D, Inspecteur de l’enseignement secondaire, 2ème classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation des Banwa ;
-  Madame Thérèse Rachel WAONGO/TAPSOBA, Mle 25 094 E, Inspecteur de l’enseignement du 1er degré, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Bazèga ;
-  Monsieur Charles YOUGBARE, Mle 21 249 E, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Boulgou ;
-  Madame Claire OUEDRAOGO, Mle 25 889 W, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Boulkiemdé ;
-  Madame Kaguirata OUEDRAOGO/OUEDRAOGO, Mle 26 386 N, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Ganzourgou ;
-  Monsieur Dahandi BOURGOU, Mle 58 483 D, Conseiller pédagogique de l’enseignement secondaire, 2ème grade, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Gnagna ;
-  Monsieur Daogo Félix SEGDA, Mle 31 331 A, Inspecteur de l’enseignement secondaire, 3ème grade, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Gourma ;
-  Madame Aoua Victorine MILLOGO/MINOUGOU, Mle 17 707 U, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Houet ;
-  Monsieur Namwinku Lucas DABIRE, Mle 37 189 X, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Kadiogo ;
-  Madame Sita HEBIE/SAGNON, Mle 21 855 U, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Kénédougou ;
-  Monsieur Yentéma David THIOMBIANO, Mle 32 590 Z, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Kompienga ;
-  Monsieur Abdoulaye OUEDRAOGO, Mle 27 208 D, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Koulpélogo ;
-  Monsieur Pone Paulin ZOMBRE, Mle 40 771 U, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Kouritenga ;
-  Madame Salamata TRAORE/RABO, Mle 20 635 F, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Kourwéogo ;
-  Monsieur Issoufou TRAORE, Mle 28 856 X, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Kossi ;
-  Monsieur Jean-Marie Vianney KY, Mle 43 346 B, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 2ème classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Mouhoun ;
-  Monsieur Souleymane OUEDRAOGO, Mle 26 540 B, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Nahouri ;
-  Madame Kalidia SAWADOGO/YAMEOGO, Mle 42 535 Y, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Nayala ;
-  Monsieur Maminèzou Parfait HIEN, Mle 43 655 C, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1èreclasse, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Noumbiel ;
-  Monsieur Sèguename Richard OUEDRAOGO, Mle 15 471 V, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de l’Oubritenga ;
-  Madame Rachel Ayo NIGNAN/DAH, Mle 18 895 R, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe 7ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Poni ;
-  Monsieur Sibiri SANKARA, Mle 26 121 C, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 9ème échelon est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Séno ;
-  Monsieur Idrissa NIGNAN, Mle 27 192 J, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Sissili ;
-  Monsieur Boukari DOUMI, Mle 182 657 F, Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Education nationale et de l’alphabétisation de la Tapoa ;
-  Madame Assata BATIONO/ZIBA, Mle 18 355 D, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 10ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Ziro ;
-  Madame Adiarata SAWADOGO, Mle 43 557 C, Inspectrice de l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Education nationale et de l’alphabétisation du Zoundwéogo.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

-  Madame Joséphine Amédée OUEDRAOGO/BARO, Mle 28 978 B, Ingénieur du Génie rural, 2ème grade, 8ème échelon, est nommée Conseiller technique en remplacement de Monsieur Karim TRAORE ;
-  Monsieur Arba Jules OUEDRAOGO, Mle 587, Ingénieur hydraulicien, 1ère catégorie, 12ème échelon, est nommé Directeur général de l’Office national de l’eau et de l’assainissement ;
-  Monsieur Pierre Damien BAKYONO, Mle 91 311 N, Conseiller d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence de l’eau des Cascades ;
-  Madame Flora Nadège DUBARRY/BATIONO, Mle 212 657 C, Ingénieur hydrogéologue, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice générale de l’Agence de l’eau du Gourma ;
-  Monsieur Saïdou KANAZOE, Mle 31 084 E, Ingénieur du génie rural, 1ère classe 8ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence de l’eau du Mouhoun ;
-  Monsieur Wendpagnangdé Ghislain Anselme KABORE, Mle 104 510 J, Ingénieur hydraulicien, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur général de l’Agence de l’eau du Nakambé ;
-  Madame Emma Marie Stelle PALM/ZOWELENGRE, Mle 255 668 F, Attachée d’études, 2ème classe, 3ème échelon, est nommée Chargée d’études ;
-  Madame Céline Bénédicte Yidja SAVADOGO/KANZIE, Mle 212 659 T, Ingénieur du Génie rural, 1er grade, 3ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’eau et de l’assainissement des Cascades.

III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

Le Conseil a adopté deux décrets.
Le premier porte nomination des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Institut des hautes études internationales (INHEI) :
Au titre du ministère des affaires étrangère, de la coopération et des burkinabè de l’extérieur :
-  Monsieur Dieudonné W. Désiré SOUGOURI, Mle 49 035, Conseiller des affaires étrangères en remplacement de Monsieur Jacob W. PASGO.
Au titre des Etudiants :
-  Monsieur Oumarou KABORE, Mle 54 608 J, Délégué des étudiants en remplacement de Monsieur Michel NONKUNI.
Le Second décret nomme Monsieur Dieudonné W. Désiré SOUGOURI, Mle 49 035, Conseiller des affaires étrangères, Président du Conseil d’administration de l’Institut des hautes études internationales (INHEI).

B. MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté deux décrets.
Le premier nomme Madame Céline YONABA/COULIBALY, Mle 27 773 C, Inspecteur des impôts, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) pour un premier mandat de trois (03) ans.
Le second décret nomme Madame Céline YONABA/COULIBALY, Mle 27 773 C, Inspecteur des impôts, Présidente du Conseil d’administration de l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF) pour un premier mandat de trois (03) ans.

C. MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier porte nomination d’Administrateurs au Conseil d’Administration du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) les personnes ci-après :
Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation
-  Madame Alice Marie Sophia KARAGA/TANKOANO, Mle 51 094 B, Sociologue.
Au titre du ministère de l’Environnement, de l’économie verte changement climatique
-  Madame Christiane Sylvie YAMEOGO/GAMENE, Mle 029 260 U, Inspecteur des Eaux et forêts.
Au titre du ministère de la Santé
-  Monsieur Béwendtaoré Alfred TIONO, Mle 96 950 T, Médecin épidémiologiste.
Au titre du ministère des Ressources animales et halieutiques
-  Monsieur Souleymane PINDE, Mle 74 884 E, Ingénieur d’élevage.
Au titre du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques
-  Monsieur Sibiri MOUKIAN, Mle 11 155 U, Ingénieur agronome.
Au titre des Universités et établissements d’enseignement supérieur
-  Monsieur Rabiou CISSE, Mle 00 36 262 J, Professeur titulaire de radiologie.
Au titre de la Maison de l’entreprise du Burkina
-  Monsieur Hamidou OUEDRAOGO, Particulier.
Au titre de l’Institut de l’environnement et de recherche agricole (INERA)
-  Monsieur Halidou COMPAORE, Mle 104 209 W, Chargé de recherche.

Au titre de l’Institut des sciences des sociétés (INSS)
-  Monsieur Moustapha GOMGNIMBOU, Mle 26 274 E, Directeur de recherche en histoire africaine.
Le second décret renouvelle le mandat d’Administrateur des personnes ci-après au Conseil d’Administration du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) pour un dernier mandat de trois (03) ans.
Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement
-  Madame Alizéta BAGUIAN/KABORE, Mle 31 970 A, Inspecteur du Trésor.
Au titre du ministère de l’Energie des mines et des carrières
-  Monsieur Jean Paul YANOGO, Mle 70 026 J, Ingénieur électro mécanicien.
Au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat
-  Madame Hiediala Sylvie MEDA/SONTIE, Mle 96 511 A, Juriste.
Au titre de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso
-  Madame Monique KONATE/TRAORE, Mle 231 937 M.
Au titre de l’Institut de recherche en science de la santé (IRSS)
-  Monsieur Marius LOMPO, Mle 28 364 F, Maître de recherche.
Au titre de l’Institut de recherche en sciences appliquées et technologies (IRSAT)
-  Monsieur Emmanuel NANEMA, Mle 49 129 L, Chargé de recherche en Physique.
Au titre des Organisations syndicales de la recherche scientifique et de l’innovation
-  Monsieur Souleymane GANABA, Mle 17 534 G, Maître de recherche.
Au titre du personnel du CNRST
-  Monsieur Issa SOW, Mle 124 9900 427 C, Ingénieur de recherche.

D. MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Naba OUEDRAOGO, Mle 018 185 U, Administrateur civil, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure au Conseil d’administration de l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural (AGETEER) pour un premier mandat de trois (03) ans.

E. MINISTERE DES INFRASTRUCTURES

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Madame Myiéba Valentine LOMPO, Mle 208 058 G, Administrateur des services financier, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration de l’Institut géographique du Burkina (IGB) pour un premier mandat de trois (03) ans.

F. MINISTERE DE L’ENERGIE DES MINES ET DES CARRIERES

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Marcel KY, Mle 19 706 U, Inspecteur du Trésor, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration du Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) pour un premier mandat de trois (03) ans.

G. MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur Wendwaoga Serge OUEDRAOGO, Mle 012, Comptable, Administrateur représentant le personnel au Conseil d’Administration de la Société Burkinabè de télédiffusion (SBT).
Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,
Rémis Fulgance DANDJINOU

Vos commentaires

  • Le 22 juin 2016 à 21:32, par Le Jeune En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Le DR Jeunesse SANA du Nord a simplement lancé les mots comme quoi, il est pret à sympathiser avec le diable même se prostituer afin de se faire nommer. Il est nommé avec la complicité de DRH et APROJEFP. Actuellement, rien ne va dans ce ministère et aucune activité comme celles de la transition ne pourra se faire. Le Ministre BOUDA a mélangé les pédales et le chrono l’a surpris. Les remaniements sont justes prévus après les élections des Maires. Et le poste du Ministre de la Jeunesse est reservé aux jeunes qui bougent et qui sont physiquement aptes et dynamiques sans clan et la vision politique qui tend à secrouler la maison. Pauvre Ministère

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 21:42, par sanou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    a MR le MATDS simon compaore a quand la nomination d un OFFICIER SAPEUR POMPIER commandant la brigarde nationale de sapeur pompier actuel est du genie militaire nome au moment de la transition zida pesentement plus rien ne vas a la bnsp une nomination par frere en crist et par promotion il connait rien du metier pompier remarquer il ne par jamais sur les lieux d intervention quelqu en soit l ampleur il faut qu il quitte la tansition est fini il a prit gou

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 21:44 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    je m’inquiète le cout du controle des travaux de la construction de la maison du BURKINA en RCI avoisine meme le cout de la maison

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 22:24, par socrate socrates En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Éducation nationale : félicitation à ceux qui viennent de recevoir une nomination. BON vENT AUX NOUVEAUX dpena DE LA sISSILI ET DU zIRO

    Mention à ceux qui ont été confirmés à leur poste. Courage à ceux qui se sont vus remplacés . réservez un accueil fraternel à vos successeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 22:40, par Burkinbi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Bonjour,
    C’est bien de faire auditer les prédécesseurs mais en même temps on note les facteurs qui favorisent ces détournements. Par exemple dans ce CM , il y trop de marchés gré à gré ou entente direct , c’est exactement ce qu’il faut éviter !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 00:06, par Le Gouru En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Ah ! Enfin, des nominations au niveau des services déconcentrés du MENA. Mais attention au conflit de leadership pour les DR MENA. L’heure de la récompense est arrivée pour les vautour du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 00:46 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Que dites vous des agents des collectivités territoriales ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 02:11, par L’Indigné En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Ou est le F-SYNTER ? C’est plutôt sur ces questions stratégiques que nous l’attendons. En principe il ne doit pas y avoir rentrée en Octobre prochain ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 05:40, par Rooney En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Beau nettoyage provincial du MENA après le CEP, on attend les régionaux après le bac.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:19 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Le SAF de la Certification discrédite l’action du Ministre de la Jeunesse.
    Corruption et gestion scabreuse.
    A quand son remplacement ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:25, par Toksindé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Félicitation à toi Adja pour ta reconduction au poste de DPNA.
    L’ardeur au travail, le sens du sacrifice et l’humilité paient toujours.
    Bon vent à toi !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:41, par guessinkergui En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    TRES BON EXERCICE .BON VENT A MONSIEUR SANKARA SIBIRI CAR LA DPENA DU SENO AVAIT URGEMMENT BESOIN DE CE OUF DE SOULAGEMENT .VIVEMENT QUE LES DRENA ET TOUS LES GESTIONNAIRES PUISSENT ETRE TOUCHES PAR CE RENOUVEAU POLITIQUE QUI ATTESTENT DE LA VOLONTE DU REGIME ACTUEL DE MIEUX FAIRE

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:55, par Raoua En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    "Le dixième est relatif aux résultats de l’appel d’offres ouvert pour les travaux d’aménagements de 54 km de pistes rurales dans le cadre du Projet d’aménagements de routes de désenclavement interne.
    Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché au Groupement d’entreprises GJF/SEG-NA Sarl pour un montant de un milliard trois cent vingt neuf millions quatre cent quatre vingt deux mille quatre cents (1 329 482 400) francs CFA TTC"
    Je ne m’y connais pas en route mais "

    Je ne m’y connais pas en route mais ce montant me semble élevé ; 54km de piste à 1 329 482 400 Fcfa soit 24 620 044 Fcfa le km ou simplement 24 620 Fcfa le mètre ? Et puis c’est où même c’est pistes seront construites ? ça m’intéresserait de voir ces pistes après leur construction.
    Non c’est chère.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:57, par Appels à candidatures En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Le ministre du commerce a vu la pertinence de recourir à la procédure d’appels à candidatures pour le choix futur du président de la chambre de commerce.En effet ,au terme du mandat de la délégation spéciale de la chambre de commerce,le ministre a précisé par voie de presse qu’il sera procédé au recrutement par appels à candidatures pour le choix de l’exécutif de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina.Il s’avère par conséquent que le gouvernement ait bien diagnostiqué le bien fondé de ce mécanisme de choix de responsables d’entreprises d’Etat de façon démocratique sur la base des compétences avec un contrat de résultats ciblés à atteindre dans un temps déterminé.C’est le moins mauvais des systèmes qui évite la politisation à outrance de l’administration publique par des nominations politiciennes de complaisance.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:04, par guessinkergui En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Excellent C.M. Bon vent à Mr SANKARA Sibiri pour sa nomination à la tète de la DPENA du SENO qui en avait plus que besoin . Les transfuges de la transition n’ont pas ete à la hauteur de la tache C’est vraiment un ouf de soulagement quasi général. Vivement que tous les DRENA gestionnaires des DRENA et DPENA de plus de trois ans au même poste puissent être relevés car ils ont instalél un véritable système de corruption partout ou ils se trouvent .

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:11, par salut En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Est-ce pour dire qu’au MENA maintenant les lycées rendent comptent directement aux DPENA, qui, à leur tour rendent comptent au DRENA ? Affectés alors des conseillers et inspecteurs du secondaire de catégories P dans les DPENA pour le suivi des profs. J’espère que les encadreurs catégorie P ne refuseront pas d’être sous la coupe de certains DPENA catégorie A. Faut-il alors deux DPENA et deux DRENA comme aux finances ? Soyons vigilants et évitez-nous les situations qui incitent aux révoltes. Mieux vaut prévenir que guérir. Prenez conseil auprès de l’ex MESS Larba par rapport à nominations de profs certifiés DR au détriment de leurs encadreurs. C’est juste une préoccupation. Bon vent aux nouveaux nominés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:15, par Précisions sur la chambre de commerce En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Le premier point porte sur l’âge du Président de la chambre consulaire. Il passe de 75 ans à 70. Le second point porte sur l’alternance. Ce point prévoit qu’ « un élu consulaire ne puisse pas faire plus de 2 mandats au niveau de son poste ». Il en est de même pour la présidence.

    Le troisième point modifie les statuts de la chambre de commerce et d’industrie. La modification est relative au mode de recrutement du directeur général. « Désormais, le directeur général est recruté après appel à candidature et après avis du bureau consulaire », a annoncé le ministre Stéphane Sanou.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:46 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Salut

    le slogan "Plus rein ne sera comme avant " n’est que illusion au Faso. Les riches continuent à faire de ce pays comme ils veulent.
    Pour preuve le firme CIMASSO a reussi à ce que les techniciens du domaine de l’eau qui avaient attiré l’attention de l’opinion public sur les risques de pollution des eaux souterraines sont entrain de quitter la zone par des nomminations dans d’autres contrées.
    Le DR de l’agriculture et l’eau est nommé dans les cascades donc ne peut plus intervenir car c’est plus son aire de gestion
    le DG de Agence du Mouhoun, il part au Nakanbe donc plus possible de d’intervenir directement

    On attend de voir pour les autres DR et pour le DR ONEA

    Sachez que nous, OSC on voit clair dans votre jeu et nous ferons tous pour que CIMASSO s’installe dans le zone indiquée par les techniciens.
    Nous voulons du travail mais il faut pas venir nous empoisonner.
    CIMASSO, pour le bien de tous aller sur la zone propice et nous gagnerons tous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:50, par AVEBRIJ En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Et le Ministère de la santé,plus de nomination. on comprend plus rien la et pourtant le debut etait bien annoncé. Vous savez Monsieur le ministre , on peut pas faire des omelettes sans cassé les oeufs. Procedez au changement vrai sans etat ame. on vous soutient. il faut que le pays avance.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:19, par Ando En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Je suis d’avis avec l’internaute N°3 qui dit que les coûts du contrôle/supervision des travaux de construction de la maison des burkinabés à Abidjan équivaut aux travaux eux mêmes. Dans ce cas spécifique il y a un taux appliqué par les spécialistes du domaine et ce taux ne saurait dépassé les 20% du coût de l’infrastructure. Les détournements commencent avec les cabinets français interposés.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:21, par Francis En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Bravo pour la parité Hommes - Femmes dans les nominations. Le Premier Ministre devrait encourager les autres ministres à suivre cet exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:34, par fils du Faso En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Ha oui savais pas que la fonction comptable pouvait être exercée par des administrateurs des finances. Sacrée MINEFID ! On attend aussi les nominations des Contrôleurs et Inspecteurs du Trésor aux postes de Contrôleurs Financiers ou de Receveurs des Impôts et vis-versa. Et ainsi de suite, sait-on jamais, on aura un seul corps qui qui regroupe et la Douane, Et le Trésor, et les Impôts et les Financiers... Ca pourrait être le début d une grande réforme. Mais encore faudra-t-il une feuille de route avec une vision claire et nette de ce qu’ on voudra que la maison FINANCES soit, avec l’implication de tous les acteurs. Ce qu’il faut éviter, c’est de donner l’impression de formater les règles qui gouvernent la gestion des carrières même si elles sont pour le moment interne à chaque Direction. Cela pourrait conduire à opposer le personnel les uns aux autres. En mémoire, les Agents du Trésor qui avaient été nommés Receveurs des Douanes n’ont jamais pu exercer au sein des bureaux auprès desquels ils avaient été nommés. Les intrus ne sont jamais les bienvenus. L’ambition du MINEFID peut-être bonne mais la démarche adoptée entraînera son échec. Donc Dame MINISTRE, communiquez, expliquez, échangez encore et encore... n’épargnez aucun acteurs, bref impliqués tout le monde et vous réussirez. Pour le moment les incompréhensions sont énormes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:40, par OUATTARA LAMOUSSA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    félicitions ! pour ce conseil des ministres , au moins des régionaux sont concernés

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:43 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Félicitation à un Chef SALO BOUBACAR pour cette promotion, bon retour à Bobo.
    Chef DJIGUEMDE félicitation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:45 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Les ex-Patrons du Ministère de la jeunesse de l’avant et pendant transition, vous avez joué, vous avez perdu, c’est la règle du jeu, la vie continue (exit Thomas SANKARA). Cherchez plutôt à ce qu’on vous recadre et laissez tomber vos manigances.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:51, par Le regard citoyen En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Enfin un vent nouveau sinon un courant d’eau potable pour la nationale de l’Eau (ONEA) avec la nomination d’un nouveau DG.
    Bonne chance à ce technocrate qui est un produit de la maison censé bien connaitre les enjeux et les défis à relever pour la satisfaction de la population et des travailleurs de cette maison qui avait pris du plomb dans les ailles depuis au mois quelques années.
    Courage et bonne réussite ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:54, par Addy En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

    - Monsieur Issaka OUEDRAOGO est nommé Directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT).

    Quel est le profil de monsieur Issaka OUEDRAOGO ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:56, par Le Mercure En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    La plupart des nominations au grands postes de responsabilité est orientée vers les ressortissants de la région du Nord et du Centre(régions d’appartenance des RSS). Les autres postes de responsabilité subalterne sont orientés vers les autres régions du pays.
    Ainsi va le BURKINA nouveau. Mais il faut que ça change car du mémoire du Burkinabè on n’a jamais vu un tel régionalisme dans ce pays, même sous Blaise Compaoré. Les RSS doivent se ressaisir parce qu’on ne construit pas un pays sur la base du régionalisme, du racisme, à l’ appartenance politique ou du clientélisme. Les fils et les filles de ce pays doivent tous appeler à la construction de ce pays en fonction de leur compétence, de leur intégrité et de leur capacité à diriger ou à gouverner.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:03, par Fatao En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Vous aviez accuser la transition d’avoir passé plus de marchés en attente directe, mais vous risquer de faire pire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:17, par le pacha En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    J’ai l’impression que les intimidations tout azimuts ont eu raison de la détermination du ministre de la santé à faire bouger les choses dans ce département .Pourtant L’Homme avait donné espoir quant à sa volonté de changement,mais après quelques changements suivis de la contestation de certains potentats du ministère,Mr le ministre semble avoir mis la queue entre les jambes.
    Mr le ministre,vous avez opérez quelques changements au niveau central,mais le véritable enjeu pour l’amélioration de l’état de santé de la population se passe aux niveaux intermédiaires et opérationnels.
    Mais c’est le statu quo là bas,pourtant nombre sont les DR et MCD qui se retrouvent pas dans vos aspirations,pire qui sont contre votre vision politique et qui ne s’en cachent pas ;à titre d’exemple beaucoup décrient la gratuité des soins pour les groupes vulnérables et sont prêts à tout pour que cette mesure échoue.
    Votre attitude se comprend aisément à partir du moment que des gens tels Mété Bonkoungou ou Boureima Ouédraogo vous conseillent officiellement et officieusement.Si se sont ces véritables fossoyeurs du système de santé du Burkina qui doivent vous conseiller,nous ne sommes pas sortis de l’auberge,sauf si ces conseils portent sur les techniques de dégustation du bon Johnny,ou celles pour courtiser les petite filles.
    Mr,le ministre ressaisissez-vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:18, par Théophile En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    La situation de règlements de comptes qui prévaut au sein du CHR de Tenkodogo mérite que les faits soient mieux situés. Le directeur général du CHR de Tenkodogo nommé en conseil des ministres par suite d’appels à candidatures a vu son mandat de 3 ans renouvelé pour une seule fois selon la règle en février 2016.Avec l’arrivée du ministre de la santé, c’est une cabale pour remettre en cause ces nominations de DG par la procédure d’appels à candidatures qui est bien indiquée pour la gestion axée sur les résultats. Le ministre est train de politiser les nominations au ministère de la santé par copinage et régionalisme. Ainsi, par une complicité entre le conseil d’administration et le SYNTSHA, on tente de mettre indûment fin avant terme au contrat du DG du CHR de Tenkodogo. Un syndicat n’a pas pour mission la gestion des hôpitaux. C’est une immixtion inadmissible. Cette même manipulation politicienne du SYNTSHA s’exerce également contre la direction du CHR de Dori. Il appartient donc au président du Faso et au Premier ministre de mettre un holà sur les dérives de la gestion des ressources humaines du département de la santé qui est actuellement crispé par un ministre qui agit selon ses humeurs et intérêts partisans au détriment de la bonne gouvernance administrative. Il appartient aussi au DG du CHR d’user de tous les moyens de droit pour attaquer cette cabale afin que force reste à la loi et non à la chasse aux sorcières.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:27 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Félicitations à mr SOULAMA Vieux Rachid

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:57, par yirsoba En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Je voudrais juste rappeler M. le Ministre de la jeunesse et de la formation professionnelle de voir les instances que son homologue de la transition a laissé pour la question de l’équivalence des diplômes des jeunes formés au Centre de Formation de Référence de Ziniaré . Une promesse que les jeunes attendent depuis longtemps sans réponse : BQP Brevet de Qualification Professionnelle équivaut : ........? BPT Brevet Professionnel Technique équivaut : .................? BPTS Brevet Professionnel de Techniciens Spécialisés équivaut : ............................. ?. Merci d’entendre mon cris de cœur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 10:02, par caoot En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Il faudra que le victimes de kogleweogo et leur famille, poursuivent Simon comparé pour crime contre l’humanité et non assistance en personnes en danger. Vraiment

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 10:42, par mobutu En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    les récompenses ont commencé. Souvent, on ne fait guère attention au passé de certains qui sont nommés. Sinon beaucoup trainent des casseroles et pas des moindres, et sont même de moralité douteuse. Soyons prudents dans les nominations pour ne pas ne retomber dans les travers de l’ex régime.
    il y en a qui se sont fabriqués des profils de patriote quand ils ont senti déposer le couscoussier national. ils bavaient tellement d’impatience de se gaver que je crains pour certains.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:16, par bado En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    je suis d accord avec l internaute N 2 isaac zida a nome ces camarades et frere en crise des protestants entre eux effectivement a la bnsp le commandant bnsp actuel n a pas sa place ZIDA a flustre les autres officiers de la bnsp en nommant un du genie epuis les laisses il faut que sa change l armée c est pas un poste civil on attend la reforme d ici juillet voire s il vas rester toujour c est les chefs militaires qui on dit que l armée est apolitique pourtant pour lui sa nomination c est du vrai politique epuis un camarade de zida comme plus rien ne sera comme avant sa doit commencer maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:22, par Le Mercure En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Vous avez parlé des investigations et des audits post insurrection. Et les investigations et les audits sur les 27 ans passés ensemble avec Blaise ? Il faut que cela aussi soit fait pour l’équilibre parfaite du traitement de l’information et de la bonne gouvernance que vous semblez cautionner. Vive un audit des 27 ans passés avec Blaise serait le bienvenu car beaucoup de milliards du contribuable Burkinabè se sont volatilisés entre vos mains à l’époque ou vous étiez aux affaires avec le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:23, par intrepide En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    je veux comprendre. Au Ministère de la Jeunesse, monsieur SANA est-il un cadre dudit ministère ? est-il agent subalterne ? est-il un cadre ou pas. Pourquoi tant d’acharnement sur ce monsieur ? Si j’avais la possibilité ce monsieur allait être promu à poste supérieur à là ou il se trouve aujourd’hui. Mais je suis sûr monsieur SANA tu va un jour être plus que DR. Les jaloux vont te porter haut par la grâce de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:38, par Le vigilant ! En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Chambre de commerce Cest fait pour Diawara

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:48, par caoot En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Il faudra que le victimes de kogleweogo et leur famille, poursuivent Simon comparé pour crime contre l’humanité et non assistance en personnes en danger. Vraiment je souhaite que Amnistie international et le MBHB ouvrent le dossier et aide les familles des victimes et les victimes. Juste dans la zone de zongo les kokleogo nargue les populations avec de faux accusations. Comment comprendre qu’on humuli un vieux parceque il a grillé feu et disparaître la nuit

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:15, par LE DAUPHIN En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Vraiment !!! Ce sinistre de l’éducation nationale n’a pas une vision holistique de son département. Il travaille comme si c’était toujours le MEBA ; alors que le contexte a changé. Que devient le préscolaire dans tout ça ? Je parle de ce premier niveau de l’éducation de base consacré par la d’orientation de l’éducation de 2007 et d’autres textes officiels, et dont le continuum éducatif travaillait à améliorer les indicateurs. Depuis l’arrivé de ce sinistre, on a l’impression qu’il n’a même pas chercher à connaitre les engagement nationaux et internationaux du pays en ce qui concerne les différents pans de notre système éducatif. Tout se passe comme si le primaire constituait l’Alpha et l’Oméga de notre système éducatif. Comment peut-on comprendre la disparition des deux direction qui travaillaient à relever les défis au niveau du préscolaire ? Pourquoi le préscolaire n’a plus droit à un répondant au MENA ? Quelle cécité ! Qu’il se renseigne au niveau sous-régional et international. Pendant que le Burkina Faso est pratiquement le dernier pays sur la planète en terme de taux de préscolarisation, lui, au lieu de travailler à un développement intégré de tout le système éducatif, il prend des airs de condescendance, de celui qui sait tout, à l’image de son SG. Qu’on ne parle surtout pas de pauvreté, nous avons beaucoup d’exemples de pays pauvre africains dont le système éducatif est très performant. C’est plutôt une question de vision. ’’Une planification sans vision est une perte de temps’’ disait le sage MANDELA. J’avoue que parfois je me demande si dans certains domaines Blaise n’était pas 100 fois plus visionnaire que nos autorités actuelles qui ne font que travailler dans le cafouillage.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 13:00 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    A l’attention de l’Internaute 22 : Fils du Faso.
    Vous faites allusion certainement à Monsieur Réléouindé KASSOGA, Administrateur des services financiers et de Madame Marie Christine OUEDRAOGO, Conseiller des affaires économiques, nommés comme agents comptables.
    Il faut retenir que ces agents ont fait leurs carrières au sein de l’administratoon du Trésor. Monsieur KASSOGA particulièrement est au Trésor Public depuis qu’il est fonctionnaire de catégorie B. Après son cycle A à l’ENAREF, il y est revenu immédiatement depuis 1997. Il a occupé des fonctions de fondé de pouvoirs de la TR Kaya et de Bobo. Du reste, avant cette nommination, il était déjà agent comptable de Yalgado.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 13:14, par Thién En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Pour information de l’internaute 22, je dirai que les administrateurs des services financiers dont il parle, exerçaient les fonctions d’agents comptables depuis le règne de Bembenba dans des structures différentes ! Il y en a même une conseillère des affaires économiques, nommée toujours dans la même période. L’initiative ne vient donc pas de l’actuelle ministre qui n’a fait qu’un redéploement. Elle n’a donc rien à y voir pour une fois, mais sans donc le DGTCP qui devrait endosser cette responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 13:22, par Pagoom Ziiri En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Entièrement d’accord avec le forumiste N° 13 Raou. Il faut absolumnt de la transparence dans la communication gouvernementale. ça veut dir quoi Le dixième est relatif aux résultats de l’appel d’offres ouvert pour les travaux d’aménagements de 54 km de pistes rurales dans le cadre du Projet d’aménagements de routes de désenclavement interne.
    Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché au Groupement d’entreprises GJF/SEG-NA Sarl pour un montant de un milliard trois cent vingt neuf millions quatre cent quatre vingt deux mille quatre cents (1 329 482 400) francs CFA TTC"
    ça ve dire quoi ???

    On est plus prêt a accepter le Mouta Mouta. Ces 54 Km, c’est dans quelle region ? Dans quelle province ? Quels department ? quell Village ou piste rurale du Burkina ?? Cela doit être clairement dit et énoncé en CM pour que les populations puissant jouer leur role de veille citoyenne. Si les 54 KM de piste rurales ne sont pas réalisées qui viendra se plaindre de quoi ? Dans ce pays là, on a vu des Barrage entièrement construit jusqu’a être réceptionné sur papier. On a meme construit des Barrage sous terrain qu’on ne peut montrer a personne aujourd’hui.
    Hééééyyyyyiiiiiii dèhhhh ??

    On n’est pas sorti risquer notre vie pour chaser un gouvernement qui s’était specialize dans le flou pour le remplacer par un gouvernement aux pratiques Obscures et Opaques.

    Non au Mouta Mouta. Oui à la Clarté et à la Transparence Totale.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 14:41, par yé ! En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Après la maison du Burkina en Côte d’Ivoire, il faudra songer à construire une maison de 17 étages au Burkina. Parce que je ne suis pas sûr qu’il y en ait une seule de cette taille dans tout le Burkina...

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 15:20, par ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Un conseil des ministres très enrichissant pour toutes les régions du Burkina et quelques ministères qui ont eu leur dose des personnes capables et compétentes pour faire avancer le pays que nous aimons tous. Surtout le DG de l’ONEA dont il était temps, en plus il est du secteur et connait les problèmes dont je souhaite bon vent. Avec les subventions venus des donneurs potentiels ces derniers temps pour améliorer les infrastructures de nos villes, ma doléance auprès du ministre de l’infrastructure et sa nouvelle gestionnaire très compétente, tienne toujours pour retaper la rue centrale de pyssi à partir de yampouitin longeant le marché de Bongueenam jusqu’à l’axe centrale de la Padoie- Zagtouli, dont les riverains plongent dans une mare aux caïmans, avec la saison des pluies.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 15:52, par KADO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Monsieur Issaka OUEDRAOGO Directeur Général du FPDCT sans numéro matricule sans autre référence technique curieux tout de même pour un poste de cette importance

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 16:03, par un gondwanais En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    internaute 18, à coup sûr ils vont tous partir, à moins de détenir la bonne carte ; le moindre mal c’est d’être muté

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 16:46, par Moussa KABORE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Toutes mes félicitations au MENA pour ces débuts de nomination seulement que je constate que certaines directions ne toujours pas de Directeur parce qu’il y a blocage à certains niveaux. Nous apprenons qu’il ya présentement des altercations en vue de designer le nouveau DMP. D’aucuns parlent de la désignation d’un agent CASU qui se trouve à la DMP. Monsieur le Ministre, c’est un poste de gestion. Par conséquent c’est un poste qui doit normalement revenir à un CISU et non à un CASU. De plus, Monsieur le Ministre, je vous demande de vous renseigner sur la moralité des personnes que vous avez consultés pour ce poste. Il faut que ce soit quelqu’un venant d’ailleurs pour occuper ce poste car la DMP a besoin d’être nettoyé de ces affairistes qui n’ont aucun respect pour les agents des autres structures du MENA.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 16:56, par guessinkergui En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Excellent Conseil des Ministres.Bon vent à Mr SIBIRI Sankara pour sa nomination à la téte de la DPENA du SENO qui lorgnait depuis belle lurette ce grand ouf de soulagement.Les transfuges de la transition n’ont pas été à la hauteur de la tache.Pour couronner cette courageuse décision vivement que tous les DRENA , gestionnaires des DRENA et DPENA qui ont déjà trois ans d’ancienneté dans leurs postes soient relevés au plus vite de leur fonction afin d’arrêter cette toile hémorragique de corruption qui’ils ont tissée sur le dos des enseignants.Nous sommes donc toujours sur notre soif, autrement dit c’est bien mais c’est pas arrivé .

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 18:08, par Nobila Bernard OUEDRAOGO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Monsieur le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, les changement opérées au niveau des directions provinciales sont salutaires.Cependant, songez aux Conseillers d’Education qui, tout orgueil mis à part sont nantis de compétences pour gérer également les directions provinciales.J’en veux pour preuve le contenu de la formation qu’ils ont reçu. Alors pour vos prochaines nominations, songez à eux car ce ne sera que justice . Vous ferez un savant équilibre donc une utilisation judicieuse de vos cadres de conception, j’en suis convaincu. Respectueusement votre !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 18:35, par pindeba En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Un grand mouvement au Mena, je constate avec amertume qu’aucun inspecteur du prescolaire n’a été nommé. Que se passe t-il ? ne sont-ils pas dans ce ministère ? doute t-on de leur niveau pour occuper des postes de responsabilité ? autant de questions dont je n’ai pas de reponses.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 18:37, par ticpougoumda Lallé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    A quand véritablement un CM sans nominations pour se mettre vraiment au travail ? Les gens sont accrochés à l’écoute juste pour ce volet, les autres dossiers ayant peu d’importance. Les forumistes racontent leur vie, les uns appréciant, les autres dénonçant, croyant avoir la peau des ennemis ou pour se régler les comptes. Les responsables de ces nominations cherchent souvent à se justifier dans des réunions en discréditant leurs cadres comme si eux même étaient nommés pour inventer du nouveau. La preuve, certains ministères sont à plat, on embellit la situation par des séminaires et des déclarations parfois fantaisistes pour se justifier. Comme quelqu’un le disait quelque part, quand on ne peut pas gérer un département, on ferme la bouche ou on quitte le navire. La deuxième hypothèse est rare sous nos cieux. On veut faire tout crouler et se caser en politique, sinon, on ne croisera plus de collègues d’où l’on vient. Beaucoup rasent les murs après avoir échoué, ce sera dur pour ceux qui viendront après un bref et calamiteux passage à des postes de responsabilité. L’énergie de la jeunesse c’est pour travailler et assurer des lendemains meilleurs aux autres générations, la fougue ne sert à rien, sinon que pour masquer une certaine incompétence. Le pays a de nombreuses chances en ce moment pour redessiner un bel avenir. Saisissons les au lieu de tout le temps retarder le développement en changeant les hommes pour le plaisir de mettre des potes afin de mettre le pays en coupe réglé pour se servir. A bon entendeur, Dieu sauve notre nation !!

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 19:06 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Qui peut me donner le nombre d’immeubles à plus de 17 étages au Burkina Faso ?Par comparaison imagée,cela ressemble à un père de famille qui sort frimer alors que dans sa famille,c’est une misère crasseuse.Je ne suis pas contre une maison du Burkina en Côte d’Ivoire mais il fallait être mesuré au lieu de tomber dans la démesure même si,semble t’il l’argent provient en majeure partie des cotisations de nos compatriotes

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 19:42, par Alky En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    MENA : donc il n’y a aucune politique en matière de développement du préscolaire ? Comment comprendre que ce domaine soit aussi marginalisé dans le continuum de l’éducation de base. Rien n’intéresse le ministère si ce n’est l’accaparement des fonds destinés au préscolaire.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 19:57, par Veille citoyen En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Ce qui ternit le travail du Ministre de la Jeunesse, c’est que le SAF de la certification n’est pas remplacé par un jeune cadre financier dynamique et rompu à l’orthodoxie comptable.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 20:21, par Toujours véridique En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Je suis d’accort avec l’internote 31. Le Syntsha dans les hôpitaux ne jouent plus leur rôle. Au CHR de Tenkodogo ils veulent le départ du DG pour rien alors qu’au CHR de Koudougou, c’est le syndicat qui encourage le détournement de l’argent de l’hôpital.. Le DAF de l’hopital de Koudougou a écris pour dénoncer le DG qui a pris de l’argent deux fois fois pour le meme atelier : il a pris l’argent à la DPPO à Ouaga et il est venu se faire payer par l’hopital. Donc la DAF a dit qu’il ne ne va pas renouveller es frais de mission si le DG ne rembourse pas. Il a demandé que l’inspection du ministère de la santé vienne faire un contrôle pour les départager. Il a dit que le DG mange la nourriture des malades. Ce qui n’est pas normal.
    Le syndicat a tenu une réunion le mardi 21 juin et il dit qu’il n’est pas d’accord pour le contrôle. Le syndicat a demandé seulement que les frais de mission soient payés d’ici vendredi sinon le lundi, il y aura sit-in. Le syndicat dit également qu’il veut un bilan de l’utilisation des ressources du FBR. Le syndicat de l’hopital de l’amitié est un syndicat corrompu. Sinon pourquoi vou voulez des frais de mission alors que le DAF a dit qu’il y a problème sur cette question ? Un syndicat normal allait demander à l’inspection de venir investiguer et il allait dire au DG d’utiliser son salaire pour se nourrir comme tout le monde il allait demander un ordre de recettes contre le DG : le CHR ne peut pas te payer un gros salaire et payer ton alimentation. Au lieu de ça, le SYNTSHA de l’hopital de Koudougou a des revendications purement d’ordre alimentaire. Syntsha de l’hôpial de Koudougou, vous êtes la honte de la grande famille Syntsha. Karissaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 21:12, par jean En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Sil vous plait les autorités, mettez fin à ce qui se passe dans l armée en occurrence à la BNSP. Trop c est trop . Nous ne pouvons pas continuer à être commandes par des incompétents.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 21:20, par LA REAILITE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    L’internaute 57, je sens que tu n’es pas un agent de l’hôpital.DG maitrise tout le monde au ministère de la santé.Les pauvres syndicats ne peuvent rien même le conseil d’administration est faible devant ce monsieur. Il aurait même lancer au Daf qu’il attend celui qui osera mettre fin à son contrat

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 22:14, par Un agent du CHR de Koudougou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Internaute 57, vous avez raison : le SYNTSHA du CHR de Koudougou est corrompu, mille fois pourri. Le DG dote le syndicat de carburant par mois. C’est quelle course le syndicat fait et qui nécessite une dotation en carburant ? Non c’est du carburant corrupteur. Le seul kiosque de l’hôpital appartient au syndicat et il ne paie rien par mois. Le DG rejette toutes les demandes pour installer un kiosque à l’hôpital. Pire, dans le syndicat, il y a un agent qui est au bloc que DG a surpris en flagrant délit de rackettage des accompagnants d’une personne opérée. Donc ce syndicaliste est un homme diminué que le DG tient par la barbichette. Donc ils ont raison de refuser ce que le DAF a demandé ; à savoir un contrôle du ministère. Comprenez le syndicat : si un contrôle vient, DG qui est un homme sans sentiment, va dénoncer ce syndicaliste malfrat et les contrôleurs peuvent dire d’arrêter de donner du carburant qui est utilisé non pas pour défendre la cause des travailleurs, mais pour l’intérêt des membres du bureau. Le contrôle peut dire aussi, soit on laisse d’autres demandeurs installer des kiosques, ou alors on ferme le kiosque du syndicat.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 23:10, par gbs En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Parfaitement d’accord avec 13 et 44. Le montant est tres eleve. C’est un jackpot pour le groupement. En tant normal, ce montant devrait etre declare "MONTANT EXAGEREMENT ELEVE" et elimine. Pour une piste,ca ne necessite pas de grands travaux, ouverture de la piste, chargement et compactage. 500 a 600 millions suffisent meme sil ya des dalots.
    Si on a des info sur les pistes, on peut faire une evaluation. Mais que voulez vous ? Surement que les autres concurrents ont ete elimines pour des motifs qui ne valent pas la peine.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 01:06, par saw En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    J’aimerai avoir plus d’informations sur la maison du bf en ci. Car en genie civil les trois postes (suivi controle, coordination, et controle ) depassent rarement 10% du marché total. Est ce que c’est une urgence d’aller injecter plus de 30 milliards pour une maison des bf en ci. On a une ambassade en ci non ? Un internaute a parlé d’un bâtiment de 17 etages. Si je pense qu’un csps complet ( maternité, dispensaire, depot meg, trois logements) avec équipements en hors taxes coûte 150 millions. On aurait pu en construire une vingtaine dans le faso. Une maison des bf en ci oui, mais je reste convaincu que le bf n’a pas les moyens pour s’offrir ce luxe en ci. Oubien c’est un présidence bis pour le premier des bf en ci ? ( rires).

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 01:56, par papy En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    Internaute 4, un vrai homme. Le burkina à besoin des gens comme vous, malheureux ils n’existent plus car la jalousie à pris le dessus sur eux. Continuer dans cette dynamique.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 07:52, par bizéllé En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    J’appui le n°33 pour rappeler à l’ex-ministre DEMBELE de tenir sa promesse même n’est plus à ce poste de rappeler son homologue parce que beaucoup entendent pour pouvoir tenter leurs chances dans d’autres domaines. On n’aimerait voir une avancée dans les prochains conseils de ministre à venir. merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 12:23, par Alain Yao depuis Abidjan En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 22 juin 2016

    J’ai lu le communiqué du Conseil des Ministres et le compte rendu est très dense.
    Je rappelle que pour la construction de 54kms de routes rurales, il ne faut pas faire un calcul arihtmétique. A vue d’oeil, le montat parait élévé mais il faut voir le dossier technique (DQE et BPU). Il doit avoir certainement des ouvrages à construire. C’est ce qui coûte cher en génie civil.
    Bien à tous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés